Ma recette de Crêpes “maison” au Nutella : sans gluten, sans lait et SANS Nutella

crepe-nutella-gluten-lait-cacao

Crêpes + Nutella = Bonheur ?

Hummm… Des crêpes au Nutella… Hmmm quel bonheur en ce dimanche pluvieux, avec ses amis, sa famille ou son amoureuse…

Hmmm… Du Nutella avec du bon cacao, des noisettes bien craquantes, du sucre, de l’huile de palme. Oui du sucre et de l’huile de palme, et pas qu’un peu !

70% de votre pâte à tartiner n’est composé que de sucre (de betterave française) et d’huile de palme (qui vient d’ailleurs).

Le problème avec l’huile de palme n’est pas tant au niveau de la santé, des artères, du cholestérol ou autres sujets à polémique qui provoquerait des infarctus.

Non le problème avec l’huile de palme, c’est plutôt au niveau (et même principalement) de l’écologie de la planète, avec la déforestation massive pour planter des palmiers à huile. En Indonésie, les plantations de palmiers à huile sont responsables de presque 30% de la déforestation de l’île. En Malaisie c’est pire, 80% de la déforestation trouvent son origine dans les plantations de palmiers à huile.

Le sucre, qui constitue pratiquement la moitié de la célèbre pâte à tartiner, est quant à lui préjudiciable pour votre santé (beaucoup moins pour la santé de la planète, et encore). Caries, diabète, maladie cardio-vasculaire, addictions, obésité… Le sucre raffiné est une plaie pour notre santé, l’agro-industrie le sait bien et se garde bien de le crier sur les toits !

Le Nutella, c’est un peu l’égérie de notre superbe et ô combien respectable société de consommation. Il est le digne représentant de la mondialisation et de l’exploitation des pays en voie de développement pour nourrir des pays riches en pleine crise d’obésité, de diabète et de maladies cardiovasculaires.

Mais acheter le Nutella, c’était la partie facile du job. Maintenant il va falloir faire vos crêpes. Mais là aussi rien de plus simple : de la farine de blé, des œufs et du lait de vache et hop le tour est joué !

Sauf que le blé est aujourd’hui la céréale la moins « cool » de notre régime alimentaire, la plus transformée par les sélections génétiques et celle qui est la plus accablée par les récentes avancées médicales.

Le blé moderne n’est pas le plus agréable pour nos parois intestinales, le gluten nous intoxique selon Julien Venesson. La maladie coeliaque n’est pas non plus quelque chose d’anodin. Bref, ce bon vieux blé nous emportera dans la tombe (j’exagère un chouya) et il est sage de l’éviter au maximum (hmmm le bon régime sans gluten !)

Le lait de vache industriel dans les crêpes… Que dire… Si ce n’est que ce n’est pas « trop » l’aliment idéal dans un régime alimentaire. Du bon fromage au lait cru oui mais je m’égare… Oui donc, le lait, ce fameux lait pasteurisé, upérisé, homogénéisé qui a perdu la plupart de ces enzymes, de ces vitamines et qui n’est pas si bon que ça pour nos os si consommé en trop grande quantité (selon nos chers et tendres experts français qui apprécient siéger dans les comités de l’industrie laitière).

Vous l’aurez compris, j’essaie de vous dégoûter de ce cocktail chimique et explosif que sont les crêpes au lait de vache et à la farine de blé avec le Nutella gavé de sucre de betterave et d’huile de palme (vous avez pensé aux Orang-outan ?!)

Moi, je vous propose mes recettes de crêpes sans farine de blé, sans farine qui contient du gluten d’ailleurs, mais surtout sans cet ignoble Nutella qui ne fait le bonheur que des gro(a)s actionnaires (qui en profitent bien d’ailleurs !)

Ces recettes ne sont pas de moi, mais je les ai testé pour vous et je les ai faites goûté à plusieurs personnes.

C’est du solide, du béton armé de bonne bouffe et de la bombe atomique pour vos papilles.

Attention… Voilà les recettes !

Crêpes et Nutella maison : sans gluten, ni lait ni Nutella

Commençons par le Nutella maison.

Nutella Maison: la recette ultra-simple !

Les ingrédients :

  • 125 g de noisettes en poudre
  • 30 g de cacao
  • 60 ml de sirop d’agave, d’érable ou de miel
  • 90 g de dattes
  • 15 ml d’eau

Et puis c’est tout !

Préparation :

  1. Mettez les dattes à tremper 5 minutes dans de l’eau chaude pour les ramollir (ce qui facilitera le mixage…)
  2. Mixez tous les ingrédients !

Personnellement, j’ai utilisé la première fois un mixeur à milkshake et c’est vraiment pas pratique pour tout séparer à la fin. On doit plonger les doigts au fond, bref on peut trouver mieux ! La deuxième fois j’ai utilisé un mixeur pour faire des mayonnaises dans un grand bol et là c’était parfait !

La texture est très pâteuse avec seulement les 15 ml d’eau, alors n’hésitez pas à rallonger en eau durant le mixage pour obtenir la consistance idéale. Je n’ai pas mesuré, mais je pense bien avoir rajouté 40 ml supplémentaire.

Le résultat ? Hé bien j’ai testé lors d’une soirée crêpe et je dois dire que ce Nutella maison a été plus que bien accueilli !

Il est SCACREMENT bon !

Disait une amie. Mais ça va être à vous de tester la recette et de surprendre vos invités, vos enfants et vos amis avec un produit entièrement naturel et qui ne soutient pas une quelconque déforestation (et encore d’où viennent ces noisettes ?!^^)

La 1ère fois, j’ai essayé avec du sirop d’érable qui est très liquide (mais très cher dans notre contré), le résultat était cool. La 2ème fois j’ai voulu tester avec notre miel du jardin, qui est beaucoup moins liquide, et ça fonctionne aussi ! Le résultat est tout aussi bon, si ce n’est meilleur (un peu de chauvinisme pardi !)

Le mieux maintenant, c’est d’étaler ce délicieux nectar de cacao – noisette sur des crêpes… Sans lait ni gluten !

Hé bien j’ai la recette ! Et encore mieux, j’ai testé les deux lors d’un petit déjeuner, et bien ça déchire grave ! (par contre à ne pas abuser)

La recette pour les crêpes maison: sans gluten et sans lait

Ingrédients :

  • 5 œufs
  • 400 g de farine de riz
  • 200 g de farine de sarrasin
  • 1 boîte de lait de coco (sans conservateur)
  • De l’eau

Préparation :

  1. Battre les œufs et le lait de coco
  2. Mélanger le tout avec les farines et rallonger avec l’eau pour obtenir la consistance idéale pour faire des crêpes !
  3. Ai-je besoin de préciser qu’il faut les faire cuire !

Quand c’est prêt, vous n’aurez plus qu’a déguster vos crêpes avec votre Nutella maison ! Bien sûr, ce plat est une gourmandise, très riche avec des produits naturels (pas transformés à l’excès) qu’il faut savoir consommer avec modération.

Au niveau du prix de tout ça, je ne pourrais malheureusement pas vous aiguiller car en Nouvelle-Calédonie les prix sont très élevés (plus chers qu’à Paris). Quoi qu’il en soit, je pense que vous êtes forcément gagnant, autant sur le plan gustatif, nutritionnel et même monétaire.

Maintenant que vous avez appréciés ces recettes, je tiens tout de même à rendre à César ce qui appartient à César !

Comme je l’ai dit plus haut, ces recettes ne sont pas de moi, je suis très loin d’être un pâtissier capable d’inventer des recettes. Non, moi j’essaie d’appliquer bêtement ce que je trouve sur le net et qui me paraît intéressant… et super bon !

Bref, la recette de chocolat-noisette naturelle vient de l’excellent, et ô combien inspirant, blog d’Ophélie « Antigone XXI ». Je ne peux que vous invitez à visiter son blog et y trouver des mines d’informations dans tous les domaines. Vous y apprendrez notamment qu’Ophélie propose 2 autres recette de Nutella !

Finalement, la recette des crêpes me vient tout droit d’un ami lecteur du blog que j’ai eu la chance de rencontrer en Nouvelle-Calédonie. Nicolas qu’il s’appelle. La recette ne pouvait venir que de lui car Nico expérimente l’alimentation paléolithique depuis un moment et il fallait trouver des crêpes quasi-paléo ! (on peut discuter sur la farine et le riz hein !)

En tout cas, merci à Nico et Ophélie pour ces partages. Nos papilles n’iront que mieux, comme nos intestins, et notre planète !

Qu’attendez-vous pour dire NON au Nutella industriel et OUI aux crêpes choco-noisette sans lait ni gluten ?

 

78 Commentaires

  1. Henry

    Pour Alain,

    Cela ne répond pas à mon interrrogation à savoir par quoi remplacer le pain au petit déj et pendant le repas. J’avoue que celui que je consomme actuellement est à l’epeautre et bio, et on dirait du gâteau, tellement il est bon;

    1. Valérie

      on le remplace par RIEN , on s’habitue à ne plus en consommer, si-si contrairement à ce que vous croyez c’est possible, le corps est capable de plein de chose que l’on croit impossible, le plus souvent c’est nous qui nous mettons des barrières dans la tête.

      1. Henry

        A l’attention de Valerie, je veux bien mais alors on mange quoi le matin, vous partez le ventre vide , vous?

    2. Alain

      Si on mange quelque chose pour le plaisir parce que c’est bon, il n’y a pas lieu de s’en priver, surtout si on se sent bien dans sa peau et qu’on a une corpulence à son goût.

      Mais il est inutile d’ajouter de la confiture et du sucre car il y a suffisamment de sucre dans le pain. La digestion de tous les glucides abouti plus ou moins rapidement au glucose et l’amidon n’est composé que de molécules de glucose. Le foie laisse passer le glucose directement dans le sang. Mais s’il y en a trop il est obligé d’en stocker une grande partie. Et s’il n’y a plus assez de glucose dans le sang, le foie repasse en mode déstockage au bout d’une vingtaine de minute pendant lesquelles on est en hypoglycémie.
      C’est l’hypoglycémie réactionnelle que Jérémy explique très bien dans G Ladalle ! Vite un Danio et tant pis pour mon Diabète ! – See more at: https://www.dur-a-avaler.com/danio-danone-coca-cola-diabete-hypoglycemie/#sthash.Rke4jmID.dpuf

      Si on mange pour se nourrir, c’est différent. On a pas besoin de manger le matin, car toute la nuit, durant les différentes phases du sommeil, l’organisme a procédé aux métabolismes du glucose et du cholestérol dont la complexité dépasse l’imagination. Le matin les cellules ont tous les micronutriments nécessaires pour fonctionner.
      Pesez vous le soir avant de vous couchez et le matin avant le petit déjeuner. Vous verrez que le poids varie d’environ 2 kg entre le soir et le matin.
      Et selon ce que vous mangez, vous verrez si vous avez augmenté ou diminué vos stocks de graisse. L’organisme stocke de l’énergie sous la forme de graisse, de triglycérides autour des intestins (la graisse viscérale) dans les cellules adipeuses. Ces cellules sont bien irriguées par le sang et cette graisse peut facilement être utilisée par l’organisme, à condition de ne pas le sur-alimenter tous les jours.

      La faim commence à se faire sentir vers 10 heures mais il n’est pas toujours possible de s’alimenter à cette heure, surtout si on a peur de mourir de faim (ou d’hypoglycémie).
      Avec l’âge, vers 55 ans, l’organisme est moins actif et dépense moins d’énergie et il est nécessaire de modifier son mode alimentaire, si ce n’est pas trop tard.
      Donc profitez-en tant que vous êtes jeune. Il y a des plaisirs plus dangereux que la nourriture.

      Comme pain, je mange du pain noir : ingrédients : seigle 59% en partie comme levain naturel, eau, sel, levure, sans conservateur chimique, cuisson lente à basse température.
      http://www.naturalia.fr/bio-pain-pumpernickel-375g_3499_1_45.htm

      Je n’en mange pas le matin parce que je n’ai pas faim.
      Je fais des tapas de sardines :
      – avec une tranche de pain noir arrosée d’une cuillère à soupe d’huile d’olive + colza bio.
      – de la poudre d’ail bio
      – une boîte de sardine nature (il faut enlever la peau, le gras et l’arrête de la sardine avant de la mettre sur le pain)
      et aussi des toasts de tartare d’algues sur une tranche de ce pain.
      http://www.bord-a-bord.fr/tartare-d-algues-classique.php
      Je mange ce pain en tant que repas, mais pas avec le repas.

    3. Alain

      Si on mange du pain pour le plaisir, parce que c’est bon, il n’y a pas lieu de s’en priver, surtout si on se sent bien dans sa peau et qu’on a une corpulence à son goût.
      Il y a des plaisirs plus dangereux que la nourriture.

      Si on mange pour se nourrir, c’est différent.
      100g de pain = 240kcal (260kcal pour le pain blanc)
      On absorbe en général suffisamment de calories et il n’est pas nécessaire d’en rajouter.

    4. Alain

      Pour Henri

      Si le matin vous mangez deux bonnes tranches de pain que vous aimez et une boisson par exemple chicorée avec de l’eau chaude et un peu de boisson végétale vous aurez un bon petit déjeuner.
      Tout dépend de ce que vous mangez en plus le matin et dans la journée : des croissants, de la confiture, du beurre, du fromage, des sandwichs, des pizzas, des big-mac, des frites, des pâtisseries … ?
      Et si vous ajoutez du pain et du fromage en plus à tous les repas vous absorberez beaucoup plus de calories que nécessaire et vous les stockerez.

      Plus on mange des aliments sucrés (l’amidon c’est du sucre) et plus on a envie d’en manger.
      Peut-être que Olivier Ramirez pourra nous dire pourquoi a-t-on cette addiction aux aliments avec un goût sucré.

      1. Olivier Ramirez

        Addiction ou pas addiction ? telle est la question.

        Pour le moment on ne peut pas affirmer qu’il y a addiction, mais il y a bien récompense alimentaire qui implique comme on l a entendu partout les mêmes circuits neuronaux que la cocaïne.

        On a une appétence naturelle pour le goût sucré, les produits sucrés et gras (augmente encore l appétence et est un support d’arômes) qui sont disponibles partout et à des prix plus qu’abordables, la sollicitation permanente met notre volonté de résister à la tentation à rude épreuve.

        Ma génération est celle qui a bénéficié du snacking dès l’enfance, des saloperies à toutes les festivités et en guise de récompenses. Il n’en faut pas plus pour faire des associations positives et créer l’envie.

  2. Olivier Ramirez

    Pour les amoureux du pain, il n y a pas d alternative aussi savoureuse, la petite épeautre vaut mieux que l épeautre et à la limite si on veut vraiment manger le matin, j aurais tendance à préférer les galettes de riz malgré tous reproches que l on peut facilement faire à cette alternative.

  3. Henry

    C’est ce que je fais, je mange des galettes de riz mais çà n’a pas de goût

    1. Olivier Ramirez

      Le riz n’ayant presque que le goût du sel lorsqu’il est salé, il est certain qu’il vaut mieux les accommoder avec quelque chose qui en a, du goût.

  4. Henry

    oui, mais je fais un régime anti oxydant et j’ai supprimé les sucreries de mon alimentation.

    1. Olivier Ramirez

      Oui mais je n ai pas parlé de mettre des sucreries.

  5. Henry

    Pour Olivier Ok, merci donc je suis condamné à prendre un petit dej lait d’avoine ou de soja bio et galettes de riz complet.

    1. Alain

      Pour Henry,

      Il n’y a pas que le petit déjeuner à prendre en compte mais tout, sans exception ce qu’on mange dans une journée complète.

      Vous êtes certainement très sensible, émotif et avez des craintes que vous savez non fondées mais qui vous inquiètent. Le fait de manger vous rassure, mais dès qu’on mange des aliments sucrés on a envie d’en manger encore plus et on a toujours faim.

      Ne pas manger le pain à l’épeautre qui est tellement bon, est pour vous une frustration, une punition : au pain sec et à l’eau et au piquet.
      Pouvoir manger ce pain que vous aimez tant est une récompense, vous avez bien travaillé vous aurez votre morceau de pain.
      Rien que de voir ce pain à l’épeautre vous fait envie, comme le chien conditionné de PAVLOV qui salivait dès qu’il entendait le son de la cloche.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9flexe_de_Pavlov
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Ivan_Pavlov

      Donc deux choses :

      1.) Pour ne plus être dépendant psychologiquement de la nourriture vous pouvez essayer de faire ce que j’ai fait: vous ne manger que ce que vous aimez mais uniquement ce que vous aimez, quand vous voulez et sans vous priver, en commençant toujours par les aliments sucrés, par exemple par un mille-feuille et deux choux à la crème et une tablette de chocolat si c’est ce que vous aimez, même le matin. Si vous n’avez plus faim, surtout ne rajoutez rien d’autre. Il faut boire un peu d’eau à chaque fois que l’on mange ou des jus de fruits bio sans sucre ajouté ou des boissons végétales ou des infusions, ou du thé ou du café mais pas trop. C’est indispensable, mais pas des sodas, limonade ou coca cola ou autres.
      Évitez quand même si vous n’en avez pas absolument envie les chips, les frites, les pizzas, les cheeses burgers, les big mac, les sandwichs, les hot dog, les biscuits apéritifs, les Daniots, … en fait tous les aliments manufacturés en promotion dans les catalogues des supermarchés.

      2.) Tous les aliments manufacturés sont dénaturés. Je m’explique:pour faire une maison il faut des briques (des calories), du ciment (vitamines, enzymes, oligoéléments, acides gras polyinsaturés) et de l’eau.
      Avec seulement des briques et de l’eau vous obtiendrez un tas de briques mouillées. Vous pourrez seulement les stocker pour les utiliser ultérieurement.

      Un grain de blé est composé d’une enveloppe (du son), d’une amande farineuse (de l’amidon composé de molécules de glucose et du gluten) et du germe.

      « Le germe partie vivante du grain, donnera naissance à une future plante. Ce germe renferme beaucoup de matières grasses et de vitamines. Il est souhaitable de ne pas le laisser dans la farine, pour éviter le rancissement des matières grasses qui donnerait un mauvais goût à la farine.
      Dans les farines du commerce la partie la plus importante “le germe” est enlevé justement pour que les farines puissent se conserver, mais de fait la farine perd l’essentiel. Ce germe est vendu par les meuniers aux laboratoires pour faire des compléments vitaminés. »

      Le germe contient le ciment indispensable au métabolisme du glucose, des cellules et des organes.

      On trouve ces nutriments indispensables dans les aliments non dénaturés, c’est à dire non transformés, non chauffés à plus de 40°C et qui n’ont pas été mis en contact prolongé avec l’air et l’eau (des aliments non pourris).

      J’ai dans un grand carton une provision de fruits secs (au moins un demi kilo de chaque) qui se conservent naturellement sans problème :
      -raisins, abricots, cranberries, baies de goji, mures, physalis, …
      -dattes, figues, mangues séchées, …
      -amandes, noisettes, pistaches (nature pas salées) noix de cajou, de pécan, du brésil, de Grenoble,pépins de courges…
      et également : bananes bio, avocats, carottes, …
      – des graines germées que je fais germer dans un germoir.
      – des huiles bio pressées à froid olive, colza, sésame, pépins de courge, …dont je consomme deux à trois cuillères tous les jours, en ajout par exemple sur des pâtes au quinoa, sur une tranche de pain (noir), …

      J’en consomme sans modération, à tout moment de la journée, dès que j’ai un peu faim et que je complète par ce qui me convient.

      Je mange ce qui me plaît (j’en ai en réserve, dans un carton, pas sur moi) et je suis vite rassasié.

      1. Olivier Ramirez

        En vous relisant Alain vous vous mettrez face à vos propres contradictions :

        Vous nous dites qu’il peut manger ce dont il a envie, en nous citant des viennoiseries, ensuite qu’il doit éviter les chips et autres. Pour encore après nous parler des aliments manufacturés à éviter. Le tout dans un discours contre l’amidon, le sucre ajouté et les produits manufacturés.

        Faut il vous rappeler de quoi sont faites les viennoiseries?

        1. Alain

          « il peut manger ce dont il a envie » pour ne plus être dépendant psychologiquement de la nourriture et notamment des aliments sucrés. Mais pas durant toute sa vie.

          La nutrition fait l’objet d’un apprentissage et de réflexes conditionnés.
          Le fait de manger une quantité exagérée d’aliments sucrés jusqu’à avoir une crise de foie permet à l’organisme d’enregistrer une limite, voire une allergie pour certaines substances chimiques.
          J’ai mangé une fois des huîtres contaminées par je ne sais quelle bestiole. Pendant 24 heures j’étais blanc comme un linge et j’avais l’impression que j’allais mourir. Si vous m’offrez des huîtres pour me faire plaisir j’en mangerais peut-être une par politesse, mais certainement pas deux.

    2. Olivier Ramirez

      Oui et non mais avec un petit déjeuner qui a une base sucrée, la marge de manoeuvre est pas très grande, fruits, oléagineux.

      Sinon, il faut presque à tous les coups aimer le salé le matin.

  6. Henry

    Merci pour vos infos, qui donnent des idées, il y a bien longtemps que j’ai arrêté les viennoiseries; c’est bourré de mauvaises graisses idem pour les choux à la crème et autres, de temps en temps par contre je ne crache pas sur une bonne mousse au chocolat.

    Pour Alain, peut-on trouvé le pain noir, pour le petit dej, en magasin bio, à 1,72 € ce n’est pas excessif et il a l’air très appétissant

    Bon week-end

    Cordialement

    1. Alain

      Pour Henry,

      On trouve ce pain noir dans les magasins bio NATURALIA et autres. Au pire on peut l’acheter sur internet, car il se conserve plusieurs mois dans son emballage fermé.
      Je ne sais pas s’il est appétissant, certaines personnes ne l’aiment pas du tout, mais il est très nourrissant. Je ne mange plus que ce type de pain.

      J’aimais beaucoup le pain complet moulé que je trouvais dans un magasin bio.
      Il faut plusieurs années pour changer son mode alimentaire. La flore intestinale qui est composée de milliards de micro-organismes ne se modifie pas du jour au lendemain.

      L’organisme est conditionné dès l’enfance pour recevoir un certain type d’aliments. Les jeunes enfants mettent tout dans la bouche. C’est l’éducation du goût et de la nutrition.
      Le problème des aliments avec du sucre ajouté genre Daniotes ou autres, est que ce sont des leurres au goût sucré pas du tout adapté à l’alimentation humaine.
      Et ce que je ne savais pas est que l’amidon n’est en fait que des molécules de glucose, du sucre simple (ou sucre rapide avec un index glycémique élevé), sans aucune valeur nutritive, sans le moindre nutriment vitalisant (vitamines, enzymes, oligoéléments, acides gras polyinsaturés).
      Moins on mange des aliments avec du sucre ajouté et moins on a envie d’en manger.
      Le contraire est aussi vrai.

      Les économies que l’on fait en n’achetant plus tous ces aliments inutiles qui remplissent des rayons entiers des supermarchés et en promotion dans les catalogues sont considérables.

      Cordialement,

      Alain

  7. Henry

    Pour Alain,

    J’ai remplacé le sucre par les fruits et franchement, l’envie de sucrer m’est passé assez vite à part un carré de chocolat noir à 85% un jour sur deux, donc pas de quoi me culpabiliser, j’ai constaté que mon cuir chevelu était en meilleur état.

    Pour ce pain, je vais voir en magasin bio, pas de Naturalia chez nous , uniquement des Biocoop sans aucun conseil, c’est bien dommage et franchement j’y vais un peu à reculons, la convivialité n’est pas au rendez-vous;

    1. Alain

      Cela me fait très plaisir de voir que vous aussi avez constaté des améliorations tangibles.
      Mais il y a encore plein de bonnes choses qui vous attendent :
      Je suis obligé de couper mes ongles toutes les 3 semaines alors qu’ils ne poussaient pratiquement plus.
      J’ai encore tous mes cheveux et ils ne tombent plus. Ils sont souples et brillants. J’utilise très rarement du shampoing. Pour le cuir chevelu : de temps en temps du monoï (en été), ou de l’huile de cumin noir ou de l’huile d’argan. Je les rince à l’eau sous la douche tous les soirs.
      Je sers ma ceinture de deux crans de plus pour ne pas perdre mon pantalon.
      J’ai maintenant un indice de masse corporel normal de 22,2 stable.
      Bilan lipidique normal : LDL-cholestérol égal à 1,6g/l (c’est à dire pas trop de graisses dans le sang)
      Cholestérol total inférieur à 2,5g/l (mais supérieur à 2 g/l qui est une valeur basse en dessous de laquelle on a une déficience hormonale : hormones sexuelles et autres).
      Glycémie à jeun égale à 1g/l (elle avait commencé à augmenter ces dernières années, je me suis résigné à supprimer totalement de l’alimentation quotidienne tous les aliments avec du sucre ajouté)
      etc.
      Je me sent bien dans ma peau et je m’intéresse aux théories des 1000 et un régimes.

      Il y avait un magasin Biocoop dans lequel j’allais volontiers. La vendeuse était charmante mais le magasin a fermé. Les conseils ne sont pas nécessaires dès lors que l’on constate les résultats attendus, d’autant plus que l’on entend n’importe quoi comme conseil.
      Bio ou pas on trouve dans tous les magasins d’alimentation un grand nombre d’aliments manufacturés et dénaturés, souvent sucrés, salés, gras et inutiles.
      Le lait, les produits laitiers, le fromage, le beurre et la graisse du lait (la crème) sont des aliments naturellement trop sucrés, trop salés, trop gras (de graisses saturées) et qui contiennent du cholestérol.
      Bio ou pas l’amidon n’est constitué que de molécules de glucose facilement assimilables.

      Je consomme tous les jours deux à trois cuillères à soupe d’huiles biologiques pressées à froid que j’ajoute sans les chauffer sur les aliments : pain noir, pâtes au quinoa, salades, etc. Ces huiles non dénaturées et non transformées contiennent un grand nombre de nutriments vitalisants.
      J’ajoute aussi de temps en temps une pincée de spiruline qui contient tous les acides aminés nécessaires à l’organisme.

      Je mange très peu mais aussi souvent que j’en ai envie. Comme dans le régime des habitants de l’île d’Okinawa du début du 20ème siècle. C’est vrai que je commence à dater et à radoter.

  8. Henry

    Pour Alain,

    (décidément il va falloir que l’on échange nos adresses mail, pour échanger les bons tuyaux) Depuis que j’ai arrêté les produits laitiers, plus de rhumes , plus de sinusites, plus d’angines.
    J’avoue que je me sens bien dans ma peau, je marche une heure par jour avec mes chiens et c’est un vrai bonheur. Beaucoup de crudités, un peu de viande blanche, des poissons gras et j’ai arrêté les ingrédients acides.

    1. Sylvain

      Bonjour Henry,

      Vous êtes sensibles aux produits laitiers, sans doute à la caséine.

      Lisez Qui a peur du grand méchant Lait de Taty, une vraie pépite sur les problématiques des laitages.

      1. Henry

        Bonjour Sylvain,

        Merci pour la référence, je pense que les produits laitiers ont plus d’effets néfastes qu’autre chose, surtout quand on sait qu’ils sont bourrés de pesticides et d’antibiotiques.

    2. Alain

      Pour Henry,

      Envoyez un mail à Jérémy qui me le transmettra.

      C’est vrai qu’on a de la peine à croire qu’il suffit de supprimer progressivement tous les aliments manufacturés confectionnés avec des produits laitiers, du sucre ajouté, de la farine pour se sentir bien dans sa peau. Un vrai bonheur ! Je confirme.
      Le matin je mange une pincée de fruits secs et en fait j’en mange à chaque fois que j’en ai envie dans la journée.

      Le « nutella » maison est certainement très bon. Mais essayez d’en manger tous les matins à jeun un pot entier que vous finirez obligatoirement jusqu’à la dernière cuillère en raclant le pot. Peut-être qu’au bout de quelques semaines vous ressentirez la même chose que moi à la vue des aliments sucrés genre Daniotes ou autres.

  9. Henry

    Pour Alain,

    Bonjour,

    Ok,Je vais demander votre mail à Jeremy. Pour les fruits secs, je vais faire l’expérience. j’avoue qu’hier, j’ai vu une pâte à tartiner bio et j’ai failli craquer, mais quand j’ai vu le taux de glucides, j’ai tourné le dos;

    1. Alain

      Bonjour Henry,

      Pourquoi vous privez de pâte à tartiner bio ? Achetez en 10 pots et mangez en un tous les matins à jeun. Vous n’aurez plus de regrets !

    2. Alain

      Pour Henry,

      Les nutriments vitalisants (acides gras polyinsaturés, enzymes, vitamines, oligoéléments) indispensables au métabolisme des cellules, des organes, des plantes, des humains et de tous les êtres vivants sont pour la plupart détruits ou inactivés par la cuisson, dès que la température dépasse 45°C (avec une fièvre de plus de 45°C on est « cuit » ou mort)
      http://www.hygienenaturelle-alimentation.com/article-bonne-alimentation-2eme-partie-fin-44507487.html

      Aux aliments cuits à l’eau, à la vapeur, au four sans matière grasse ni sel : légumes, pâtes (au quinoa, à l’épeautre complet ou semi complet, …), soupe aux légumes,… qui ont une valeur nutritive assez faible, on peut ajouter dans l’assiette une ou deux cuillères à soupe d’huile biologique pressée à froid (olive, colza, sésame, pépins de courges, …) qui apporte ces nutriments indispensables qui sont détruits par la cuisson.

      La différence entre une bonne soupe de légumes et la même soupe avec deux cuillères à soupe d’huile d’olive et de colza est énorme.

  10. Acid

    Recette de pâte à tartiner excellente!!!!
    On en raffole tous à la maison. Méthode acquise!

  11. Raph

    Tant de commentaires qui ne traitent pas de l’essentiel : Au final… Vous l’avez trouvé bonne cette recette?

    Personnellement je l’essaye cette semaine, et ce sera avec plaisir que je vous donnerais mon avis!

  12. Gaël

    Salut à tous,
    Alors pour répondre à la question de Raph, je dirais que c’est “Spécial”…. J’ai eu droit comme commentaire : “C’est campagnard tes crêpes”, “J’ai l’impression de manger du ciment”, et d’autres que je passerai.
    Même si les qualités nutritives de la dite recette font ne font pas de mal à notre santé, nos papilles gustatives ont elles du mal à y trouver leur bonheur. Trop habituées aux produits du commerce, riche en sucre et en gluten ?
    A voir, je vais certainement reprendre un conseil lu dans ces commentaire à savoir prendre de la purée de noisettes plutôt que de la poudre de noisettes, j’avais mis du miel (d’ailleurs encore merci Jérémy, il est excellente), j’essaierai avec du sirop d’érable, et j’augmenterai la quantité de cacao, pour que ça ai plus le goût de chocolat.
    Dans l’ensemble, je suis satisfait, cependant cela n’a pas fait l’unanimité et loin de là. C’est difficile d’allier le bonheur du goût, et la santé.
    à bientôt.

  13. Helene

    Essaye les crepes hier, avec une ‘sauce Suzette: tres bonnes, mais un peu epaisses!

  14. Yuna

    Il existe une recette de crêpes traditionnelle en Finistère moins lourde et délicieuses:

    -500g de farine de sarrasin
    -1 oeuf
    -500ml d’eau pour le pâton + 500ml pour finaliser
    -une pincée de gros sel

    Bien fines avec une pâte a tartinée bio (sans huile de palme e sans gluten) c’est juste une tuerie.

    Je ne comprend pas pourquoi, les français veulent absolument trans former leur crêpes en omelette…

  15. Nad

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article !

    J’ai testé la recette du “nutella” maison et franchement J’Adoooore ! c’est super bon
    Du coup je n’ai mixer que les dates car j’avais un minuscule mixeur, et j’ai mélanger le tout à la main. J’ai rajouter 2x 15ml d’eau pour avoir une consistance qui s’étale facilement. Le résultat est juste super :D J’en referai !

    Bon maintenant je voulais tester la recette des crêpes mais voilà, il n’est pas préciser dans l’article, la contenance de la boîte de lait de coco…
    J’ai une boîte qui contient 400ml mais je ne sais pas combien de dois en mettre.
    Je reviendrai voir si il y a une réponse, mais en attendant je vais tester la recette de Yuna qui m’a l’air super facile et rapide.

    Je vous souhaite une très belle journée.

Les commentaires sont fermes.