Croquettes Premiums : les meilleures pour mon chat ?

Quand vient l’heure du choix des croquettes pour Gros Minet, c’est la panique : trop de choix. Heureusement qu’internet regorge d’avis, d’analyses et de classements pour vous aider ! Ou pas ! On va revenir sur le classement de Mathieu de « Matoonet » et ses critères de sélection, parfois discutable. Les points importants de l’article se trouvent à la fin !

Trier le bon gras de l’ivraie…

C’est toujours le même problème : les propriétaires de chats doivent difficilement faire un choix parmi l’offre pharaonique de croquettes, où se mêlent les avis des copains, les avis des vétérinaires, le prestige de certaines marques, la mode du « sans céréale » (grain free en anglais), les groupes Facebook, ou encore mon propre livre « Ce poison nommé croquette« .

On ne sait plus à quel saint se vouer, et c’est bien normal. Chacun voit midi à sa porte. Quand des vétérinaires loueront les bienfaits d’une marque pour la haute digestibilité de ces protéines, mais s’en ficheront de la présence de céréales ou de gluten… Quand d’autres se figeront sur les satanés glucides, responsables de tout, sans peser la balance bénéfice/risque globale…

Ce constat nous amène vers un comparatif de croquettes pour chat publié il y a plus d’un an sur le blog de Mathieu alias « Matoonet ». Un comparatif qui propose un classement des trois meilleures croquettes pour chat selon l’âge (jeune, sénior, etc.) ou l’état physiologique (en surpoids, stérilisé, etc.), avec les principaux avantages et inconvénients de chaque croquette.

Mathieu expose son avis sur le sujet. Il y expose ses critères de qualité pour distinguer une bonne d’une mauvaise croquette, à commencer par le lieu d’achats. Selon « Matoonet », les croquettes dites « premiums » que l’on retrouve chez les vétérinaires ou dans les boutiques spécialisées auraient d’emblée une qualité supérieure aux croquettes dites « standards » puisqu’on les retrouve partout, dans des lieux – trop ?- communs (jardinerie, grandes surfaces, etc.).

Mis à part ce petit raccourci qui peut faire tiquer, les analyses et les conseils du blogueur tombent parfois sous le sens. En voici quelques exemples. Celui-ci nous conseille des croquettes « basées principalement avec de la vraie viande« , précisant qu’il faudrait « éviter les dénominations « farine de … »« , qui signifierait selon le blogueur l’utilisation de « carcasses broyées« . Un peu vague, mais pas trop mal.

Autre conseil, Mathieu nous propose d’éviter les croquettes « composées principalement de céréale (souvent les croquettes Standards)« , justifiée par le fait que des chercheurs japonais auraient montré la plus haute digestibilité de la viande par rapport aux végétaux. D’ailleurs, le gluten de maïs ou de blé est sévèrement pointé du doigt, responsable d’allergie avec une faible valeur nutritive.

Finalement, le blogueur nous conseille de faire attention aux minéraux, comme le calcium, le phosphore ou le magnésium. En gros, il faut chercher les taux les plus faibles pour préserver la santé rénale de nos chats.

Ce n’est qu’une fois avoir fait ce tour d’horizon qu’on s’étonne des résultats du classement réalisé il y a un an par Mathieu. Je vais revenir en détail sur un seul classement : celui des chats d’un à six ans, sinon l’article serait trop long !

Almo Nature, Eukanuba et Hill’s dans le top chez les adultes

Les croquettes Almo Nature jouissent de la première place selon Mathieu !

Les croquettes Almo Nature arrivent selon blogueur sur la plus haute marche du podium pour « 4 raisons évidentes« , que je résume ici : elles sont bio; elles contiennent beaucoup de viande (71% selon lui); pas de trace de gluten et les taux en minéraux recherchés sont faibles. Le blogueur place ensuite un lien d’achat vers le fameux site Zooplus, pour lequel, j’imagine qu’il récupère une commission (mais il n’y a rien de mal à ça, ne vous inquiétez pas).

Pourtant, à la lecture de la fiche descriptive avec les ingrédients et les composants analytiques, je me demande bien comment cette croquette a pu terminer à la première place ! Je vais l’expliquer de suite.

Voici la composition des fameuses croquettes :

« viande et sous-produits d’origine animale (25 % de poisson gras fraîchement pêché), céréales (14 % de riz), extraits de protéines végétales, huiles et graisses, minéraux, sous-produits d’origine végétale (inuline provenant de la chicorée, une source de FOS – 0,1 %) mannan-oligosaccharides.« 

Un lecteur un poil averti sera immédiatement alerté par le manque d’information et de précision des ingrédients utilisés, pourtant capitale pour comprendre la qualité attendue de la croquette. Là, nous avons en guise de protéines animales de la  » viande » et des « sous-produits d’origine animale » dont au moins 25% seraient un poisson gras, fraîchement pêché.

Super cool, mais on parle de quel poisson ? Et pour le reste, c’est à dire les 75% restant ? Du poisson, du boeuf, du poulet, des morceaux de muscles squelettiques, des abats, des plumes, des becs broyés… ? On n’en sait rien. Sans jeter l’opprobre sur Almo Nature, cet étiquetage offre une liberté dans le choix des matières premières, sans que l’on puisse estimer la qualité. Ce n’est pas du tout un point positif.

La suite c’est pareil, ou pire selon le point de vue. Nous avons des céréales dont seulement 14% sont identifiés en tant que riz, pour les 86% restant, c’est la loterie, vous n’avez pas besoin de le savoir ! Du maïs, du blé, de l’orge… Aucune information. Pourtant les céréales sont d’une qualité nutritive plus faible que les protéines animales, ils peuvent apporter un lot non négligeable de mycotoxines à cause du stockage, l’index glycémique est modéré à élevé et ils sont pourvoyeurs de glucides… largement incriminé dans une publication récente dans l’explosion du diabète chez le chat.

Les deux ingrédients suivants me laissent extrêmement perplexe… des « extraits de protéines végétales » avec des « huiles et graisses« . J’ai l’impression de répéter en boucle la même chose, mais nous avons deux ingrédients complètement non identifiés, qui ne permettent pas de juger de la qualité du produit, et dont le principe de précaution inviterait à s’en passer.

Et je dois dire que l’analyse de l’ensemble des caractéristiques de cette croquette sur mon ordi m’indique une sale note pour ce produit… 4/20. Pourquoi si bas ? Pour les raisons mentionnées plus haut, mais également pour un taux de glucides de 35,5%, ce qui est vraiment haut pour des croquettes pour chats. L’argument « bio » qui permet de surclasser cette croquette est un non-sens selon moi. L’étiquette « bio » n’est pas une garantie de la qualité générale des croquettes, lisez plutôt mon enquête sur les croquettes bio de la marque Yarrah (vous allez être déçu).

Finalement, à la lecture des infos fournies par Zooplus, je me demande comment Mathieu a pu trouver 71% de viande : rien ne permet de le vérifier (en tout cas, moi je n’ai pas pu !).

Mais que dit la suite, le deuxième du classement ?

Eukanuba Top Condition 1+ Adult : 2ème place !

D’après le blogueur, ces croquettes se placent en seconde position car « le pourcentage de viande (55%) est un tout petit peu plus faible que les Almo Naure et elles ne sont pas BIO« . Pourtant, d’après mes analyses de la liste des ingrédients et des composants analytiques, je dirais que cette croquette est meilleure qu’Almo Nature, mais qu’elle reste toujours non recommandable (= 7/20).

Les croquettes Eukanuba et Hill’s écopent de la seconde et troisième place, avec les liens d’achats en bonne place ! Pourtant, l’analyse révèle des ingrédients parfois douteux.

Pourquoi ? Bien parce que j’ai eu le malheur de lire les ingrédients, et si la première ligne nous laisse une bonne impression, la suite n’est pas reluisante.

 » 43 % de viandes de poulet et de dinde déshydratées (poulet : 25 %; source naturelle de taurine), maïs, semoule de maïs, graisse animale, riz, pulpe de betterave déshydratée (2,7 %), œuf entier déshydraté, protéines animales hydrolysées, farine de poisson, huile de poisson (0,38 %), fructo-oligosaccharides (0,7 %), chlorure de potassium, levure de bière, carbonate de calcium. « 

Derrière la phrase « 43 % de viandes de poulet et de dinde déshydratées » se cache plusieurs choses. D’abord, de bonnes choses, avec une très bonne qualité pour des protéines animales sous l’appellation « viandes », et l’espèce identifiée. Pour les moins bonnes choses, nous avons la dinde, rien n’est précisé, c’est donc un mélange un peu obscur de morceaux divers et variés. Ensuite, la viande de poulet n’est malheureusement pas déshydratée. Ce qui signifie qu’il faut retirer 70% d’eau après la cuisson, ce qui flingue par la même occasion la quantité réelle de protéines animales dans la croquette.

La suite des ingrédients qui composent majoritairement la croquette n’est pas très réjouissante. Des céréales, avec du maïs et de la semoule de maïs, dont je vous épargne une nouvelle fois un commentaire… Idem pour la graisse animale non identifiée, une bien belle facilité pour les fabricants qui laissent planer le doute sur la qualité.

Pour le riz, difficile d’en faire des éloges : il n’apporte strictement rien si ce n’est de l’énergie sous forme de glucides. Pauvre nutritionnellement, et inutile d’un point de vue métabolique, nos chats peuvent s’en passer, nos fabricants de croquettes un peu moins.

Finalement, on retrouve un taux de glucides plus faible que les précédentes, à 29% en matière sèche, ce qui reste moyennement élevé pour des chats. Le rapport calcium/phosphore est bon, mais dans l’ensemble, malheureusement, je ne pourrais pas personnellement recommander ces croquettes-là.

 » 3ème : Hill’s Feline Adult Science Plan »

Finalement, la dernière place du podium est pour la très célèbre société Hill’s et sa marque de qualité vétérinaire Science Plan. Selon Mathieu, « pas de surprise de voir cette marque sur le podium, sa réputation n’est plus à démontrer« . Voilà qui est dit. Pourtant, elle écope de la 3ème place à cause de la présence de gluten de maïs qui « peut provoquer des allergies importantes chez certain chat« , selon le blogueur.

Mais pour en juger par vous-même, voici les ingrédients :

« farine de volaille, blé, graisses animales, maïs, gluten de maïs, riz, hydrolysat de protéines, minéraux, pulpe de betteraves déshydratée, huile de poisson. »

Au niveau des macronutriments (glucides, lipides et protéines) en pourcentage de matière sèche, nous avons 35,3 % de protéines (bien !), 35 % de glucides (pas bien !) et 22,3 % de lipides (bien ! Mais c’est pratiquement toujours « bien » pour les lipides…)

Alors effectivement, nous trouvons du gluten de maïs, un point négatif pour Mathieu et pour nous aussi. Mais il y a un « petit oubli » de la part de Mathieu, la farine de volaille ! D’après ses recommandations faites en début d’article, il faudrait éviter les croquettes avec les dénominations « farine de…« 

Mais je ne suis pas d’accord avec ça. Pourquoi ? On associe négativement le mot « farine », car on pense de suite aux farines animales et aux scandales alors qu’ici, on parle simplement d’un produit déshydraté donc plus concentré en protéines. Après, faut voir la « gueule » du produit n’est-ce pas ! Et là pour le coup, « farine de volaille », c’est un peu vague. Pas de morceau de viande clairement identifié, c’est donc dans le doute un produit moyen.

