Boire de l’eau de mer purifiée pour avoir une santé de fer ? Enquête inédite et exclusive sur les promesses et les miracles des eaux de mer profondes, en particulier celle de René Quinton, sur la santé.

© Cristian Palmer | Unsplash

À l’origine de la vie

L’eau est à l’origine de la vie sur Terre.

Le bain originel aura vu émerger les premiers organismes vivants, qui par une suite de longs processus évolutifs ont amené la diversité que nous avons aujourd’hui.

Dont nous, l’espèce humaine.

Nous baignons littéralement dans l’eau.

Les nourrissons davantage que nous avec entre 60 et 70 % du poids en eau. Les adultes coupent la poire en deux : 50 % d’eau qui nous composent.

L’eau est en plus vitale.

Si des débats existent sur la quantité optimale d’eau à boire tous les jours, avec son lot de rumeurs fantaisistes, nous ne pouvons guère vivre bien longtemps sans eau.

Si l’eau douce et potable est infiniment faible dans notre environnement, c’est parce que l’eau de mer occupe la plus vaste partie de l’espace.

3/4 de notre planète est couverte d’eau salée.

On ne l’appelle pas la planète bleue pour rien !

Des océans à perte de vue qui ont eux aussi façonné l’histoire de l’humanité.

Et les cures d’eau de mer en font partie.

Certains boivent tous les ans de grandes quantités d’eau de mer pour faire des purges.

Les ancêtres le faisaient pour conserver la santé.

Évacuer certaines toxines et laver aussi son esprit avec le jus saumâtre.

D’autres boivent des solutions marines spécifiques. La plus connue est l’eau de Quinton, du nom de son découvreur, René Quinton.

On y reviendra dans le détail.

Cette eau est récupérée en profondeur pour ses propriétés minérales hors du commun et qui pourraient nous aider à aller mieux. Corriger des carences de tous les minéraux organiques tout en évacuant les plus toxiques, comme le mercure ou le plomb.

Des promesses alléchantes soutenues par une batterie d’études scientifiques, de rapports, d’ouvrages et de témoignages à travers le monde.

Cette enquête va vous plonger dans l’origine des mythes et légendes qui entourent la consommation d’eau. Car si elle est connue de longue date pour être dangereuse en causant des déshydratations fatales, elle est aussi utilisée en dilution ou dessalée pour traiter des maladies.

Comme toujours, on nage entre des affirmations grandiloquentes et des études scientifiques.

La vérité sur ce sujet n’est pas entièrement douce ni entièrement salée, mais plutôt saumâtre.

Si vous êtes un consommateur, ou l’avez été, d’eau de Quinton, alors cette enquête vous intéressera tout particulièrement.

Si ce format “Miracle ou Arnaque” vous intéresse, alors je ne peux que vous recommander de découvrir les enquêtes sur :

Et bien d’autres encore !

Les miracles des cures d’eau de mer

Depuis ces premières expériences et théories sur l’eau de mer il y a plus d’un siècle, René Quinton est à l’origine de la célèbre eau de mer isotonique ou hypertonique (équilibre salin avec l’organisme versus déséquilibre avec les milieux cellulaires de base).

D’expérience en expérience, et de publication en publication, avec notamment l’ouvrage « L’eau de mer, milieu organique », René Quinton désigne sa découverte comme le « plasma de Quinton ».

Capture d’écran du site Quinton.fr avec la description du produit hypotonique et la posologie à respecter.

Pourquoi ?

Pour son analogie avec le plasma sanguin d’après lui.

Boire de l’eau de mer purifiée pour avoir une santé de fer ? Enquête inédite et exclusive sur les promesses et les miracles des eaux de mer profondes, en particulier celle de René Quinton, sur la santé.

À l’origine de la vie
L’eau est à l’origine de la vie sur Terre.

Le bain originel aura vu émerger les premiers organismes vivants, qui par une suite de longs processus évolutifs ont amené la diversité que nous avons aujourd’hui.

Dont nous, l’espèce humaine.

Nous baignons littéralement dans l’eau.

Les nourrissons davantage que nous . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

1 commentaire
  1. Bonjour Jeremy, bonjour à tous,
    Vu mon nom (réel contrairement à mon prénom choisi) j’ai lu avec attention, bien entendu. Et non, à ma connaissance je n’ai aucun lien de parenté avec Monsieur Quinton, ni avec l’inventeur de la Quintonine… merci pour vos articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. La partie commentaire d'un article réservé aux membres peut être accessible à tous, mais les commentaires des internautes non inscrits n'ont pas vocation à être publié. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.