La cure du foie et de la vésicule biliaire promet de vous libérer de pratiquement tous vos problèmes de santé : eczéma, allergie, diabète, cancers, digestion difficile, vue qui baisse, cholestérol élevé, etc., etc. La méthode est simple : se purger à l’aide de sulfate de magnésium tout en avalant une mixture faite d’huile d’olive et de jus de pamplemousse pour libérer les canaux hépatiques, la vésicule biliaire et le foie de tous les calculs qui l’encombrent. Ces calculs seraient présents chez tout le monde, et nous rendraient tous malades. 


Exemple d’un résultat classique d’une cure du foie et de la vésicule biliaire, avec des boulettes de gras vert-jaune. (c) Dr Clark.net.

Sommaire

Partie 1/5

L’incroyable nettoyage du foie et de la vésicule biliaire est l’ouvrage phare écrit par Andreas Moritz, décédé depuis, qui propose de nous débarrasser de nos calculs biliaires à l’origine “de la plupart des maladies communément répandues dans le monde aujourd’hui” précise-t-il sur sa page Amazon.

Ces calculs biliaires obstrueraient les nombreux canaux de notre foie et de la vésicule biliaire rendant ainsi l’accomplissement de ses nombreuses missions difficile, voire impossible. Les maladies seraient la conséquence funeste de ces encombrements.

Pour Andreas Moritz :

“La plupart des adultes du monde civilisé, en particulier ceux qui souffrent de maladies chroniques arthrose, sclérose en plaques, cancer, diabète ou maladies cardiaques ont des milliers de calculs biliaires bloquant les conduits hépatobiliaires”.

Pour s’en débarrasser, l’auteur de l’ouvrage qui fait un carton dans les librairies et dans le monde de la médecine alternative propose une “méthode simple et efficace” qui serait parfaitement indolore “que chacun peut appliquer chez soi”.

La méthode aurait permis “à des milliers d’individus d’améliorer spectaculairement leur santé”. Le succès commercial de son livre est selon lui une preuve de l’efficacité de sa méthode.

Le Dr. Hulda Clark. (c) Dr.Clark.net

Andreas Moritz n’est pas le seul à proposer une méthode naturelle pour nettoyer son foie et sa vésicule biliaire. Le docteur Hulda Regehr Clark qui est née au Canada en 1928 propose une cure elle aussi. Elle possède un site internet éponyme, et propose une myriade de nettoyages de tous les organes du corps humain, dont le foie et la vésicule biliaire.

Nous verrons au cours de cette enquête que les méthodes d’Andreas Moritz et du docteur Clark sont relativement proches, avec des différences notables qui interrogent.

Sans passer par l’achat des ouvrages, vous trouverez facilement des informations sur cette cure sur le net. Si vous faites des recherches sur internet, vous allez très rapidement tomber sur deux sites principaux en français qui détaillent chacun une méthode :

  1. Le site de Denis Lecourieux, Agir Santé, traduit en anglais et espagnol qui détaille tout ce qu’il faut savoir de la méthode d’Andreas Moritz ;
  2. Le site de Marco, CuresClark, qui propose comme son nom l’indique de suivre la méthode du Dr Clark.

Dans les deux cas, les auteurs ont établi un commerce de la vente de produits nécessaires pour faire les cures.

  • Pour Denis Lecourieux, il a créé le site Natura-Web Shop qui propose tous les ingrédients et kits pour faire les cures.
  • Pour Marco, il propose des liens affiliés au site de commerce en ligne Vivre Naturellement, qui commercialise les fameux produits pour faire la cure.

Sans émettre d’avis sur le caractère commercial des deux sites en question, cela questionne sur l’indépendance et l’objectivité des informations et des analyses données. Nous y reviendrons.

Mais en quoi consiste réellement la cure du foie et de la vésicule biliaire ? Pourquoi est-ce important de la faire ?

L’importance du foie et de la vésicule biliaire

Le foie est un organe stratégique, vital pour notre survie. Il accomplit près de 500 fonctions différentes allant de la production de bile par les cellules hépatocytes, à la filtration du sang pour l’épurer de certaines toxines comme des médicaments (clairance hépatique) ou l’ammoniac, jusqu’à la synthèse d’enzymes , d’hormones et autres molécules stratégique pour le bon fonctionnement de notre cœur.

Si aujourd’hui la médecine nous permet de remplacer artificiellement des poumons ou des reins (avec des dialyses notamment), on ne peut pas remplacer le rôle du foie, une greffe reste indispensable.

Cet organe est si volumineux, de près d’1.5 kg, qu’il contient 10 à 15 % du volume sanguin total. Il possède un intérêt nutritionnel majeur puisqu’il intervient dans le métabolisme des glucides (néoglucogenèse, glycogénogenèse, etc.) et des lipides avec la synthèse de cholestérol et sa dégradation en acides biliaires. Il a aussi un rôle central de stockage de vitamines liposolubles.

Bref, le foie est un organe indispensable largement sollicité par notre organisme, et expliquant pourquoi il serait judicieux, voire vital, de faire une cure de nettoyage pour le soulager et le rendre plus fonctionnel.

Le foie est accompagné de la vésicule biliaire, une petite poche en forme de poire qui sert à stocker et concentrer la bile pour ensuite être déversée dans le duodénum pour la digestion des graisses notamment. Son volume ne dépasse généralement pas les 50 ml.

Radiographe des canaux intrahépatiques et communs du foie, de la vésicule biliaire et du pancréas. Le plus gros canal fait environ entre 3 et 4 mm.

Canaux biliaires et hépatiques

1. Canaux biliaires: 2. Canaux biliaires intrahépatiques, 3. Canaux hépatiques droit et gauche, 4. Canal hépatique commun, 5. Canal cystique, 6. Canal biliaire commun, 7. Ampoule de Vater, 8. Papille majeure duodénale 9. Vésicule biliaire, 10–11. Lobes droit et gauche du foie. 12. Rate. 13. Oesophage. 14. estomac. 15. Pancréas: 16. Canal pancréatique accessoire, 17. Canal pancréatique. 18. Intestin grêle: 19. Duodenum, 20. Jejunum 21-22. Reins droit et gauche.

Ce point est indispensable à faire. Le foie produit de la bile à raison d’environ 0,7 L à 1 L par jour. Cette bile sera déversée dans les canaux intrahépatiques (dans le foie), qui ne dépassent pas le millimètre, puis rejoindront le canal hépatique commun qui sera lui-même rejoint par le canal cystique de la vésicule biliaire.

La bile du foie et de la vésicule biliaires continue son chemin dans le canal cholédoque commun, dont la taille ne dépasse généralement pas les 5 mm, pour ensuite arriver à l’ampoule de Vater et au sphincter d’Oddi, qui peut se contracter et se détendre pour permettre la sécrétion de la bile dans le duodénum.

La cure du foie et de la vésicule biliaire promet de vous libérer de pratiquement tous vos problèmes de santé : eczéma, allergie, diabète, cancers, digestion difficile, vue qui baisse, cholestérol élevé, etc., etc. La méthode est simple : se purger à l'aide de sulfate de magnésium tout en avalant une mixture faite d'huile d'olive et de jus de pamplemousse pour libérer les canaux hépatiques, la vésicule biliaire et le foie de tous les calculs qui l'encombrent. Ces calculs seraient présents chez tout le monde, et nous . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

4 commentaires
  1. Bonjour,
    Merci de vos articles libre.
    Je lis présentement sur le régime cétogène et il est écrit ceci:
    « Nos cellules saines se nourrissent essentiellement de graisses tandis que les cellules cancéreuses puisent leur énergie dans le sucre que nous consommons. En suivant ce régime, les tumeurs ont un accès réduit à leur nourriture de prédilection: le sucre. »
    Réf. : Les vertus de l’huile de coco; de Philippe Chavanne, 2018.
    Est-ce une affirmation qui repose sur la science ?
    Merci,
    Luc Laflamme (Québec)

    1. Bonjour Luc,

      J’ai écrit plusieurs articles sur le régime cétogène (ici : https://www.dur-a-avaler.com/regime-cetogene-developpe-cancers-et-metastases/) que je vous encourage à lire.

      Si on peut dire que oui, les cellules cancéreuses apprécient beaucoup le glucose pour se développer (comme de nombreuses autres cellules saines), la relation entre couper cet approvisionnement et mettre fin au cancer n’est pas aussi claire ni aussi simple que ça :)

      En vous souhaitant de bonnes fêtes !

      1. Merci,
        La phrase suivante résume bien votre position sur le sujet:
        « Autrement dit, les cellules cancéreuses n’auraient pas vraiment de point faible : elles utiliseraient aussi bien le glucose que les corps cétoniques pour se développer. »
        Je crois que l’excès est à éviter dans, à peu près tout, y compris les régimes.

      2. Oui, il y a cependant des preuves indirectes qui commencent à s’accumuler, ainsi que des évidences directes provenant d’essais cliniques randomisés qui montrent l’intérêt d’un traitement chimiothérapeutique en association avec le régime cétogène pour certains cancers uniquement.

        La réalité des faits n’est pas simple et pas aussi généralisable pour tous les cancers. C’est bien plus complexe que cela. Car par exemple certaines lignées cancéreuses possèdent les enzymes capables d’utiliser les corps cétoniques, alors que d’autres non. C’est une voie de recherche très intéressante !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.