La suite est quelque peu… désastreuse. Des céréales (blé, maïs, riz) avec du gluten (déjà identifié par Mathieu) qui vient booster artificiellement l’apport en protéines totales. Idem pour la « graisse animale » : le produit est non identifié, il est possiblement douteux, possiblement excellent, mais comment savoir ? Moi j’aimerais savoir, vos chats aussi.

En définitive, Mathieu nous sort pour cet exemple ultime la carte de « d’autorité » d’une marque dont la réputation ne serait plus à démontrer. Et pourtant, cette croquette bénéficie d’un correct 4/20 d’après mes analyses (bonjour le sarcasme !), des croquettes non recommandées malgré un packaging bien fait, une aura positive et l’assurance d’une bonne qualité par le cabinet vétérinaire.

Les leçons à tirer

Je vais m’arrêter là dans l’analyse des exemples, car vous l’aurez compris, la qualité chez une personne n’est pas la même pour une autre, selon les critères qu’on choisit d’avance (bonjour le biais !). Pourtant, à la suite de cette démonstration, il y a quand même des enseignements importants à tirer. Et j’aimerais avant tout saluer le travail de Mathieu (qui n’a pas mis à jour son blog depuis un an… pas bien !) pour partager son expertise sur ce sujet. Cela permet de nourrir le débat, et c’est sain !

Bref, voilà les principaux enseignements à tirer :

  1. La qualité d’une marque n’est pas écrite sur son front ! Autrement dit, l’habit ne fait pas le moine ! Si les croquettes de qualité vétérinaire jouissent d’une excellente réputation (et notamment les « grandes » marques), elles peuvent être vivement critiquées, et à juste titre !
  2. L’inverse est vrai ! Les marques alternatives qui jouissent de bonne note, mais d’une réputation balbutiante, ne doivent pas devenir des « graals » absolu. Aucune marque n’est à l’abri de sortir un produit légèrement foireux, et parfois, des grandes marques connues pour de mauvaises croquettes sortent des lots intéressants. En bref : deuxième point, on s’attaque plutôt au message (on analyse la composition) plutôt qu’au messager (« c’est Royal Canin, c’est forcément de la bonne !« ).
  3. La qualité d’une croquette ne repose pas sur la simple présence d’un aliment controversé, mais bien sûr l’ensemble des ingrédients qui la composent ! Et là, on parle des 5 premiers ingrédients comme je le dévoile dans mon livre, qu’il est nécessaire de décrypter pour se faire une idée précise de la qualité de la croquette.
  4. Plus les ingrédients sont vagues, plus on se méfie ! N’est-ce pas du bon sens ? Un fabricant un tant soit peu bienveillant et sérieux affiche clairement la nature des produits qu’il utilise. On sait que nous avons du foie de poulet, ou bien de la viande de sanglier, ou encore du riz complet. La législation très laxiste pour nos chers fabricants leur permet d’être aussi vagues que l’océan pacifique, alors on favorise ceux qui jouent la transparence !
  5. Ne perdez jamais confiance en votre vétérinaire, qui est le professionnel de santé le plus compétent pour vous accompagner dans ce processus de sélection. N’hésitez pas à lui poser des questions un peu technique, peut-être un peu dérangeante, et à consulter le cas échant le TOP 10 des arguments les plus bidon !

Voilà mes poilus ! La bise à Mathieu, à vous tous, je retourne me faire un gratin de croquette à la farine de poisson !

Et vous, vous en pensez quoi de nos différences dans l’analyse des croquettes ?

8 Commentaires

  1. AGNES GARDEL

    Oui pas facile de s’y retrouver parmi tous les blogs,pages facebook et autres conseils sur le net. Mais il suffit de s’intéresser vraiment au problème des croquettes, de s’informer pour se faire sa propre opinion. Je sais aujourd’hui grâce à quelques pages FB sérieuses et au livre « ce poison nommé croquettes » qu’il faut un taux de glucides le plus proche de zéro (entre 10 et 15 c’est déjà bien car il faut chercher…), rechercher une bonne qualité de protéine animale donc exclure les sous-produits animaux (dont il faut décrypter l’appellation…) et calculer les % sur matière sèche. Quelques petites formules simples et c’est pas compliqué !
    Autre chose de très important, aucune croquette n’est faite pour notre ami le chat qui est carnivore strict, trop sèches donc soucis rénaux à venir. De l’humide est essentiel ou mieux le nourrir au raw felling. Mes loulous n’en sont pas encore là ils commencent seulement leur première transition vers de nouvelles croquettes …

    Reply
    1. Renette

      Bonjour,
      Je suis attentivement votre blog et j’avais acheté votre livre « ce poison nommé croquette ». Merci pour vos analyses alternatives et sans langue de bois !
      Malgré tout, je n’ai pas trouvé encore de marque de confiance pour la nourriture de mon chat. Je la nourris depuis 2 ans de croquettes Almo N. + humide le soir, et ma siamoise a de sérieux troubles du transite avec cas de constipation chronique !! On était presque à l’occlusion intestinale la dernière fois :-/ A part les astuces d’huile de paraffine et autre aide naturelle, ce problème est récurrent. Les vétos me disent de faire des « test » sur différentes croquettes enrichies en fibres (mais cela prend plusieurs mois!)… Un conseil, une gamme à me recommander ? Merci grandement de votre aide !

      Reply
  2. Cessieux

    Alors qu’elles croquettes choisir ???????

    Reply
  3. Ally

    En effet, quelle marque choisir…?

    Reply
  4. PapaChat

    Bonjour Jérémy,

    Comme tu le pointes justement du doigt, trouver le croquette idéale est en effet difficile. Chacun met ses priorités sur l’un ou l’autre des aspects et franchement, même avec la meilleure volonté du monde, je crois que trouver la croquette parfaite est impossible.
    J’ai moi-même lancé un site qui compare les croquettes: http://www.chatparexemple.fr/
    A défaut de faire un classement complet, j’essaie de rassembler les informations disponibles et de les synthétiser pour permettre au lecteur lambda d’avoir une vision claire sur la façon d’orienter son choix.

    N’hésite pas à me dire ce que tu en penses, j’en serais ravi. Tes articles (et ton blog en général) sont vraiment excellents et bien écrit, donc ton avis m’intéresse.

    Encore merci pour ton travail et au plaisir de te lire ;)

    PapaChat

    Reply
  5. Audrey

    Bonjour,

    Je suis pas experte, mais du niveau des taux phosphore, calcium etc. Il paraîtrait que les croquettes NOW sont pas mal .Attention je dis bien il paraîtrait, je ne suis pas allée voir car mes chats font leur transition pâtée avant de faire la transition Raw, donc les croquettes n’ont que peu d’intérêt pour moi.

    Reply
    1. AGNES GARDEL

      Bonjour Audrey,
      les croquettes Now ne sont pas top du tout car même si pas de céréales, elles contiennent 31.3 g de glucides sur matière humide et donc 34 % sur matière sèche ce qui est énorme ! Ceci afin d’éviter que certaines personnes voulant de bonnes croquettes ( même si l’idéal n’existe pas) pour leurs animaux ne se trompent pas. Bonne journée !

      Reply
  6. Jenny

    Bonjour. Depuis 2ans je nourri mes chiens et chats avec les croquettes Ultra Premium. Fabriquée dans le sud ouest de la France à Agen plus précisément. Je crois qu elles sont un bon rapport qualité -prix. Le hic, certaines contiennent du riz mais il semble qu elles soient sans glucides (..) on ne les trouvent pas en super marché. L argument du prix correcte par rapport aux croquettes dites de marque est qun l on commande directement au fabricant par téléphone ou internet et donc pas d intermédiaire. Peut être pourriez vous les « étudier  » et les recommander ou… Pas? Merci

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *