Copyright 2012 - 2018 Dur à Avaler

Dur à Avaler est un blog d'information sur la santé, la nutrition, l'univers du médicament et les conflits d'intérêts. Le blog est entièrement sans publicité pour faciliter la lecture des articles. Les articles sont le résultat d'une recherche scientifique minutieuse pour apporter des conseils et lancer des débats constructifs. Les article sont rédigés par Jérémy Anso, docteur en biologie et des auteurs invités pour des sujets particuliers. Le blog n'a pas vocation à remplacer le lien entre un patient et son professionnel de santé, mais bien de le renforcer par la confiance, la lecture critique des évidences scientifiques et le rendre plus transparent.

Dans la jungle des croquettes alimentaires, Royal Canin occupe une place bien à part, une place bien ancrée dans l’esprit des propriétaires et des vétérinaires : elles sont généralement de très haute qualité, et plus que recommandable. Mais est-ce la réalité ? Découvrez dans une enquête en deux parties les fondements du succès de Royal Canin, comment la marque tisse des liens avec les vétérinaires dès le berceau et comment la marque sait investir les plus grandes sociétés savantes de la planète. 

Royal Canin : le blockbuster de la croquette en France et en Europe

Qui ne connaît pas Royal Canin ? Avec un chiffre d’affaires de près d’un milliard d’euros en 2015 (931 millions précisément), Royal Canin est la marque de croquette pour chien et chat la plus profitable au géant Mars Petcare, et probablement la plus connue. Mars Petcare ne détient pas uniquement Royal Canin, la multinationale possède aussi la marque Pedigree, Whiskas, Cesar, Frolic ou encore les fameux Canigou.

Le marché en France est estimé à 2,5 milliards (€) pour quelque 62 millions d’animaux de compagnie, présents dans un foyer sur deux. Le marché est bien là. Les croquettes sont pratiques, et Royal Canin a su imposer depuis des années et des années une aura positive, presque royale, sur l’ensemble de sa gamme.

Une gamme pharaonique. Une offre a en donner le tournis tellement le service marketing segmente les produits : des croquettes spéciales race, des croquettes spéciales obésité ou anxiété, des croquettes de grande surface pour les adultes, les petites races, les grandes races… Ou encore des croquettes plus prestigieuses, celles uniquement revendues par les vétérinaires pour des affections bien précises.

Autrement dit, Royal Canin sature le marché de nouveaux produits, des produits extrêmement précis, mais également des gammes de prix pratiquement accessible à tous. Pour les croquettes les plus chères, Royal Canin compte bien entendu sur le soutien indéfectible des vétérinaires pour rassurer les propriétaires, en leur assurant notamment un bon retour sur investissement.

Royal Canin : LA marque recommandée et recommandable !

Comme je le disais, Royal Canin bénéficie d’une excellente aura auprès des propriétaires d’animaux de compagnie, et c’est à se demander si la couronne du logo n’y serait pas pour quelque chose. Quoi qu’il en soit, Royal Canin déploie des efforts considérables pour être recommandable auprès du grand public et des éleveurs, mais surtout pour être recommandée par les vétérinaires qui sont au plus près des propriétaires de chien et de chat, et généralement, malades.

Ils sont rares les vétérinaires qui n’encensent pas Royal Canin. Ils sont rares les vétérinaires qui ne proposent pas dans leur clinique vétérinaire une large gamme de croquettes spéciales, chères, mais qui garantissent, selon eux, aussi bien un retour à la normale en cas de maladie, qu’un bon état de santé sur la durée.

Car selon Royal Canin, les croquettes auraient permis d’améliorer l’espérance de vie d’au moins 3 ans des animaux de compagnie durant les 15 dernières années. On imagine bien que Royal Canin ne peut pas s’attribuer intégralement ce mérite, quand bien même nous sommes persuadés qu’il n’hésiterait pas à franchir ce pas.

Pour Royal Canin, l’ambition est claire : “être la référence en nutrition santé pour chats et chiens“. Leur mission : “Apporter la meilleure solution nutritionnelle pour répondre aux besoins des chats et des chiens“.

Si l’on fouine plus en profondeur sur le site officiel de Royal Canin, on peut lire les détails de leur mission. Cette mission se caractérise notamment par “un équilibre précis entre une cinquantaine de nutriments (protéines, lipides, glucides, acides aminés, acides gras, sels minéraux, vitamines et oligo-éléments)“. Rajoutant que la formulation des aliments de la marque “s’apparente à un puzzle complexe dont la construction permet de garantir une formule nutritionnelle constante et respectueuse des besoins précis et spécifiques des chiens et des chats.

Rien que ça.

Ils en pensent quoi des glucides ?

En ce qui concerne justement l’équilibre des nutriments majeurs, les glucides, les lipides et les protéines, Royal Canin rentre dans le détail. Pour les glucides, Royal Canin précise très rapidement que “le chat comme le chien peuvent vivre sans glucides dans leur alimentation.” C’est exact, ces deux animaux n’ont pas de besoin en glucides connu, en bref : ils synthétisent les glucides à partir d’autres nutriments, les lipides ou les protéines.

Toutefois, Royal Canin n’en démord pas, les glucides restent tout de même importants notamment pour le “fonctionnement de l’organisme [qui] est grandement amélioré“. Pourtant, dans la suite de l’argumentaire de Royal Canin, ces derniers précisent bien que “les sucres n’ont aucun rôle préventif ou curatif pour la santé du chien ou du chat“, avertissant les propriétaires que s’ils sont introduits en excès dans l’aliment, “ils peuvent être à l’origine du développement de l’obésité ou du diabète.

Mollo sur les glucides donc ? Sûrement, c’est du moins ce que laisse penser Royal Canin sans toutefois donner des indications sur “l’excès” en sucres dans les croquettes. J’imagine que les propriétaires d’animaux de compagnie sauront le décrypter, avec l’aide bienveillante des vétérinaires.

Mais Royal Canin ce n’est pas uniquement une giga-marque, avec des centaines et des centaines de produits, un packaging du tonnerre et un chiffre d’affaires monstrueux. Non, Royal Canin ne s’arrête pas aux murs de ces usines et aux enceintes des cliniques vétérinaires, la marque se propage partout : dans toutes les commissions, les institutions, les écoles vétérinaires, les centres de formation, les centres d’élevages, chez les professionnels.

En bref, Royal Canin imite pour le coup l’araignée et tisse sa toile à n’en plus finir.

Royal Canin : des liens partout

Pour asseoir sa renommée et se placer très haut dans l’estime des propriétaires et des vétérinaires, la firme n’hésite pas à tisser des liens amicaux, financiers, et professionnels avec tous les maillons du secteur.

Ainsi, vous ne serez pas étonné d’apprendre que Royal Canin s’immisce très tôt chez les vétérinaires, bien avant qu’ils ne soient de véritables vétérinaires diplômés, puisque Royal Canin serait largement présent dans les 4 écoles nationales vétérinaires françaises (ENV). D’après les témoignages anonymes que j’ai reçus lors de mes enquêtes sur ce sujet, Royal Canin est même en mesure de donner des cours magistraux aux étudiants vétérinaires, certains à présence obligatoire, et qui avaient le mérite d’irriter quelques étudiants se posant des questions sur l’indépendance de la formation en nutrition.

Royal Canin est également un éditeur scientifique. La marque est responsable de l’édition de plusieurs ouvrages de référence dans la nutrition féline et canine, avec notamment “L’encyclopédie du chat” ou bien le “Guide pratique de l’élevage félin” aux éditions Aniwa Sas où le logo de la marque figure en bonne place. Toujours chez les étudiants, Royal Canin propose également une large gamme de cadeaux ou de récompenses, en offrant des abonnements à des revues scientifiques, ou bien des guides pratiques de chez eux. De nombreuses soirées étudiantes sont également organisées par la société, notamment par le biais d’une association très connue du milieu : l’AFVAC, l’association française des vétérinaires pour animaux de compagnie.

Justement, l’AFVAC est une association majeure dans ce milieu puisqu’elle réalise la formation de plus de 20 000 vétérinaires tous les 3 ans, alors que cette dernière est financée par les plus marques de croquettes de la planète, dont Royal Canin bien sûr.

Au sein de cette association, Royal Canin se retrouve partout : la marque finance des soirées sponsorisées, des communications ou bien des congrès organisés par l’association. L’AFVAC junior organise des soirées étudiantes, encore une fois soutenue par Royal Canin. La marque est également en mesure de faire assurer des conférences au sein de l’AFVAC par des consultants de Mars Petcare.

Mais Royal Canin ne s’arrête bien évidemment pas là. Si les échantillons de croquettes Royal Canin font partie du jeu chez les étudiants et les vétérinaires en clinique, Royal Canin n’hésite pas à étirer ses liens dans les plus grandes sociétés savantes européennes : la WSAVA, qui édite les recommandations nutritionnelles officielles pour les chiens et les chats. Bien entendu, Royal Canin fait partie des plus gros sponsors de la société savante, et à tous les niveaux. La marque sponsorise les congrès bien sûr, mais également le comité de “nutrition globale” de la WSAVA.

La science made in Royal Canin

Royal Canin tisse également des liens avec une composante majeure de la chaîne industrielle : la science. La marque était notamment en 2013 un sponsor officiel d’un journal scientifique canadien (le Canadian Veterinary Journal) qui produit des articles scientifiques, le nerf de la guerre pour prouver les bienfaits ou les méfaits d’un produit. Royal Canin est également un sponsor d’une association européenne qui publie un journal “Veterinary Focus” sur les soins critiques. Toujours présente, Royal Canin était également l’un des sponsors de l’IVIS, un site d’information international sur les informations vétérinaires. Une autre société savante est également dans le giron de Royal Canin, c’est l’European society of comparative nutrition (ESVCN). Cette société a pour objectifs de générer de l’intérêt et stimuler la recherche sur la nutrition vétérinaire et les maladies qui y sont associées. Un champ d’application idéalement proche de la gamme vétérinaire de Royal Canin.

Comme je vous le disais, Royal Canin est également très présent chez les éleveurs qui doivent nourrir un très grand nombre d’animaux. Royal Canin a ainsi mis en ligne un site internet “mon espace éleveur” pour aider les éleveurs dans leur pratique quotidienne. Royal Canin possède également le site “Acheter mon chien” ou “Wikichien.fr” qui propose de trouver des races, des éleveurs pour acquérir un animal.

Royal Canin est absolument partout. Même indirectement, ils sont présents au sein de la FEDIAF, la fédération européenne des industriels de la croquette (lire mon enquête sur la FEDIAF), qui édite notamment des recommandations officielles pour les formulations de base. Parmi les membres de la FEDIAF, nous ne sommes pas surpris de noter la présence de la FACCO, le syndicat des producteurs de croquettes français, avec bien sûr Mars Petcare et Royal Canin en tant que membres à part entière.

Finalement, Royal Canin peut également compter sur certains leaders d’opinion, des vétérinaires connus et reconnus qui prennent régulièrement la parole en public ou bien donne des cours dans les ENV. C’est notamment le cas d’un spécialiste de Maison Alfort, qui en 2013 dirigeait une activité de formation continue pour une société française féline sous l’égide de Royal Canin. Ce spécialiste est également coauteurs de plusieurs ouvrages aux éditions Royal Canin et est sanctionné d’un diplôme délivré par l’ECVCN, la société savante dont Royal Canin fait partie des sponsors.

1ère Partie, les conclusions

Le succès de Royal Canin n’est pas dû au hasard. Marketing bien pensé, packaging attirant, présence systématique chez les futurs vétérinaires et ceux déjà en place, sans oublier une présence stratégique dans les grandes sociétés savantes. Autrement dit, Royal Canin ne laisse rien au hasard. Si la marque déploie autant d’énergie, c’est bien pour s’assurer une excellente adhésion de la part des professionnels de santé, et par conséquent, des propriétaires d’animaux de compagnie.

Pourtant, la marque qui déploie des centaines de produits n’est pas à l’abri des analyses indépendantes de la qualité des ingrédients et de l’équilibre des macronutriments (comme Pro Plan…). Si Royal Canin juge elle-même les glucides comme inutile pour les chiens et les chats, et potentiellement dangereux s’ils sont introduits en excès… alors qu’en est-il de leur produit ?

Dans la 2ème partie, toutes les croquettes de la marque seront analysées sur la base de la qualité des ingrédients et de l’équilibre des macronutriments (sans les mycotoxines). Une enquête unique, largement approfondie dans mon ouvrage Ce poison nommé croquette!

Total
27
Shares

Inscrivez-vous à la newsletter

Rejoignez une communauté de 10.000 abonnés ! Vous recevrez toutes le enquêtes et infos en exclusivité avec un guide offert sur le sucre... Alors arrêtons de chipoter !

32 commentaires
  1. J’ai nourri mon chat pendant 12 ans au Royal Canin et depuis un an il est diabétique et je dois le piquer à l’insuline matin et soir.

    1. Pour votre cas, que je connais bien, la nourriture doit être seulement ménagère : porc + légumes (haricots verts, carottes, courgettes, etc .)

  2. Croissance trop rapide pour mon chien, à deux ans , l arthrose s’était déjà installé (radios)…
    Je le nourrissai au croquettes royal canin uniquement.

  3. Analyse sur la qualité ? Bien je connais bien et je peux vous dire que c’est de meilleur qualité que la nourriture humaine çà me fait penser à votre analyse sur les carnilove avec leurs viandes qui vient des pays de l’est (Pologne, République C, etc) qui donne des selles liquides etc..
    Article pour faire du bruit encore les fabricants de croquettes vous prennent plus pour des naturopate qu’autre chose
    Faites des études parce-que quand il parle de glucides il ne dise pas sucres il parle aussi de l’amidon qui est pas digéré et ne vas pas dans le sang donc pas nocif et puis il dise que c’est pas utile mais disent que en fait le fait de mettre des glucides les autre nutiments (lipides et protéine) séviront justement pas à être transformé en glucoses mais serviront à la construction musculaire etc etc

  4. “les sucres n’ont aucun rôle préventif ou curatif pour la santé du chien ou du chat” (ni pour les humains)
    “ils peuvent être à l’origine du développement de l’obésité ou du diabète.”(ça c’est également vrai pour les humains, hommes, femmes, enfants si vous préférez)

    C’est quoi “les sucres” ? Quel est “les sucres” qui est à l’origine du développement de l’obésité et/ou du diabète ?

    Réponse : C’est le GLUCOSE que l’on trouve sous sa forme naturelle d’amidon par exemple dans l’amande des graines de céréales (une macro molécule d’amidon = 10000 à 100000 molécules de glucose) ou sous forme de fécule par exemple dans les tubercules de pommes de terre (amidon = fécule, c’est la même chose)

    La farine de blé tendre (farine de froment) avec laquelle on fait le pain est composée à 80% de glucose sous forme d’amidon.
    Si vous voulez grossir et faire grossir votre Toutou, mangez du pain blanc et des (farines de) céréales, surtout le matin et trois ou 4 fois par jour pizza, sandwich, croquettes … et donnez en à votre Toutou.

    Tous les glucides comestibles que l’on consomme sont digérés et transformés en glucose.
    L’amidon ou la fécule sont des glucides composés à 100% de glucose.

    La glycémie, c’est la quantité de glucose qui est dans le sang (et non de sucre (*) au singulier, de saccharose) et l’excès de glucose (> 1,2 gramme/litre) qui est dans le sang est stocké sous forme de glycogène dans le foie et les muscles (glycogène = amidon = fécule, c’est quasiment les mêmes macromolécules) et l’excédent au delà de 300 gramme est transformé en graisses (triglycérides) et stocké dans les cellules adipeuses, dans le ventre autour des intestins, dans les seins pour les femmes, les fesses et ailleurs s’il n’y a plus assez de place.

    (*) La règlementation officielle dictée par les lobbies agroalimentaires impose que sur un étiquetage nutritionnel, le terme « sucre » (au singulier) désigne uniquement le saccharose, le sucre industriel de betterave ou de canne à sucre qui est un sucre double, (un diholoside ou disaccharide) constitué deux molécules de sucres simples : glucose et fructose.

    Le glucose est un sucre simple (ou monosaccharide ou ose ) comme le fructose (ou lévulose), le galactose et le mannose qui sont les principaux sucres simples ou oses et qui sont désignés sur un étiquetage nutritionnel par le terme « sucres » (au pluriel).

    Le sucre (le saccharose, le sucre industriel) est cariogène, il favorise la carie dentaire, mais il ne fait pas grossir parce que seul le glucose est stocké dans l’organisme sans limite autre que physique.

  5. Au final Royal Canin c’est le Danone de la croquette.
    J’ai eu l’impression de lire un article sur le pouvoir de l’industrie laitière. Ils sont partout. Présent à tous les postes, contrôlent les messages santés etc… C’est incroyable. Que penser des vétérinaires? Ils sont quelque part dans l’obligation de sponsoriser RC, ils sont baignés dedans depuis le début. Que penser de ceux qui propose des RC? Sont il tous aveugle? C’est uniquement pour une histoire monétaire? Existe-t-il des vétérinaires qui n’en propose pas?

    J’avais une question plus précise sur les croquettes vétérinaires. Ont elles vraiment des vertus? Admettons, je nourris mon chien avec du Orijen actuellement et rien que l’idée de faire passer mon animal sur des RC sous conseil du vétérinaire m’erisse le poil. Serait-ce bête de refuser?
    L’année dernière j’ai eu des croquettes spécifiques car mon chien a eu une inflammation , il vomissait etc.. Les croquettes ont elles vraiment eu un rôle dans la remise sur pieds de mon chien?

    Un plaisir de vous lir! Toujours.

    1. On y va avec de la bouffe molle et des probiotiques genre baci+ dès l’apparition de selles molles. Simple et efficace. Pour prévenir donner une fois par semaine. Vous utilisez le kéfir pour vous? Également efficace chez le chien 😉

  6. Un peu d’histoire sur Royal-Canin…

    c’est une marque qui a été créé en Franc en 1968 par le Dr vétérinaire Jean Cathary à Grand Gallargues dans l’Hérault, avec comme objectif initial la lutte contre l’eczéma par une nourriture diététique.
    Puis en 1972, Cathary vend sa société d’Aimargues au groupe Guyomarc’h.
    La révolution dans ce domaine sera la production d’aliments secs
    Le groupe Mars-Unisabi achètera ensuite la marque en 2002.
    Cette entreprise Royal-Canin va grandir au fil des années; en 1973 elle implante des filiales en Allemagne, Belgique, Scandinavie, Italie et Espagne. En 1983 c’est la première campagne à la télévision, puis en 1988 elle rachète les marques les plus anciennes aux Etats-Unis: “Whyne” et “Kasco”. En 1989 c’est le rachat de “Nagut” en Allemagne et l’installation d’une usine au Brésil.

    En 1992 c’est une unité aux Etats-Unis, en 1997 c’est 1000 salariés et 18% de part de marché en Europe…
    En 2006, le chiffre d’affaires de Royal Canin était supérieur à un milliard d’euros dont 80 % en dehors de France et avec plus de 3 200 employés dont 70 % en dehors de France.

    Selon une enquête de 60 millions de consommateurs, 6 chiens sur 10 sont nourris d’aliments industriels secs (555 000 tonnes en 2005) ou humides (214 000 tonnes). Les besoins d’un chien de 15 kg est estimé à 1000 kilocalories (Kcal) par jour

  7. Les glucides c’est un des aspects négatifs des produits RC. Mais quand est-il des composants réels qui s’y trouvent? Des journalistes ont tentés en Belgique et aux Pays-Bas d’enquêter auprès des abattoirs qui livrent à RC. Ils se sont fracassés contre un mur du silence. RC a menacé ses fournisseurs de ne plus se fournir chez eux au cas où ils parleraient à la presse. Une vraie mafia… Seul un abattoir belge a coopéré et depuis on sait que ce qui rentre comme produits “frais” dans la production de RC c’est la toute dernière catégorie (nauséabonde). De là les très faibles % de viande déclarés (souvent 4%). Conclusion : on l’achète au prix de la carbonnade de boeuf fraîche… et l’on fait gagner des c…..es en or à RC et son marketing.

  8. Je m’informe beaucoup depuis un mois à changer de croquette pour mes chiens ,je chercher une marque qui a des croquettes pour gros chiens et pour petit chiens ,en aurais vous a me conseiller ,il y a tellement de marque sur le marcher

    1. Pour ma part j ai mis 3 mois a faire des recherches pour changer de croquettes a mes chiens car leurs croquettes avec 46 % de glucides?. Et finalement après 3 mois de transition en diminuant les glucides par palier de 10% pour pas trop perturber leurs intestins j ai finalement opté pour les croquettes Carnilove

    2. Acana, Orijen ( faire attention au taux de protéines de préférence ne pas dépasser 30% sauf si chien très très actif), Pulsar, go, now fresh, boréal. Toujours opter pour du sans grains et vérifier les ingrédients. Préférer patate douce à pomme de terre.

  9. Un titre tapageur comme d’habitude pour un article vide, qui ne démontre rien, ni n’apporte aucune preuve ou élément scientifique à l’appui. Et quant au glucides, quel amalgame, quel méconnaissance de ce que sont les glucides!!! Et de leur action! Du marketing, tapageur, votre article, comme pour les croquettes si critiquées. Vous recommandez quoi, déjà Orijen ou arcana? Voue êtes commmissioné par ces deux marques???
    Foutaise!!!

  10. D’où vienne les sources de votre article , cela serai intéressant de connaître vos source , j’ai deja donner du royal canin à mon chien au début des ses deux mois et ont à vécu l’enfer dès problème par dessu problème de peau, infection ect ont à meme essayer la hyppoalergene qui a notre grand regret ce qui a ete encore pire, , donc un jour une nutritionniste nous a parler de nourrir au crue et hé peux dire que depuis le transfert au crue depuis deja trois ans plus jamais eu aucun problème, belle peau, pelage exceptionnel, plus aucune allergie, selle minuscule ect. Cela sera bien d’avoir vos source.

  11. Bien sûr c’est encore et toujours la mafia des lobbies agroalimentaires. Avec tous les déchets animaux récupérés dans les abattoirs, ils font des produits prétendument équilibrés. C’est à se demander comment se nourrissaient les loups, ancêtres de nos chiens actuels. Zut pas de croquettes pour eux, faites avec de bons déchets bien malaxés, pour éviter que l’on voit les cochonneries qui les composent, mais seulement de la bonne viande fraîche. Mais comment faisaient donc ces pauvres loups avant l’avènement des croquettes ? Et bien ils chassaient en meutes, ce qui soit-dit en passant, leur faisait faire de l’exercice en plein air, contrairement à bien des chiens et chats de compagnie, et ces mêmes loups ne bouffaient pas les cornes, les sabots, la peau ou les viscères de leurs proies, mais, tiens c’est bizarre, ne mangeaient que les parties nobles, la bonne viande, le bon muscle qui leur était bien plus profitables que ces déchets qu’ils savaient d’instinct mauvais pour eux… et que l’on vend maintenant dans de beaux emballages, plus alléchants pour le maître, que pour son compagnon à 4 pattes.
    La meilleure nourriture que l’on puisse donner à son animal, c’est une préparation intelligente et équilibrée, de la vraie viande, des vrais légumes. Je n’ai pas de chien, mais je me souviens que ma mère préparait ainsi la nourriture pour notre chien, un beau berger allemand qui a toujours été dynamique, joueur et en excellente santé. Et je suis certain que ça ne coûte pas plus cher que de faire le jeu de cette industrie des déchets. C’est sûr ça demande un peu de travail, mais en préparant des quantités pour la semaine par exemple, c’est finalement profitable pour le maître et son compagnon. Revenez au naturel, autant pour vous que pour l’animal. Franchement s’ils savaient parler, les animaux domestiques nous diraient certainement qu’ils préfèrent manger sain et naturel !

    1. Bravo Rafa, vous venez de dire avec précision exactement ce que je pense. J’ai eu 3 chiens de troupeau (brebis), un border collie, un beauceron et une gros bâtard magnifique et je leur faisais leur gamelle tous les 2 jours avec des légumes, pâtes ou patates et viandes et ils étaient en pleine forme, ne voyant le véto que pour les rappels de vaccins. Toute cette marchandisation puante que ce soit pour les animaux ou les humains ne fait que nous (les) affaiblir et enrichir les lobbys.

  12. Et pour Mr Duroy, tiens encore un titre ” royal ” ;), cet article comme d’ailleurs tous ceux de Jérémy, a le mérite de nous faire réfléchir sur la problématique de la nourriture industrielle pour les animaux. Et pour la petite histoire, si cela peut faire réfléchir, j’étais à une époque commercial en produits chimiques – pas ce qu’on fait de plus naturel, mais il fallait bien vivre ;). J’avais comme client la société Haribo – C’est bon la vie – à laquelle je vendais pour son unité de fabrication à Marseille, un produit destiné a désagréger les déchets de leurs fabrication de bombons, qui s’écoulaient dans des conduits aménagé pour ce faire. Le responsable de fabrication m’avait appris que les ” Beaux ” bombons était fait avec de la gélatine animale, autrement dit les déchets animaux transformés à laquelle on ajoutait du sucre – plein de ” bon sucre ” pour faire passer la pilule en lui donnant un goût acceptable. Parce que pour tout dire, quand on franchissait l’enceinte de l’usine, c’était une puanteur infecte, produite par ces déchets en putréfaction qui stagnaient plus ou moins dans ces caniveaux ! Et je vendais justement un produit qui désagrégeait ces déchets de bombons. Le responsable de la fabrication m’avait offert une fois une bonne grosse boîte de ces bombons… qui ont fini dans ma poubelle quand j’ai su de quoi ils étaient faits. Alors, oui, cet article est intéressant, et je m’exprime en connaissance de cause parce que j’ai vraiment vu et senti, et pas que chez Haribo, ce que l’industrie alimentaire peut préparer comme ” délices ” avec des déchets ou des produits très bas de gamme qui ne seraient autrement pas valorisés… et surtout très profitables à ces ” vendeurs de rêves ” qui nous empoisonnent, nous et nos animaux. Nature, nature…

  13. Mon westie était malade depuis l’âge d’un an (dermatite atopique) après tous les tests passés sur lui on n’a jamais su à quoi il était allergique… Pendant 13 ans il a mangé de l’hypoallergénique de Royal canin , pensez ce que vous vous voulez ,il n’est pas mort du diabète, ma chienne non plus qui est partie à 14 ans elle prenait des croquettes light….. ROYAL CANIN MOI? RIEN à DIRE !!!!

    1. Après un changement de croquettes, en faveur de Royal Canin, mes deux chats (âgés de 15 et 8 ans) ont développés (les deux en même temps) des graves allergies alimentaires au bout de quelques mois seulement. Perte de poil complète par endroits, démangeaisons, irritations, etc. Après arrêt immédiat des croquettes RC, les deux ont péniblement récupéré au bout de quelques semaines. Par hasard, quelques mois plus tard (pas entièrement certaine qu’il s’agissait vraiment d’une réaction allergique), je me suis retrouvée à court de croquettes et il me restait un sac non entamé de croquettes RC… l’allergie, cette fois, est réapparue en 24h…

      A noter qu’ils n’ont jamais eu aucune allergie ni avant, ni après… (même avec des sous-produits de la marque RC comme Purina, par exemple). Que peuvent-ils donc bien mettre dans les croquettes RC…

  14. Royal Canin n’a pas “imposé depuis des années et des années une aura positive, presque royale, sur l’ensemble de sa gamme.”
    C’est Mars Petcare qui a exploité la marque Royal-Canin “créée en France en 1968 par le Dr vétérinaire Jean Cathary à Grand Gallargues dans l’Hérault, avec comme objectif initial la lutte contre l’eczéma par une nourriture diététique.”(Frederic)

    La marque “Royal Canin” qui produisait dans les années 70 des croquettes d’excellente qualité a été rachetée et exploitée par des lobbies financiers qui ont dénaturé les croquettes d’origine et les remplaçant par des produits de moindre qualité, fabriqués en grande quantité avec le moins de personnel possible et des matières premières (des déchets) à vil prix et en délocalisant la production dans des pays où la main d’œuvre est bon marché.

    En 1972, Royal Canin a été acheté par Guyomarc’h qui a remplacé les croquettes d’origine par
    une production d’aliments secs. Une révolution dans ce domaine avec une augmentation considérable de la productivité et de la rentabilité de l’entreprise au détriment évidemment de la qualité des croquettes toujours vendues dans un emballage “Royal-Canin”.

    Puis revendu en 2002 à Mars-Unisabi (avec une bonne plus-value pour Guyomarc’h).
    Puis en 1983 c’est la première campagne à la télévision.
    etc…

    Le staff de ces lobbies qui travaille dans des bureaux climatisés à New York, Londres, Paris, Tokyo, .. ne s’intéresse qu’au fric et ne voit que des chiffres sur des papiers ou sur des écrans d’ordinateur.
    La santé, la vie des personnes et des animaux ne les intéressent pas, ni la qualité des produits fabriqués, ni l’impact sur l’environnement de ces millions de tonnes de produits industriels inutiles.

  15. Royal canin n’a de royal que le nom, les compositions de leurs croquettes ne sont pas adaptées au régime d’un carnivore. Malheureusement grâce à son matraquage publicitaire cette marque reste dans l’inconscient collectif une marque appréciée.. Le budget de la multinationale lui permet également d’inonder les refuges de goodies, d’accessoires et de matériel que les refuges pour animaux ne peuvent pas se permettre de refuser. Avec des tarifs défiants toute concurrence pour ces organismes, les animaux abandonnés sont nourris à moindre coût, et lors de l’adoption, trop souvent les adoptants souhaite rester sur cette gamme puisque le chien y ait habitué… Une vraie analyse de leur croquette par un organisme indépendant et une communication à grande échelle de ces résultats permettrait peut être une prise de conscience sur cette marque spécialisée en malbouffe canine…

  16. Bonjour Jeremy,

    Je confirme “l’infiltration” des écoles mais pas seulement vétérinaires … Les écoles d’ASV aussi comme je peux en témoigner ayant moi-même été “formatée” dans ce sens dans les années 98-2000. Et nous avons tous eu droit à notre conférence sur l’alimentation des carnivores domestiques par … un délégué Royal Canin. L’idée est simple : l’ASV est la première ligne dans un cabinet vétérinaire, elle est donc censée faire du “conseil” et de la “vente”, à commencer par les croquettes. D’où l’intérêt de les former au “berceau”.

    Bises

  17. Si par hasard vs. ne connaitriez pas encore, ce don je doute,allez voir sur “www.petfoodindustry.com” l’article “RC develops new dog food formula using feathermeal as protein” juin 2013 .

    Je vs. féliçite pour ts. vos articles et espère encore en lire beaucoup à l’avenir.

    Bonne continuation.

  18. je suis scandalisée de voir, d’entendre tout cela ma fille qui elle est très vigilante pour ces animaux, m’avait déjà prévenue pour la marque royal canin.
    ma petite chienne souffre de maladie de crohn, et prends depuis pas mal de temps cette marque et en plus elle souffre d’allergie, en faites beaucoup causée par le tress, je voudrais trouvée pour elle bientôt huit ans de bonnes croquettes même y mettre le prix, conseillez moi et surtout n’hésiter pas à m’écrire sur mon mail.
    en plus les pires choses que j’ai apprise sur les croquettes médicalisées. Cordialement.

  19. J’ai nourri mon chat persan pendant 7 années avec des croquettes Royal canin Persian 30. Il est mort il y a peu d’une pancréatite, compliquée d’une tumeur au foie. Le veto m’a dit n’avoir aucune explication. Après plusieurs recherches, j’ai découvert que les croquettes Royal Canin étaient considérées par plusieurs spécialistes indépendants comme les pires du marché, et qu’elles seraient la cause de maladies graves atteignanten particulier le foie et le pancréas… !
    Je vous invite à voir à ce sujet les articles de Libération en 2018, qui dénonce le lobbying de Royal Canin auprès de vétérinaires, et le manque de formation de ceux-ci dans le domaine de l’alimentation. Allez voir aussi le blog “Carline-Beauty.com” qui fait le point sur ce sujet dans une page intitulée « Ces croquettes qui tuent nos animaux ».

Répondre à Nathalie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie.