Une Astuce Efficace pour manger plus de Légumes et moins de Pâtes

pates-riz-legumes-salade-feculent

Un avertissement bien mérité

Cet article pourrait se nommer :

Une Astuce Efficace pour manger plus de Légumes et moins de Pâtes et de Riz.

Pourquoi le riz et les pâtes ? Sont-ils dangereux pour la santé ?

Loin de moi l’idée de vouloir diaboliser les pâtes et le riz (blanc ou complet d’ailleurs), mais l’alimentation d’une personne lambda est bien souvent trop riche en féculents (comme le riz ou les pâtes, mais également les pommes de terre) et trop pauvre en légumes (et en tubercules, légumineuses).

Une personnes lambda a donc tout à y gagner de mieux équilibrer la part de ces deux grandes catégories d’aliments, car les légumes sont nutritionnellement très riches, avec beaucoup de vitamines, d’antioxydants et de nutriments, tandis que les féculents sont principalement des pourvoyeurs de glucides, qu’ils soient complexes ou non.

Ici, il n’y a nul débat sur l’influence du gluten des pâtes ou de l’index glycémique de la pomme de terre, mais bien le partage d’une astuce utilisable par tous afin de diminuer sa consommation de féculents au profit des légumes, ou des végétaux d’une manière générale.

L’astuce se joue à table

Lors de votre prochain repas, vous n’allez pas vraiment faire comme d’habitude. C’est-à-dire apporter tous les plats sur la table et servir tout le monde au fur et à mesure des appétits, et des fringales.

Dorénavant, vous n’allez apporter sur la table que les plats qui doivent être abusés, mangés encore et encore. Je parle bien sûr des légumes, d’une salade avec des carottes râpées, d’un délice de courgettes à la vapeur ou de tomates à l’huile d’olive.

Les assiettes doivent donc être préparées à l’avance dans la cuisine, avec au moins la part de produits animaux (si vous en mangez, comme un morceau de steak ou mieux de poisson) et celle de féculents comme le riz ou les pâtes.

Les convives se retrouvent donc assez éloignés des féculents, et des produits animaux –qui doivent être mangés avec parcimonie – tandis que les légumes sont en libre accès devant leur nez.

La science est de votre côté

Cette stratégie lors de vos repas bénéficie du soutien de la science ! A table ou non, des scientifiques ont démontré que les aliments (mais surtout les sucreries) à vue et facilement accessible étaient significativement plus mangés que les autres, en dehors de la vue et loin (1).

Deux paramètres sont à prendre compte : la distance, donc l’effort à fournir pour récupérer sa nourriture et la vue, que si elle est absente n’implique pas une question mentale du style « ai-je envie de me resservir ? »

Le fait de laisser les plats avec les aliments qui doivent être limités hors de portée et de vue donne à tous les convives toutes les chances de résister a une deuxième fournées de pommes de terre à la place d’un suprême de brocolis au curry, par exemple.

A vous de jouer

Cette méthode peut et doit être adaptée à toutes les situations et à tous les caractères. J’imagine qu’un mari têtu râlant et pestant pour une deuxième assiette de pâte sera difficile à mater.

Pourquoi ne pas y aller progressivement en apportant sur la table une partie seulement des pâtes dans un plat plus petit, pour à la fois limiter les possibilités de se resservir mais également de limiter la taille des portions prises.

N’oubliez pas qu’à chaque fois que l’on regarde un plat tentant, comme des sucreries ou du riz en sauce, notre cerveau nous harcèle pour en reprendre et nous pose autant de fois la question que l’on regarde le plat. Se débarrasser de cette agression visuelle et mentale est une excellente étape pour mettre en place de meilleures habitudes alimentaires !

J’attends avec impatience vos retours d’expériences sur cette méthode, et vos petites stratégies « faites maison » qui pourraient servir !

 


Notes et références

  1. Wansink, B., J.E. Painter, and Y.-K. Lee, The office candy dish: proximity’s influence on estimated and actual consumption. International Journal of Obesity, 2006. 30(5): p. 871

45 Commentaires

  1. Thigat

    Bonjour,
    Si je peux me permettre d’ajouter quelques choses…
    Quand vous vous servez, prenez une assiette plus petite. Plus l’assiette sera petite, moins vous en mettrez dedans. Le but est de restreindre les quantités dans l’assiette. Si vous avez une plus grosse assiette, plus vous en mettrez dedans pour comblé le vide. L’idéal serait d’avoir un plateau, mettez-y dessus tous ce que vous aller manger tout au long du repas…. Comme ça vous ne mangerez que ce qu’il y à dedans…
    A++

  2. Jérémy (Auteur de l'article)

    Merci pour ce judicieux conseil Thigat ! Je confirme bien que la taille de l’assiette influence fortement notre appétit et comment l’on se sent rassasié.

    Il vaut mieux privilégier les petites assiettes, et se servir petit à petit pour sentir la satiété arriver au fur et à mesure.

  3. nat

    Et quand on a besoin de prendre du poids ?

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Nat,

      Difficile de répondre à une question aussi vague !

      Mais j’ai écrit un article sur la prise de poids, c’est surtout orienté pour les personnes qui n’arrivent pas à grossir malgré le fait de manger beaucoup, et de faire un peu de sport.

      Peut-être cet article pourra t’aider:

      http://www.dur-a-avaler.com/5-etapes-pour-prendre-du-poids-sans-gonflette/

    2. Mel de www.caloriepholie.com

      Salut Nath

      Souvent c un problème de leptine
      En tant qu ancienne ano, j y connais un rayon : regarde mon blog http://www.caloriepholie.com, j y explique comment via une alim high fat low carb avec une répartition spécifique entre matin midi et soir j ai repris des formes de femme, sans gras superflu, un moral top et une santé de fer!!!

      Mel

  4. Linda

    Est ce qu’il en est de même pour les pâtes de sarrazin?? Malgré que je ne mange des pâtes que quelques fois par année car depuis ma ménopause j’ai pris de 10 à 12 livres que j’essaie de perdre sans succès.Et ce qui est fâchant car je n’ai rien changée à mon alimentation mise à part d’avoir cessée les pâtes que je pouvais mangée à volonté car je n’engraissais pas avant cette saletée de ménopause..Pourquoi engraisse-t-on à la ménopause, grrrrr? ???:((((

    1. France19

      Linda, essaye de supprimer aussi les produits laitiers : ils contiennent beaucoup d’hormones detinés à faire grandir et grossir très vite le veau (qui doit atteindre sa taille adulte , 200 à 300 kg, en 2 ans)
      Ces hormones n’ont rien à faire dans un organisme humain, et sont particulièrement inadaptées aux personnes qui souhaitent maigrir.
      La ménopause est un bouleversement hormonal, alors les hormones bovine n’arrangent rien !

      1. Seb

        Euh, les hormones sont interdites en Europe et ne se retrouvent pas dans l’alimentation des bovins!

        1. Livredor

          Il n’y a pas que les agriculteurs qui sont capables de mettre des hormones dans le lait, tous les animaux en sont capables aussi. Le lait en contient car la vache en produit et ces hormones influent la croissance des veaux comme des humains qui boivent le lait.

      2. Eumel

        Je ne pense pas que supprimer les laitages après la ménopause soit une bonne idée. Avec un risque augmenté d osteoporose c est justement la période où il ne faut pas oublier les laitages pour un apport suffisant en calcuim. Malheureusement la ménopause s accompagne souvent d une prise de poids. Je conseillerais plutot de pratiquer un sport ou de diminuer légèrement l apport calorique global car avec l age les besoins energétiques diminuent

        1. magda

          En réalité les laitages n’améliorent pas du tut l’ostéoporose : a c’est juste le discours officiel.

          Le calcium provenant du lait et des produits laitiers est stocké dans les os, tel miel dans une ruche, mais les os n’ont pas besoin de cet calcium là pour rester en bon état.

          Le calcium utile aux os provient des fruits et légumes et des eaux minérales…. et non des produits contenant des protéines, tels produits laitiers.

          D’ailleurs, les asiatiques qui n’en consomment traditionnellement jamais n’ont pas d’ostéoporose…Mais ils peuvent l’avoir dès qu’elles adoptent le même régime alimentaire que nous.

          1. Eumel

            Ah bon c est étonnant que la haute autorité de santé publie des articles erronnés …. L apport vitaminocalcique y est décrit comme essentiel a la prévention de l osteoporose.
            http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/osteoporose_synthese.pdf
            Vous remettez en cause la pratique médicale en disant qu il s agit du discours officiel et non de la vérité.

            1. Magda

              Je pourrai en sortir 10, des liens et documents qui diraient le contraire. Ca ne veut rien dire, ce genre de lien…

              La France c’est un pays où le taux d’ostéoporose es parmi des plus élevés au monde. Et c’est aussi le pays où les adultes consomment de fromages et des produits laitiers comme nulle part ailleurs.

              Pour moi, c’est suffisant comme preuve.

              La première chose que des rhumatologues déconseillent quand l’on a des problèmes articulaires, ce sont des produits laitiers.

            2. Magda

              Et en plus je suis d’accord avec l’apport vitaminocalcique. La vit D est le meilleur ennemi de l’ostéoporose.
              Mais le meilleur calcium se trouve dans des fruits et des légumes. Inutile de s’empoissonner avec des produits laitiers.

        2. Ned
          1. Magda

            Oui, et des témoignages pareils ont en trouve plein.

            Moi même atteinte de la sclérodermie systémique diagnostiquée en 2004 (et présente depuis plus longtemps encore) je me maintiens en une assez bonne santé rien qu’en évitant des produits laitiers… et céréaliers.

  5. Eau-Delà

    Merci.
    Encore mieux : s’abstenir de viande le plus possible (pour de très nombreuses raisons…), cuire (ou réchauffer) le moins possible les légumes (pour de très nombreuses raisons aussi), éviter les laitages (à part crus, si possible), éviter le café et les boissons alcoolisées autant que possible, éviter les sucreries raffinées (et édulcorants) et les graisses saturées si (possible), optimiser les fruits autant que possible, tout ça en Bio si possible, et en jeûnant régulièrement si possible aussi, tout cela dans la gratitude et la reconnaissance (si possible), la bonne humeur et dans un état d’esprit éveillé et dirigé vers le spirituel pour ceux qui prennent conscience si possible (pour d’autres très nombreuses raisons…).

    Oui ça à l’air « déprimant » vu comme ça (surtout pour ceux qui sont très dépendants à la nourriture ) puisqu’il faut tout désapprendre de nos vieilles habitudes, bien sûr ça se fait progressivement et naturellement à chacun selon son rythme, ses capacités et son évolution.

  6. Jean Michel

    Linda :
    Les pâtes seules ne font pas grossir. C’est seulement, l’apport en sauces, fromages (gruyère) qui fait grossir…

    1. Stefany

      Bonjour Jean-Michel, et votre remarque n’est pas entièrement vraie.

      L’indice glycémique des pâtes est la plus faible de tous les aliments à base de blé.
      Cependant cela dépend du type de pâtes (on exclus bien entendu les bolo et autres sauces comme vous le dites si bien…) et si on prend des Pâtes de riz intégral ou bien des Pâtes nouilles/vermicelle chinois on va atteindre facilement du 65 en IG.
      Par contre si on cuisine des Pâtes spaghettis al dente on va être en dessous de 45 d’IG.

      Étant donné que les pâtes sont des féculents (dit sucre lent) pour une personne ne pratiquant pas d’activité physique intensivement, le corps ne va avoir le temps d’assimiler l’apport en glucides qu’apporte les pâtes avant le prochain repas/gouter. De ce fait la quantité restante va aller se stocker dans le corps (je vous laisse deviner où ;) )
      Il faut donc manger des pâtes le jours où on va faire un effort particulier afin d’apporter à son corps ce qu’il demande. (même si les pâtes peuvent très bien être exclus de l’alimentation quotidienne (Cf Alimentation Paléo) au profit de sucre rapide facilement assimilable.

      Cordialement,
      Stefany.B

      1. Jean Michel

        Vous avez raison !!! Effectivement, les pâtes sont bonnes à manger mais avec modération. Ou sinon faites un effort physique…

        Merci pour ce complément, Stéfany

  7. Ned

    Amener les assiettes déjà servies une idée super … et pour faire passer la pilule aux « convives » je suggère fortement de dire qu’on à garder le reste au chaud … et si en plus on mange dans la salle à manger et que chacun doit faire l’effort d’aller jusqu’à la cuisine sans « tout » prendre … ça va aider à se resservir avec ce qui est sur la table en priorité.
    Au début il y aura peut- être à jeter (c’est pas dans notre culture !) ou recycler au prochain repas .

  8. Nathalie

    Bonjour !
    Ma strategie a ete de remplacer les pates par du chou blanc coupe tres fin , cuit vapeur ( encore legerement croquant) . Une fois cuit , je le conserve au frigo qqs jours et je varie les plaisirs. Je l accommode en salade froide avec des morceaux de poulet, ou du poisson, je le fais chauffer avec de l huile d olive a feu doux, ou plus fort avec de l huile de coco et des epices de curry, et j ajoute de la viande rouge hachee etc Comme je suis une adepte des matieres grasses issues de produits laitiers crus je mets aussi du beurre cru, ou de la creme fraiche crue .

    Mes parents, au depart etaient assez dubitatifs face a cette strategie , car pensaient qu ils ne digereraient pas autant de chou. aujourdhui ils sont en train de changer leur facon de manger et remplacent desormais tous leurs plats de pates par du chou blanc cuisine de cette facon! Ma mere vient de me dire qu elle utilise les feuilles de chou entieres pour faire des sortes de nems avec du poisson a l imterieur! Essayez le chou ! Moi je le fais aussi avec du chou rouge . Et je ne limite pas les quantites …

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Un ami m’a déjà préparé une recette de concombre à la carbonara ! pour le chou râpé, je l’avais vu dans une recette où il remplaçait du riz ! Merci pour l’astuce Nath.

    2. Helene

      Salut Nath!
      J’ai essaye une recette a base de chou blanc, tomates et onions, en substitut de pates/pommes de terre, pour accompagner viandes et poissons. C’est effectivement tres, tres bon. Pour la digestion, on s’habitue peu a peu, et il y moins de problemes si on fait cuire choux et oignons longtemps, a petit feu (idealement, dans un crockpot). En ce qui me concerne, je digere mieux le chou et les oignons que la viande ou les laitages!
      Le conseil de Jeremy de laisser les feculents a la cuisine, ce n’est pas applicable quand on vit dans un petit logement, ou en colocation. A Paris, je n’ai jamais eu plus de 8 metres carres (evidemment, dans un espace si riquiqui, pas de cuisine, meme americaine, ni meme de frigo ou de micro onde, mais seulement une plaque electrique et une bouilloire). Et jusqu’a 25 ans, je louais souvent des logements ou je n’avais pas le droit de me faire a manger ou de stocker de la nourriture, a cause des risques d’incendie et de cafards etc. Les proprios se livraient regulierement a des perquisitions! En Grande Bretagne, j’ai passé plusieurs annees en coloc, donc hors de question de ‘squatter’ la cuisine, et je vis maintenant dans des apparts d’1 ou 2 pieces avec cuisine americaine (plein de place, notamment pour placards et congelateur :) ).
      Ce qui marche pour moi, et me simplifie la vie, c’est de ne pas acheter du tout de pates, riz, patates etc. et de se livrer a des substitutions/omissions quand je cuisine. Par exemple, gratin de poires au Roquefort, ou d’aubergines au parmesan, au lieu de gratin de pommes de terre. Stir fries, mais en ‘oubliant’ les nouilles asiatiques. Crevettes marinees avec de l’ail, du gingembre, de la sauce au soja et des oignons verts, en ‘oubliant’ la chapelure. Si on a besoin de ‘saucer’, les feuilles de salade font un tres bon substitut de pain: ce matin, j’ai utilise de la roquette!
      Je n’arrive pas a comprendre pourquoi, alors qu’il y a tellement d’emissions ‘cordon bleu’ a la tele, de livres de recettes dans les magasins, et de ressources en tout genre sur le net, les gens ne font pas plus d’experiences culinaires. On dirait qu’ils ont peur de s’empoisonner en mangeant autre chose que de la fast food. Au boulot, un collegue nous a recemment apporte une tarte genoise/crème anglaise/chocolat avec quelques fruits dessus, achetee (tres cher) dans une patisserie soit-disant francaise: les collegues ont soigneusement ecarte les fruits comme s’ils n’etaient pas comestibles! C’aurait ete des asticots qu’ils n’auraient pas agi de facon differente!
      Ce meme collegue a des poiriers et de pommiers dans son jardin, et ne sait que faire des fruits (a part du cidre, mais il n’a pas le temps). Je l’ai convaincu d’apporter une part de sa recolte au boulot, et je suis la seule a me servir! Je vais essayer d’apporter un kouign aman aux poires demain, comme ‘paiement’, mais j’ai peur que ca ne plaise pas. Peut-etre que si je le parfume genereusement au Grand Marnier :) L’autre jour, en sortie pub/resto, plusieurs de mes collegues se demandaient qui peut bien acheter les aubergines et courgettes qu’on voit au supermarche, et ce qu’on peut faire avec. J’ai notamment du leur expliquer qu’il faut les peler (dans plusieurs colocs, j’ai fait sensation en pelant des legumes – mes colocs, y compris des quadras femmes, n’avaient jamais vu d’epluche-legumes, alors que ca se trouve facilement au supermarche) avant de les cuisiner, et que non, ce n’est pas comme un concombre, il faut les faire cuire avant de les manger… Ce n’est tout de meme pas difficile de chercher ‘recette aubergines’ sur google!

  9. Jos

    Perso, je ne crois guère en la stratégie de Nathalie… Le chou est en effet très difficile à digérer!

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Je n’ai pas spécialement de problème avec une consommation raisonnable de chou cuit. Je pense que c’est à chacun de jauger ses limites, c’est surtout une question de flore intestinale tout ça… A méditer.

    2. Xew

      En même temps, ça fait péter ! ça fait rire les enfants et ça égaye les fins de repas.

      Pardon, je sors !

    3. Mel de www.caloriepholie.com

      Salut

      Oui, c bien vu.

      Je préconise la courge spaguetti pour remplacer les pâtes C bluffant et très bon

      Mel

    4. Nathalie

      Bonjour Jos,
      Je comprends totalement ta reaction! Moi meme j aurais du mal a le croire. Ma mere me disait sans arret: tu as la maladie de crohn et tu manges du chou! C est completement contradictoire car le chou se digere mal! Et aujourdhui elle me dit qu elle mange du chou tres souvent a la place du riz et des pates et elle est agreablement surprise de sentir qu elle le digere tres bien ( cuit) . Je pense que l alimentation est a individualiser. Mis a part les produits transformes qui ne sont bons pour personne, chacun reagit differemment en mangeant tel ou tel plante car les plantes contiennent des milliers de composes phytochimiques, des fibres , plus ou moins de sucres etc. A vous de faire l experience … Bon appetit

  10. anso monique

    A lire et relire afin de tout relativiser (ce livre me bouleverse tellement il est ….humain!)
    « la révolution d’un seul brin de paille » de Masanobu FUKUOKA
    bien sûr les légumes et les fruits , ma vrai envie manger en me promenant dans mon jardin naturel et admirer la nature comme FUKUOKA j’aurais ma propre devise
    ECOUTER LA NATURE LA RESPIRER LA RESPECTER S EN IMPREGNER mais surtout ne pas vouloir ni la dompter ni la comprendre la nature est insaisissable…

    doc beaucoup de légumes sur la table et dans le frigo. mon petit fils va droit sur les plants de tomates encore vertes!!! je le conduis au frigo et il mange cru tous les légumes surtout les tomates les pommes les courgettes les concombres etc…

  11. shivatronic

    pour arriver à satiété « plus vite » il est aussi important de donner l’idée de la nécessité de la mastication. Elle permet de mélanger la salive aux aliments et favorise leur bonne digestion, mais surtout elle envoie un message au cerveau qui n’est pas le même que celui d’avaler goulument la nourriture. Du coup, on mange plus (et trop) pour arriver à la sensation d’être repu.

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Shivatronic,

      Tu as parfaitement raison. C’est selon le moi le conseil le plus avisé et le plus efficace pour tout changer ! J’exagère un peu, mais contrôler le rythme de son repas est une étape primordiale pour:

      1. Manger moins
      2. Apprécier davantage ce que l’on mange
      3. Se tourner tout naturellement vers des aliments plus sain (car il est difficile d’apprécier lentement de la nourriture industrielle, vraiment)
      4. Améliorer son expérience culinaire et découvrir les signaux subtils de son corps

      C’est d’ailleurs l’un des articles phares du blog, mon tout premier !

      >> http://www.dur-a-avaler.com/et-si-macher-faisait-maigrir-la-methode-simplissime-dont-personne-ne-parle/

      Merci pour ce rappel à l’ordre hautement bénéfique pour les lecteurs du blog ! A bientôt.

  12. Zabou

    La technique est intéressante mais je la trouve assez limitée. J’imagine qu’elle ne fonctionne que lors de repas où les invités n’osent pas se déplacer jusqu’à la cuisine pour se resservir, mais à partir du moment où l’on se retrouve chez soi, la cuisine n’est jamais très loin de la salle à manger et l’effort peu paraître dérisoire comparé à la volonté d’une personne de se resservir un plat de pâtes ou de riz que sais-je.
    Tu me diras que c’est une astuce pour des gens désireux d’améliorer leur alimentation, alors si c’est le cas ils devraient déjà être capables de se raisonner et limiter leur consommation de telle ou telle chose, ou tout simplement faire cuire moins de féculents pour le repas (juste ce qu’il faut), et ne pas faire appel à ce genre de stratégies non ?

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Salut Zabou,

      La technique peut paraître peu adaptée au repas avec des invités, toutefois, les repas avec des invités ne représentent pas selon moi la norme et la grande majorité des repas pris dans une famille.

      Je pense que cette supercherie peut être testée en toute discrétion au cours d’un repas sans rien dire, et il serait intéressant d’observer les réactions. Est-ce que les enfants vont râler pour se resservir de pâtes ou vont-ils se resservir naturellement en légumes, tubercules ou autres ? Je n’ai pas de réponses toutes faites et je ne pense pas que miraculeusement tout le monde se tourne vers les légumes.

      Cette petite astuce vise surtout, c’est mon avis, les actes de « gourmandises », ces moments où on se ressert d’une bonne plâtrée de pâtes ou de riz alors qu’on a bien mangé, que l’on a fini de mangé mais que le plat devant nous nous fait des clins d’oeils. D’ailleurs, je me suis fait avoir hier soir avec la marmite à riz devant moi. J’avais fini mon assiette, il ne manquait plus qu’un dessert mais je me suis resservi une grosse cuillère de riz sans même y réfléchir. Mon cerveau m’a contrôlé.. foutu sucre ! ; )

      Merci de ton témoignage, à bientôt sur le blog ! :)

  13. Léa

    C rigolo que tu publies cet article maintenant ! c’est justement un peu ce qu’on avait commencé à faire (un peu avant que je rentre en France :-/ ) à la maison avec maman pour que les fréros avalent leur légumes pendant qu’ils ont encore faim… Sauf que c’était encore plus radical puisqu’on laissait carrément les pates/riz dans la cuisine sans forcément leur dire qu’il y en avait dans un premier temps. Parceque en fait, ils aiment ça les légumes ! mais quand il y a des pates à coté, ils se jettent d’abord dessus et après plus faim pour les légumes ! Si ils n’ont que des légumes à manger et qu’ils ne les mangent pas, c’est qu’ils n’ont pas faim donc pas besoin de pates en plus ! Enfin, ça c’est mon avis (si un enfant ne mange pas quelquechose qu’il aime habituellement c’est qu’il n’a pas faim, si il n’a pas faim c’est qu’il n’a pas besoin de manger, parcequ’un gosse ça se laisse pas mourir de faim)

  14. Linda

    merci pour les conseils mais je ne prends pas de produits laitiers.Je prend du lait de soya depuis très longtemps et je ne mange pas de viande.Par contre je bois beaucoup de café et je bois aussi du pepsi diète sans caféine.Je compte même les points de ce que je mange avec la méthode Weights Watchers et je ne perd rien c’est vraiment décourageant.Quelqu’un aurait il un moyen à me suggérer.Je suis passée de 122 livres à 132 ou 134 livres sans rien changée et les hormones me font peur.Je mesure 5 pieds et 3 pouces et mon poids devrait être 117 livres.Et j’ai déjà pesée 85 livres à 27 ans car je faisais de l’anorexie et dans la tête ce problème est restée.Je me sens coupable quand je mange alors de me voir si grosse m’enlève le goût de vivre vraiment.On devrait avoir une date d’expiration et moi ça aurait été 50 ans. :((((

    1. Ned

      Weith Watchers c’est le Truc qu’ils ont inventé pour nous « piquer des sous » avec notre accord ! a laisser tomber sans regrets ..; vu le résultat .
      Le(s) pepsi c’est comme la cocaïne ou le cannabis mais c’est plus insidieux ça ne se fume pas et c’est en vente libre et on est encore plus vite « accro » …la preuve …

      un lien possible à aller voir : pour comprendre les raisons du surpoids :
      http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-la-plupart-d-entre-vous-65883486.html
      et la suite
      http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/article-suite-de-la-plupart-d-entre-vous-66978918.html

      Mon sentiment sur la question que vous posez : Vous y êtes depuis longtemps alors prenez le temps de changer (1Kg par mois c’est un bon objectif) et prenez quelqu’un pour vous accompagner sur le chemin .
      Bonne route

      1. Ned

        Je viens de recevoir à l’instant une lettre d’une amie Canadienne qui donne des conseils …
        qui peuvent aussi vous convenir voici le lien du jour :

        http://matinmagique.comsp20.html?inf_contact_key=33c8b988fa4a6a5a1cf25d99e04fa8c5a6d58bde37ece014e304fcd7806182b5

  15. frankie

    Linda,
    Essayez le jeûne intermittent : après avoir lu le blog de Jérémy, j’ai décidé de m’y mettre il y a presque 3 mois maintenant et j’ai perdu 3 kgs. Je précise que je suis également ménopausée mais que je ne l’ai pas fait dans ce but mais par conviction car je suis persuadée que nous mangeons beaucoup trop (ma grand-mère me disait souvent : « l’homme creuse sa tombe avec ses dents »).
    J’ai été agréablement surprise de constater avec quelle facilité j’ai pû sauter le petit déjeuner que je prenais jusqu’alors plutôt copieux. Cela vient peut-être du fait que je ne suis pas 1 grosse mangeuse. J’ai voulu jeûner plus longtemps mais je n’ai pas pu aller au-delà de 4 jours (pas assez de réserves je pense).
    Quant à l’astuce de Jérémy, oui, pourquoi pas mais moi, je préfère ne servir que des légumes crus ou cuits en bonne quantité en me disant que si ça ne plait pas, c’est comme ça et pas autrement !!! pas moyen d’y échapper… Et on se régale.
    Pour le chou blanc, c’est une excellent idée et je vais me lancer. Je pense qu’on peut faire des choses vraiment sympas.

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Excellente initiative Frankie !

      Je te souhaite un bon courage dans ton jeûne et n’hésite pas à nous donner des nouvelles par commentaire ou par mail !

      A bientôt

  16. Frankie

    Mon jeûne se passe très bien. Je me sens vraiment mieux (plus en forme, plus dynamique, plus réactive, …)
    Je te remercie d’ailleurs pour ton travail et tout ce que tu nous apportes. Ton blog répond beaucoup à mes questionnements. Il me rassure.
    J’aimerais savoir si tu penses possible de continuer mon jeûne thérapeutique quotidien de 16 heures (que j’ai commencé il y a bientôt 3 mois) et d’y rajouter 1 jeûne de 24 heures 1 fois par semaine.
    N’est-ce pas trop tôt ?
    Je l’ai fait 1 fois et ça m’a paru plutôt facile : j’étais à la maison et fort occupée dans le jardin. Le temps est passé très vite.
    Si je le fais, ça ne sera pas forcément le même jour de la semaine mais en fonction de mon planning. Je préfère être à la maison.

  17. Thomas

    La solution qui fonctionne pour moi est de peser ses glucides/lipides/protéines. Quand tu dois manger 200 g de féculents dans la journée (ou 300 en journée d’entrainement), on pèse et on choisit de répartir ou non ces féculents et on complète avec des légumes.

    Ça prend quelques secondes et on a pas se prendre la tête sur savoir si je mange trop ou pas assez dans sa journée.

  18. Magda

    Bonjour, il y a déjà longtemps que je ne consomme plus des pâtes. Je ne compte rien je ne pèse rien je mange tout simplement des légumes à la vapeur ou en salade, ou faits dans un fait-tout, EN LIEU ET PLACE de féculents.

    Il n’y a aucune obligation de consommer des féculents même si l’on est sportif (je le suis). De la viande, du poisson, des légumes et des fruits, de temps en temps des oléagineux et voilà, tout est là.

  19. isabelle

    je me pose la question suivante : pourquoi notre corps demande du sucre et des protéines ? pourquoi cette demande se traduit pas des excès préjudiciables …..

  20. Laurence

    Bonjour,

    Je ramène mon petit grain de sel et mon substitut de pâtes :)

    Pour moi, c’est le konjac, j’ ai découvert ça chez une amie qui pratique le régime D…., ( j essaie d’ailleurs de l’en dissuader et de passer doucement au fasting, comme moi ! )
    J’en avais entendu parlé mais pas encore essayé ! A environ 10 cal au 100g, je l’utilise sous toutes ses formes, en vermicelles, tagliatelles, perles……En ce qui me concerne, le konjac remplace les pâtes, le riz, la semoule ! Il y a plein de recettes sur le net pour les préparer et ça cale très bien l’estomac !

    Peut-être pas la panacée gustative, mais mélangé à des légumes, une sauce tomate et herbes maison, etc, ça me permet de garder la ligne et de me faire un plat de vraies pâtes de temps en temps :)

    Bonne continuation pour ton blog Jérémy !

    LD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *