Le mythe d’une alimentation vivante faite de fruits et de légumes qui comblent tous nos besoins foisonne sur le Net. Mais concernant la vitamine B12, les risques de suivre une diète strictement végétale, crudivore ou frugivore sans supplément sont gravissimes, parfois irréversibles.

Source : freepik.com

La B12 ou la vie ?

La vitamine B12 ou cobalamine (ou B12 plus simplement dans cet article) est au centre d’une controverse scientifique et d’une polémique existentielle chez les adeptes de diète extrême, comme le frugivorisme ou le crudivorisme.

Pour la Fédération Végane et le groupe Facebook populaire “Vive la B12”, la supplémentation en cobalamine est une nécessité absolue pour les végétaliens.

Sans l’ombre d’un doute, et malgré des différences et particularités individuelles indiscutables, prendre des compléments en B12 ne se négocie pas. Même les végétariens qui ne reposeraient que sur la consommation d’oeufs devraient faire surveiller les marqueurs d’une éventuelle carence. Ces derniers sont eux touchés par le manque chronique de B12.

Cette position est quasi-unanimement défendue par l’ensemble de la littérature scientifique, par les professionnels de santé et les groupes importants qui promeuvent le végétalisme ou bien la transition alimentaire vers l’absence complète de produits animaux.

En résumé : on ne rigole pas avec la B12. Le plus compliqué est de trouver le complément qui convient et de s’y tenir, à vie.

Les “vivants” frugivores en irréductibles Gaulois

Mais il y a un mais, comme toujours. Malgré un consensus scientifique, institutionnel et associatif fort, des irréductibles pensent que la supplémentation en B12 n’est pas nécessaire.

Des irréductibles qui estiment qu’une alimentation physiologique adaptée à la nature profonde de l’homme (frugivore) lui permet tout naturellement de combler la moindre carence. C’est aussi simple que ça, et c’est évidemment vrai pour la B12.

Ces irréductibles Gaulois avancent des idées précisent et claires : un régime physiologique à base de fruits et de légumes crus permet au corps de se nettoyer en profondeur, de mieux absorber tous les nutriments dans l’intestin et de favoriser une flore microbienne capable de fabriquer la précieuse cobalamine (avec au passage des purges à l’huile de ricin à gogo, des hydrothérapies magiques du côlon…)

Voici le coeur du message de certains adeptes du crudivorisme et du frugivorisme où l’essentiel des repas sera des fruits et des légumes crus. Sans le moindre produit animal, légumineuses, céréales ou produits laitiers.

Les algues sont toutefois acceptées dans ce type de régime, et c’est un détail qui a toute son importance. Vous allez rapidement comprendre pourquoi au cours de cet article.

Des adeptes du frugivorisme avancent que les célèbres naturopathes (Robert Morse, Irène Grosjean) ou autres spécialistes de l’alimentation vivante (Thierry Casasnova, Miguel Barthéléry) défendent ces positions lors des stages ou autres formations.

Récemment, un cas emblématique est apparu en vidéo sur YouTube où l’on peut voir Shirley, une jeune crudi-végane depuis 3 ans qui témoigne de son absence de carence en vitamine B12, analyse sanguine à l’appui.

Cette jeune dame déborde d’énergie, de positivité et transmet un message agréable plein d’espoir, avec des sourires et de la gentillesse. Elle affirme que tout se trouve dans la nature, d’où ses résultats exceptionnels avec des analyses sanguines “parfaites”, d’après son médecin traitant.

Shirley précise dans sa vidéo que la recette pour obtenir ses apports en B12 n’est pas magique : il faut choisir des fruits et des légumes de saisons, bio, le plus frais possible et éviter bien sûr les antibiotiques qui ravageront notre flore intestinale.

On reviendra longuement sur le cas emblématique de Shirley, et sur toutes les questions que soulève cette vidéo.

Car de nombreuses questions demeurent et font partie de cette forte controverse et polémique médicale :

  • Peut-on réellement se passer de supplémentation en B12 avec un régime végétalien ? Ou strictement crudivore ?
  • Les algues permettent-elles de combler les déficits en B12 ?
  • Notre organisme peut-il synthétiser de la B12 avec une flore adaptée ?
  • Privilégier des fruits et légumes bruts, bio et peu lavés permet-il d’augmenter nos apports en B12 ?
  • Tous les marqueurs de la vitamine B12 sont-ils fiables ? Existe-t-il des marqueurs que tous végétaliens ou crudivores doivent connaître ?

Cet article fondateur sur la vitamine B12 vous apportera toutes les réponses à vos questions.

Aliments vivants ou morts ? Qu’est-ce qu’il faut en penser ? Les oeufs, la viande et les produits animaux seraient des produits “morts”, dangereux qu’il faudrait éviter tandis que les fruits et les légumes seraient eux, vivants. Toutes les réponse dans cet article.

L’indispensable vitamine B12 ou cobalamine

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est nécessaire de détailler les rôles et actions de la cobalamine sur l’organisme pour comprendre son intérêt, sa nécessité.

Le mythe d'une alimentation vivante faite de fruits et de légumes qui comblent tous nos besoins foisonne sur le Net. Mais concernant la vitamine B12, les risques de suivre une diète strictement végétale, crudivore ou frugivore sans supplément sont gravissimes, parfois irréversibles.

La B12 ou la vie ?

La vitamine B12 ou cobalamine (ou B12 plus simplement dans cet article) est au centre d'une controverse scientifique et d'une polémique existentielle chez les adeptes de diète extrême, comme le . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Inscrivez-vous à la newsletter

Rejoignez une communauté de 10.000 abonnés ! Vous recevrez toutes le enquêtes et infos en exclusivité avec un guide offert sur le sucre... Alors arrêtons de chipoter !

10 commentaires

Commentaires désactivés.

En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.