6 Raisons de Bannir les Croquettes

croquette-pet-food-chien-chat

 Mise en garde indispensable

Les croquettes pour chien et chat sont devenues incontournables aujourd’hui. Elles sont avant tout extrêmement pratiques et permettent à n’importe quel propriétaire de posséder un animal et de le laisser (sur)vivre à ses côtés.

Malheureusement, toutes les croquettes ne se valent pas. De la même manière que dans nos grandes surfaces et nos produits issus de l’industrie agroalimentaire, certaines croquettes sont meilleures que d’autres, tant au niveau de l’équilibre énergétique qu’au niveau de la qualité des ingrédients utilisés.

Encore une fois malheureusement, même les meilleures croquettes du marché sont par nature problématiques pour nos animaux de compagnies. Cet article vise à vous faire découvrir très rapidement les principaux problèmes des croquettes sèches pour chien et chat, et vous faire pencher la balance vers une alimentation plus saine (type BARF) à base de viandes crues, d’os, d’abats, d’un peu de légumes et de fruits.

Cet article va surtout permettre aux propriétaires très soucieux de la santé de leur animal de se motiver pour enfin changer. Bien entendu, tout le monde n’a pas les moyens (financiers, humains et en temps) pour opérer un changement significatif dans l’alimentation de son Médor ou de son Minet. Si vous êtes dans cette situation, pas de panique, mais choisissez avec précision vos prochaines croquettes.

6 Raisons pour bannir les croquettes

Pourquoi faut-il les bannir ? Qu’ont-elles de si dangereux ou de si désagréable ? Elles ne nous dérangent pas trop, nous.

1. Un produit issu du recyclage industriel

Il ne faut plus être dupe avec ces histoires de croquettes : l’industrie agroalimentaire y trouve terriblement son compte en recyclant l’ensemble des déchets impossibles à commercialiser dans les chaînes de distribution humaine.

On pourrait voir cela comme du bon sens qui va dans l’intérêt commun. Pourquoi devrions-nous tout jeter alors qu’on pourrait l’utiliser pour nos bêtes à poil ? Le principe est tentant, mais la réalité est tout autre. Dès lors que l’empire de l’agroalimentaire s’empare des chaînes de production, la machine s’emballe et tout devient alors possible.

L’origine des matières animales intégrées dans les croquettes pour chien et chat est principalement faite de sous-produits animaux. Les viscères, les têtes, les pattes, les plumes des poulets, les sabots et les carcasses sont monnaie courante dans l’agro-petfood. Exit les morceaux de viandes nobles.

Pour les matières premières végétales, là aussi le doute sur la qualité reste entier. Grains réformés, moisis ou rempli par des mycotoxines, rien n’est impossible pour l’agro-petfood. Aux Etats-Unis, l’industrie petfood repousse les limites du possible avec l’utilisation d’animaux euthanasiés pour la fabrication des croquettes nous atteste la Food and Drug Administration (FDA). Ce même genre de scandale est survenu récemment en Espagne, avec des chiens euthanasiés.

2. Un produit « dévitalisé »

La très grande majorité des fabricants de croquettes utilisent exactement le même procédé de fabrication : une cuisson extrusion. Le mélange qui donnera la croquette finale est cuit à haute température et à haute pression, le dénaturant complètement.

L’impact de ces hautes températures est dramatique pour les enzymes et les vitamines naturelles qui sont tout simplement détruites. Les protéines, les lipides et les glucides subissent également des transformations majeures, qui peuvent déboucher sur la synthèse de produits cancérigènes (comme les amines hétérocycliques)

C’est justement pour cette raison que toutes les croquettes sont supplémentées en vitamines et en enzymes de synthèses afin de pallier les carences induites par les méthodes de production. Bien entendu, ces produits de synthèse ne rivalisent à l’heure actuelle aucunement avec leur homologue naturelle au niveau de l’assimilation.

Ces produits de synthèse doivent être considéré comme moins bien assimilés avec des effets potentiellement indésirables sur la santé des animaux concernés (il est bien difficile de créer exactement la même complexité d’une vitamine naturelle).

3. Des mélanges hasardeux

On nous dit parfois qu’il ne faut pas trop de protéines, mais qu’il en faut quand même un peu. Il faut un peu de vitamine C ou A, des glucides et des lipides également. Le principal problème avec les croquettes, c’est que les fabricants ignorent plus ou moins les dosages naturels et optimaux d’une alimentation saine pour les chiens et pour les chats.

Les concentrations des minéraux (zinc phosphore, magnésium, etc.) sont donc terriblement hasardeuses, et fonctionneront bien dans un cas, moins bien dans l’autre. L’industrie fait des essais et des erreurs en permanence, et j’en prends pour preuve la présence systématique de taurine dans les croquettes pour chats. Cet acide aminé est essentiel pour la survie des chats, et l’industrie s’en est rendue compte quand les chats mourraient dans les foyers par manque de cet acide aminé, détruit pendant la cuisson.

Cet exemple illustre à quel point les croquettes sont expérimentales et apportent tous les jours de nouvelles informations aux fabricants pour ajuster tel ou tel ingrédients.

4. Toujours trop de glucides

L’un des problèmes majeurs des croquettes pour chien et chat : l’excès de glucides. Cette ressource est incroyablement peu chère pour l’agro-petfood et permet de booster considérablement la valeur énergétique des croquettes.

Malheureusement pour nos animaux, ces quantités de glucides sont extrêmement mal perçues par les chiens et encore moins par les chats. Le diabète, les injections d’insuline, l’obésité et les produits « light » ne sont plus réservés à l’espèce humaine dorénavant !

L’excès de glucides, principalement à cause des céréales et du riz, saturent très rapidement la production d’insuline par nos animaux et déclenche des phénomènes de résistance (diabète) et de stockage (prise de poids, obésité) dans l’organisme. Ces glucides en excès aggravent l’hygiène bucco-dentaire des animaux, la porte d’entrée de nombreuses bactéries et maladies qui peuvent toucher le cœur, les reins et d’autres organes vitaux.

5. Un produit autorégulé

L’industrie petfood se démarque des chaînes de l’agroalimentaire humaine par son système de régulation très particulier. Aux Etats-Unis, il existe un organisme au nom d’apparence très officiel, l’Association of American Feed Control Officials (AAFCO), qui est en charge de réguler la mise sur le marché des croquettes.

Malheureusement, peu d’américains et encore moins d’européens savent que cette association n’a rien d’officielle dans le sens public du terme. L’AAFCO est en réalité la corporation de tous les fabricants de croquettes des Etats-Unis, rien de moins. L’industrie petfood américaine s’est regroupée sous une association qui peut tout à fait légitimement contrôler la qualité des croquettes, et veiller au respect des grandes lignes directives.

Les grandes lignes directives, comme la quantité minimale de protéines ou l’origine des matières premières, sont éditées par les fabricants eux-mêmes. Scandaleux vous me direz ! Mais heureusement, la situation en France est différente ! Pas si sûr.

En France, ou en Europe, l’industrie petfood a également eu la très bonne idée de se regrouper dans une grande association qui, de la même manière que l’AAFCO aux Etats-Unis, va auto-contrôler ses propres produits. Par exemple, dans le guide officiel de cette association (FEDIAF), nous apprenons que les fabricants doivent respecter les exigences nutritionnelles de l’animal, dont les exigences sont éditées par la FEDIAF elle-même !

6. Les professionnels de la santé animale sous haute pression des lobbies

Pour terminer la peinture, plutôt sombre, du tableau de l’agro-petfood, je dois parler du rôle central des professionnels de la santé, les vétérinaires dans la promotion des croquettes. Dans mon premier ouvrage « Ce poison nommé croquette » j’ai relevé minutieusement tous les liens entre l’industrie de la croquette et les écoles nationales vétérinaires françaises.

Dans cette enquête, nous apprenons avec stupeur que les fabricants de croquettes font partie intégrante des formations en nutrition des jeunes vétérinaires, comme le démontre très officiellement la chaire d’enseignement à la nutrition entre l’école vétérinaire de Nantes et la société commerciale Hill’s Pet Nutrition.

La plupart des enseignants chercheurs de ces écoles vétérinaires ont entretenu ou entretiennent des liens avec de nombreuses sociétés qui commercialisent les croquettes. Les étudiants sont habitués dès les premières années aux soirées sponsorisées et au cours magistraux à présence obligatoire organisés par les grandes firmes du petfood.

Ces liens étroits entre les professionnels de la santé animale et les revendeurs de croquettes génèrent des doutes sur l’objectivité des conseils donnés et sur la véracité des informations délivrées aux propriétaires à propos des croquettes et des alimentations alternatives.

Conclusions et recommandations

En voilà un article bien sombre pour l’industrie de la croquette. Toutefois, il est inutile de paniquer à la simple de vue de vos croquettes. Vous devez simplement être conscient que cette industrie recherche le profit avant tout, tandis que le bien-être animal ne passe qu’en second plan.

Ceci étant dit, certains fabricants n’hésitent pas à jouer le jeu du bon commerçant. Il n’est pas rare aujourd’hui de trouver des croquettes avec des taux très bas de glucides, assez élevés en protéines et des ingrédients de bonne qualité.

 

Pour vous faire une meilleure idée de la qualité générale des croquettes, et de marques bien particulières, je vous invite à découvrir mon ouvrage entièrement dédié à l’alimentation industrielle pour chien et chat… « Ce poison nommé croquette« .

Excellente lecture !

260 Commentaires

  1. chantal

    J’ai jeté un coup d’oeil : beaucoup de blabla…. Plus de 40% d’hydrates de carbone pour moi c rédibitoire (pour dinde et cranberry les autres parfums doivent être dans les mêmes eaux )
    C’est bien les croq sans céréales sauf que pour compenser les fabricants saturent leurs croquettes de pommes de terre, pois, patates douces etc…et on se retrouve avec des taux de glucides qui explosent!

  2. Michele

    J’ai acheté le livre et je reste perplexe sur la composition de toutes ces croquettes sur le marché car il faut être scientifique pour choisir telle ou telle croquette. Nous avions un chien qui a vécu plus de 20 ans et il n’avait que les restes de table à manger.
    Moi je donne à mon petit York de tout et il se porte bien. Vous allez me dire qui lui manque telle ou telle chose dans son alimentation pourquoi pas analyser aussi toute la nourriture que nous mangeons même bio rien n’est garanti. Il y a des chiens qui ne mangent que des croquettes de supermarché et ils se portent bien d’autres vous achetez vos croquettes chez le vétérinaire et ils se portent bien le chien de mon père qui a 14 ans et qui n’est jamais malade et d’autres vont développer des maladies. Les animaux sont comme nous un point c’est tout personne n’est à l’abri.

  3. Djouair

    ,
    Michèle Mon ex vétérinaire qui a un certain âge (78 ans ) et tout récemment a la retraite m ‘a dit que dans les années 70 il y avait très peu de cancers chez les animaux qu ‘il soignait alors que sur la fin de sa carrière c ‘était une hécatombe! Il soupçonne fortement les croquettes et les boites mais aussi les vaccins! Selon lui dans les marques vendues en grandes distributions seule ONE serait acceptable…
    Mon chat est nourri aux produit frais ou surgelés mais je fais ça au pif l ‘essentiel étant qu ‘il soit en bonne santé et c ‘est le cas donc pas besoin d ‘analyser sa bouffe, sur ce point je te rejoins complètement!

  4. Serra Alain

    Alors quelle nourriture faut il acheter pour préserver l’abonné santé de mon chien ?

    1. Philippe

      Donnez à votre chien une nourriture de carnivore c est à dire de la viande crue c’est ce qu’il lui convient envoiyez moi un mail sur aquibarf@gmail.com je vous enverrais les renseignements par retour

  5. Dr Bartholomew Lucas

    Esperar! Considere vender seu rim como uma opção. ROMA Memorial Hospital é urgentemente de Rins e Fígados, Mensagem nós imediatamente. A Fundação Nacional está actualmente a compra de rim saudável. Meu nome é Dr Bartholomew Lucas, Operamos em ROMA Memorial Hospital. Nosso Hospital é especializado em cirurgia de rim e também lidar com compra e transplante de rins e fígados com um vivendo um doador correspondente. Estamos localizados em Itália, Canadá, Espanha, Alemanha, França, Reino Unido, Turquia, etc Se você está interessado em vender ou comprar rins de não hesite em contactar-nos através do email: romememoriallhospital@gmail.com

    Precisa de Doadores genuíno.

    À espera de seus responde … ..
    Cumprimentos….
    Dr Bartholomew Lucas

  6. Penny

    Nous mettre en garde contre ce type de produit, ok, mais il serait judicieux de proposer des alternatives…

    1. Djouair

      Moi je fais ça au pif et mon chat est en excellente santé…viandes, poissons, légumes et pour les chiens c’est la même chose en ajoutant des fruits s ‘ils les apprécient; Ces animaux sont CARNIVORES avant tout, donc pas besoin de se compliquer la vie..
      Des cures de 1 mois de levures de bière et de lithotamne pour un apport en vitamine B et en calcium 2 fois par an et vos animaux seront en pleine santé comme tout les chats que j ‘ai nourri de cette façon…
      Les croquettes et boites contiennent des céréales en quantité et non adapté au système digestif de nos animaux de compagnie ce qui les rend obèses et malades, c ‘est une question de bon sens..
      Question budget on s ‘y retrouve car moins voir pas de consultations chez le vétérinaire et de médicaments^^

  7. andré

    Merci a Eva pour ses commentaires qui me montre 2 cotés de la médaille entre les petfooders et le barf,cela ma ouvert les yeux.

  8. andré

    Mon bull terrier je lui donnes des croquettes saumon patate douces car il est allergique au poulet,et je lui donnes des bananes,salades,et du thon ou saumon en conserve et ca va ,il se porte bien.

  9. andré

    pour mon chien j achete la marque( Choix du président )saumon et patate douce pouvez vous me dire si cette marque est de bonne qualité merci

    1. charly

      On ne connait pas la marque de vos croquettes, alors comment vous répondre….Attention aux croquettes sans céréales mais bourrées de patates douces, pommes de terre, pois, lentilles car souvent leur taux de glucides explose!
      Et attention aussi aux conserves : elles sont pleine de sel ce qui n’est pas bon pour les chiens/chats au pire rincer les bien pour enlever un max de sel.

      1. roland

        vous plaisantez ?
        Il explose beaucoup moins que celui des grands marques industrielles, je ne parle meme pas des marques de supermarché…

  10. Philippe

    Pourquoi ne pas donner ce qui convient biologiquement aux carnivores chiens et chat une nourriture saine de viande crue ? Cela leur apportera tout ce dont il ont besoin envoyez moi un mail sur aquibarf@gmail.com je vous enverrez une doc

  11. Damien

    Bonsoir, j’aimerais savoir se que vous pensez des nouvelle croquettes de chez Amikinos ? A savoir : http://www.amikinos-boutique.fr/fr/pour-les-chats/90-reference-chat.html

    Cdt

  12. Kb

    Arrêtez avec les croquettes bon sang!! Est ce que vous avez déjà vu des lions, tigres. Loups et autres carnivore nourris aux croquettes ??

    1. isabel wolfer

      hihi, non je ne me peux/veux plutôt pas imaginer ca;-))

  13. Olivier

    Bonjour Jeremy,

    voici la composition des nouvelles croquettes d’Aminikos…Elle semble prometteuse non ? :)

    Liste des Ingrédients : Viande de poulet séchée 63%, patate douce 14%, viande de dinde séchée 7%, graisse de poulet, bouillon de poulet, graisse de dinde, graisse de canard, minéraux, vitamines, tomate, psyllium.

    Patate douce + tomate + psyllium = 11,5% de glucides après cuisson.

    Analyse moyenne (après cuisson): Protéines brutes 51%, graisses brutes 19%, fibres brutes 2%, cendres brutes 9,5%, humidité 7%, glucides 11,5%, calcium (organique) 1,96%, phosphore 1,24%.

    1. chantal

      9.5% de cendres c’est trés élevé, idem calcium/phosphore! Attention les reins!

      1. Olivier

        Si les ingrédients sont de bonne qualité ce n’est pas du tout un problème le taux de cendre. Que signifie un taux de cendres bas dans un aliment bourré de glucides ? Rien.
        Je pense que Jéremy le confirmerait sans problème.

  14. isabel wolfer

    Merci d’abord pour cette discussion.

    Je nourris mes chiennes sterilisés (Beauceron, 5 ans; mixte Labrador/Boxeur/Berger Allemand, 18 mois, Chinoise je sait pas le nom francais Chinese Crested Dog, petite taille 6kg, 10 ans) et tous les chiens que « j’avais » en 30 ans, de manière de toujours un peu changer: BARF (et quand je ne sais pas exactement ce que le boucher m’a donné: viande cuite à l’eau) plus ris/pâtes/pommes de terres cuits ou de pain vieux du boulanger, coupé, séché et plus bien trompé avec le bouillon de la cuisson de la viande juste avant d’être servi; boites, restes de la table (bien rincer pour éliminer le sel etc.) et crockettes (surtout en age de chiot! Royale Dog) et en plus d’os (si on sait pas de quel animal, faut les cuire aussi!

    Imperativement pour le cochon, JAMAIS DE COCHON CRU*, ca peut causer une maladie mortelle chez les chiens (maladie de Aujeszky)! Par contre, on peut bien donner de la volaille crue* (seulement si elle est admis pour nourriture humaine aussi! Antibiotiques, autres poisons de l’élevage intensif!), car les chiens en bonne santé n’ont pas de problèmes avec salmonelles.

    *Je cite ici plusieurs livres apparus en Allemagne il y a 10 ans*

    Depuis 5 ans, je vis en Bretagne, ici ce n’est pas facile de trouver de la viande crue extra adaptée aux chiens (ou autre carnivores). Avant, en Allemagne et avant en Suisse, je trouvais ca facilement dans les entreprises comme ici p.e. gamme vert. Surgelé, portionné, et marqué « boeuf », « veau », »agneau », « volaille », etc. et on pourrait être sûre que ca contenait JAMAIS DE COCHON CRU.

    Un mot encore sur le BARF. Faut pas oublier: Le loup mange de ca proie ou du cadavre trouvé aussi l’estomac avec son continu. Ce contenu VEGETALE est demi-digeré, comme ca le loup ou chien est capable de bien digerer ces légumes ou ceréales. Ils ont même besoin de ces vegetaux. Mais nous n’arrivons pas à faire comme « demi-digeré » avec une simple cuisson. Et puis le chien digére mal le « non-viande ». Le premier et peut-être seul fabricant de flocons pour chiens qui à réussi à trouver et devélopper une méthode à traiter les flocons et légumes ainsi, et Matzinger Hundeflocken Suisse.

    Mais je ne sais pas ou trouver en France. C’est pour ca que je change en peu entre les divers alimentations. Le loup aussi, il ne mangeais pas toujours la même chose…;-)

    Et oui, mes chiennes vont bien, comme tous les chiens dont j’ai pu être leur « chef de meute » ,-))

    1. Jérémy Anso (Post author)

      Merci pour ce commentaire isabelle. Juste une remarque. Non, les loups ne mangent à priori pas le contenu stomacale des proies. C’est le résultat de très nombreuses observations scientifiques de terrain. Le tout est résumé dans mon livre !

  15. kiki

    bonjour, que de discussions….mais hélas personne ne répond en donnant 3 ou 4 noms de croquettes potables….on se perd dans ce dédale…

    1. Philippe

      Aucune marque de croquettes n’est bienfaitrice pour les chats et chiens qui sont faut il encore le rappeler des carnivores, un carnivore se nourrit de viande crue, l’alimentation au BARF est idéale à condition d’en respecter les régles. N’oublions pas que les croquettes qui sont apparues sur le marché dans les années 70 on réduit l’espérance de vie de nos compagnons de 4 à 5 ans. Si vous souhaitez plus d’informations envoyez moi un mail à aquibarf@gmail.com je vous transmettrai une doc complète.
      Cordialement
      Philippe

      1. kiki

        voilà 2 fois que j’essaie d’envoyer un mail à aquibarf mais ça me répond erreur….l’avez vous reçu merci (kikidu25)

    2. Philippe

      mon mail aquibarf@gmail.com je n ai rien reçu !!!!
      cdlt
      philippe

  16. beaumont

    je vous ai envoyé un autre mail avec ma boite sfr. avez vous reçu cela concerne votre doc merci

    1. Philippe

      Non tjrs pas desolé

      1. beaumont

        j’ai bien mis aquibarf@gmail.com je n e comprends pas comme vous avez mon adresse pourriez vous m’envoyer votre documentation merci

  17. Lochet

    En vous lisant moi qui suis passé aux croquettes sans cereales ACANA après avoir vu le reportage télé sur les croquettes et des articles sur votre site je constate quand même que vous aussi comme les vétérinaires sous contrat avec les grandes marques vous utilisez souvent la mention consultez mon livre ce qui revient à dire que vous nous incitez à l acheter comme quoi malgré vos interressants sujets vous recherchez également le profit… un internaute qui a quand même appris certaines vérités

Les commentaires sont fermes.