10 minutes pour convaincre sur les dangers des produits laitiers

produits-laitiers-danger-calcium

De la théorie à la pratique

Vous êtes maintenant, mes chers lecteurs, des nutrinautes très bien avertis des dangers qui planent sur vos cellules si vous consommez trop de produits laitiers (référence bibliographique). Si vous faites partie des lecteurs qui sont encore (impossible ! : p) convaincus des bienfaits des produits laitiers pour votre santé osseuse (et tout le reste), alors je vous invite fortement à consulter mes deux articles qui traitent du sujet en deux parties:

Partie 1 et Partie 2

Il est plutôt simple d’être parfaitement informé des dangers des produits laitiers sur la santé. Surtout lorsque vous avez des articles clairs et très bien écrits à votre disposition…(mes chevilles enflent !) Blague à part.

Par contre, c’est une autre paire de manches que de convaincre une personne qui boit du lait de vache depuis 35 ans d’arrêter du jour au lendemain. Je pense à votre père, ce vieux singe à qui vous n’apprendrez sûrement pas à faire la grimace.

Comment parler de science, d’expérience médicale en double aveugle, de méta-analyses, et qu’en même temps votre auditoire vous comprenne ?

Un sujet complexe

Vous savez bien que la problématique des produits laitiers n’est pas simple. L’enjeu financier est tellement énorme que le gouvernement en personne n’est plus une source fiable. Les campagnes publicitaires peignent un tableau magique et irréel à l’allure du monde des bisounours, où le yaourt est votre ami pour la vie.

Les nutritionnistes, les diététiciens et même les médecins recommandent cette surconsommation de produits laitiers pour faire de vieux os. Rien n’est plus faux, mais ce n’est pas le sujet de l’article.

Des arguments chocs

Je vais vous livrer ici les arguments les plus percutants, les plus clairs, ceux que tout le monde peut comprendre. Ceux-là même que votre papa pourra comprendre, s’il n’est pas trop têtu.

Cet article est bien entendu un ultra concentré de mes articles précédents sur les produits laitiers mais pas uniquement. J’ai eu mainte discussions sur les produits laitiers, j’ai (presque) tout entendu, tous les arguments possibles, toutes les idées reçues et j’en ignore probablement beaucoup.

Quoi qu’il en soit, je vous propose une argumentation éprouvé par des dizaines de débats et de discussions qui aboutissent généralement à la démystification des produits laitiers.

Chronomètre en main, j’ai déjà essayé de convaincre en moins de 10 minutes une amie qui n’avait (quasiment) aucune idée des dangers des laitages. Après 10 minutes, elle m’a avoué avoir été convaincu (petit clin d’œil à Sara ; ).

Bien au-delà de mes capacités d’orateur hors du commun (ça enflent, ça enflent ! :p), j’ai des arguments en béton armé, et sans plus attendre, les voici.

Convaincre en 10 minutes, la pratique.

1.  Il faut d’abord poser les bases, semer la graine du doute dans l’esprit de vos interlocuteurs. Parlons des recommandations en produits laitiers…

Officiellement, notre Programme National Nutrition Santé (PNNS) dirigé par M. Hercberg nous recommande de consommer entre 3 et 4 produits laitiers par jour. Cette fourchette a été choisie pour nous assurer que nos besoins en calcium seront corrects pour développer correctement le squelette, le maintenir et prévenir les fractures ou d’autres maladies osseuses (ostéopénie, ostéoporose).

Malheureusement, ces recommandations françaises ont été établies, et maintenues au fil du temps, par des recommandations ou avis de groupes d’experts en charge de notre santé. Mes enquêtes régulières sur les déclarations publiques d’intérêts (autrement dit les conflits d’intérêts) indiquent qu’une large majorité de ces personnalités scientifiques ont des affiliations morales ou financières avec l’industrie laitière (Danone, Nestlé, etc.)

Ce constat invite forcément à la prudence, et d’autant plus que l’école de santé publique de Harvard se positionne d’une manière bien différente de nos experts, en recommandant entre 0 et 2 produits laitiers par jour, si ces derniers sont bien tolérés par les individus.

 

2. Replacer l’apparition du lait dans l’histoire de l’humanité (c’est l’un des arguments-clés de l’entretien)

L’espèce humaine à survécu et évolué pendant 7 millions d’années sans AUCUN produit laitier, avec le lait maternel uniquement pour la croissance des nouveau-nés. Si l’on replace l’apparition des produits laitiers dans notre Histoire, représentant les 7 millions d’années sur une année, les produits laitiers ne seraient arrivés que le 31 décembre à 23h.

Force est de constater que nos ancêtres ont assuré sans produit laitier leur apport en calcium à travers une consommation naturelle (viande, pêche, oeufs, tubercules, fruits, baies, etc.), et qu’ils bénéficiaient d’une bonne santé osseuse.

 

3. Le point suivant fait suite au précédent… Pouvons-nous digérer le lait ?

Le résultat de ces millions d’années d’évolution sans lait ? Entre 70 et 75% de la population mondiale est intolérante aux produits laitiers à l’âge adulte.

Même si l’Homme possède des caractéristiques uniques qu’il est le seul à réaliser sur Terre, il est tout de même la seule espèce sur Terre qui consomme le lait d’une autre espèce à l’âge adulte après le sevrage. Allez, on va dire que vous garderez cet argument pour les plus gros consommateurs, ceux qui abusent, pour leur faire peur… ; )

 

4. Qui consomment le plus de produits laitiers ? Sont-ils protégés comme nous l’assure nos autorités sanitaires et nos diététiciens ?

En 2002, l’Organisation Mondiale de la Santé reconnait elle-même un « paradoxe du calcium ». Les pays qui consomment le plus de produits laitiers au monde (les pays scandinaves) ont les os les plus lourds, sont les plus grands, et ont le plus de fractures du col du fémur.

A l’inverse, les populations d’Afrique et certaines d’Asie qui consomment le moins de produits laitiers affichent une une bonne santé osseuse et peu de cas d’ostéoporose, avec des taux de fracture les plus bas qui soit. Ce n’est pas une coïncidence.

 

5. Si votre auditoire explique ces résultats à cause du manque de vitamine D chez les pays scandinaves…

La vitamine D est essentielle dans la fixation du calcium par nos os. Les scandinaves ont certes moins de vitamine D que les autres populations de la planète des contrés plus ensoleillées.

Pourtant, les Australiens qui profitent d’un ensoleillement très fort toute l’année ont des taux de fracture identiques que nos amis scandinaves. Le soleil n’explique rien, la consommation de produits laitiers oui.

 

6. Venons-en aux preuves scientifiques, les plus délicates à utiliser.

Il n’existe pas aujourd’hui de preuves solides que la consommation de produits laitiers protège vos os au cours de votre vie des risques de fractures.

25 millions de nourrissons américains élevés strictement sans lait de vache (mais avec des substituts au soja) ont affiché une croissance NORMALE et aucun problème de malnutrition.

Cerise sur le gâteau, la consommation de produits laitiers et la fréquence des fractures du col du fémur ont été relevé chez plus de 150.000 femmes ménopausées. Celles qui ont consommé le plus de produits laitiers dans leur vie (surtout pendant l’enfance et l’adolescence) n’ont pas moins de fracture que les femmes qui en ont consommé le moins (voir ici et là).

 

7. L’auditoire doit commencer à sérieusement douter des bienfaits des produits laitiers, leur bienfait étant fortement mise à mal, il faut maintenant parler du contenu des produits laitiers…

Les produits laitiers d’aujourd’hui sont très loin de ressembler (sauf la couleur !) à ceux que buvaient vos parents ou grand parents.

Le lait de vache, c’est d’énorme quantité d’IGF-1. L’IGF-1 est un facteur de croissance qui va booster la prolifération (ou la multiplication) de vos cellules.

C’est bien l’IGF-1 qui va épauler notre hormone de croissance et qui va nous permettre de… grandir ! Sauf que l’IGF-1 entraîne avec elle le développement de toutes les cellules de l’organisme, même les cellules pré-cancéreuses et les cancéreuses.

De nombreuses données épidémiologiques nous indiquent qu’une consommation abusive de produits laitiers pourrait être un facteur de risque pour le cancer de la prostate (ou là).

 

8. Une explication de l’épidémie de diabète de type 1

Le lait de vache contient de l’insuline bovine très similaire à celle de l’homme. Mais suffisamment pour que notre système immunitaire ne la reconnaisse pas et l’attaque avec des anti-corps. Ces même anti-corps ne feront ensuite pas la différence entre l’insuline bovine et la nôtre.

Le résultat ? Une maladie auto-immune, nos anticorps détruisent les cellules bêta du pancréas, l’insuline n’existe plus. Vous êtes diabétique 1 (des études ici, , ou encore là).

 

9. L’alimentation…. notre bourreau.

Il est maintenant prouvé que notre surconsommation de protéines animales et de sel acidifient notre organisme qui compense en récupérant des « tampons » un peu partout dans notre corps.

Lequel est le plus utilisés ? Des citrates de calcium, celui de notre squelette ! Oui, trop de sel, trop de viande, dégrade votre squelette. Comble de l’ironie, les produits laitiers font dramatiquement chuter les concentrations de vitamine D, cette même molécule qui nous aide à fixer le calcium !

 

10. En conclusion, et c’est très important.

Le lait de vache n’est pas un poison mortel qui vous enverra sans détour chez le croque-mitaine. Vous resterez probablement en bonne santé même si vous consommez beaucoup de laitages. Cependant, à l’échelle de la planète, cette surconsommation est dangereuse pour la santé.

Il faut simplement réduire sa consommation et (mon avis personnel) arrêter totalement le lait de vache industrialisé. …

Vous regardez votre montre, 10 minutes se sont écoulées. Je vous garantis les résultats promis au début de l’article.Après, si l’auditoire ne veut rien entendre et reste bloqué dans une position « pro-lait »… Pas besoin d’en faire tout un fromage ! ; )

J’attends avec impatience vos retours d’expériences ! Essayez cette argumentation pour convaincre votre père ou votre frère ! Et partagez ici vos résultats !- Jérémy

Pour aller plus loin

Voici 3 ouvrages sur l’alimentation et la santé, et en particulier sur la problématique des produits laitiers dans notre alimentation:

  1. Santé, mensonges et propagande
  2. Lait, mensonges et propagande
  3. Nutrition, mensonges et propagande
Cet article en date du 6 juin 2012 a été actualisé par un article publié le 24 juin 2013 à propos du lait de vache cru. Je vous encourage à lire ce nouvel article intitulé « Confession d’un buveur de lait de cru ! » avant de poster votre commentaire, si toutefois, cela peut vous être utile.

338 Commentaires

  1. Clément

    Salut Jérémy,

    pourquoi ne pas rajouter les sources justifiant tes propos ? Cela permettrait de montrer à la personne lisant l’article que tous tes propos reposent sur des bases solides.

    1. Jérémy Anso

      Salut Clément !

      J’y ai pensé, mais ce n’était pas l’objectif principal de l’article. Je pense que maintenant, la plupart des lecteurs savent que je m’appuie sur beaucoup d’ouvrages scientifiques. Je ne voulais pas alourdir l’article avec 25 références qui seraient pour la plupart les mêmes que celles présentées dans les articles précédents.
      J’invite donc les lecteurs un peu curieux de lire les articles précédents sur les laitages pour y trouver toutes mes sources.

      En tout cas, je voulais faire un article clair et simple. Tout ce qui est dit dans cet article est appuyé par une recherche. C’est la base.
      Merci de ton commentaire Clément, et à bientôt !

      1. GRONDIN

        Depuis une semaine, je ne prends plus de produits laitiers. Que conseillez-vous de prendre au petit-déjeuner ?
        G.

        1. danielle dubus

          pas besoin de lait au petit déjeuner ! laissons-le aux veaux !
          par contre des fruits frais, du thé vert, du miel, des jus de fruits maison…
          bref, nous devons nous sortir du stéréotype du petit déjeuner lait/pain/beurre emplissent l’estomac mais n’apportent pas les nutriments importants et nourrissants à notre machine…
          bon appétit !

        2. clenet

          Bonjour, perso je suis intolérante au lactose et au gluten, le matin :
          je mange du lait de soja ou d’amande (gout léger) ou de COCO BIO à la vanille, avec cela je mange du pain sans gluten et des fruits
          Mais le plus souvent je fait avec ces laits végétaux un laitage ( une bouillie) en y ajoutant soit de la semoule de riz, soit de la farine de mais, j’y met aussi des raisin secs, parfois du chocolat etc… comme ces lait sont sucré je n’est pas besoin d’y rajouter du sucre.
          Pour le côté pratique ,j’en prépare 1 litre ce qui me fais 4 petits dej,( parfois si je suis très pressée je le prépare le soir)…
          je mange aussi des kiwi , des amandes, ou une pomme et je bois du thé vert au jasmin (les jardins de GAÏA)
          le tout est délicieux..et me cale bien jusqu’à l’heure du déjeuner.
          bon après midi.
          Cl

          1. Isabelle Leymarie

            Bravo pour la diététique mais O pour l’orthographe, rien que sur votre petit « post » il y a 9 fautes d’orthographe: il faut écrire :
            goût
            je fais
            j’y mets
            raisins
            sucrés
            j’ n’ai pas besoin
            ce qui me fait
            kiwis
            après-midi

            Il est désolant de voir que les gens (les jeunes en particulier) ne savent absolument plus le français!

            1. troll

              Vivement que les vieux nous laissent tranquille à la fin.
              On va payer vos retraites, un peu de respect.

    2. Ana Costa

      Voilà quelqu’un de censé, il ne suffit pas de raconter des conneries, prouvez les !!!!

    3. graziella

      Trés bien! perso j’en mange trés peu mais si je comprend bien pas letages donc pas fromages non plus (seul le chèvre) – pas de viande (quelle que soit) – pas trossss de legumes (ça depend desquels) – fruits? attentions les intestin – pomme? faut que de manger des pommes – céreales? bon éssayez d’en manger 3 fois par jour – sucre? mon dieu que fait tu là – sel? pire que tout – bon avec tout ça que peut on donner à manger à nos enfants? je ne dit pas nous les adultes nous avons vécu notre part de vie mais quoi donner aux enfants? j’aimerais bien vous lire parce que j’ai un petit de 3 ans qui va rentrer à l’école – bon il vaux mieux qu’on les enferme à la maison sans cela ce sera : non mon chèri fault pas manger tout ça t’ammene à la maladie reste couché et ne bouge plus ça ça va t’emmener loin – je pré-met que que je ne suis pas carnivore ni poisson(?) mais si on enlève les fromages? végétalien complet – peut on nourrir les enfant sans culpabilité?

      1. danielle dubus

        sans aller jusqu’aux extrêmes, il nous revient, à nous les adultes, les parents, d’éduquer nos enfants en matière d’alimentation. C’est pas toujours facile mais c’est faisable. tout est fait pour les tenter : les pubs à la télé, l’exemple des copains qui bouffent des goûters industriels tout prêts, qui boivent des sodas, du coca, etc. n’est-ce pas nous parents qui leur avons un jour offert un verre de coca et qu’ils ont aimé, et qu’ils en redemandent… Ne nous culpabilisons pas mais réfléchissons sur nos actes…
        Tout est fait aussi pour nous empêcher de bien manger : vie trépidante, le temps compté entre le travail et les tâches ménagères…
        Comment trouver du temps pour aller s’approvisionner chez des petits producteurs au marché plutôt qu’en grande distribution ? difficile mais faisable. Pour certains d’entre nous, volons à la télévision des heures qui lui sont consacrées. Envisageons comme un loisir une sortie hebdomadaire au marché le samedi ou le dimanche…, Profitons de ce moment pour en faire un moment d’éducation et de pédagogie avec nos petits loupiots… consommons le plus possible local et de saison… cuisinons c’est un vrai plaisir, ce peut être un loisir, un passe-temps, une offrande d’amour à ceux qu’on aime et surtout à nos enfants…
        etc… etc… faisons un pied de nez à la grande distribution !
        mais cela suppose un sacré travail sur nous mêmes, un sacré revirement…
        Je ne veux donner aucune leçon de morale, aucune injonction… juste faire réfléchir à notre façon de vivre…
        bon courage et cordialement
        Danielle

  2. Zakari

    Bonjour,

    En tout cas c’est convainquant :) Mais il est difficile de changer une habitude, surtout alimentaire comme le bon vieux lait le matin avec un pain au chocolat.

    Et généralement la plupart attendent qu’ils deviennent malade pour commencer à s’intéresser à ce genre de chose.

    Après il y a plusieurs type de lait, le lait bio a moins de répercussions, et je pense que pour les plus récalcitrants, commencer par boire du lait biologique est une étape.

    On remarque de plus en plus d’intolérances en raison de notre mode de vie actuel par rapport aux siècles précédents.

    1. Jérémy Anso

      Salut Zakari !

      Tu as tout à fait raison. Dans la grande majorité des cas, il faut un véritable électrochoc (diagnostic d’un cancer, etc) pour changer une habitude.
      J’ai à l’esprit les fumeurs, qui arrêtent souvent de fumer après un passage chez le médecin où il diagnostique le début d’un cancer.

      Et je suis aussi d’accord avec sur le fait que le lait bio est une alternative intéressante, mais plus cher (et encore, je ne connais pas tous les prix).
      Je pense surtout qu’il faut proposer des alternatives. C’est un point majeur que je n’aborde pas. J’ai dans l’idée d’écrire un article qui dénonce l’abus de produits de grande consommation mais aussi toutes les alternative possible pour changer le plus sereinement d’habitude.

      Parce que bien souvent j’entend: « mais on ne mange plus rien du coup ! » Or, c’est faux !

      Merci d’être passé Zakari, et merci de ton commentaire positif
      A bientôt !

    2. Clément

      Salut !

      Concernant les alternatives pour les plus récalcitrants, pourquoi ne pas essayer de passer au lait bleu-blanc-cœur ? Je pense que ce lait est « meilleur » car il est plus riche en oméga-3. Or, dans nos sociétés occidentales actuelles, il y a déséquilibre entre les oméga-3 et les oméga-6. Étant donné que mes connaissances sont assez limitées sur ce domaine, je préfère laisser Jérémy ou quelqu’un d’autre développer. :)

      1. Jérémy Anso

        Salut clément ! Merci encore une fois de ta participation.

        Tu abordes un nouveau sujet, qui n’a pas encore été abordé dans le blog. Celui du rapport oméga-6/oméga-3 (qui doit être le plus proche de 1).
        Il est vrai qu’aujourd’hui, ce ratio est très déséquilibré en faveur des oméga-6 (acides gras poly-insaturés). Ce déséquilibre est dangereux pour la santé.
        Pour le lait « bleu-blanc-coeur, ce n’est pas mal. Je ne connais pas le prix, mais il doit être plus cher que les concurrents.
        Il me vient une question, pourquoi se résigner à vouloir acheter un produit de plus en plus cher, qui n’est pas si utile pour nous ? Je pense au lait de vache. Il faut réellement, trouver des alternatives au lait de vache. J’en ai fait l’expérience personnellement, j’ai tout essayé ! Je pense que je publierai mon parcours qui doit largement ressembler à d’autres personnes qui ont tenté de supprimer le lait de vache. En tout cas, je pense qu’il faut insister sur les nombreuses alternatives qui existent !

        Merci de ton commentaire Clément, à bientôt !

        1. Clément

          « Il me vient une ques­tion, pourquoi se résigner à vouloir acheter un pro­duit de plus en plus cher, qui n’est pas si utile pour nous ? »

          Effectivement, c’est un comble ! :P

          En fait, je disais ça pour les inconditionnels du lait de vache.

          « Il faut réelle­ment, trou­ver des alter­na­tives au lait de vache. »

          Entièrement d’accord. Personnellement, je consomme du lait de soja bio à la place du lait de vache ; je ne consomme que très peu de fromage ; je consomme des yaourts au lait de soja, de brebis ou de chèvre.

          1. Cindy

            je crois que le lait de soya n’est pas la meilleur alternative, par contre le lait d’amande est tres bon au gout, il se vent sucré ou non et il se fait aussi au chocolat, qui goute sensiblement la meme chose que le lait de vache 1% au chocolat. bien sur, il ne faut pas etre allergique au noix!

            1. gautier

              Pourquoi devrait-on trouver une alternative au lait ?? Est -on si accro a un liquide ?
              A lire :Le rapport Campbell ,très intéressant et argumenté sur le sujet …

        2. Donno

          Bonjour,

          Juste une correction. Les oméga-6 ne sont pas des acides gras saturés, ils sont insaturés tout comme les oméga-3, oméga-9 etc. « Oméga » suivi d’un chiffre désigne justement l’emplacement de l’insaturation sur la molécule.
          C’est une notion de base qu’on nous apprend dans « nos » formations de diététiciens dont vous mettiez la teneur en doute dans un autre article…

        3. romain

          Dire qu’un oméga 6 est un acide gras saturé remet en doute tout ton article, que quelqu’un d’informé sur le sujet aura déjà, sur chaque de tes paragraphes, que je pourrais tous contredire un par un, mais je n’ai pas le temps et tu ne changeras pas d’avis.
          Tu te fais te fais de l’argent sur des personnes influençables et dénuées de connaissances.
          j’appel ça de l’abus de faiblesse. SI tu arrives à dormir, tant mieux pour toi..
          Bien à toi

          1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

            Oups, erreur de frappe corrigée. J’ai moult articles très détaillés sur les oméga-3 et oméga-6 corrects.

            Mais vasy donc, j’attend avec impatience le démontage de tous mes paragraphes.

    3. danielle dubus

      pour le lait bio, même combat ! s’il ne contient pas d’antibiotiques, de produits phytosanitaires et autres saloperies, il contient les hormones de croissances néfastes à notre organisme.
      Le lait n’est absolument pas indispensable à notre bonne santé ! d’ailleurs, j’en donnerai pour preuve la vache : comment a-t-elle fait pour grandir et être en bonne santé ? en consommant du lait toute sa vie ? NON ! en consommant des végétaux après le sevrage !
      faisons comme tous les mammifères : consommons ce qui nous est destiné ! les végétaux (légumes, fruits, etc.) contiennent tout ce qu’il nous faut en matière de calcium, nutriments, minéraux, etc… Tu as raison, les habitudes alimentaires sont difficiles à quitter mais en en adoptant d’autres qui sont de surcroît bonnes pour nous, nous serons gagnants !
      voici mon expérience en matière de consommation de lait :
      http://www.maveritesur.com/danielle-dubus/grace-a-la-naturopathie-j-ai-evite-l-amputation/903

      cordialement
      Danielle

    4. sany

      Sakari,
      il faut savoir que le lait de vache tel que nous le consommons est néfaste mais nos grand mère le faisais bouillir pendant deux heures et en tirez la crème. Aujourd’hui ce lait est bouilli différement et garde ces nutriment de croissance ce qui est néfaste par nous humain car nous n’avons pas besoins de ces cellules de croissance comme pour un veau qui va prendre 1kg par jour soit 365kg par an!!!!! posez vous la question quand vous buvez du lait de vache vous prenez des hormones de croissances qui ne sont pas les votre et cela provoque dans votre corps des dévelopements qui n’ont pas lieu d’être et cela pour un corps normal ou affaibli ou malade.
      Pourquoi développer la maladie ou l’affaiblissement pour les personnes trop fortes qui ne bouge pratiquement plus mais qui mange des yahourts !!!!! manger des compotes ou des fruits et efforcez vous de bouger un peu, je dis pas faire le tour du village, mais bouger plus que d’habitude ne serais que d’aller mettre ses poubelles, rentrer son bois etc……..
      Vous souhaitez toujours avec du lait dans votre alimentation, pas de problème, vous pouvez vous faire des crotins de chèvres sur une tartine (sans glutene de préférence) ou manger un fromage une fois de temps en temps. Mais arrêtez le verre de lait avant d’aller se coucher et le matin le bol de lait et les desserts au lait en fin de repas. Prenez conscience et regardez les étiquettes. C’est pour vous et c’est a vous de voir !

  3. Adeline

    Très bien construit cet article, bravo !
    Et bien écoute, j’ai tenté l’expérience il y a quelques années avec ma maman, traitée pour l’ostéoporose et qui mange 3/4 produits laitiers par jour, de la viande à chaque repas ect … echec total …
    Comment passer derrière un médecin qui préconise (dossier à l’appui – oups, ah oui, édité par Danone ..) qu’il faut manger des produits laitiers.
    Je lui ai proposé de lire  » lait, mensonges et propagandes  » mais elle a refusé.
    Dans ce genre de combat, on peut semer des graines, mais on a aucune garantie sur la suite …

    1. Jérémy Anso

      Merci Adeline !

      Ton témoignage est très intéressant, on voit bien que ça ne fonctionne pas à tout les coups. Surtout chez les seniors.
      Je pense qu’on peut l’expliquer cela par plusieurs raisons: les seniors sont moins renseignés que les plus jeunes qui ont plus aisément accès au net (et donc aux polémiques que l’on ne voit pas dans les médias télévisés), ils écoutent également plus leur médecin (qui sont souvent de famille). Cela devient dangereux quand le médecin croit dur comme fer que les produits laitiers sont une des causes de l’ostéoporose. Nos parents, à l’époque, consommaient des produits laitiers de bien meilleurs qualité. Et les habitudes sont difficiles à changer après des années et des années de routine.

      Tu as complètement raison. On peut semer des graines, mais rien ne garanti une réussite plus tard.
      Il faut laisser des indices, des pistes. Par exemple, acheter effectivement ce livre sur les produits laitiers et le laisser en évidence sur le plan de travail. Mettre un bon site sur un post-it qui dénonce l’abus des produits laitiers. Je pense que la démarche vient après de la personne elle-même, qui décidera de se renseigner.

      Merci pour ton intervention Adeline, toujours riche d’enseignement !
      A bientôt !

    2. gautier

      Très difficile ,de convaincre ceux qui prennent les spots de pub pour des prescriptions médicales …D’ailleurs les publicitaires l’on bien compris .Ils en usent et abusent en faisant peur !

      1. byzaziebelle

        Gautier (et les autres qui seraient intéressés), en ce qui concerne le rapport Campbell tu pourras voir sur le forum dont je te mets le lien que tout n’est pas tel que tu le dis… la vérité est ailleurs!
        Courage, il n’y a que 4 pages, rien à voir avec les 480 du bouquin de Campbell

        http://forums.futura-sciences.com/traitement-origine-cancer/466274-rapport-campbell-decouverte-majeure-manipulation-de-donnees-scientifiques.html

        1. Jean Luc

          Je ne veux pas remettre en cause la dangerosité du lait, mais on ne peut pas utiliser le rapport Campbell comme source scientifique. C’est une étude qui n’a pas été faite scientifiquement justement mais qui prend en compte seulement les éléments qui vont dans le sens d’un régime végétarien bénéfique pour la santé.
          Mon avis :
          Une personne en bonne santé peut et doit manger varié (l’homme est omnivore). Omnivore ne veut pas dire manger tout et n’importe quoi mais varié et équilibré.
          Un laitage, un peu de viande, un bon dessert bien gras et sucré de temps en temps est bénéfique s’il apporte du plaisir mais ce doit être occasionnel.
          Un régime strictement végétarien est trop riche en protéines contrairement à ce qu’on pourrait croire. En effet :
          1. Les végétaux contiennent des protéines (équilibrées s’ils sont variés)
          2. La quantité de végétaux doit être importante pour arriver aux 1800kcal moyen nécessaires quotidiennement.
          3. Les protéines ainsi en surnombre doivent être éliminé par l’organisme.
          http://www.vegetarisme.fr/comment-devenir-vegetarien/alimentation-equilibree/proteine-vegetale/
          D’où l’intérêt d’ajouter des légumineuses dans l’alimentation. C’est un végétal qui apporte des protéines mais aussi suffisamment d’énergie, de minéraux et vitamines. Qui est en plus profitable à la planète.

  4. Etienne

    Bonjour Jérémy,

    Très bonne série d’articles sur les dangers des produits laitiers (mais en particulier du lait). Je partage tes analyses.
    Le lait ne fait plus parti de mon alimentation depuis un an et je m’en porte mieux.
    Tu peux insister sur le fait que le prix du lait est aussi devenu déraisonnable. C’est ce facteur qui m’a fait m’interoger.
    « Quels sont les avantages à boire du lait et vaut il vriament le prix que je paye ? »
    J’ai donc décidé de m’en passer quelques temps « juste pour voir ».
    Et j’ai vu, je dépense moins, je vais mieux, je n’en demande pas plus.

    Bonne continuation

    Etienne

    1. Jérémy Anso

      Salut Etienne et bienvenu sur Dur à Avaler ! ; )

      Je te félicite pour cet arrêt de ta consommation de produits laitiers. Je pense que c’est une étape majeure dans (j’exagère un peu) la vie d’une personne.
      Tellement, l’industrie laitière à d’emprise sur nous, arrêter le lait devient aussi délicat que la cigarette !

      Tu as raison sur le fait que je n’ai pas du tout parlé du coût de la consommation d’un produit, qui est au final dangereux.
      Je n’ai pas voulu me lancer la dedans, car je n’avais pas assez marge de manoeuvre pour faire des estimations de prix.
      Quoi qu’il en soit, j’ai le souvenir dans mon enfance de voir défiler les briques de lait jour après jour… Et tout cela a un prix.
      Mangez sainement et simplement réduit (et cela devrait être plus sérieusement étudié) considérablement les dépenses du budget alimentaire. Qui je le rappelle est à hauteur de 15 % pour les ménages français.

      A titre personnel, je suis toutes mes dépenses sur un logiciel pour justement quantifié mon budget alimentaire très précisément. Pour une alimentation riche en fruits et légumes, plutôt maigre en viande avec du poisson, des oeufs et principalement des produits de la mers. Du chocolats, des oléagineux (qui sont chers, il faut le dire) mon budget avoisine les 10 %.
      En bref, cela ne coûte pas plus cher de bien manger (pour reprendre une bonne vielle pub ; )

      Merci de ta participation Etienne et à bientôt.

  5. freymond Françoise

    Pendant les 15 ans que j’ai vécu en Asie je ne consommais pas de produit laitier et je ne souffrais pas douleurs articulaires,

    1. Jérémy Anso

      Bonjour Françoise, bienvenue sur le site !

      Ton témoignage est super intéressant. Il confirme que le mode alimentaire de nos voisins asiatiques est dépourvu de lait (pour la plupart) et surtout qu’ils s’en portent très bien !
      Je suis ravi d’apprendre que cette diète te convenait!
      A bientôt en tout cas !
      Jérémy

    2. Zazie

      et maintenant vous avez mal… mais c’est parce que vous avez vieilli!!! Désolée si la réalité est dure!!! Même si on se sent jeune, le corps lui nous rappelle que le temps passe!
      Mon grand père (né en 1905) n’a jamais bu de lait de sa vie (juste allaité bébé et après plus rien) et il a toujours souffert de rhumatismes, d’arthrose, d’arthrite, de sècheresse de la peau… le pauvre!!

      1. Ladebourg

        J’ai une copine asiatique qui ne consomme aucun produit laitier et elle n’a plus de vitamine D

  6. Robert Despaux

    Je ne bois quasiment plus de lait depuis longtemps,seulement quelques millilitres par jour pour teinter mon café…mais,le fromage!!!Quelle quantité quotidienne peut-on en manger sans que cela nuise à la santé?J’ai lu qu’il n’avait pas les mêmes défauts que le lait.Est-ce vrai?

  7. Etienne (Developpement-physique.com)

    @ Robert,
    Effectivement les produits dérivés du lait n’ont pas la même structure et sont moins allergènes (mais ils le sont toujours un peu).
    En fait, on consomme du fromage parce que nos aieux en consommaient. Mais il faut savoir qu’ils avaient beaucoup moins de choix d’alimentation que nous aujourd’hui.
    Par ailleurs, le fromage est une réserve de calories et il convient donc d’en manger avec grande modération si on souhaite tout de même continuer d’en manger.

    Pour répondre à votre question, un morceau de fromage (pavé de 7 cm sur 0,5cm sur 1 cm) à pate dure (genre comté) par jour pour agrémenter une salade a peu de chance de nuire à votre santé.

    Le problème sera autre si vous mangez du fromage 2 fois par jour en plat seul (traditionnellement appelé « fromage », le plat entre le plat principal et le déssert ou l’on constate aisément que els quantités absorbées sont trop importantes).

    Plus important, mais aussi plus délicat, il faut faire vous même votre expérience le plus objectivement possible sur votre capacité à toélrer les produits laitiers et en particulier le fromage.

  8. elo elo

    oui cet article est motivant pour l’arrêt des produits laitiers. Je suis entrain de devenir végétarienne. C’est vrai que du coup les questions qu’on se pose c’est : comment manger bien pour ne pas avoir de carence … du coup c’est assez complexe car ça perturbe tout ce qu’on croyait bon jusqu’à présent…

    1. Jérémy Anso

      Oui Elo Elo, les risques de carences sont les principales craintes des consommateurs et les publicitaires + les industries de l’agroalimentaires le savent très bien et misent beaucoup dessus.

      Mangez-ci mangez-ça et vous ne risquerez plus rien ou pas grand chose… mais l’histoire est bien plus sombre et complexe !

  9. Anne Françoise

    Bonjour,

    Peu de personnes font le lien entre la consommation de laitages et leurs maux divers.
    Pour ma part, je remarque que quand je bois du lait, j’ai mal aux articulations et des poussées d’acné. Mes enfants ont d’autres troubles comme de l’eczéma ou des flatulences.
    D’autres personnes sont somnolentes après en avoir bu ou ont des maux de tête.
    Je commence à lire de plus en plus que boire du lait épuise nos propres réserves de calcium mais là le mal passe plus inaperçu, de même que la préparation à une éventuelle tumeur.
    Le mieux est de faire une période « sans » de 6 semaines et de remarquer tous les bienfaits.
    Elle est en général garantie !

    1. Jérémy Anso

      Oui Anne Françoise, 6 semaines sans produits laitiers est une excellente initiative ne serait-ce que pour remarquer les éventuelles amélioration de l’état de santé général !

  10. lambert

    bonjour

    merci beaucoup Jeremy de ce site, c’est très important d’avoir du soutien entre nous.
    Personnellement, je ne consomme plus aucun produit laitier, mais mon problème, est de savoir que j’y suis encore dépendant psychologiquement, je m’explique.
    Je peux passer 3 mois sans en manger puis un jour, a la suite d’un article ou une discussion je vais douter..Puis je vais me perdre dans le doute et finalement ,je vais prendre un petit peux de laitage, mais ça dure jamais pas plus de 1 ou 2, 3 fois.
    je n’aime pas ces moments de doute, alors je suis sûrement trop influençable.

    1. James

      Salut Lambert,

      Passe à un régime quasi-paléo / limite cétogène et tes dépendances vont cesser.

  11. James

    Jérémy,

    Il me semble que tu as oublié les maladies ORL. Tous les gamins nourris au lait de vache dans le jardin d’enfants sont constamment morveux, les yeux rouges , très sensibles aux microbes, virus, etc. Ajoute à ca le pain, les céréales, etc, et c’est les rhumes chroniques, les infections de l’oreille, les laryngites, etc.

    J’ai arrêté de donner du lait à mes gamins, et la différence est vraiment incroyable. Pour le calcium, y a plein de bonnes choses comme tous les légumes verts de type choux verts, épinards, etc.

    1. Jérémy Anso

      Il est vrai que l’arrêt des produits laitiers améliore souvent l’état de santé ORL. Mais c’est bien en l’absence de publications scientifiques à ce sujet que je ne me mouille pas trop dessus.
      Ceci dit, j’ai pu en faire l’expérience moi-même. J’étais un très gros consommateur de lait au petit déjeuner/ goûter et je faisais des rhino-pharyngites allergiques toutes les 2 semaines, depuis que j’ai arrêté… plus rien et ça fait maintenant plus 4 ou 5 ans.
      Mais je l’admet, c’est un point très important, qui relève beaucoup de l’expérience personnelle.

  12. Pingback: [BLOCKED BY STBV] Le régime paléo n’est qu’une mode fantaisiste et inutile

  13. Pingback: 10 minutes pour vous convaincre de manger vos légumes crus !

  14. CAPEL

    Bonsoir Jérémy, merci pour cet article, en effet les enjeux financiers sont tels que peu de personnes ( forcément intéressées de prés ou de loin) n’osent s’y attaquer.
    J’ai 45 ans, et depuis quelques années j’ai des douleurs articulaires et musculaires qui commencent à me poser de sérieux problémes, aussi depuis mon enfance j’ai tjs bu mon bol de lait de vache le matin, et deux yaourths minimum par jour, je pense avoir des os assez dur car malgré de nombreuses chutes je n’ai jamais eu une seule fracture, je souffre de raideurs et de beaucoup de craquements qui vont en augmentant, aussi je vais essayer de supprimer mon bol de lait et mes yaouths cotidiens, je te tiendrais au courant pour voir si il y a un changement.

    Merci pour ces discussions
    Cordialement
    Christophe..

  15. Isabelle

    Bon sujet, excepte que tu ne parles des alternatives comme le lait aux amandes ou lait de riz… On sait que 90% du soja aux Etats est produit a partir d’OGM, alors vaut mieux s’abstenir tant que les lois d’etiquetage ne sont pas en vigueur.

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Merci Isabelle, l’article date un peu, il faudrait que j’actualise le blog avec un article sur les alternatives fiables au lait de vache ! Merci de ton passage, à bientôt

  16. BENOIT Caroline

    J’ai adoré les produits laitiers, les yaourt, les fromages etc…. J’ai 47 ans et jamais je n’aurais cru quand arrêtant tout produit issu de la vache je retrouverai la santé, et j’en veux aux Médecins.
    Après avoir eu des traitements medicaux, analyses en tout genre, radio et j’en passe, on me disait hypocondriaque. En tout cas depuis 6 mois fini les migraines quotidiennes et les( dolipranes tripans …..) les douleurs d’estomac, digestion très difficile et rot qui remonte, transpiration èxcesive, acnée diminuée (il était temps) et Surpoid. Je me sent mieux dans ma peau dans mon corps, moi je suis convaincu que c’est mauvais pour l’homme. J’était une intolérante et personne dans le monde médicale ne vous dira rien car il faut faire vivre les labo

  17. julie

    Pourquoi ne pas évoquer (ne serait-ce qu’en quelques mots) la dimension immorale et non éthique du lait ? Il s’agit tout de même d’inséminer artificiellement une vache, pour lui faire mettre bas quelques mois après, lui enlever son veau dans les heures qui suivent, et lui tirer son lait pour que nous autres humains, qui n’en avons nullement besoin (voire même, d’après votre article, qui est mauvais pour nous), puissions nous délecter de ce lait d’une autre espèce. Qui irait boire le lait d’un cochon, le lait d’une girafe ou de tout autre mammifère ? Nous sommes conditionnés, effectivement en grande partie par les lobbies laitiers, mais il ne faut pas oublier qu’en plus de notre santé, il s’agit de la vie (misérable) et de la mort d’êtres vivants sensibles, de mères qui cherchent leurs petits, de petits qui cherchent leur mère …
    C’est utile de soulever les arguments santé, et je crois que c’est le but de ce blog, mais tout de même, il aurait pu être judicieux de rajouter cet argument éthique.
    D’autant plus que cet argument peut faire flancher certaines personnes qui se soucient + des animaux que de leur santé (et oui il y en a) – à l’inverse, quand on veut faire passer le message végétarien, ça arrive souvent qu’on se rabatte sur des arguments santé, si c’est la seule préoccupation de la personne avec laquelle on discute.

  18. Jérémy (Auteur de l'article)

    @ Julie:

    La condition déplorable de certains centre d’élevage est très préoccupante. Sur mon blog, je traite principalement les questions scientifiques et peu les questions éthiques. Même si je suis parfaitement sensible (et comme beaucoup de lecteurs) aux méthodes peu avouables pour obtenir son délicieux berlingot de lait, je ne pense pas que cet argument doive figurer dans cet article.

    J’ai pour ainsi dire parlé de l’éthique et du bien être animal que très récemment dans mon article sur la viande rouge. cela fait maintenant longtemps que je n’ai pas écrit sur les produits laitiers, et je vais sérieusement penser à écrire un article qui intégrera les méthodes usuelles de production de lait, qui ne le plaise pas du tout évidemment.

    En tout cas, tu as bien raison d’avoir fait cette piqûre de rappel, c’est mine de rien un message important bien que pas immédiatement dans l a ligne éditoriale du blog.

  19. julie

    @ Jeremy : j’avais bien compris que ce blog est destiné à informer sur la santé, donc pas de souci, c’est normal de ne pas approfondir tous les sujets (ici l’éthique), mais ça me semble suffisamment important pour y figurer (quelques mots, une demi phrase, ça serait déjà ça !).
    Il y a d’ailleurs tout un tas de publications (articles, ouvrages, blogs) qui s’intéressent à la question de l’éthique animale, d’un point de vue de philosophie morale, je vous les conseille !

  20. Christophe Certain

    Bonjour Jérémy, la guerre est déclarée c’est sûr, contre les laitiers mais aussi les céréaliers ! Il va falloir choisir son camp :-) J’ai personnellement arrêté produits laitiers et gluten depuis un an, et je prépare moi aussi quelques publications sur le sujet, ça va faire mal !

  21. Jérémy (Auteur de l'article)

    @ Julie:

    je préférerais écrire un billet complet sur le sujet que de ne rajouter qu’une demi-phrase sur cette question hautement délicate.

    @ Christophe:

    J’attend avec impatience la publication de tes articles ! Excellente continuation à toi.

  22. Fabien

    http://www.academie-medecine.fr/detailPublication.cfm?idRub=27&idLigne=1360

    « il importe de mettre en garde contre les rumeurs alarmistes propagées par quelques livres récents qui attribuent aux produits laitiers (et donc au calcium) une longue liste de maladies (dont l’ostéoporose !). »

    Mais enfin, j’imagine que ces sont tous des « vendus aux lobbies », n’est-ce pas ? Ainsi que l’INRA, l’INSERM, L’AFFSA, l’OMS… tous des vendus, heureusement qu’on a des blogs pour nous apprendre la vérité.

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      J’ai du mal à savoir si tu ironises Fabien ou si tu souhaites vraiment que je te répondes ?

  23. phil443

    bonjour, je prends tardivement connaissance de cet article sur le blog de Michel de Lorgeril, suis intéressé. En effet j’ai eu des pbs cardiovasculaire sans avoir aucun facteur de risques ( hormis le cholestérol qui n’en n’est pas un ) : très sportif, pas fumeur, pas de TA ni de diabète, alors pourquoi l’athérosclérose ?

    m’étant majoritairement nourri de produits laitiers dans ma vie, je me suis donc posé la question du lait de vache, et l’ai remplacé depuis peu par du lait de chèvre, du lait bio 1/2 allégé, mais dur d’éviter la vache pour se nourrir. il faut ( tant pour les cancers que les maladies CV ) se poser activement la question de notre nourriture délétère, car à ce jour la médecine ne donne aucune réponse qui permette d’érradiquer ces 2 maladies majeures !
    bien sincèrement
    phil

  24. Jérémy (Auteur de l'article)

    Salut Phil,

    Je peux comprendre tes questions, surtout que je connais bien ton blog alors je sais bien que tu n’es pas un partisan de la théorie du cholestérol (et à juste titre). Tu ne cumules à priori aucun facteur de risque, et pourtant, si je comprends bien tu as eu des évènements cardiovasculaire à cause de la formation d’athérome ?

    Pour bien comprendre pourquoi tu as développé un athérome, il faut savoir comment se forme un athérome dans les artères. Il faut au départ une lésion de la paroi interne de l’artère, l’intima, qui va entraîner la dramatique suite d’évènement que l’on connait tous. Cette paroi peut être endommagée par des … amibes ! Je te conseil de chercher dans ce sens, car j’ai eu le témoignage d’un couple qui avait le même profil que toi.

    Il y a je pense une sensibilité individuelle après. Peut-être que les parois interne de tes artères sont plus sensibles que la normale et que tu serais plus susceptible de déclencher des phénomènes d’athérosclériose. Je ne vois pas de solution miracle, si ce n’est de tenter de renforcer ton système immunitaire, et de poursuivre avec une bonne hygiène de vie. Tu as fait des AVC ? Infarctus ?

  25. phil443

    merci jérémy, réponse sympa comme d’habitude

    j’ai une petite passion pour la médecine et voilà plusieurs années que j’écume les sites des meilleurs cardios de cette terre, celui qui m’a de loin le + impressionné, tant humainement que scientifiquement ( voir son CV ! ) est uffe Ravnskof

    il faut être modeste, après toute une vie passée sur cette question, uffe constate que nous ne savons pas ! Commençons donc par là, mais parmi toutes les hypothèses vraisemblables qu’ils passe en revue, il y a le tienne ; celle de l’infection, celle de la lésion mécanique entrainant le cycle cicatrice/inflammation/guérison/ cicatrice…

    Pour MDL que tu connais et défends ( on se fréquente entre honnêtes gens ), notre nourriture délétère est à la base de tout. Je pense que le nutritionniste que tu es ne contredira pas cette idée ( à ce sujet lire absolument le livre  » Le régime oméga3. » d’artémis simopoulos, très important ).

    cela dit, les idée 1, 2 et 3 ne se contredisent pas.

    Merci jérémy de ta réponse, et n’oublie pas de nous parler de MDL après ducimetière ( les initiés comprendront )
    amicalement
    phil

  26. Léa

    De plus en plus durs à avaler les articles qui sont publiés sur ce site.

    Ne pas faire la différence entre les produits laitiers UHT/pasteurisés complètement dénaturés qu’on trouve en grande surface et ceux au lait cru d’animaux sains de pâturage?

    Faire l’impasse sur les bénéfices des produits laitiers de qualité auxquels a recours, par exemple, la médecine indienne dans le cadre de cures? On ne dit pas que le beurre de vaches ayant pâturé de l’herbe fraîche a un équilibre idéal en oméga3 et 6… On zappe la richesse gastronomique de la France réputée de part le monde pour la qualité de ses fromages d’alpage?

    Je suis d’accord avec le fait que tout le monde n’ait pas besoin de boire du lait tous les jours et que certaines personnes s’en sortent très bien sans.

    Mais ici c’est vraiment de la nutrition d’amateur qui induit les gens à ne pas faire la différence entre la frankeinsfood de l’agro-alimentaire et des aliments sains, non transformés. Et qui invite à se passer d’une catégorie alimentaire entière au nom d’arguments pêchés ici et là sur le net.

    C’est plus facile de dire « ça c’est mauvais », en mettant tout dans le même panier.

    Pour de la vraie info cherchez : Carol Vachon, Taty Lauwers & même Mark Sisson!

    1. phil443

      vous devriez acheter le livre de thierry souccar « Cholestérol, mensonges et propagandes », vous comprendriez mieux. Vous devriez aussi nous indiquer l’adresse des 3 vaches en France qui mangent des omega3, afin qu’on ne puisse pas les louper:))

      1. Léa

        Je vous invite à lire ce court texte : http://www.taty.be/laitcru/laitderu1.htm
        Vous comprendriez mieux ! ;-)

        Je n’ai jamais parlé de vaches en France qui mangent des oméga 3. J’ai dit que le ratio oméga 3 – oméga 6 était plus équilibré lorsque les vaches avaient pâturé en liberté… Mais même en bio on donne encore souvent aux vaches une alimentation à base de céréales, ce qui peut perturber ce subtil équilibre.

        Même si ça m’agace qu’on mette tous les produits laitiers dans le même panier, je peux comprendre la mouvance anti-lait actuelle, vu ce qu’on en a fait…

        1. phil443

          vous donnez des bâtons pour vous faire battre, voici ce que dit cet article:

          « Mais il va sans dire que ce genre de produit lacté se fait rare. Et que plus rares encore sont les consommateurs qui ont la chance de pouvoir s’en procurer, à moins d’habiter à côté d’une de ces fermes. Le bon lait de vache cru devient quasi introuvable »

          1. Léa

            Me faire battre? Je ne me voyais pas dans un combat mais plutôt un débat… L’intérêt d’un débat est de partager des avis différents pour pouvoir aller plus loin dans la réflexion, pas de l’emporter avec des arguments qui tuent :-)

            En quoi ce que vous relevez de cet article contredit mes propos précédents? Dire que les produits de qualité se font rare ne remet pas en question le fait qu’ils puissent offrir de grands bienfaits selon le contexte et la personne qui les consomme.

            D’autant plus qu’en Belgique, on en trouve de plus en plus facilement dans les marchés et dans les magasins bio parce qu’il y a une demande. Les enjeux agro-politico-économiques ont de quoi nous écoeurer mais je trouve dommage de ne pas se renseigner un peu plus avant de se passer complètement de tout produit laitier.

            Une personne intolérante au lait ne l’est peut-être pas au beurre -qui est quasi dépourvu de caséine et de lactose. Chez moi, on achète à des petits producteurs et c’est pas ça qui met des sous dans la poche des grandes surfaces…

            Pour ceux qui ont vraiment une dent contre les produits laitiers, pourquoi ne pas faire un test à la Robb Wolf (du mouvement paléo américain)? 30 jours sans produits laitiers puis réintroduction avec, cette fois, que des bons produits. Et si ça ne vous réussit pas, peut-être que ça réussira à d’autres!

  27. Jérémy (Auteur de l'article)

    @ Léa:

    Tes remarques n’ont absolument pas leurs places ici !! Je plaisante ! Non, en fait merci de partager ton point de vue.

    Tu as raison sur le fond: il y a lait et lait. Dans cet article je ne fais aucune distinction entre les laits de vache car je parle bien entendu des laits de vache classique que TOUT le monde achète.

    J’ai bien conscience de la qualité des produits de certains éleveurs, et je suis persuadé que les lecteurs savent très bien faire la différence entre les produits industriels standard et les produits bruts, locaux et peut-être bio.

    Pour la critique de ma ligne éditoriale qui serait trop axée sur la « critique » ou la stigmatisation de certaines catégories d’aliments… c’est vrai quelque part. Mais en même temps, c’est quoi mon but ? Mon but est de dénoncer la nocivité des produits que l’on consomme actuellement. Donc, il est relativement normal que je critique des produits et que j’en recommande d’autres, parce que oui, l’inverse arrive aussi !

    1. Léa

      Jérémy

      Je trouve que ton article est trop extrême dans une direction (produit laitier = very bad), je me devais de mettre en avant d’autres aspects. Malheureusement je ne pense pas que ceux qui lisent ton article se disent après « tiens s’il y avait lait et lait? », parce que tu ne le laisses pas du tout entendre.

      Tu laisses même entendre que l’épidémie de diabète de type 1 serait lié au lait! What???? Corrélation ne veut pas dire causalité! Ma mère boit du lait chaud tous les jours et elle n’a pas le diabète à ce que je sache…

      Tu suggères également que le lait de soja est recommandable pour les nourrissons, aie aïe, voilà un terrain où je ne me risquerais pas! D’autant plus que tout semble aller dans le sens inverse…..

      Je crois que l’arrêt des produits laitiers te fait un très grand bien mais ça ne veut pas dire qu’il s’agisse d’une voie unique, celle qui mènera au bien-être suprême. C’est l’arrêt des produits dénaturés à l’extrême qui nous fait du bien!

      Après, chacun est libre de ses actes et de ses paroles, n’est ce pas….

  28. Jérémy (Auteur de l'article)

    @ Léa:

    Je le sais, et tu le sais, tous les produits ne peuvent pas être mis dans le même panier. L’article ci-présent n’est pas l’article ultime pour comprendre la problématique des produits laitiers dans son ensemble.

    C’est plutôt un article prise de conscience, qui peut générer un déclic chez les personnes qui consomment trop de produits laitiers et surtout pas les meilleurs.

    Après, une personne qui s’intéresse de plus en plus à la nutrition saura peser le pour et le contre en matière de qualité des aliments. Et notamment les produits des fermiers peu transformés.

    Par contre, il y a de plus en plus d’association entre consommation précoce de lait de vache et diabète de type 1 chez les familles à risques, suffisamment pour l’académie de pédiatrie américaine déconseille le lait de vache avant 1 an chez ces familles là.

    A propos du lait de soja. Attention, moi je parle des préparations infantiles bien évidemment. Les nourrissons qui ont grandis avec des préparations spécialement adaptés pour eux à base de soja n’affichent aucun problème de santé. Après, c’est l’évidence que de donner du lait de vache pour adulte ou du lait de soja pour adulte aux enfants est dangereux. Lanutrition.fr en parle d’ailleurs tout récemment.

    Après en y réfléchissant, on peut tenter d’analyser le comportement de recherche de l’information des internautes. L’internautes lambda qui a vu un reportage ou lu un livre sur le danger des produits laitiers aura, forcément, déjà beaucoup d’information dessus pour se faire un avis constructif. Après, il pourra tomber sur cet article en tapant « danger produits laitiers », et il pourra confirmer des doutes ou pas.

    Par contre un lecteur plutôt non averti de la problématique mais qui tape quand même « danger produits laitiers » se posait forcément des questions dessus. Comme l’article ne fournis aucune référence, il est fort probable que le lecteur poursuive son enquête et trouve des articles peut être plus complet et nuancé. Il serait quand même rare de tomber sur un lecteur qui, à la suite de la lecture de cette article, arrête du jour au lendemain tous les produits laitiers.

    Et même si cela devait arriver ? Sur le court terme, il n’y aurait pas trop de problème dans le cadre d’une alimentation équilibré et même non équilibrée. Il conviendrait par contre qu’il soit un peu curieux et qu’il achète des ouvrages complets sur le sujet. Et il existe des bouquins assez médiatisés pour trouver son bonheur je pense.

    Mais après pourquoi pas écrire une espèce de guide ultime et définitif sur les produits laitiers… C’est du boulot mais au moins, le titre permettrait de s’y référer.. sérieusement on va dire.

    1. Léa

      Il existe ce guide! Taty l’a écrit, c’est : « Qui a peur du grand méchant lait? » Elle évoque le sujet en long et en large, en plus de donner des outils pratiques pour ceux qui voudraient se passer de lait à vie ou temporairement.

      Il faut que tu le lises!! (je me permets de te tutoyer….) Tout passionné de nutrition devrait lire Taty :-)

      J’ai aucun intérêt financier dans la vente de ses livres mais franchement c’est passionnant et facile d’accès. A mes yeux, elle a fait les meilleures synthèses sur les plus gros sujets de nutrition qui existent.

    2. Hélène

      Bonjour Jérémy,
      Je me permets d’intervenir dans cette discussion un peu ancienne après avoir lu quelques lignes que tu as écrites :
      « A propos du lait de soja. Attention, moi je parle des préparations infantiles bien évidemment. Les nourrissons qui ont grandis avec des préparations spécialement adaptés pour eux à base de soja n’affichent aucun problème de santé. »
      Justement, étant maman de deux bébés, je m’interroge beaucoup sur le lait car même les plus grands spécialistes ne sont pas d’accord. J’ai dernièrement lu un article écrit par un pédiatre (je ne remets pas la main sur le magazine où il était publié mais je vais essayer de le trouver) qui déconseillait très fortement d’employer des préparations à base de soja, même identifiées comme spécialement formées pour nourrissons. Pourquoi ? A cause de la présence de phytoestrogènes (hormones dont la structure est analogue aux oestrogènes qui interviennent dans le cycle menstruel de la femme) qui sont présent en forte dose dans le soja, même dans les préparations pour nourrissons. Donc, attention à ce que tu dis, les études sont loin d’être concluantes et il est très prématuré de dire que les préparations pour nourrissons à base de soja n’ont aucune conséquence sur le développement de l’enfant (car bien évidemment, on n’enlève pas les phytoestrogènes avant de les inclure dans la préparation).
      Je ne peux que plébisciter l’allaitement pour être certaine de nourrir un bébé de la meilleure façon (et pas de faux argument, on peut très bien tirer son lait et aller travailler pour que bébé boive au biberon).
      En revanche, ton article est bien documenté et intéressant, il est certain que le lait de vache n’est pas formulé pour l’homme et, a fortiori pour l’adulte. Seulement, les autorités sanitaires devraient plutôt proposer des solutions différentes pour les personnes intéressées au lieu de s’affronter sans merci sur la question.
      Je vais continuer la lecture de ton blog et merci pour cette réflexion que tu partages avec tous les internautes, pour ton travail de recherche et tes analyses critiques. Continue ainsi !

      PS : j’ai vu des commentaires signalant des cas de rhino/gastro/otites chez les enfants nourris au lait de vache, mes quatre frères et soeurs et moi avons été nourris ainsi dès l’âge de 1 an et nous étions en bien meilleure santé que tous nos camarades, ce n’est donc pas le critère le plus important car avec une alimentation saine et équilibrée à côté, le lait de vache n’est pas si diabolique.

  29. lalitha

    En tout cas je ne supporte plus les produits laitiers, ca me ballone!

  30. Jérémy (Auteur de l'article)

    @Léa :

    Effectivement, j’avais déjà regardé en détail le sommaire du livre de Taty mais je ne l’avais pas acheté… Je pense que je vais franchir ce pas et pourquoi pas en faire une chronique si le livre est bougrement intéressant.

    Bon du coup, je te dirais mon sentiment sur le bouquin mais déjà, le sommaire m’avais beaucoup plu. Merci du rappel !

    1. Léa

      Avec plaisir :-)

    2. Léa

      Jérémy,

      Voici l’article de taty que je cherchais, il dit vraiment tout je crois! :-)

      http://www.natpro.be/dossiers/etudes/consommerdulaitcru/chapitre3.html

      1. Jérémy (Auteur de l'article)

        Merci Léa ! ; )

      2. phil443

        la question n’est pas de savoir si le lait est bon ou mauvais, mais de savoir si le lait TEL QU’IL NOUS EST VENDU est bon ou mauvais, autrement dit ce n’est pas la théorie qui intéresse les hommes mais la pratique.

        or l’article très sensé que vous mettez en ligne dit ceci :

        « Le seul lait qui peut vous faire du bien est le lait cru de ferme transformé en yaourt, beurre, fromage frais par vos propres soins ou par ceux d’un artisan de confiance ; c’est la garantie de ne pas ingérer d’enzymes issus des biotechnologies ni de carraghénanes ou autres additifs au dossier sulfureux. »

        je reviens donc sur mon 1er argument que vous avez balayé : oui le lait et ses dérivés ne sont pas nocifs s’il s’agit de « lait cru de ferme fermenté et fromages fabriqués par un artisan de confiance »

        toute la question étant de se procurer ce breuvage et ses dérivés qui n’existent plus nulle part…

        1. Léa

          En Belgique c’est très facile d’en trouver dans les marchés, chez des fermiers ou des agriculteurs bios, je ne connais pas la situation en France. Qu’en est-il chez vous? J’imagine que c’est différent si vous êtes en ville ou à la campagne…?

          Nature&Progrès Belgique fait la promotion du lait cru et l’a même choisi comme thème en 2010 pour son salon Valériane, donc ça bouge dans les esprits. Mais faut pas trop les bousculer non plus! :-)

          http://www.natpro.be/coindesproducteurs/laitcrubio/
          http://www.rtbf.be/info/societe/detail_le-salon-valeriane-defendra-le-lait-cru?id=4859843

          1. Jérémy (Auteur de l'article)

            Merci pour les liens Léa, effectivement ça bouge du côté ouest de la frontière. Je ne connais pas spécialement la situation en France, mais le lobby laitier est très puissant, le défi est de taille.

  31. Pingback: Les produits laitiers, un danger ? | Berrydelight Photography

  32. fredibambo

    merci Jérémy pour ton site,
    je voudrai revenir un poit que tu as mentionné et que personne ne relève , c’est l’existence de facteurs de croissance dans le lait (quelle que soit sa qualité) adapté à l’espèce qui le consomme;
    je rappelle qu’un veau va s’en nourrir pour atteindre un poids d’une demi a une tonne , ce qui n’est pas vraiment notre cas lol; du coup ça provoque chez nous une multiplication cellulaire phénoménale et de plus en plus souvent anarchique;
    on peut se poser des questions quand on voit la taille de l’Homme augmenter de génération en génération , la puberté apparaître de plus en plus précocément, la taille des poitrines augmenter, la vitesse d’évolution des cancers de plus en plus fulgurants, la multiplication des problèmes neurodégénératifs;
    et effectivement si on couple ça à une inflammation chronique des intestins due au gluten (nous sommes tous a différents degrés intolérants) ainsi qu’ à la pollution de l’eau et de l’air,
    on a bon cocktail explosif lol

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Effectivement Fred,

      Le constat dans son ensemble (les causes environnementales et alimentaires) semble expliquer en partie la dégradation de notre état de santé. A suivre bientôt un article qui fera la promotion du lait… cru !

  33. Gwenaël

    Je trouve dommage que beaucoup de personnes qui se retrouvent à lire cet article soient déjà convaincues(car le débat n’évolue qu’avec des avis différents).
    Mais bon il apporte des informations très intéressantes à ceux qui en ont besoin.
    Aussi je voudrais rajouter que le veau marche à la naissance et pèse environ 45 Kg, il a donc besoin de développer rapidement son ossature…
    L’homme met environ 1 an et demi à apprendre à marcher, le premier muscle qu’il développe est le… cerveaux!
    Il est donc normal que nous n’ayons absolument pas les mêmes besoins.

    Je suis moi-même anti-lait mais pas -complètement- antisocial et je mange (malheureusement) encore des raclettes industrielles de temps en temps chez des amis, des pizzas immondes etc.
    -D’ailleurs en ce moment je suis en Sicile et je m’ouvre à la cuisine typique du lieu, hautement cancérigène ;) –
    C’est surement un manque de volonté, mais il est très dur de faire autant d’effort qu’il le faudrait dans notre monde occidental, où nous sommes tous les jours de plus en plus stigmatisé…

    Enfin félicitation pour les articles et à tous ceux qui veulent un peu éveiller leur conscience en cherchant l’information par eux-même.

  34. Olivier Ramirez

    J’ai posté ça sur lanutrition.fr en réponse à Thierry Souccar sur la partie du forum concernant son livre et j’ai jamais eu de réponse… »Après lecture du livre : Lait, mensonges et propagandes, et de bien des articles, je retrouve une critique faite sur l’étude de Campbell en chine et une critique de la même étude effectuée sur le rat Sprague-Dawley qui montrait qu’on obtenait plus de cancers avec une quantité de caséine supérieure pour une dose stable d’aflatoxine qu’avec des protéines végétales.

    Hors ces rats sont choisis pour leur capacité à développer très facilement un cancer lorsqu’un changement quelconque a lieu dans leur alimentation. En sachant en plus que leur alimentation est composée de grains et de foins auxquels ils sont habitués.

    En plus ce que Campbell avait omis de mentionner, qu’il était précisé par les auteurs après ces constatations sur la modification des activités enzymatiques que les comparaisons souffraient de déficiences notamment parce que l’utilisation de protéines avait pu être influencées par la source de calories disponible dans la diet à savoir du saccharose. Aussi dans les expériences préliminaires ils se sont rendus compte que le remplacement du saccharose par de l’amidon de maïs pouvait partiellement réduire l’effet de cette moindre consommation de protéines sur la diminution de cette activité enzymatique transformant l’aflatoxine en un composé plus toxique.

    Alors en partant de là on pourrait même se demander : Est-ce la protéine de lait le problème ou le saccharose ? enfin tout ça pour dire que vous avez utilisez cette étude dans votre livre et on peut penser que pour cette question particulière, il y a trop de variables posant problème et de biais possibles pour être sur du résultat. »

  35. Danielle

    Bonjour,

    Une fois de plus, je n’ai pas encore (ça viendra sans doute, mais si je lis tout d’un coup, j’y passerais mes journées) lu tous les commentaires, et pourtant je ne résiste pas à ajouter mon grain de sel.

    Internet ce n’est pas si vieux si on y pense, ça n’a pas empêché les gens d’ouvrir leurs yeux et leurs oreilles pour s’informer.
    Par ailleurs, écouter un peu, même un tout petit peu son corps, ça aide bien à faire passer les informations, puisque cela va permettre de confirmer ce qu’on ressent.
    Et puis faites quand même gaffe à pas prendre tous les seniors pour de vieux croûtons obtus, il y en a qui vous ont mis sur toutes ces belles pistes au sujet de la nutrition et joliment débroussaillé le terrain.

    Il y a fort longtemps, j’ai vu un livre dans une librairie « Le Lait, un sacrée Vacherie » (le titre m’a enchantée).
    Lire la page de garde m’a suffit à être convaincue. Pas dix minutes!
    Et je me suis sentie « vachement » soulagée de ne plus avoir besoin de m’enfiler de temps en temps un yaourt pour avoir bonne conscience, de pouvoir laisser les fromages moisir au frigo parce que je n’en avais jamais, jamais envie, même si il m’arrive de trouver ça bon.

    Je crois bien que le problème au final pour l’humain, c’est que son seuil de tolérance est trop haut, qu’on s’habitue à ingérer ce qu’on nous propose, et quand je corps se manifeste bruyamment, on ne sait pas trop où chercher.

    Je me réjouis d’avoir encore tant de lecture sur ce blog, et bravo pour votre ouverture d’esprit, et votre sens de la communication.

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Bonjour Danielle,

      Merci beaucoup pour tes mots très positifs. J’espère que tu aura su trouver ton équilibre entre le lait cru de bonne qualité et les produits riches en calcium d’un autre côté.

      A bientôt. JA.

  36. Danielle

    Mais qu’est-ce qui a bien pu passer par la tête de la première personne qui a eu la drôle d’idée de téter un animal???

    Actuellement, on nourrit les veaux avec des laits fabriqués à partir de résidus de graisses animales, et dieu sait quelles saletés (si je retrouve l’article, je vous le communique) pour pouvoir noyer l’humanité dans cette « blancheur trompeuse ».
    On pousse la logique de la perversion assez loin en privant les futures productrices de lait, de celui qui est précisément pensé pour favoriser leur croissance et leur santé.

    A part ça, j’aime bien les vaches dans les prés, puisque je les peins!

  37. Nicky

    Hihi j’ai arrêter le lactose y’a 6 mois et l’eau du robinet d’ailleurs, mon doc a eu la surprise de voir que mes analyses de sang étaient parfaites. C’est la ère fois en 25 ans de contrôle, régime sans gluten oblige, que j’ai des résultats aussi bons !
    J’ai cru bon de manger des produits laitiers (et oui l’impact de l’industrie et des médecins!) pendant toutes ces années, car un médecin m’a dit un jour, que j’aurai l’ostéoporose très tôt !
    Hihi y’a plus l’ombre de problèmes avec mon calcium et mes os sont en parfaite santé ! Il me manque de la vitamine D au sortir de l’hiver long et vigoureux comme une majorité des humains !!!
    Bien à vous,

  38. janine benoit

    Je viens de lire tous les commentaires et cela m’ a passionné. Ma belle mère, tout comme la mère d’Adeline, n’a jamais rien voulu savoir pour arrêter son café au lait; pourtant elle est perclus de douleur et a du diabète. Pourtant elle a devant ses yeux l’exemple de mes enfants et mes petits enfant qui n’ont jamais bu de lait et n’ont jamais eu ni rhino, ni otites, ni eczéma…Je signale au passage dans mes conférences l’aberration du café acide mêlé au lait alcalin !! c’ est le même mélange que l’eau de Javel avec l’ammoniaque. Incompatible!!
    On peut aussi aborder, même si je n’y adhère pas totalement, l’influence des groupes sanguins, Le groupe O, qui est le groupe le plus répandu, ne supporte pas le lait et c’est justement le groupe sanguin des africains. Je persiste à déclarer que l’implantation des grands groupes comme Netslé ou Danone en Afrique est une catastrophe écologique.

    1. xavier

      Faut arretter de dire n’importe quoi. quand on mélange javel et ammonique ca produit du chlore, quand tu mélanges un acide et une base, ca fait…. de l’eau !!! En plus ton lait et ton café, ils finissent dans l’estomac pH entre2 et 5…

  39. janine benoit

    Oui, il faut arrêter de dire ou écrire n’importe quoi; le mieux c’est d’expérimenter par vous même le mélange Javel et ammoniaque. Mais je préfère vous le dire.
    Lorsque l’eau de Javel entre en contact avec l’ammoniaque, un acide, elle va libérer un dégagement de dichlore Cl2, qui est un gaz très toxique.
    On dit que le café au lait est un poison car le café contient des tanins qui lors du mélange, précipitent la protéine du lait, la rendant extrêmement indigeste. Je n’en parle pas par expérience car, je ne bois ni lait, ni café et encore moins du café au lait…Mais peut être que des lecteurs pourraient donner leurs avis ??

  40. Pingback: Les produits laitiers… mois) lalalalla *TA G***LE !* BIS | Matern' Moi

  41. ren_fr

    J’ai arrêté le lait depuis plus d’un mois, le lait de vache et de quelque autre mammifère est dangereux, vous n’avez pas à le prendre, seul le lait de votre mère pendant la période d’allaitement suffit…
    J’ai commencé à arrêter cette consommation car je remarquais qu’un simple petit verre de lait donnait une couleur très jaune à mon urine, des douleurs au niveau des reins (pourtant j’ai des reins en très bonne santé!) et également une hausse considérable du stress.
    Et dire qu’on promeut le lait de partout, quelle véritable escroquerie!
    Mais en tout cas faire un petit détour sur Internet pour s’informer est très intéressant, j’ai l’impression de redécouvrir le monde et depuis que j’ai changé ma façon de manger tous mes problèmes de santé ont disparu à vitesse éclair!
    Donc bannissez le lait de vache de votre alimentation, ne prenez pas du lait de soja car il contient des hormones phytoestrogènes, c’est aussi un goitrogène causant ainsi de l’hypothyroïdie. (apparemment le soja fermenté serait OK mais faites attention avec le soja).
    Préférez le lait d’amandes, lait de noisette, lait de chataigne, lait de riz qu’on retrouve dans les surfaces bio.
    Par contre bien que le lait doit être banni, le beurre ne doit pas l’être, je recommande même d’en prendre en grandes quantités, beurre bio de préférence et animaux élévés en plein air, nourris à l’herbe.
    Le lait de noisette est excellent, c’est le meilleur pour moi, il a un doux goût sucré et ne m’a causé aucun problème à ce jour.

    Au niveau du calcium, prendre du calcium pour maintenir les os est une véritable escroquerie, d’une part car nous avons des besoins largement suffisants en calcium, d’autre part car le magnésium dont on manque presque tous est aussi vital pour les os que le calcium. Et aussi car c’est le niveau de vitamine D qui compte et pas la quantité de calcium, ce qu’on ingère est largement suffisant surtout si on prend de l’eau enrichie en calcium par contre on ne trouve pas d’eau enrichie en magnésium! (saviez-vous qu’à la base l’eau possède beaucoup de calcium et de magnésium en quantités et ratios adéquats? Sauf que celle qu’on nous fait boire est très pauvre en ces minéraux après le processus d’adoucissement de l’eau).
    Trop de calcium et peu de magnésium c’est davantage de problèmes de santé à savoir des problèmes mentaux, de mémoire, une hausse du risque d’attaque cardiaque, risque de fibrose, risque de calficification des organes et vaisseaux sanguins, risque de calculs rénaux, etc…
    Bref, informez-vous, il y a tellement de rumeurs et mensonges qui circulent et tout ça nous empêchent de vivre au maximum de nos possibilités.

  42. Pingback: 10 minutes pour convaincre sur les dangers des produits laitiers | Dur A Avaler | MON CŒUR

  43. René Duron

    Il y aura bientôt trop de centenaires dans le monde !
    Est-ce à cause de cette ignoble alimentation industrielle toxique?
    Oui, j’ai été convaincu en dix minutes: « C’est vilain, mais, c’est bon! ».
    Peut on, passé 80 ans, manger du fromage (protéines toxiques) avec un morceau de pain (gluten agressif) et un verre de vin rouge (hépato-toxique) sous le nez de la jeunesse, sans être accusé de la pervertir?
    « Aurais-je encore une fois le courage de contempler mon coeur et mon corps sans dégout? »(Charles, de Cythère)

  44. gigi

    pas convaincu du tout par cet article ,je le trouve même dangereux .Vous rendez vous compte de tous les petits agriculteur scrupuleux que vous mettez ainsi en sursis de faillite ,il y en encore en France et de part le monde ,des hommes et des femmes qui travaillent avec conscience ,qui sont fiers de leur travail qui veillent au bien être de leurs animaux et ainsi au bien alimenter la population .Vous les poignardez a mort ! c’est de l’inconscience ! vous ,vous basez sur des écrits qui depuis des décennies nous mènent par le bout du nez ,un jour il faut manger du pain ,un autre il ne faut surtout plus en manger et la viande ,et le poisson etc etc………….,mais vous devriez plutôt aider les gens qui oeuvrent dans le bon sens en travaillant dans les règles du bon sens

    attaquez plutot ceux qui favorise l’agriculture industrielle et faites la différence dans vos écrits avec les petits qui eux ont grands soucis de donner une nourriture saine par leur travail responsable des milliers de petits producteurs de fromages risquent ainsi par votre faute de se retrouver au chomage BRAVO çà vous

  45. Moreau Celine

    bonjour, je suis producteur laitier avec mon mari, nous avons une petite exploitation de 70 vaches laitieres. Nos betes sont choyer. Nous leur enlevons pas leurs veaux juste pour les traumatiser seulement si un veau tete sa mere, la vache aura du mal a supporter la treilleuse. Nous sommes en bio car on respecte le cycle de la vie au maximum. Lorsque vous faites, en général, un article sur le lait, c’est toujours la meme chose. C’est nocif, on est les seules mamiferes en boire. On n’oublie que les autres mamifères n’ont pas nos connaissances, notre soi-disant intelligence. Pour ma part, je pense que chaque produit, que nous avalons, est nocif pour notre santé; que notre mode de vie est nocif. Prenez tout en compte, on ne bouge pas assez, on aseptise tout. Je vend du lait entier, cru sur les marchés. Les gens ont peur de mon produit car il est simplement frais, pas stériliser. Les jus de soja, d’amande etc, ce ne sont pas des laits. Si vous voulez sur, achetez local et faites votre jardin, votre santé s’en ameliorera. Vous parlez des personnes africaines, certes ils n’ont pas de soucis au niveau des os mais ils ont d’autres maladies que nous n’avons plus. Nous consommons du lait, plus l’hiver que l’été, et pour l’instant, personne n’est malade. Je suis une personne très sensible et mon fils aussi mais on essaie de manger au maximum equilibrer. Bonne journée à vous tous.

  46. Baudouin Labrique

    Le développement des cancers du sein est est un éloquent exemple.

    En Chine, le cancer du sein était appelé la « maladie de la femme riche » ou la « maladie de HONG KONG », car seules les chinoises qui avaient adopté le mode d’alimentation occidental qui comporte en particulier le lait et ses dérivés, en sont atteintes (du moins à un point inquiétant : le nodule se développe alors d’une manière importante et donc alarmante, alors que chez celles qui souffrent d’un conflit psychobiologique se somatisant en nodule mais qui ne consomment pas de lait, la grosseur ne s’y développe pas trop, ce qui a pour conséquence qu’on ne la remarque pas et qu’elle finit par disparaître suite à la résolution de la situation conflictuelle à l’origine de cette somatisation ). Le facteur amplificateur serait en effet la présence d’hormones IGF 1 et IGF 2, dans le lait, avec un tropisme sur des récepteurs mammaires : cette hormone de croissance accélère la mitose cellulaire (division des cellules) ; dans le cas des bovins, cette hormone permet au petit de prendre de 200 à 300 kilos en 6 mois.

    Il est aussi à noter la présence de telles hormones de croissance dans les produits laitiers de chèvre, de brebis, jument, etc.) ; quelle hérésie donc d’aller conseiller la prise de lait de jument dans le traitement du cancer surtout pour ceux qui dont de la masse !

    Plusieurs naturopathes préconisent à tort la prise de colostrum : « Le colostrum est le nom donné au lait sécrété par les mammifères femelles en fin de gestation et dans les premiers jours (3 à 4) suivant la parturition », nous apprend l’encyclopédie Wikipedia ; dans les composants les plus importants du colostrum, se trouvent les facteurs de croissance que sont précisément ces hormones IGF 1 et IGF 2 dénoncées. Le colostrum est doté de vertus quasi magiques, à en croire leurs promoteurs, mais ils font superbement l’impasse des dangers réels liés à la présence de ces hormones, comme démontré. Que cela concerne le colostrum ou quelque autre apport alimentaire pris isolément, il faut éviter de jouer à l’apprenti sorcier : ingérer tel ou tel complément alimentaire au petit bonheur la chance c’est aussi s’exposer à provoquer des déséquilibres et des risques pour la santé. En effet, l’alchimie de notre corps est complexe et qui peut être mise en danger par un tel apport inconsidéré, sans tenir compte des interactions possibles. Un exemple connu est celui de la prise de calcium sans l’apport approprié et conjoint de magnésium : le calcium ne pourra alors pas se fixer.

    Il vaut beaucoup mieux faire appel à un médecin nutritionniste qui, fort d’une prise de sang complète et incluant l’analyse pointue des incompatibilités alimentaires (°), prônera le recours sinon exclusif, du moins préférentiel, à des corrections alimentaires avec l’apport de nutriments (bios) pointus, et comme j’en atteste moi-même (et sur plusieurs cas), cela corrigera le terrain relativement rapidement ; c’est un soutien indéniable et crucial à la minimisation des facteurs de risques des maladies en baissant notamment le niveau de stress oxydatif (ou oxydant) et qui est mesurable via une prise de sang complète. La plupart des scientifiques s’accordent d’ailleurs maintenant à reconnaître que la quasi-totalité des maladies trouvent leur origine dans le stress oxydant ou oxydatif, c’est un grand pas en avant pour la reconnaissance du rôle incontournable du psychisme sur le corps, comme on le verra plus longuement ci-après.

    (°) L’analyse donne des résultats pointus concernant les réactions des composants de l’alimentation, (légumes, viandes …) : durant un certain laps de temps il ne faut alors plus manger tel ou tel aliment, ce qui permet au terrain de se rétablir et de voir les symptômes des maladies ou des désordres organiques s’atténuer fortement, voire disparaître, à la condition que la résolution des situations conflictuelles (psychologiques) sous-jacentes soit parfaite (voir plus bas).

    En logique avec ce qui précède et bien attendu, les générations suivantes de ces chinoises qui viennent vivre en occident et qui n consommaient donc pas de produits laitiers, finissent aussi par développer de tels cancers du sein, vu le changement de terrain dû à l’alimentation incluant la (consommation de produits laitiers ; mais il faut encore souligner que le cancer du sein ne survient que (SINE QUA NON) suite à une situation conflictuelle non résolue ; dans cette situation précise, les Chinoises, vivant dans leur pays et qui ne consomment pas de produits laitiers, ne développeront alors que des nodules qui ne seront pas nécessairement perceptibles et de ce fait on pourra éviter les traumatisantes opérations chirurgicales…

    A contrario, mais uniquement dans des conditions de situations conflictuelles similaires, c’est donc chez des femmes qui consomment des produits laitiers que se trouveront celles qui développeront des cancers du sein.
    (Sources : « Ce lait qui menace les femmes » du Dr Raphaël Nogier – Ed. du Rocher et celui de Thierry Souccar en phase avec lui ) « Lait, Mensonges et Propagande » – Thierry Souccar éditions ; Thierry Souccar donne aussi d’autres enseignements par rapport aux effets pervers des produits laitiers).
    Extrait d’un article que j’ai écrit : »Cancer du sein : la Belgique est la plus touchée d’Europe »
    http://www.retrouversonnord.be/Sante_le_Figaro.htm#sein
    .

  47. Bellon

    bonjour,

    Je veux bien arrêter le lait de vache, mais le soir mon dessert est toujours un yaourt blanc.
    Le chèvre et brebis sont trop cher pour moi (petite retraite), le lait de soja m’est interdit (plus de thyroïde et sous levothyrox).
    Alors comment puis je remplacer mon dessert, je mange déjà plusieurs fruits dans la journée.
    En fromages, déjà je ne mange plus que du brebis ou chèvre, mais puisque plus cher en petites quantités (3 fois par semaine).

    Je ne peux me passer d’un dessert le soir, super moment devant la télé.

    Merci de me trouver une astuce.

    1. Baudouin Labrique

      Il est important de ne manger sucré qu’au moins trois heures après le repas ; en ause la digestion : le sucres vont alors transformer les protéines en graisses !

      Astuce : pourquoi ne pas opter poru un dessert à base de soja ?

      1. Bellon

        Mais non je vous ai dis que je ne peut consommer de soja à cause de ma thyroïde
        Et d’autre part je ne ne mets jamais de sucre dans mes yaourts

  48. DanielleW

    Puisque le soja est interdit, il existe comme dit précédemment des boissons à l’amande, la noisette, la châtaigne qui sont très réconfortantes et satisfaisantes sur le plan gustatif lorsqu’on a une envie de douceur.
    Comme ces boissons sont chères (en briques) et se conservent mal, on peut les trouver en poudre.
    Je les dilue dans l’eau chaude, y adjoins un peu de gingembre et de cardamome… toutes les fantaisies sont possibles.
    Contre les brûlures d’estomac, l’amande est souveraine et sous forme de boisson, l’effet est immédiat.
    Bien penser à savourer lentement en gardant le produit en bouche pour faire durer le plaisir.
    Quand c’est chaud, on évite de l’avaler sans y penser, comme de l’eau!

  49. Antoine

    j’ai fait la dure expérience……multiplication d’eczéma et psoriasis jusqu’au jour que j’ai éliminé ceux que j’aimais le plus surtout le soir les yaourts…!!!

  50. sarasvatimaya

    Bonjour,

    j’ai arrêté les laitages il y à 10 au cours de mes études de médecine chinoise suite à l’intervention d’un médecin conventionnel.
    Plus de colite quotidiennes et fini les rhumes mensuels. J’ai compris au bout de 15 jours que je ne reprendrai plus jamais. Et de toute façon mon goût à changé, je n’aime plus ça.
    Ce qui peut vous intéresser, c’est qu’au cours d’une grossesse j’ai souhaité m’assurer de façon totalement fiable que mon bébé n’allait pas manquer de calcium, même si je ne doutais pas vraiment.
    Mon médecin a donc prescrit des analyses mensuelles de mon taux de calcium et moi j’ai mangé chaque jours quelques amandes, en plus des légumes verts …
    Pas une seule fois mon taux n’est sorti de la fourchette … Et voilà, pour ceux qui doutent du côté « scientifique » !!!

  51. Guy Lelarge

    Intéressant et probablement qui tappe juste. Mais que dire des fromages surtout les durs. Tombent-ils sous la même critique ?
    Cheers
    Guy

  52. Etienne H

    J’ai plaisir à vous citer deux des événements les plus importants de ma vie :
    ** En 1979, j’ai arrêté de boire du café… au lait le matin et le « plomb » que j’avais dans l’estomac toute la matinée s’est envolé.
    ** En 1992, j’ai arrêté de manger du fromage – j’en était très gourmand – et les petites douleurs que j’avais dans les articulations ont disparues dans les trois-quatre semaines.
    Ce n’est pas des médecins qui m’ont conseillé ces choix. J’ai 76 ans, jamais rien cassé, ça va plutôt bien.

  53. Mathieu

    Et qu’en est-il des yaourts de brebis ou chèvre?

  54. Marie-claude

    Il y a trois ans, après une discussion pendant un cours d’aquagym, une des personnes présentes m’a conseillée de lire le livre de Thierry Souccar, lait, mensonges et propagande. Après cette lecture, j’ai stoppé le laitage et miracle mes problèmes de « mal dans le dos » qui n’étaient pas la colonne vertébrale comme je le croyais mais l’intestin ont pratiquement disparu. Parfois j’oublie ce problème lointain et j’achète certains laitages ; je paie chèrement ces quelques jours de gourmandise, la douleur revient et persiste :-(

  55. Pattie

    Bonjour,

    Je n’utilise plus de lait ou très peu (pour faire des crêpes) depuis des années mais depuis 1 mois je mange des céréales (gluten) le matin et j’ai racheté du lait de vache pour le mélanger à celles-ci, résultat: remontée acide 1/4 d’heure après. J’ai donc arrêté et repris du lait de riz je digère parfaitement!
    Je tiens à dire aussi que j’ai expérimenté pendant un mois des repas sans gluten, et je dois dire que je me sentais en pleine forme, l’impression d’avoir nettoyer mon corps.

  56. Pingback: 10 minutes pour convaincre sur les dangers des produits laitiers, par Dur à avaler.com | Tu dois nourrir ta vie!!

  57. Sylvie Mercier

    Bonjour,
    Je souhaite acheter votre livre : »Ce poison nommé croquette » mais sans avoir à me créer de compte PayPal, c’est-à-dire juste avec ma carte CB.
    Or, je ne vois ni où, ni comment sur votre site.
    Je voudrais donc savoir s’il y a un autre site où je pourrais l’acheter.

    Je vous remercie de m’informer.

    Cordialement.
    Sylvie Mercier

  58. couvreur

    Monsieur.

    Très intéressant votre article sur le lait.
    Pourriez-vous me renseigner si le Kéfir de lait, avec du lait demi écrémé, est aussi nocif pour la santé. Merci beaucoup.
    Recevez Monsieur mes sincères salutations.
    Couvreur Etienne.

  59. Fred B.

    merci pour cet article.

    Deux réactions cependant:

    concernant le point (2): si l’on part du principe qu’il n’est sain pour l’homme que de manger ce qu’il mangeait lors des temps préhistoriques, alors autant interdire de manger tout ce qui est cuit …

    concernant le point (3): mon chat adooore laper du lait (de vache), et je crois savoir qu’il n’est pas le seul. Les animaux ne boivent pas de lait, mais ce n’est pas par choix: c’est peut-être tout simplement parce qu’ils n’en n’ont pas l’occasion …

    1. Sylvain

      Ca fait un petit moment que l’homme s’est adapté à la cuisson, et que celle-ci est utilisée en cuisine ;) (cf Richard Wrangham)
      (pas une raison pour se faire un barbecue tout les jours pour autant)

  60. Carine

    Je vais terminer la lecture d’un bouquin intitulé « Qui a peur du grand méchant lait » ? de Taty Lauwers, bouquin très intéressant qui analyse le pour et le contre….. on y parle du lait cru, celui qui serait meilleur et qui peut être ressourçant ….. et ses dérivés d’ailleurs, qu’en pensez-vous ? il est clair que vous déconseillez les laits industrialisés, je suis bien d’accord mais pour le reste ?
    Bien difficile de pouvoir faire la part des choses, si ce n’est l’expérience mais ce n’est pas à 90 ans qu’il faut faire le topo ! je n’attendrai pas jusque là ;-)
    Merci pour votre réponse concernant le lait cru….
    Carine

  61. predo

    Quand j’ai reçu un mail reprenant ces points, j’ai tellement rigolé que je me suis dit qu’il fallait que je laisse un mot…
    je peux le prouver par le contraire de tout ces points, juste avec une recherche google. exemple avec le point 9 : http://www.passionsante.be/?fuseaction=art&art_id=8518

    Mais évidement, l’espèce humaine n’a pas l’instinct nécessaire pour vérifier le tissus de mensonge qu’on lui fait ingurgiter…
    Un peu de bon sens, et un peu de modération rendrait le discours plus crédible

  62. marie

    je n’ai plus de maux de tête , ni de problèmes de peau
    depuis que j’ai arrêté le lait de vache ,,je suis donc en
    accord avec vos ecrits

  63. Anais

    Est-ce que cet article est valable pour tous les produits laitiers toutes provenances confondues ? Ou seulement le lait de vache ?

  64. andre bastien

    bonjour moi ces pas un comentaire ces la premiere fois que ie lit ton article e jy crois ……moi jaurais une question je suis en republic e ma femme bois le lait de vache frais ajjajj e le fait bouillir avant de le consomme y a t il une diference de sante mercie andre

  65. Zazie

    Avant de répondre je tiens à préciser les points suivants: je suis convaincue que le trop est l’ennemi du bien, et je ne suis pas un fervent défenseur des produits laitiers que je consomme selon mes envies (il faut être à l’écoute de son corps).

    Votre argumentation me dérange car elle est extrêmement partiale et intégriste !
    Je pense que toute exclusion dans un régime alimentaire sans raison valable est préjudiciable!

    Je vais donc répondre à votre argumentation point par point en étant le plus objective possible!

    Point 1: je suis d’accord. les lobbies, il n’y a rien de pire! (je ne suis pas en totale oppostion, vous voyez!!)
    Point 2: en ce qui concerne les « maladies osseuses », elles ne pouvaient pas être connues à l’époque vu l’espérance de vie de nos ancêtres!!! ils étaient déjà morts avant d’être touchés!!
    Point 3: l’intolérance est due au LACTOSE du lait non transformé. Il y a très peu d’intolérance aux fromages et aux yaourts du fait d’une présence de lactose moindre dans ce type de produit. D’ailleurs, il n’y a plus de problème quand on prend du lait à teneur en lactose réduite !
    De plus, l’homme est aussi la seule espèce à consommer des produits cuits et des produits transformés, du pain, des escargots, boire du vin, de l’alcool, fumer,… Franchement, votre argument pour le coup n’est pas super convaincant !!!
    Point 4 : les scandinaves ont toujours été très grands c’est une caractéristique génétique !! et on sait que plus les gens sont grands, plus ils ont une fragilité osseuse! Rien à voir avec le lait!
    Point 5 : En ce qui concerne les Australiens et la carence en vitamine D (qu’il n’y a pas qu’en Australie d’ailleurs !!), il faut se rendre compte également que du fait du trou dans la couche d’ozone, ils sont le plus exposés au rayonnement nocif du soleil et ils se protègent plus que dans le reste du monde donc ils ne s’exposent pas au soleil (sous peine de cancer de la peau !!).
    Mais plus on se protège, moins on fabrique de vit. D… C’est d’ailleurs aussi le problème dans les pays industrialisés : on se protège beaucoup, ce qui n’est pas le cas en Afrique ou en Asie !!!
    Point 6 : bonjour la controverse avec les produits au jus de soja qui contient une quantité importante d’hormones féminines !!! On n’a pas encore suffisamment de recul sur ce type de produit qui à terme risque d’être juste pire que le produit qu’on lui a substitué !
    Et les bébés américains à la « croissance normale », ils ont le plus fort taux d’obésité au monde !! Bravo pour la valeur de l’exemple !
    Point 7 : là, je suis totalement d’accord ! (oui, oui en core une fois!)
    D’ailleurs, le LAIT normal (je ne parle pas des produits issus du lait comme les fromages et les yaourts !) j’ai du mal à le digérer, mais le lait Bio, tout va bien, ce qui me fait dire que ce n’est pas tant le lait le problème mais bien l’alimentation de l’animal qui produit le lait !
    Point 8 : Ok pour cet argument, mais dans ce cas, il faut aussi proscrire les légumes, les fruits, les céréales, l’eau, la viande, ne plus respirer… les mêmes polluants que vous citez ne se trouvent pas que dans le lait mais PARTOUT !!! et on sait que ce sont en fait les pollutions croisées qui provoquent cancers et autres désordres endocriniens (et non pas juste le lait !).
    Point 9 : le taux de diabète est inversement proportionnel à celui du taux d’allaitement ! Rien à voir avec du lait qu’on consommerait adulte… Il faut favoriser l’allaitement long dans tous les pays… ça résoudrait déjà pas mal de problèmes !
    Point 10 : d’accord avec vous sur une réduction, mais l’exclusion est préjudiciable.
    L’Homme est omnivore. Il peut manger de tout en quantité raisonnable… mais est-il raisonnable ???

    Alors comme je le disais au début, je ne suis pas une « pro-lait » (sauf s’il est maternel !!!) loin de là, mais à mon avis, votre argumentation ne tient pas vraiment la route malheureusement !!
    L’Homme doit écouter son corps (donc ne pas se laisser parasiter par la pub qui essaye de créer des besoins inutiles !) et aller vers les produits (de la meilleure qualité possible ! – c’est mieux) dont il a envie : c’est le meilleur moyen de procurer à son corps ce dont il a besoin pour fonctionner.

    Cordialement

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Bonjour Zazie,

      Merci pour cette argumentation. Je vais m’attacher d’y répondre avec ce que je sais, mes propos n’engagent évidemment que moi. Mais encore une fois, merci de participer au débat.

      Point N°1: la puissance des lobbies industriels

      Nous sommes d’accord, parfait Point suivant.

      Point n°2: Les maladies osseuses de nos ancêtres

      J’ai écrit un article sur le mythe de l’espérance de vie de nos ancêtres. Effectivement, l’espérance de vie était faible pourtant, des vieillards existaient bel et bien. Une faible espérance de vie ne veut pas forcément dire que tous le monde meurt jeune et que personne n’atteint des âges avancées. Je te conseille de lire mon article dédié sur l’espérance de vie des hommes préhistoriques qui pouvait atteindre 70 ans (étude scientifique à l’appui bien évidemment).

      Or, ces vieillards ne connaissaient à priori aucune maladie osseuse car les premières ont été découverte au néolithique avec les premières culutres de céréales, et le premier affaiblissement nutritionnel de notre alimentation.

      Donc, non, je ne suis pas d’accord avec ton contre-argument.

      Point n°3: l’intolérance au lactose de la population mondiale

      On mélange plusieurs choses sur ce point. 75% de la population mondiale ne peut plus synthétiser la lactase, l’enzyme responsable de la dégradation du lactose le sucre du lait. Sans entrer dans les détails du type de laitage (qu’il soit cru, industriel, sous forme de yaourt, etc.), c’est un fait, 75% de la population est « sevré » comme on dit.

      Après, il existe de nombreuses preuves et d’ouvrages qui attestent d’une meilleure digestibilité du lait quand il est cru. Les nombreuses enzymes préservées, les acide gras, les vitamines et les minéraux facilitent la digestion du lactose notamment, ce qui explique que certaines personnes intolérantes au lait de vache industriel (UHT et pasteurisé) ne le sont plus avec le même produit, mais cru.

      Je suis d’accord sur le fait que le yaourt et le fromage soit plus accessible pour les personnes intolérantes, étant donné qu’une bonne partie du lactose est déjà digéré ou fermenté. Mais tout cela ne remet pas en question l’observation épidémiologique internationale qui nous montre bien que 3/4 de la population mondiale n’est plus équipé enzymatiquement pour digérer du lait.

      Point N°4: les scandinaves et la santé osseuse

      tu penses donc que la taille très élevée des scandinaves est uniquement dû à la génétique, et que ce serait cette grande taille qui serait responsable des nombreuses fractures chez eux. C’est amusant car cet argument est dénoncé par Thierry Souccar dans son livre sur lait (page 95) car ce serait une personne travaillant pour Nestlé qui lui aurait dit que les Scandinaves sont plus fragiles des os car ils sont grands.

      Thierry Souccar rétorque comme ceci: mais pourquoi sont-ils grands ? Ils sont grand à cause de leur consommation historique et massive de produits laitiers. Leur fragilité osseuse est intimement lié à leur consommation de produit laitier. Et de toute façon, on observe exactement la même chose (forte consommation de laitage = explosion des fractures osseuses) chez d’autres peuplades bien moins grande: USA, Australie, France, Chine, Japon, Grèce, etc, etc.

      Donc non, l’argument génétique ou la taille des os ne sont que des leurres, à mon humble avis et selon les données plutôt récente de la science et de l’épidémiologie. M’enfin !

      Point n°5: carence en vitamine D

      Je comprends les arguments. Effectivement, les australiens se protègent beaucoup et bloquent de ce fait la synthèse de la vitamine D. Il faut bien se rendre compte que l’exemple Australien n’est pas le seul. On peut également se tourner vers les grecques qui possèdent un ensoleillement extraordinaire (300 jours d’ensoleillement par an) et donc, à priori, ils devraient posséder des taux de vitamine D correct et peu de fracture. Malheureusement, même cette population souffre de l’excès d’une consommation de laitages industriels, avec des taux de fracture important.

      Point N°6: l’exemple des bébés élevés au lait de soja maternisé

      En fait, ce point se justifie de lui-même avec le point N°2. Une santé osseuse parfaite peut être obtenu SANS la consommation d’aucun produit laitier. Nos ancêtres en sont la preuve vivante: aucun produit laitier pendant des milliers d’années avec une santé osseuse hors norme.

      Du coup, j’ai pris l’exemples des bébés élevés avec du lait de soja, mais on aurait pu prendre mille et un autre exemple pour illustrer. Loin de moi l’idée de faire la promotion du lait de soja, ou du soja en lui-même qui est un sujet très sensible dont l’article n’est pas le but à proprement parler.

      Le point qu’il faut retenir avec ce n°6 c’est qu’une bonne santé osseuse peut parfaitement être obtenue avec une consommation raisonnée de produits laitiers voire une suppression complète. Après, il convient de se pencher sur les alternatives naturelles pour obtenir tout ce qu’il faut, et je ne pense pas uniquement au calcium, ce qui serait réducteur. Il y a une foule de minéraux, de vitamines qui entrent en jeu dans la minéralisation osseuse.

      Point n°7:

      On est d’accord, point suivant.

      Point n°8:

      Ce point fait plutôt l’apologie des produits bios, des produits naturelles.

      Point n°9: le diabète de type 1

      Je ne vois pas trop notre désaccord ? Je suis aussi d’accord que l’allaitement maternel doit être privilégié le plus longtemps possible et qu’il améliore la santé de l’enfant concerné. Pour notre cas de diabète de type 1, je parle de consommation précoce pendant l’enfance et des répercussions sur l’âge adulte. On parle de maladie auto-immune…

      Point n°10:

      L’exclusion n’est pas préjudiciable. Bien au contraire, nous sommes à l’aube d’une société de consommation où une TRES grande majorité des produits que nous consommons doivent être EXCLU, purement et simplement. Le lait industriel fait partie des aliments tellement transformé qu’il devrait être fortement réduit voir exclu.

      Est-ce que parceque nous sommes des omnivores que nous devons absolument tout consommer ce qui se trouve sur notre chemin ? Que dire des chips ? Des soda du coca ? C’est là, c’est bon, j’en mange ? Voyons, il convient de se poser des questions sur ce que nous mangeons, surtout à notre époque.

      Jérémy.

      1. syl

        Bonjour,
        quelques interrogations point par point

        point 2 :
        Vous ne pouvez pas comparer la santé ossuese de population a espérance de vie courte : les humain du paléolithique avec la problématique de l’ostéoporose qui ne survient que chez des personnes agées. Vous avez répondu a un précedent poste qui faisait la meme remarque que certaines personnes au néolithique vivaient jusqu’a 70 ans. Ne pensez vous pas qu’une personnes qui survie jusqu’a 70 ans dans les conditions ou une majorité de la population décède rapidement, doit etre une personne exeptionnelle? A laquelle on ne peut pas vraiment comparer la population acutelle (ou peut etre nos super seniors qui courent le marathon passé 80 ans et qui eux non plus n’ont pas d’ostéoporose!!!)

        Point 3
        70-75% de la population modiale, certe mais le ratio n’est pas la meme dans la population européenne.

        Point 4 et 5 :
        Comme pour le point 2, il est difficile de comparer des population dont les condition de vie diffèrent énorement. La consommation de lait n’est pas le seul facteur en jeu. L’espèrance de vie et la sédentarité jouent probablement des roles importants.

        Point 6 :
        Je n’ai pas lu tout l’article, mais en anglais : “formula” veut dire préparation pour bébé. Peut importe a partir de quoi sont faite les préparation pour bébé leur composisiton est supposée se rapprocher du lait de mère. Le jus de soja n’est pas recommandé pour la nourriture des enfants, il est trop pauvre en calorie!!
        L’étude sur les femmes ménopausées semble un argument valable. Rien à dire sur les points 7 et 8.

        Point 9 :
        Il manque la source de cette info :
        En générale cette idée vient de résultat obtenu in VITRO. On a fait beaucoup d’erreur en médecine en se basant sur des résultats in vitro, qui peuvent être régulé bien différemment in vivo.

        Je suis néanmoins d’accord avec votre conclusion. J’aime juste les exercice de zététique.

  66. Julie S.

    J’ai cessé de consommer toutes sortes de laitages (vache, brebis, chèvre) ; tous mes problèmes de sinusite, de digestion et articulaires ont disparu. J’ai souffert pendant 46 ans. Depuis un an, je ne prends plus aucun médicament allopathique (même pas l’aspirine), ni même les huiles essentielles. J’ai passé ma vie à soigner les effets mais depuis un, je me suis attaquée à la cause : l’alimentation. Donc, depuis que je ne mange plus de laitages et de céréales, je n’ai plus de problèmes. Je revis et je fais des économies.

  67. Roger R

    Hi,
    Il faut bannir les laits pasteurisés qui détruisent les enzymes et qui font que le lait n’est plus digeste, mais un poison difficilement digérable par l’organisme. Il est préférable de consommer du lait bio et pas chauffé ou légèrement à 38°C comme sortant du pis de la vache. Consommer aussi les fromages au lait cru, crème au lait cru et beurre au lait cru.
    La chaleur détruit les enzymes, et c’est pourquoi nos enfant ont des reflux et il faut droguer nos petis avec des produits chimiques anti-reflux! Notre monde est fou. Nos industriels nous tuent avec la fausse science. Science sans conscience est ruine de larme!
    Bon courage a vous!

  68. gilbert petitjean

    je ne discute pas les propos mais seulement apporter mon avis (bon ou mauvais et c’est selon),moi je conssome du lait entier de vache acheté à la ferme depuis 58 années maintenant et je bois environ un litre (et je dis bien un litre) de lait tous les jours.
    rares sont les jours ou je ne bois pas mon bol de lait le soir.
    est-ce bon ou mauvais pour moi ?,mais une chose ,le lait me fait moins de mal que si je prenais des boissons alcoolisées et ce genre de boissons il m’arrive d’en conssomer et modérément selon la formule bien connue.
    il faut boire et il faut manger,sûr,tous les aliments sont comme les médicaments et certains ,il ne faut pas en abuser…………………………………………..mais moi le lait ,je ne sais pas m’en passer
    cordialement.

  69. Ophélie

    Bonjour,

    Bon, tout le monde attaque les produits laitiers apapremment sur ce blog…Et pourtant ! pour les personnes qui souhaitent perdre du poids, les acides gras présents dans les produits laitiers favorisent l’élimination de nos AGL!
    Les études (g pas la réf en tête, mais faciles à retrouver), ont démontré que les personnes souhaitant perdre du poids, avec alimentation similaire, mais les uns avec produits laitiers et les autres sans, et bien ceux qui en consommés perdaient plus de poids !

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Salut ophélie,

      Malheureusement, cette idée de produits laitiers = perte de poids = mythe entretenu par l’industrie laitière.

      Je te conseille de lire ces deux articles écrits sur ce sujet:

      http://www.dur-a-avaler.com/yaourt-produits-laitiers-calcium-maigrir-passeportsante/

      http://www.dur-a-avaler.com/boire-du-lait-de-vache-ne-fait-pas-maigrir/

  70. Ophélie

    ah oui ! et mon mari consomme son bol de café au lait tous les matins (lait de vache industrialisé), aime et consomme du fromage et des yaourts ! il est en excellente santé ! mieux que moi qui ne boit pas de lait le matin et qui me plaint pourtant de pleins de pbs digestifs…!

  71. Zazie

    Jérémy,

    Thierry SOUCCAR je connais pas, et visiblement il n’ya que lui qui avance cette théorie pas étayée par l’histoire!!! (cf lien ci dessous concernant l’alimentation des scandinaves! jamais entendu parler des Vickings et de leur petit verre de lait le soir avant de se coucher ou lematin au réveil!!!)
    http://www.ulfelagar.org/fr/14-articles/73-alimentation-vikings

    Par ailleurs, le problème avec ta théorie selon laquelle les vieillards de nos ancêtres ne souffraient pas de maladies osseuses, c’est qu’il n’y a pas beaucoup de corps à étudier! (je ne conteste pas le fait qu’il y ait eu des vieillards, mais franchement, je doute que cela ait été la norme comme actuellement dans notre civilisation!!! ben oui la vie était rude et les hôpitaux peu nombreux!)

    Pour le point 6, je ne conteste pas non plus que les apports en calcium puissent être apporter par autre chose que les produits laitiers (mais alors bonjour les quantités d’amandes et JUS de soja qu’il faut consommer!)

    Pour le point 9, je pense que tu es dangereux avec ta théorie!! que fais-tu des bébés allaités et qui malgré tout développent des diabète insulino-dépendants??? mon père ne consomme pas de lait depuis son sevrage (du sein maternel!), et très peu de fromage durant son enfance et jusqu’à maintenant et il souffre de diabète de type 1!!!
    Le père de mon père, lui, a souffert toute sa vie de douleurs articulaires, ostéotendineuses, arthrite… alors qu’il n’a jamais consommé de produits laitiers…

    Il faut manger en conscience c’est à dire aller vers les aliments qui nous attirent spontanément car c’est notre corps qui parle.
    Pour ce qui est du coca et des chips etc…, on parle de junk food, qui n’apporte aucun nutriment nécessaire à la vie! et donc qui ne servent à rien, certes.
    Par contre pourquoi les supprimer si on se contente d’en consommer de manière très épisodique style 5/6 fois par an à l’occasion de fête??? Ce sont des produits dits « conviviaux » et « sociaux ».

    En tout cas, je te remercie d’avoir pris le temps de répondre aussi longuement.
    Il est toujours intéressant de confronter les idées, il y a toujours de choses intéressantes qui en sortent!

    Bon week end

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Salut Zazie,

      Pour le point n°6, je ne parle même pas des jus de soja comme tu les appelles. Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, riches en végétaux sans abus de protéines animales, de sel, etc, les besoins en calcium chutent fortement. De ce fait, une alimentation ma foi « normale » équilibrée peut suffire à apporter ce minéral essentiel. Les légumes verts (crucifères) en contiennent beaucoup, tout comme les eaux minérales et ont d’ailleurs des biodisponibilité 2 fois supérieur à celle des produits laitiers.

      J’ai écrit un article à ce propos: la vérité sur la biodisponibilité du calcium alimentaire.

      Mais de toute façon, et sans prendre l’exemple des scandinaves, comment expliques-tu la dégradation dramatique de notre santé osseuse (avec l’explosion des fractures du col du fémur par exemple) alors nous n’avons jamais autant consommés de produits laitiers, donc de calcium ? L’âge ? Si tu t’embarques sur l’âge vieillissant de la population, les études épidémiologiques comparent pour un même âge.

      Aujourd’hui, il n’est plus possible d’aller vers des aliments qui nous attirent spontanément. C’est simplement du suicide. Pourquoi ? Car les aliments sont crées spécialement pour nous plaire, pour nous rendre accro, pour stimuler le circuit de la récompense dans notre cerveau et pour nous pousser à consommer. Ce n’est pas une idée de se dire « Je vais manger ces chips ou boire ce verre de lait car j’en ai envie ». Mais si ce n’était pas bon pour la santé ?

      C’est justement ce que l’on observe. Pour le cas du diabète de type 1. Je n’ai jamais dit que la consommation de lait expliquait à 100% les diabètes de type 1 ! Il y a une forte prédisposition génétique, cependant, des études ont montré que chez les personnes à risques génétiquement la consommation de lait de vache précoce augmente les risques de déclencher un diabète de type 1.

      Finalement, personnellement, je ne troue pas que les chips ou les sodas soient des produits conviviaux ou sociaux. Ce sont des produits qui ont été rendu indispensable par les sociétés agroalimentaires alors qu’il existe des alternatives plus saines, plus économiques et plus agréables au goût, que je développe d’ailleurs sur mon blog. A voir mes apéritifs crudité qui font souvent un malheur au cours des apéros.

      Merci à toi pour la poursuite du débat Zazie, à bientôt et bon week end.

  72. janine benoit

    les hôpitaux étaient peu nombreux; ok mais pour moi qui sui introduite aux urgences d’un hôpital régional, je suis catastrophée de constater le nombre de bavures et de prescriptions inappropriées; Dans ce cas précis heureusement qu’il y a des hôpitaux…pour réparer les erreurs de la médecine.
    Point 9 : et que fait tu de la génétique…
    Ton grand père ne consommait pas de produits laitiers ( preuve de c’est récent cette mode des yaourts) mais que mangeait- il ? il n’y a pas que le lait pour expliquer les douleurs articulaires
    Lorsque l’on change son alimentation, en général, la junk food ne présente plus aucun attrait ! Tout au moins dans mon cas…
    Thierrry Souccar, donne dans ses livres, toutes les références scientifiques par rapport à ce qu’il écrit.

  73. zazinec

    J’ai lu l’article ainsi que tous les commentaires qui ont été fait. J’ai trouvé ça très instructif et intéressant. Personnellement j’ai un mal fou à arrêter les fromages !!!! Mais mon corps me rappelle vite à l’ordre car après un certain temps je suis obligée d’arrêter d’en consommer car mon estomac se rebiffe fortement causant ainsi nausées et maux de tête.
    Je suis végétarienne : je ne mange ni viande ni poisson. Je mange encore des œufs et du fromage mais je compte bien arrêter petit à petit. Actuellement enceinte je ne présente aucune carence alimentaire. Avec une alimentation variée et équilibrée, moi et mon bébé ne manquons de rien : les analyses sanguines le prouvant.
    Je pense pour ma part que le monde végétal apporte suffisamment pour se nourrir correctement.
    Maintenant chacun voit ce qu’il y a de mieux pour son bien-être.

  74. Nanou le Savoyard

    bravo Jérémy,
    je découvre ton site / blog et il faudrait plus de gens comme toi pour faire connaitre les bases d’une bonne alimentation saine.

    je t’envoi juste mon expérience perso.

    j’ai la soixantaine,une fille de 10 ans Ando et un fils de 5 ans Vinod,une épouse de 36 ans Lalah et nous somme tous végétalien.

    Moi depuis 46 ans,ma fille depuis 6 ans,mon fils depuis sa naissance et mon épouse depuis 8 ans végétarienne et depuis 6 ans Végétalienne.
    Nous avons aussi éliminés le blé et le sel depuis 3 ans. Il est vrai que c’est très facile de vivre comme ça,car on est toujours en bonne santé quand on produit 99% de ce que l’on mange. Vivant au Paradis,on ne connait pas la Maladie.

    46 ans de Végétalisme et 46 ans sans aucune visite au médecin ni au pharmacien. C’est un choix de vie et il est notre priorité. Nous somme installé en pleine brousse,à 80 km de la Capitale Antananarivo,dans l’Océan Indien,à Madagascar.

    Nous recevons des touristes ordinaires qui viennent découvrir des gens peu ordinaires qui vivent une vie extraordinaire.Les repas à la Ferme sont Végétaliens et ils n’en reviennent pas de la richesse des plats et surtout que c’est aussi bon que la cuisine carnée et même meilleure et surtout plus légère.

    Bien sur pour ça il faut un peu d’imagination pour créer des plats avec des légumes qui auront le gout et l’aspect de la cuisine traditionnelle Française.

    Ne pas hésiter à utiliser des laits végétaux pour remplacer les œufs,le blé,la viande,la charcuterie…. un truc : utiliser beaucoup d’aromates… personnellement j’en utilises environ 40 de notre jardin et je vous assures que notre bouffe est a se rouler par terre,tellement c’est bon.

    Pour ceux qui n’arrives pas à arrêter le fromage,faites du fromage de soja aux herbes…. un régal des Dieux….

    Pour ne pas avoir de carences le secret c’est varier autant que faire se peut les aliments du jardin,le max en frais et beaucoup de fruits fraits et de fruits secs,surtout pour les enfants.

    A partir de 35 ans il faut diminuer la ration quotidienne d’aliments alors que les gens font le contraire… c’est a cet age la qu’ils commencent a s’en mettre plein la panse…. et que leurs maladies arrivent à grandes enjambées.

    bonne continuation et merci pour ce que tu fais…. Nanou le Savoyard de Madagascar

  75. Vivelotte

    Hello,
    Une petite histoire personnelle : j’ai arrêté de vouloir manger et boire des produits laitiers à 6 ans… les odeurs de ces produits sont pour moi discernables dans les plats et je ne peux pas les avaler (je ne suis pas du tout allergique). Ce n’est que depuis quelques années que je comprends le message de mon corps. Je remercie mes parents de ne pas m’avoir forcé alors à continuer à manger « comme tout le monde » et d’avoir respecté qui j’étais. Je crois qu’il ne faut jamais éviter d’écouter les moindres signes que nous envoie notre « instinct ».

  76. Patricia

    Bonjour

    Cela fait 8 ans à présent que mon mari est moi avons arrêté les produits laitiers. Résultat, plus de vitalité, plus d’arthrose pour mon mari. Je suis tombée sur le coccyx en début de mois d’août en position assise d’un mètre de haut et rien de casser juste déplacer et pourtant j’ai cogné! pas de radio juste du repos et une séance avec un très bon ostéo.
    Le lait de riz, d’amande c’est pas mal. On mange de la viande 3 jours sur 7, beaucoup de légumes du jardin (pas d’hybrides!), les légumes à feuilles vertes sont bourrés de calcium ainsi que les figues et les amandes. Alors comme on arrive dans la saison gavez vous de ce cadeau du bon dieu. A plus..

  77. Chloé

    J’ai meme pas tous lu tellement ton article me donne envie de vomir ! En tant qu’agricultrice, qui se tue tot le matin et tar le soir pour bosser pour que des abrutis comme toi ( il n’y a pas d’autre mot ! ) sorte des conneries pareil merci. Cela me fait bien rire ceux qui disent qu’ils vivent sans produit laitier, personne ne vis sans il y en a partout. Sa favorise le cancer ? j’ai envie de te dire comme tous !!! des legumes du jardin mal laver ou qui choppent une maladie c’est pareil, alors arete de vouloir supprimer un si beau metier !! au lieu de passer ton temps a écrire des betises pareil, vient donc à la traite voir ce que c’est un travail qui SERT a quelque chose !!

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Salut Chloé et bienvenue sur le blog !

      Je trouve cela remarquable que tu es pris le temps de venir lire mon article avec ton emploi du temps qui à l’air bien chargé ! Il faut que tu saches avant toute chose que s’il existe une seule profession dans le monde que je respecte le plus, c’est bien celle d’agriculteur, et par extension (mais un peu moins) les éleveurs (au moins ceux qui élèvent dignement les bêtes).

      Je ne reviendrais pas sur ton « coup de gueule » à propos de mon article qui parle bien entendu des dangers de l’excès d’une consommation de produits laitiers industrialisés. Si tu fais partie de ce monde là, c’est à dire que tu possèdes des centaines de vaches laîtières, que tu insémines articifiellement les vaches, que tu retires le veau et le tue rapidement, que tu réformes les vaches qui ne produisent plus assez, et que tu les nourris de la pire des manières dans des enclos… alors, si c’est bien le cas, tu n’as rien à faire ici ! Si ce n’est changer de métier !

      En revanche, tu fais peut-être partie des éleveurs respectueux de la nature et des animaux. Qui nourrissent leurs animaux avec de l’herbe en extérieur… et du lait cru… je ne dis pas !

      Personnellement, je me lève tôt tous les matins pour travailler dans mon jardin, soigner mes plants de tomates, repiquer mes semis, faire mes buttes auto-fertiles, et je veille au grain en rentrant le soir du travail !

      Ceci étant dit, on pourrait maintenant discuter des arguments scientifique si le coeur t’en dit ?

  78. Chloé

    Je fait parti des eleveurs qui ont peu de vaches mais très bien traités! on vois que tu n’y connais rien au monde de l’élevage quand tu en parle. Non je ne suis pas ce genre de personnes qui exploite au plus profond possible les vaches ! tous les jours elles sortent dehors, elles sont repaillés et ont toutes la nourriture qu’il faut a leur bon fonctionnement ! la traite est importante pour la vie d’une vache, une vache qui fait sont veau, si elle n’est pas traite, le pie se tend jusqu’a leur faire mal, vient jusqu’a l’infection et la fievre de lait,et tue la vache, donc elles sont loin d’etre torture !!! de plus les veaux sont enlever de sous la mère rapidement pour eviter qu’un lien entre eux ne se fasse, imagine si on l’enlevais un mois ou plus apres ? bin oui sa c’est pas de la torture peut etre ?! ils sont vendu pour etre tué a 4 mois oui, mais sa c’est pas nous qui le faisons alors ne melange pas les roles ! et oui les vaches sont reformés quand sa va plus, il faut continué a les nourrires et les loger alors qu’elle ne rapporte rien ? bin non, même un tres bon eleveur ne le ferai pas ! alors ne parle pas de ce que tu ne connais pas !
    Les plantes sa n’a rien a voir, tu les oublie une journée elles ne vont pas mourir tes tomates, alors que si tu oublie une vache une journée, je te laisse pas imaginer les degats !

    Mon coup de gueule c’est le mot juste, tu dénigre un metier que tu ne connais pas vu ce que tu me sort, alors ne me parle pas de changer de metier si tu ne le connais pas ! et heureusement que j’ai du temps pour repondre a de tels betises, tu insinu qu’un agriculteur doit rester le nez plonger dans sa ferme la journée ? bravo .. et tu ose parler de respect du metier .. quel connerie !!

    Et non je ne parlerai pas scientifique avec toi, le lait est tellement loin d’etre mauvais pour la santé, je pense connaitre le lait assez bien pour savoir ce que je dit puisque c’est le principal revenu dans ma vie ..; donc merci !

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Chloé,

      Bien sûr que je n’y connais absolument rien au monde des vaches. Je n’ai jamais prétendu être un éleveur de vache professionnel ou en connaître un… Ta ligne de défense (ou devrais-je dire d’attaque ?) est vraiment surprenante car tu oublies (volontairement ?) tous les aspects scientifiques d’une consommation de lait sur la santé mais tu mets simplement en avant le traitement de tes vaches.

      Tu nous dis que la traite est importante dans la vie d’une vache. Oui ! Mais uniquement dans la situation où celle-ci est pleine ! Mais dans la nature, c’est à dire dans les conditions naturelles, est-ce qu’une vache donne du lait toute l’année ? La réponse est non ! La consommation d’antan était fortement contraint par les cycles naturels des animaux, et notamment ceux de reproductions.

      Tu nous dis également que vous retirez rapidement les veaux à leur mère pour éviter qu’un lien se tisse… Mais c’est ignorer véritablement les relations mères-enfants innées qui commencent dès la grossesse, qui continuent pendant l’accouchement et qui se poursuit pratiquement toute la vie. Pour en avoir fait une partie de mes études de Master 2, le simple fait de retirer immédiatement après la naissance un jeune enfant à sa mère (et que ce soit un veau, un poulain, un bébé humain) cela crée un stress pour les deux. Un stress pouvant se caractériser par des retards de développement chez l’enfant, le développement de comportement atypique, de toc. Le stress émotionnel pour la mère est le même, si ce n’est pire ! Pourrions-nous retirer un enfant à sa mère à l’hôpital sous prétexte que celle-ci ne le connait guère peu ? Voyons ! Nous savons tous qu’une mère se battrait de toutes ces forces pour le conserver, et c’est bien ce que ferait une vache si elle le pouvait !

      Il faut donc bien comprendre les choses: je n’ai jamais dénigré un métier aussi respectable que celui de produire de la nourriture, mais après, il faut bien être conscient que toutes les méthodes de production ne se valent pas, et que tous les aliments non plus !

      Quel type de lait produits-tu ? Du lait cru ? Ou du lait qui va finir pasteurisé et upérisé (UHT) et qui n’apporte presque rien pour la santé ?

      Je ne pense pas que tu puisses honnêtement dire « Le lait est bon pour la santé car je le connais bien ». Cela fait vraiment pas sérieux, très gourou, et j’ai l’habitude de me battre contre ce genre de message. Peut-être que dans mon combat contre la consommation excessive, et parfois inutile, de lait industriel, les éleveurs peuvent se sentir concernés et attaqués (tout comme toi), mais j’estime que cela fait partie de la bataille (une remise en question).

      Clairement, et d’après ce que tu nous racontes, tu n’as pas l’air d’être la pire des éleveuses, c’est un point extrêmement positif. Maintenant, il faut ouvrir les yeux, et se rendre compte que les mentalités évoluent et que la science apporte tous les jours de nouvelles preuves sur les dangers d’une consommation aussi forte de lait qu’aujourd’hui ! Des ouvrages, il y en a en pagaille la dessus ! Si tu as le temps de venir lire (qu’à moitié) mes articles, peut-être auras-tu le temps de lire des livres sur ce sujet…

      Et franchement, même si rebondir sur tes arguments n’est pas vraiment la meilleure option (car tu pars au quart de tour, c’est un comportement très « éleveur » ça ? Je taquiiiine !^^) mais une vache peut vivre une journée sans son éleveur non ? A comparer avec mes tomates. C’est de l’humour !

      Allez, au plaisir d’échanger avec toi ! Ah tiens, est-ce que les visites sont possible dans ta ferme ?

  79. Jack

    Hello Jeremy
    Je vous encourage de traduire cet article en d’autres langues et de convaincre le maximum de personnes, surtout influentes. Vous l’avez bien dit, les maladies induites par les produits laitiers ne touchent pas les africains ou les sous-développés. Or, ces derniers ont besoins de lait pour grandir avec le risque de se fragiliser les os plus tard. Ça fait rien. Que ce lait soit à leur portée aujourd’hui, prix et quantité et dans quelques siècles ils auront l’ostéoporose et cancers. Aujourd’hui, c’est urgent. Très urgent. Continue à sensibiliser les « développés » à consommer moins pour que quantités considérables arrivent de l’autre coté, chez les démunis. MERCI.
    Faites ça pour d’autres alimentaires pour que leurs prix de vente baissent et arrivent de l’autre coté à bon prix et en quantité.
    Vous venez de lancer un programme de lutte contre la famine et la malnutrition mieux que les meilleurs politiciens et associations du monde.

  80. fred

    quelqu’un connait le lait de chévre qui ne contient pas de lactos ?

  81. Annie Héquet

    Kikou Jérémy

    je ne prends plus aucun produit laitier, et je m’en trouve beaucoup mieux

    j’ai arrété quand j’ai su ce que contenait le lait ,antibio etc,

    j’aime les animaux ,

    pour avoir du lait , il faut tuer un veau !! donc je prends du soja , il y as tout un tas de produit qui apporte des protéines végétales

    c’est amusant d’inventer des recettes , même mon mari aime mais la charcuterie le fromage les yaourts la viande la charcuterie !!!!

    a boire beaucoup de lait j’ai une prothèse totale de hanche qui doit etre mal posée car elle me fait souffrir

    si « j’aurais su , j’aurais pas bu » lol

    un de mes amis , chef du service orthopédique de l’hopital , a un fils qui bébé était intolérant au lait maternisé et sa maman n’avait que très peu de lait ,

    il a été élevé au lait de soja , c’est maintenant un beau jeune homme , qui, me disait Jean, n’a pas eu de problème de santé , mais il ne prend aucun produit laitier

    j’ai plusieurs copines dans le même cas que moi , nous nous échangeons des recettes

    merci Jérémy pour tes articles vraiment intéressant

    bonne journée , bisous du Pacifique :)

  82. Fissomad

    Dans mon cas c’est une démarche de prise de conscience sur l’exploitation animale qui m’a fait stopper les produits laitiers, en me tournant vers un mode de vie végan.

    Depuis je me suis informée, et toutes les informations que j’ai reçues m’ont confortée dans ma décision, qui, ainsi, bénéficie non seulement à des milliers d’animaux, mais aussi à ma propre santé, ainsi que celle de la planète.

    Pour savoir à quoi ressemble la vie d’une vache laitière ou des oeufs :
    http://www.veganisme.fr/Un%20Monde%20Vegan/Laitetoeufs.html

  83. Aurélie

    Bonjour Jérémy
    Merci pour votre article dont je partage le point de vue. Malheureusement, ceux qui ne font confiance qu’à leur télé et aux publicités où les vaches chantent que les produits laitiers sont nos amis pour la vie restent nombreux. C’est comme pour la viande, on nous convainc qu’il faut en manger matin et soir. Je reviens de l’hôpital: certains jours on avait droit à 3 portions de viande, et pour les produits laitiers, les 3 portions pouvaient arriver en 1 seul repas! Par ex: salade mozzarella en entrée, fromage et yaourt!

  84. Ganerick

    Bonjour,
    La nouvelle mode chez les nouveaux nutritionnistes est d’empêcher les gens de consommer du lait. La mode de l’alimentation « paléo », etc y est surement pour quelque chose.
    Le lait est un aliment non pathogène mais les nutritionnistes en mal de découverte (et d’articles) adorent écrire sur le sujet en le rendant responsable de bien des maux. Quand je relis le Point#4 qui indique que les populations d’Afrique en consomment peu et ont par conséquent peu de fractures, j’aimerais quand même que tu m’expliques l’alimentation des Masaï présents au Kénya. Ils consomment tous les jours du lait de leur vache mélangé avec un peu de sang (de leur vache). Comme par hasard, ce sont les plus grands d’Afrique et ils ne semblent pas souffrir de ce mode de nutrition. Nous consommons beaucoup de lait dans ma famille et je peux affirmer à tout le monde que j’ai pratiqué des sports traumatisants : VTT, Skateboard, Snowboard et je n’ai eu de toutes mes gamelles qu’une fracture de la clavicule. Donc vive les produits laitiers.

    1. gautier

      faut arrêter avec ça ,le lait ou les produits laitiers NE SONT PAS DES MEDICAMENTS.
      Les peuplades qui comme les Masais boivent beaucoup de lait ,il n’ont pas le choix c’est l’une de leur sources principales de protéines.
      Habitants des pays riches nous absorbons beaucoup trop de protéines qui acidifient l’organisme et accélèrent les fuites calciques. Les laitages et produits laitiers figurent parmi les aliments les plus acides.!!

  85. Pingback: Dangers | Pearltrees

  86. Pingback: Sante-nature-innovation.fr | Crée ton Monde ...

  87. Pauliine

    Bonjour !

    Très beau récapitulatif ! :D

    Après avoir eut de mauvaises analyses de sang (hypertriglycéridèmie) on m’a demandé d’arrêter de manger n’importe quoi ! (alcool, plats en sauce, gras, sucre,… tous sauf le lait !!) Or je suis végétariénne ! J’ai alors chassé TOUS les sucres ! C’était très dur et en plus mes analyses ne s’amélioraient pas ! Et puis un jour je me suis dit qu’il y avait un truc pas net dans mon alimentation : le lait. J’ai alors arrêter le lait, comme ça du jour au lendemain (je ne mangeais aucun autre produit laitier ). Et la miracle les triglycérides sont redevenus normale ! J’ai pu remanger comme avant et mes analyse était au top !
    Evidemment a chaque analyse je demandais le calcium et la précieuse vit D, niveau calcium c’était bon mais au niveau de la vit D j’était vraiment très très très bas ! Et bien la aussi miracle en arrêtant le lait, le calcium n’a pas bouger et ma vit D a pratiquement DOUBLER ! (non non j’ai pas pris de bain de soleil j’était dans un hiver pluvieux !).

    Au niveau digestif et cutanée je n’est pas ressentit/observé de différences mais j’ai un foie soulagé et j’ai retrouvée ma vit D !

    Personnellement je laisse le lait au veau, le veau à la vache et moi je garde ma santé !

  88. Ste-Marie Yvon

    Si le lait se conserve plus longtemp, c’est que l’on a enlevé les ferments pour l’empêcher de cailler. Il ne peut pas être digérer s’il ne caille pas. Essayez de faire du lait caillé que nos grands pères faisaient avec le lait homogènisé. Résultat il pourri. (Décalcification des os pour compenser) .

    En plus ils ont mis sous pression les molécules d’eau et de gras pour qu’il ne se séparent pas.D’ou un lait sans gras sur le dessus du lait. Travail de plus pour le systēme digestif……

    Et l’on pourrait en rajouter. ! Ç ‘est rentable pour certains et ils ne sont pas prêt de laisser tomber le morceau.

    L’information est nécessaire par les temps qui courent .

    Salutations.

  89. Certes

    Oui, mais quand on est au courant, et qu’on adore vraiment (mais VRAIMENT) le lait, et qu’on a essayé les laits au soja et autres et que soit on déteste, soit c’est sans plus?
    Pour ma part, je me dis que j’aime mieux finir mal que de me passer toute ma vie de quelque chose que j’adore tout particulièrement. Tant pis pour moi, au moins je me serais régalée et fait plaisir.

  90. Josiane

    Bonjour à tous
    Je suis de Madagascar, il y a une semaine j’ai eu un maux d’estomac très atroce, et un médecin m’a interdit de manger ou de boire tout produit laitier (fromage, yaourt, …..) ce qui m’a incité de consulter l’internet sur les produit laitier et j’ai trouvé la réponse grâce a cet article. Je remercie mon docteur. Et merci aussi à l’auteur.

  91. François

    Que pensez-vous des distributeurs de lait entier de producteur locaux ?
    Ce lait est-il moins néfaste ?

  92. Fissomad

    François : du lait c’est du lait… C’est un produit destiné à la croissance du petit de l’animal qui produit le lait… En l’occurence c’est un produit destiné à des veaux. Les humains ont peu à voir avec des veaux (en tout cas pas dans leur constitution physique),

    Les producteurs locaux font comme tous les autres producteurs, ils mettent enceintes les vaches de façon artificielle (un bras dans le rectum, une pipette dans le vagin jusqu’à l’uterus), et après ses 9 mois de grossesse, la vache est brutalement séparée de son petit à peine né… Ce dernier partira pour l’abattoir juste après (la présure pour le fromage se trouve dans l’estomac des nouveaux nés, et le cuire des jeunes veaux est apprécié en maroquinerie) ou au bout de quelque mois d’engraissement (dans des stalles qui l’empêchent de courire, sauter et s’ébrouer comme tous les jeunes animaux), ou servira comme sa mère à la production laitière.

    Quand les vaches sont malades ou ont des infections des pis, dues aux traites et aux machines, on leur donne des antibiotiques qui se retrouvent dans le lait, et en attendant, le pus présent dans les pis passe dans le lait…

    Et enfin, le lait local ou entier n’en est pas moins décalcifiant, acidifiant, encrassant, etc. pour l’organisme.

    Il existe tellement d’alternatives végétales au lait… lait de soja, amande, avoine, noisettes, riz, quinoa, etc. Ce sont des alternatives saines pour les humains et non violentes pour les animaux… :-D

    1. Sylvain

      C’est un peu plus complexe.

      One size fits all, ce qui marche chez moi marche donc chez tout le monde : il faut laisser tomber.

      Ce qu’il faut voir c’est 1 : la qualité nutritionnelle du lait (cru, complet, saisons), 2 les intolérances/allergies (lactose, et surtout caséine).

      Si un des deux facteurs vient à manquer, ça peut vite s’avérer problématique.

      Acidification : pas convaincu, les laitages de qualité sont légèrement acidifiants, mais on n’atteint pas les indices pral des céréales ou des viandes. Le lait de chèvre cru est même alkalin. Pour le reste les laitages sont compensés par les fruits et légumes, so don’t be afraid.

      Calcification : la petite soeur de l’acidification…avec un lait cru de qualité (j’entends par là des vaches bien soignées, avec herbe, luzerne, foin, plutôt que tourteaux blé/soja…), les vitamines liposolubles sont en grande quantité, assurant une meilleure métabolisation/utilisation/circulation des minéraux, du calcium surtout. Si le régime est alkalin, pas de risque.

      L’encrassement, c’est une théorie de Seignalet, je vois où il veut en venir, mais c’est plein d’intuitions, avec de gros bouts de science, certes, mais avec des intuitions placée à la va-vite. Il n’a pas totalement tort, bien sûr (sur l’autoimmunité par exemple), mais il faut prendre sa théorie pour ce que c’est : une théorie. Par ailleurs il peut y avoir des probiotiques intéressants dans le lait (évidemment par UHT), ce qui assure des intestins plus solides grâce à la présence d’un microbiome de qualité, et donc mieux à même de ne pas être poreux. Enfin, s’il y a réaction à la caséine, faut laisser tomber, la réaction sera plus forte que les bienfaits. (oui)

      Après personnellement, je réagis aux laitages, alors j’évite. Mais c’est moi, ce que je suis à l’instant t, il y a des tests d’intolérances aux laitages, et tant qu’on sait faire la différence entre la vache qui rit et un beaufort affiné 24 mois, et qu’on dépasse pas 1 à 2 portions de laitages par jour, ma foi…il est probable que ça apporte plus de bien que de mal. Les laitages de chèvre sont encore meilleurs, et mangé sobrement à peu près partout en méditerranée. Y compris dans la vilaine Crète. On pourrait se demander si c’est pas compensé par les aspects positifs du régime. Mon rasoir d’occam me dit que c’est pas la peine d’aller chercher midi à 14 heures : en petites quantités c’est pas nocif, tout simplement.

      Le facteur limitant pour les laitages c’est les hormones de croissance, présentes même dans les laitages les plus sains (ou les moins dangereux selon le point de vue) : il y en a toujours. Ce n’est donc pas un aliment de base comme ont pu l’être les patates, les anciennes variétés de céréales, ou le manioc en Afrique par exemple.

    2. François

      Merci Sylvain de ta réponse très précise.
      Tu dis qu’il y a des tests d’intolérances aux laitages, comment les trouver ou les faire ?
      Par avance merci.

  93. Youpala

    Fissomad, je pense qu’il serait temps pour toi d’allez dans une ferme te renseigner serieusement sur l’élevage, quand on prend tes explications on voit qu’il existe encore des cons qui n’y connaissent rien et qui osent l’ouvrir ! Il y a le salon de l’agriculture n’hésite pas à allez t’instruire comme les Parisiens ;)

    Et pour ta phrase : » C’est un produit destiné à la croissance du petit de l’animal qui produit le lait… En l’occurence c’est un produit destiné à des veaux. Les humains ont peu à voir avec des veaux (en tout cas pas dans leur constitution physique)  » peut tu me rapeller de quoi un nourrisson, qui certes n’est pas un veau, à besoin ?

    Certains devrait apprendre à ce taire avant de sortir des betises aussi enorme qu’eux ! ;)

  94. Fissomad

    Ah Youpala, t’es mimi avec tes insultes…
    Moi, comme tu le vois je n’insulte personne dans mon message, parce que j’ai des arguments… je dis des choses au moins. Toi, j’attends que tu me montres un reportage, des images, un texte, un article, quelque chose qui dit que j’ai faux… Malheureusement les gens de ton type sont peu dans cette dynamique…
    Tu me traites d’ignorante, mais tu as l’air d’ignorer que les petits humains ont des mamans humaines qui sont là pour leur donner du lait. Les maman des veaux produisent du lait pour leurs petits, les veaux! Et les chèvres produisent du lait pour leurs petits, les chevreaux…
    C’est la logique…
    Tu vas me sortir que certaines maman ne peuvent pas allaiter, qu’à cela ne tienne, il existe des formules végétales adaptées aux nourrisson : Modilac Riz est une préparation végétale maternisée par exemple.
    http://enfantvege.canalblog.com/archives/2012/03/14/23758209.html

    Continue à te faire « instruire » au salon de l’agriculture, c’est sur que c’est là bas que tu apprendras la réalité de l’élevage… XD

    1. byzaziebelle

      Mais le riz, c’est pour nourrir les petits chinois, non??? ouarf ouarf ouarf!
      Faut arrêter de vous prendre la tête, le lait, c’est la paille qui cache la forêt de la malbouffe!
      Le sage dirait: on peut manger de tout… un peu!
      Celui qui veut se manger un bon bout de fromage, (en dehors de problème d’allergie avéré) eh bien il n’a qu’à se faire plaisir!! La frustration est pire que le produit en lui même (si tant est qu’il soit mauvais ce qui n’est pas certain! ).
      Et puis il faut remettre les choses dans leur contexte: on parle de lait, pas de drogue ni de cyanure!!!

  95. Youpala

    Excuse moi mais quand on lit ce que tu dit seul le mot  » con  » peut sortir et oui mais si tu le prend comme ça peut etre parce que ça ta véxer ? ;)

    Quand on connait la réaliter de l’élevage et des bons éleveurs, on sait qu’il existe la monte naturel par exemple ?! Ah oui cela change du bras dans le rectum comme tu le pense. Ensuite un veau ne part pas a l’abattoir tout de suite après sa naissance comme tu le pense ! de plus les femelles sont garder non pas dans des cases ou elles ne peuvent pas courir puisqu’un bon éleveur les met au pré dès leur premiere année, pour finir certes laitière comme sa mère qui sort toute la journée et qui ne rentre uniquement au batiment pour manger et etre trait ( donc etre soulagée, puisque tu saura qu’une vache rentre toute seule quand elle sent que c’est temps de se faire traire parce que sa lui fait mal quand c’est trop rempli ! ) ensuite parlons des antibiotiques ! Monsieur la science infuse dit que le lait est plein d’antibiotiques qu’un bon éleveur injecte à sa vache ? Bravo encore une parole en l’air puisque les normes INTERDISENT tous produits antibiotiques dans le lait, voila pourquoi il y a des delais d’attente ! De plus les maladies, style mammite, donc infection, sont dû au staphyolocoque que tu retrouve autant au pré que dans des batiments, qui ne provient absolument pas de la traite ou des machines puisque elles sont desinfectés pour évité propagation ! Ces staphylocoque entre dans le trayon à partir du moment ou le sphincter s’ouvre, c’est a dire que si tu ne trait pas ta vache, le sphincter s’ouvrira automatiquement sous la pression du lait ( donc une vache à l’état sauvage a énormement de risque d’infection de la mamelle voir pire puisqu’elle ne sera pas soigner ! ) donc explique moi d’où traire une vache est un problème ?
    Alors je manque d’argument ? on ne parle pas de ce qu’on ne connait pas ;)

    Si la nature nous à permis d’offrir du lait pour nos nourrisson avec tout ce qu’ils leurs faut dedans, pourquoi leur donner des altenatives végétal ? y’a que les écolos pour penser encore comme ça … ;)

    Merci byzaziebelle pour ce commentaire réfléchie !

  96. Fissomad

    byzaziebelle :

    D’un point de vue éthique, il est interessant de mettre en balance le petit plaisir de manger du fromage et le coût en terme de souffrance animale… personellement je trouve que cette soufrfrance ne vaut pas un plaisir que je considère futile.

    Heureusement, le plaisir ne s’arrête pas en évitant les produits laitiers!! : il existe des alternatives végétales au fromage, qui sont excellentes… Pates dures, moles, à tartiner, type bleu, type roquefort, type qui pue, mozzarela… Plus besoin de se faire du mal à nous, ni aux animaux…

    http://vegedebutant.wordpress.com/tag/fromage-vegusto/
    http://www.vegactu.com/actualite/fromages-vegan-wilmersburger-en-tranches-12605/

  97. Fissomad

    Youpala :

    Mais non tu m’as pas vexée, je sais bien que l’insulte est l’argument de celui qui n’en a plus… ;-).
    Par contre, fais attention à ton orthographe, quand même… « ce que tu diS » « mais si tu le prendS » et puis « ça ta véxer » ça s’écrit « ça t’a vexée » (un e à la fin de vexée parce que je suis une femme, au passage!) ;-)

    Alors voilà, pour savoir de quoi je parle, je fais des recherches.

    Alors, oui, tu as raison, il existe des elevages où les vaches sont saillies naturellement, avec un taureau, mais cela ne concerne que 10 % des vaches (« En élevage laitier , 90% des femelles sont fécondées par insémination artificielle. Source : http://www.la-viande.fr/animal-elevage/le-b-uf/reproduction-des-bovins).

    Tu dis : « Ah oui cela change du bras dans le rectum comme tu le pense. » :
    Et bien, ce n’est pas ce que je « pense » , il faudrait que j’aie l’esprit bien pervers pour imaginer ça dans ma tête, malheureusement cette idée est née dans d’autres têtes, comme te le montre bien cette vidéo pédagogique destinée aux étudiants en agriculture : http://www.youtube.com/watch?v=Cidx2e4NmBQ

    Regarde comme c’est romantique, la collecte de semence « les taureaux ne voient aucune vache depuis elur naissance »!!:
    http://www.youtube.com/watch?v=sLzA9IlIvsM

    A propos de l’abattage des jeunes veaux, il y a eu la Prime Hérode, qui consistait à faire abattre les jeunes veaux de moins de 20 jours, je ne sais pas si elle est toujours en vigueur : http://www.protection-des-animaux.org/actualites/archives2.php?id_news=221

    Mais tu as raison que ça ne concerne pas la majorité des veaux, la majorité sont tués vers l’age de 6 à 8 mois.
    http://www.journees3r.fr/IMG/pdf/2010_12_02_Legrand.pdf

    Ensuite tu dis : « de plus les femelles sont garder non pas dans des cases ou elles ne peuvent pas courir  » Je n’ai jamais dit que c’était comme ça pour les jeunes femelles, mais pour les veaux qui partaient à l’abattoir au bout de quelques mois d’engraissement. Si, ils sont enfermés : regarde là, ce sont les normes : http://www.syndicat-agricole.com/actualites/nurserie-concevoir-le-logement-des-veaux-de-0-a-6-mois:5Y0F7OG2.html

    et une partie des jeunes femelles partent aussi à l’abattoir après engraissement…
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89levage_bovin_en_France

    Et tiens, regarde comme c’est sympatique ce qu’on fait aux veaux pour les empêcher de têter leur mère : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:XN_Bos_taurus_00.jpg

    En France, seulement un veau de lait sur dix est élevé sous la mère, ce qui représente 300.000 bêtes, sur 3 millions de bovins. http://www.brive.net/2150.php

    Par rapport aux antibiotiques, je te recopie la phrase que j’ai écrite, parce qu’elle a peu à voir avec ce que tu dis : « QUAND LES VACHES SONT MALADES OU ONT DES INFECTIONS des pis, dues aux traites et aux machines, on leur donne des antibiotiques qui se retrouvent dans le lait, et en attendant, le pus présent dans les pis passe dans le lait… « .
    Oui, on retrouve des antibiotiques dans le lait : http://whqlibdoc.who.int/monograph/WHO_MONO_48_%28p457%29_fre.pdf

    et oui, on trouve du pus (cellules somatiques) dans le lait : http://www.producteurs-lait.com/resume-sur-laccord-interprofessionnel-national-sur-la-qualite-du-lait-de-vache.html

    « où traire une vache est un problème » ; n’as tu pas compris que le problème n’est pas basé sur la traite (uniquement) mais tout le système basé sur l’exploitation animale?
    De plus, les machines de traite sont souvent responsables de blessures, et donc d’infections des pis des vaches : http://www.rgd.ch/Portals/0/Files/Publikationen/melknachbereitung_f_0510.pdf

    « Si la nature nous à permis d’offrir du lait pour nos nourrisson avec tout ce qu’ils leurs faut dedans »,
    nous a permis? qui t’a permis? la nature??? elle a bon dos quand ça nous arrange… c’est pas parce qu’on est capable de le faire que c’est permis! parce que dans ce cas, je te dis pas les agressions sur mineurs, ça serait un cadeau de la nature!!! oO

    Et par ailleurs, le lait contient tout ce qu’il afut pour les nourrissons des BOVINS!! pas des humains!! Si tu veux boire du lait, bois du lait de femme!! en général cette idée dégoute les gens quand ils en ont passé l’age du sevrage…
    Tous les mammifères du monde (et on est des mammifères) abandonnent completement la consommation de lait lorsqu’ils sont sevrés. Parce que le lait est bon pour leur développement d’immatures, mais ensuite ils ont des besoins différents. C’est pareil pour nous. Au delà de 3 ans, on n’a plus aucun besoin de lait, et surtout pas d’une autre espèce.

    Compare la lait de vache au lait de femme, tu verras que les proportions en nutriments sont très différentes entre le lait de femme (adapté au bébé humain) et le lait de vache (adapté au veau) : http://naturonice.over-blog.com/les-produits-laitiers-ne-sont-pas-nos-amis-pour-la-vie

     » y’a que les écolos pour penser encore comme ça … ;) » :
    « penser ENCORE »?? parce qu’il y a des gens qui pensaient comme ça avant?? Au contraire depuis les années 50 on bourre le mou des gens avec les produits laitiers, à bouffer par les trous de nez tous les jours sous la menace d’une supposée carences en calcium, oh my god!
    Et ce sont les résultats des recherches et des connaissances actuelles, ainsi que les prises de conscience éthiques et sanitaires qui mènent de plus en plus de gens, pas forcément écolo, à adopter les alternatives végétales…

    « Merci byzaziebelle pour ce commentaire réfléchi (pas de E, un commentaire c’est masculin) ! ».

  98. Nina

    A Jérémy ANSO

    Autant sur l’article concernant Oscillo, je n’étais pas d’accord, autant sur les produits laitiers je le suis à 100%; je consommais beaucoup de fromage , midi et soir, parce que j’adore tous lesfromages, seulement douleurs quasi constantes articulations, bras, jambes, côtes etc… et ma gynéco , oui, pas le médecin traitant, m’a conseillé de réduire et mieux si je pouvais m’en passer; ainsi j’ai suivi le conseil et je m’en porte très bien; je consomme du fromage quand je suis invitée, ou quand je reçois , c’est dire si j’ai quasiment éliminé de ma table le fromage; une fois par semaine 1 yaourt et basta ! mon conjoint en fait autant ; en revanche nous avons l’un et l’autre une ampoule de Vitamine D3 /an . Quand on sait que les pis des vaches lorsqu’ils sont infectés , le pu passe dans la trayeuse, et pour soigner ou prévenir certains éleveurs bourrent leurs bêtes d’antibiotiques , donc nous en « bouffant nous aussi; j’ai donc éliminé aussi la viande rouge ,mais un bon steak de temps à autre , mais je sais qui élèvent les vaches et comment elles le sont , la qualité est garantie , je paie le prix certes, mais une fois en passant ça le vaut .

  99. Laetitia

    J’ai beaucoup aimé ce sujet… Mais … Une homéopathe à fait mieux, elle m’a convaincu en 1 min :).
    Avec cette phrase :
    Le lait de la « maman » vache est fait pour faire passer le bébé veau de 50 kg à plus de 500kg à l’âge adulte.
    Comment l’humain qui fait entre 60-100 kg (adulte) peut-il avoir besoin de ce lait ?
    Bim.. Elle m’a calmée directe !
    A l’âge adulte l’humain n’a nullement besoin de lait de vache.

  100. bertelot

    NON NON GROSSE ERREUR SUR LES LAITAGES !!!!! ils sont les seul sources de calcium car dans les vegetaux leur teneur est faible et insuffisantes .LA SOLUTION EST LA MODERATION !!!!!! c est comme tout si ont manger trop de laitages ont a des effet secondaire et si ont reduit les laitages notre corps l absorbe tres bien pareil pour TOUT AUTRE ALIMENTS

    1. Benoit Janine

      Ok, Ok, vous me faites peur! j’ai 68 ans et je n’ai jamais et je ne consomme jamais, au grand jamais, de produits laitiers… que va t’il m’arriver ? Je suis née en Afrique et je vis en Espagne et dans ma famille personne n’a jamais consommé de produits laitiers et pourtant on ne se casse pas en morceaux ! Une constatation, il me suffit, lorsque je voyage en France, de manger du camembert pour souffrir immédiatement d’un genou ! c’est normal ça ??

    2. Fissomad

      bertelot : vous avec des actions chez Danone ou quoi? ;-)
      le lait n’est en aucun cas nécéssaire à la santé humaine…. faut arrêter… et le comemnatire de Benoit Janine le montre bien!

  101. bertelot

    fissomad et benoit janine comprenait que le calcium est pas que pour les os mais aussi pour le moral transmission le l influx nerveux de la contraction des muscles de la santé des cheveux de la peau de la flore intestinal la santé aussi pour reproduire car le sperme contient calcium vitamine c etc … et n oublier pas que le lait moderne et le lait d avant ne sont pas les meme FAUTE AUX INDUSTRIE donc consommer des laitage mais pas en exces car risque de prise de poids et le toxique mais ne le supprimer pas car CARENCE (docteur bertelotcom)

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Associer un risque de carence de calcium avec l’arrêt de la consommation des produits laitiers est une erreur M. Bertelot ! Dans la mesure où les apports végétaux, en eaux, en oléagineux et autres sont suffisants et avec une alimentation équilibrée, une activité physique, etc, etc, alors les risques de carences sont faibles, voir inexistants ! Ceci étant dit, je ne suis absolument pas contre une bonne source de calcium avec les produits laitiers, une source de bonne qualité, mais celle-ci n’est pas obligatoire. Pour rappel.

  102. gautier

    Juste pour dire que la consommation des laitages a toujours été faible ..Ce n’est qu’après la seconde guerre en 1954 qu’un ministre Français ,Mr Mendès France eu la « bonne idée » d’augmenter la production laitière pour lutter contre l’alcoolisme et la dénutrition.. Souvenez vous ;le verre de lait a l’école…
    Par la suite ,on a « amélioré » les races laitière afin qu’elle produise de plus en plus de lait..La publicité a fait le reste ,sous couvert d’allégation santé ..
    tu as pris ton ….pour avoir les os solides .
    Maintenant ,nous avons toujours droit a une qté phénoménale de spot vantant les bienfaits du  » bon  » lait ,des yaourts ,des fromages etc..
    Tout ceci n’est que baratin ,car aucune étude ne démontre que la consommation de laitage « rende  » les os solide ,ou nous préserve de l’osthéoporose. Bien au contraire ,notre alimentation moderne ,trop protéinée et accidifiante est responsable de l’osthéoporose.
    Les produits laitiers ,nos amis pour la vie ?? Avec modération ,mais pas 3 ou 4 par jour..
    Il me parait totalement RIDICULE que la santé de nos os soit liée a la consommation d’un sous produit issu d’un BOVIDE ..
    Et ,s’il n’y avait pas de vache ???
    Le mot calcium sert a faire de l’argent ..peur relayée par le PNNS …Car c’est plutôt la santé des groupe agroalimentaire qui est en cause .On fera tout pour vous en faire boire et manger ..

  103. Velvet

    Mmh, l’article fait plus figure de propagande qu’autre chose, j’en ai peur.
    Ma mère, Sylvie Lortal, étant chercheuse en micro-biologie à l’INRA, aujourd’hui spécialiste mondiale en bactéries lactiques, et globalement indépendante de pressions de groupes alimentaires dans ses recherches de par son parcours, je peux au moins avoir une quasi-totale confiance dans ce qu’elle me dit sur ce sujet.
    Alors oui, les produits laitiers ne sont plus « indispensables » une fois à l’âge adulte : bien qu’ils apportent quantité de nutriments bénéfiques, on peut très bien s’en passer avec une diète équilibrée et variée. Mais pour les enfants, ça reste crucial, et je serais prêt à développer longuement si besoin, je ne veux simplement pas m’avancer sur des chiffres et des données que je ne connais pas non plus par cœur, mais que
    Après, on dira que ça répond à un marché en France, et que les pressions viennent de là : j’ai envie de dire, c’est pas plus mal de se cadrer sur la production locale, quand on a quelque chose en abondance, surtout quand justement ce n’est pas fondamentalement nocif. On a une tradition séculaire liée aux produits laitiers en France : il est bon de varier sa diète, mais aussi de garder les pieds sur terre et se calquer, pour la majorité de ce qu’on mange, sur ce qui est produit pas loin de chez soi.
    Tout les expédients que les gens usent aujourd’hui pour y suppléer (soja, etc…), non seulement répondent eux aussi à une logique de marché et n’ont rien de fondamentalement plus bénéfique, mais favorisent des importations de masse qui aident pas à réduire l’impact des transports dans la pollution mondiale.
    Evidemment que si quelqu’un est intolérant au lait, il lui faut autre chose pour couvrir les carences que cela engendre durant sa croissance, mais contrairement à certaines idées reçues ce n’est qu’une toute petite minorité de personnes qui est ici concernée, il ne faut pas en faire une généralité !

    1. Laetitia

      « Indispensable pour les enfants » oui, si on veut les rendre obèses.
      On trouve le calcium dans d’autres sources bien meilleures pour la santé que le lait de vache.
      Bourrer les enfants de produits laitiers de source bovine, c’est les entrainer à être gros.

    2. FIssomad

      Juste un commentaire : les vaches qui produisent du lait chez nous sont alimentées à base de tourteau de soja importé d’Amazonie et d’Argentine, pour la culture duquel on déforesete, on exproprie et on empoisonne/affame les populations locales humaines…

      Alors que le soja présent dans les boissons de soja (type sojasun, Alpro, Bjorg…) est cultivé en France… Mais il existe aussi des boissons à base d’amande, de riz, de noisettes… excellentes au gout et aux memes bénéfices que le lait, sans les inconvénients….

      En tout cas si vous commencez à parler du point de vue environnemental pour défendre la production de lait, vous risquez de vous embourber…

      http://www.viande.info/schemas/effet-de-serre-selon-alimentation

    3. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Salut Velvet,

      Alors certes, il est toujours impressionnant de parler sous le crédit d’un chercheur de l’INRA, et reconnue mondialement en plus, quand bien même tu pourrais dire des bêtises. Avec tout le respect que j’ai pour ta maman, même pour les enfants, les produits laitiers – autres que le lait maternel, qui lui est indispensable avant le sevrage – ne sont absolument pas indispensable pour bien grandir. Renier cela, c’est renier 7 millions d’années de notre Histoire durant laquelle nous avons grandit, et prospéré sans la moindre goutte de lait de vache, yaourt ou autre. Comment pourrais-tu m’expliquer cela ?

      Malheureusement j’ai bien peur que ce soit ton commentaire qui fasse office de propagande, et bien que cet article ne mentionne aucune référence, je t’invite à lire tous les articles annexes sur le sujet et te procurer les derniers livres sur le sujet, qui démontrent ô combien la pression de l’industrie laitière y est pour beaucoup dans cette course déraisonné aux produits laitiers.

      Je rebondis sur ta dernière phrase, qui véhicule les pires idées reçues en la matière. Tu nous dis que:

      « mais contrairement à certaines idées reçues ce n’est qu’une toute petite minorité de personnes qui est ici concernée, il ne faut pas en faire une généralité ! »

      En parlant de l’intolérance au lactose. Techniquement, et physiologiquement parlant, une récente preuve scientifique parue dans Nature (et ta maman doit connaître ce grand journal scientifique) a publiée les grands hotspot de la lactase dans le monde. 70% des habitants de la planète en seraient dépourvu, ce qui nous donne autant de personne susceptible de ne pas digérer le lait, car il contient … du lactose ! En france, ce chiffre avoisinerait plutôt les 40%, ce qui n’est pas rien non plus, et n’est en aucun cas une « toute petite minorité ».

      Alors bon, on peut toujours discuter propagande après.

    4. janine benoit

      Je suis d’accord, les enfants ont besoin de lait mais rien ne remplacera jamais le lait de leur mère et il est possible quelquefois de les nourrir au sein jusqu’à l’âge de 2 ans ( c’est ce que j’ai fait et ce qu’on fait mes filles). En ce qui me concerne je n’ai plus jamais bu de lait après mon sevrage à 2 ans ! pendant la guerre des enfants ont été élevés à la carotte d’après ma propre mère ? Et en Espagne, dans ma région, le lait était réservé aux petits enfants (les adultes n’en buvaient pas) et cela à peine une quarantaine d’année que sont apparu les yaourts. Tout ça pour dire que l’on peut facilement se passer de lait !

  104. gautier

    « Après, on dira que ça répond à un marché en France, et que les pressions viennent de là : j’ai envie de dire, c’est pas plus mal de se cadrer sur la production locale, quand on a quelque chose en abondance, surtout quand justement ce n’est pas fondamentalement nocif. On a une tradition séculaire liée aux produits laitiers en France : « dit Velvet.
    non ,la « tradition séculaire  » n’est qu’un système mis en place depuis l’après guerre …conjuguer le manque de protéines ,la dénutrition et l’instauration d’une politique agricole expansive …rentabilité …génétique ….pour transformer une vache a pompe a lait qui produira le plus de lait possible ….

  105. Pingback: Les produits laitiers sont nos – ennemis – pour la vie ! | Je suis réac' ! Et vous ?

  106. bertelot

    supprimer le lait est une faute
    en abuser est une autre faute
    le juste milieu un verre le matin pour etre malin !!!
    et je le redit le lait DE MAINTENANT EST DIFFERENT DE CELUI AVANT faute aux éleveur !!!

  107. Fissomad

    Ainsi, d’après le Docteur Berthelot, éviter de faire pénétrer dans l’organisme d’un PRIMATE (l’humain es un primate), les sécretions mammaires d’un BOVIDE, serait une « ERREUR » (!!!)… oh my dog, ce qu’il faut pas lire…
    Janine Benoit serait donc un extraterrestre, qui vit parfaitement sans aucun produit laitier depuis 68 ans!!! 68 ans en bonne santé, mais 68 ans dans l »erreur » suivant le Dr Berthelot!!

    Conclusion, vivez dans l' »erreur », évitez le lait, et vous serez en bonne santé! ;-)

  108. Fissomad

    ah non pas une « érreur », mais une « faute »!!! c’est donc encore pire!!

    Je vis dans la « faute » depuis 7 ans… et Janine Benoit vit dans la « faute » depuis 68 ans….

    XD

  109. janine benoit

    Si le lait de maintenant est différent d’avant, raison de plus de ne pas en boire à moins de vouloir ingurgiter : hormones de croissance, antibiotiques, pesticides, herbicides et j’en passe. Si vous avez une vache dans votre pré où l’herbe est bio et que vous aimez la saveur du lait et qu’en plus vous êtes normand, pas de problème mais ce n’est pas une généralité ! finalement je vais continuer à fauter avec ma maman de 88 ans, mes 4 filles et mes petits enfants; quelle famille de rebelles !!

  110. Fissomad

    Janine, le système conspue les rebelles comme vous, qui n’alimentant pas les grandes compagnies pharmaceutiques qui traiten les gentils consommateurs de lait devenus cancéreux, ostéoporosés, diabétiques, polyarthritiques…

    Vous avez bien RAISON Janine! :-)

  111. Phil Gaillard

    Oui, j’ai lu votre argumentaire.
    Ainsi que les diverses interventions et commentaires.
    Bof,
    Je prône une consommation modérée de produits laitiers, et c’est comme pour tous les autres aliments…
    Viande, poissons, légumes, fruits. Mangez frais, manges sain, mangez varié, mangez équilibré.
    Et si l’on consomme modérément tous les aliments, l’on peut privilégier la qualité…en plus.
    Je continuerai naturellement à consommer des produits laitiers.
    Chacun a la liberté d’ignorer, ou de s’informer.
    Si l’on décide de s’informer, il faut le faire en toute impartialité, en consultant TOUS les avis sur le sujet.
    Et ensuite, chacun a sa liberté.
    Mais bravo pour votre engagement contre la consommation de produits laitiers. C’est tout à fait louable.
    Cordialement.

  112. bertelot

    Et oui les animaux sont creer pour nous ! nous utiliseront leur boissons leur chairs leurs fourrures etc …
    de dirent que nos ascendants ont jamais but du lait EST UNE IDEE REçU , nos ascendant avaient des vaches depuis la nuit des temps meme chose pour les cereal car certain croit que l agriculture a environ 10000 ans ce qui est faut . L évolution est une erreur aussi nous descendons d un premier homme et non pas du singe .
    DES millier de personne vivent sans aucun fruits PUIS ils disent je vais bien !!! et ce depuis PLUS de 50 ans . NOUS repondont oui peut etre meme si vous manger des fruits vous irez BEAUCOUP MIEUX
    Meme chose pour les laitage remède de la nervosité de l ostéoporose de la chute des cheveux et du catabolisme MUSCULAIRE
    BERTELOT avec tout mon respect pour vous !

  113. Fissomad

    « les animaux sont créés (et non « creer ») pour nous »!!!
    Mais oui bien sur!! comme les Noirs ont été créés pour servir les Blancs,
    Les femmes pour servir les hommes….
    Et la marmotte elle emballe le chocolat dans le papier d’alu!

    Non Docteur Berthelot, les sécretions mammaires des bovins n’est pas fait pour les primates… [les humainssont des primates].
    Buvez du lait de femme, ça sera déja plus proche de vos besoins de nouveau né… Pour les humains après 3 ans, comme pour tous les animaux passés le sevvrage, plus aucun produit laitier n’est necessaire…

  114. Fissomad

    pardon, petite faute :
    Les sécretions mammaires des bovins ne sont pas faites pour les primates… [les humains sont des primates].

  115. bertelot

    Pas nécessaire pour rester en vie OUI mais nécessaire pour un MEILLEUR etat de santé !
    Une personne peut vivre carencé d une vitamine mais peut pas etre au top !
    beaucoup négligent les fruits et pourtant ils vivent mais si ils mangent des fruits il iront mieux et éviteront carence et maladie !
    cher FISSOMAD !

  116. Fissomad

    Cher Dr Berthelot,
    je vous laisse avec votre croyance (de + en + dépassée).
    Longue vie à vous!

  117. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

    @ Bertelot:

    Je respecte tout à fait votre point de vue, mais je suis navré de vous dire que vous véhiculez des idées assez fausses et parfois bien étranges…

    Des produits laitiers pour être en meilleur santé ? Sachant que 70% de la population mondiale, donc pratiquement 5 milliards d’habitants, ne peuvent pas digérer le lactose. Pour ces 5 milliards de personnes, la simple consommation de produits laitiers peut dégrader l’état de santé. Balayer ce simple constat physiologique, comme vous le faites, est une grave méconnaissance de la polémique.

    Pour ce qui est de notre consommation historique de produits laitiers, vous nagez dans les idées reçues. Vous avez raison sur le fait que nous consommons des produits laitiers depuis très longtemps, environ 10.000 ans. 10.000 ans, c’est énorme. Je vous l’accorde. Mais que dites vous sur les 7 millions d’années précédentes durant lesquelles nous n’avons consommé aucun produits laitiers ?

    Si l’on s’amuse à replacer l’histoire de l’humanité sur une année, nous avons commencé à consommer des produits laitiers le 31 décembre à 11h du soir ! Pendant tout le reste, rien, zéro, nada, si ce n’est le lait maternel !

    Bien sûr, je ne réagirais pas sur le fait que les animaux seraient « crée » pour nous ? Franchement…

  118. bertelot

    fissomad au plaisir !

    jeramy anso ; Je n est PAS dit qu ont consommé des laitage depuis 10 000 ans mais depuis la NUIT DES TEMPS nous avont conommé laitage et céréal . L homme a toujours cultivé et élevé !

    les yaourte et les formage a 0% se digère mieux mais attention a la vitamine D qui sera moins disponible car elle marche mieux avec du gras

    conseil ; laitage bio 1 fois par jours ou alterner 1 jours avec et 1 jours sans ( jamais d excés pour mieux digéré ) ET 2 a 3 fois par jours pour les sport de force de plus d une heure par jours .

    l etre humain la machine la plus complex au monde

  119. Gautier

    Selon Mr Bertelot …
     » les laitage remède de la nervosité de l ostéoporose de la chute des cheveux et du catabolisme MUSCULAIRE  »

    Si les laitages soient présentés comme remèdes , il faudra les vendre en pharmacie …Ou alors la publicité a modifiée le cerveau de certaines personnes ..

    « -Pas nécessaire pour rester en vie OUI mais nécessaire pour un MEILLEUR etat de santé »-

    Comment font les Japonais ,les Asiatiques ,les Eskimos pour être en bonne santé ??
    Peut être devrions nous envoyer des vaches au Groenland ??

    « Nos ascendant avaient des vaches depuis la nuit des temps  »

    Oui ,mais la consommation était minime (les vaches n’étaient pas inséminées pour produire des centaines de litres ..) l’élevage n’était pas industriel ..
    il n’y a que depuis une quarantaine d’années que la production laitière a extrêmement progressée ..ainsi que la consommation de yaourts… Donc si les laitages étaient des médicaments ….l’osthéoporose aurait du disparaitre ??

  120. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

    Malheureusement c’est faux, nous n’avons pas consommé des laitages et des céréales depuis la nuit des temps.

    Pour rappel, les céréales et les produits laitiers ont été consommé à l’époque du Néolithique. Or, durant toute l’ère paléolithique, nous n’avons probablement jamais consommé de produits laitiers ni de céréales.

    Il serait temps d’accepter ce fait quasiment indiscutable, sinon on va ramer pendant des heures !

    1. byzaziebelle

      Jeremy, au paléolithique, les « futurs » Hommes pratiquaient le cannibalisme et ne se lavaient pas… il faudrait peut être retourner à ce genre d’habitudes, non? Qu’en penses-tu?
      Arretez de vous masturber le cerveau!
      Consomment du lait ceux qui le souhaitent / le peuvent et n’en consomment pas ceux qui ne le souhaitent / peuvent pas!
      Parce qu’à ce rythme à vous écouter toutes et tous sur on pousse la production de lait etc… il faut alors aussi arrêter de manger tt court vu que notre civilisation est basée sur une production de masse tant au niveau de la viande et sous produits carnés tels le lait les oeufs… qu’au niveau des végétaux (céréales légumes et fruits!)… oui parce qu’il n’y a pas assez de buissons remplis de baies pour nourrir la population de monde entier!
      alors oui, il faut consommer au max bio et local (pour réduire l’impact carbone). Il n’en demeure pas moins que bio et local ne peut pas nourrir tout le monde non plus…
      ça reste assez confidentiel même si ces dernières années le bio s’est démocratisé

  121. Fissomad

    Oui Jérémy il faudrait…. mais c’est dur de faire évoluer les croyances, et encore plus chez les personnes du monde médical… vous imaginez avoir sué à étudier pendant presque 10 ans, durant lesquelles on vous a rabaché que les produits laitiers sont au top, pour vous entendre dire ensuite que vous avez faux par des pégreleux d’internet? C’est dur à avaler! ;-)

  122. bertelot

    Gautier dit que avant la consommation du lait etait minime Alors bertelot dit que c est comme ça qu il faut consommer les laitage PAS D EXCES !!!

    Le lactose est en pharmacie parfois avec calcium D3

    le lactoserum et la caséine (poudre de lait ) est en pharmacie parapharmacie et rayon diéte

    Rester fort grand et droit avec le calcium des laitage surtout si vous etes petit comme un asiatique

    et remarqué que les bébé stop leur nervosité apres le biberon et se mette a vous sourire

    MAIS PAS D EXCES sinon effet contraire

  123. janine benoit

    Moi aussi quand j’ai bien mangé et bien bu je suis béate et souriante et tout cela sans Yaourt ! L’argument bébé et biberon ne tient pas la route! Au fait, moi, je suis petite mais droite et je n’ai pas de complexe par rapport aux grands !!

  124. bertelot

    benoit janine ; remarqué que moi j apporte des preuve et j evite de dire moi je doit du lait et je suis au top donc si vous etes souriante droite et non complexé ça reste a prouvé ! votre texe n est pas une preuve et vous finirai par vous courber plus vite qu un consommateur de laitage modéré (ceux qui consomme en excés les laitage se courberont aussi a cause d une calcification TROP DE CALCIUM = MAL ABSORPTION AVEC OBESITE )

    un grand medecin de l epoque diser façon de parler biensur qu il faut mieux une chose nuisible en petite quantité qu une chose bénéfique en grande quantité !

  125. gautier

    Les évolutions alimentaires ont beaucoup changées depuis 50 ans ;pas la peine de remonter a la préhistoire Bbyzaziebelle.J’ai retrouvé un document qui montre bien l’énorme progression des produits laitiers en France .
    Santé et alimentation en France ,fiche n°1.
    Pain et féculents :2 x moins qu’il y a 50 ans .
    Légumes secs : 7x moins ..
    Viande et sucres : 2 x plus .
    FROMAGES : 4 X PLUS
    YAOURTS : 10 x PLUS .
    Tout ceci n’est qu’un conditionnement voulu par les groupes agro-alimentaires qui sont la pour faire des bénéfices en s’appuyant sur des allégations santé ..douteuses .

  126. bertelot

    confrère Gautier si les pharmacie ne vende pas des brique de lait c est parce que les supermarché en vendent déja et les fruits tres bénéfique pour la santé ne sont pas en pharmacie et pourtant ce sont des anti cancer et s »ils ne sont pas en vente c est parce que leur place en dans les marché .

    Si tu veut acheter des chaussure tu les trouvera pas dans une boucherie

    Et si vous tenez a ne pas prendre de laitage suivez ce conseil ne buvez pas trop de café (caféine) car elle annule le calcium et le fer

    tout le bien pour vous tous !

    1. Laetitia

      Mon père avait le cancer et l’oncologue lui a interdit purement et simplement les laitages.

      Anti-cancer !!! Rien ne l’est ! Et si il suffisait de manger ceci ou cela pour ne pas avoir le cancer, ça se saurait !
      C’est même l’inverse, des interdits ils y en a par milliers pour être en bonne santé et le lait en fait partie. C’est un fait.

  127. gautier

    Mr Bertelot c’étais ma réponse cricaturale a vos propos ,
    ou vous même , vous placiez les laitages comme remèdes
    « Meme chose pour les laitage remède de la nervosité de l ostéoporose de la chute des cheveux et du catabolisme MUSCULAIRE »

  128. bertelot

    cher gautier vous me contredisez dans ce que je n est jamais dit ;

    ma théorie dit consommer des laitage modérément sans excés

    l énorme progression pour faire bénéfice est vicieuse et pas bien !

    donc je le redit pas d exces pas de 4 X plus ni de 10 X plus !!!

    meme chose pour la viande modérément

    tout se joue dans la moderation

    et si je doit faire un dessin pour faire comprendre des lecteur de nos jours comme dans la préhistoire

  129. bertelot

    donc comme hypocrate soigner vous avec vos aliment

    oui laitage remede

    fruit remede

    miel remede

    l eau l un des plus grande remede

    et ce qu ils y a dans vos marché et jardin puis vos ferme (élevage) vous laissera en vie plus longtemps que si qu ils y a dans vos pharmacie

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Bertelot, pouvez-vous grouper vos messages à l’avenir s’il vous plait ! Merci : )

  130. bertelot

    j aime bien car avec vous il y a aucune preuve , vous dites juste mon pere avait un cancer et puis qu ont lui a dit qu il faut arreter le lait et puis l autre dit je bit pas de lait et je suis droite et puis l autre dit cela et comme ça etc etc …

    Mais oh ou va le monde APPORTER DES PREUVE bon sang de bon soir !!!!

    OU peut etre vous manquer de calcium

    encore une fois DES PREUVE ET DES PREUVE Et arreter de dire mon pere a eu mon frere a ça ma femme est comme cela ou encore mes dents sont comme si

    1. Laetitia

      J’apporte mon expérience réelle et les paroles d’un médecin avec 15 années d’études et vous ?
      Quelles sont vos preuves ?
      Je n’en vois aucune, à part si vous avez la science infuse et la parole universel, je ne vois rien de concret au milieu de votre aggressivité.
      Écrire en majuscule ne va pas légitimer vos dires, ni votre « pseudo » agacement.
      Quand à votre logorrhée épistolaire, elle ne fait que donner une mauvaise impression de vous.

  131. bertelot

    petit conseil pour une meilleur absorption du calcium

    1 faire de l excercice de choc comme le sprinte le saut et la boxe (contraire des astronautes )
    qui eux pourrai avoir un manque d absorption comme rester au lit ou dans l eau

    2 il y a une concurrence entre fer et calcium dans les intestin

    3 n abuser pas des anticoagulants du café et du thé et meme de certaine plante mais prenez en modérément si besoin est

    4 et éviter biensur l exces de calcium !!!

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Bertelot,

      Vos messages commencent à devenir anarchiques, s’il vous plait, réduisez vos interventions au strict minimum sinon je serais obligé de supprimer vos commentaires (j’ai déjà du le faire, notamment votre passage sur l’Islam, nous ne parlons pas de religion ici)

      Il est faux de dire que les produits laitiers sont des remèdes, car tous les produits laitiers ne se valent pas surtout aujourd’hui avec la dégradation de la qualité de nos produits. Peut-être qu’il fut un temps, avant l’industrialisation, où le lait était suffisamment propre pour apporter – à ceux qui le tolère – des éléments essentiels, et d’ailleurs Taty en parle très bien, mais aujourd’hui ce n’est plus vraiment le cas.

      Donc, au lieu de suriner des vérités générales un peu dépassées, pouvons-nous avancer le débat sur cette consommation ? Car nous sommes d’accord, une consommation modérée de bonne qualité est tout à fait bon pour la santé, si la personne tolère produits laitiers (le lait étant tout de même le plus polémique de tous)

  132. bertelot

    ok désolé vraiment je me soumet au reglement

    sinon vous dites qu il fut un temps ou le lait etait bon et que une conso modere est bonne donc ont est d accord

    le lait est sujet le plus polémique oui avec le gluten mais pourquoi le lait car les vaches sont nourrit chimiquement modifié en plus des antibiotique etc … mais cela je l avais dit en quelque sorte dans mes premier messages .

    pour le remede corrigé une carence est un remede mieux s il est naturel comme un aliment

    comme un remede peu etre ausse simplement du repos !

  133. gautier

    Je trouve les sujets et commentaires de Jérémy très pertinents…et excellents ..
    vous éveillez et réveillez les consciences …
    La pub télé ,elle ,abrutie l’esprit critique des gens .
    Ca change aussi des blogs tenus par des personnes sous influences…
    nutritionnistes a la solde des lobbys…d’ailleurs se sont les lobbys qui les aident parfois ..
    comme l’ancien « miammiam mabulle » tenu par une conseillère de nutri market…..
    ou le lait ,le sucre y sont bénis…
    Continuez ,vos reportages nous informent ,nous éclairent honnêtement sans être des « pousse a la consommation » masqués sous couvert de l’industrie agro alimentaire comme le sont certains. Je vous fais connaitre ,parmi mes connaissances ,
    celles qui réfléchissent un peu plus que les moutons ..

  134. bertelot

    cher Gautier vous trouver cela pertinents et excellents en plaine éveille MAIS C EST PAS UNE PREUVE !!!

    ça sert a rien de débattre en disant je trouve je crois je vois je pense !!!

    votre alimentation n est pas varié ,elle manque de blanc !!!

    DES PREUVE BERTELOT VOUS EN DONNE GRATUIT EXEMPLE ; vous arreter le lactose a cause d une intolérance et prenez a la place du soja ou lait d amande ,alors sachez que vous développerai peu etre une intolérance au soja faute de variété

    Ont nous le dit depuis la maternelle manger varier !!!

    deplus que jérémy a était d accord avec bertelot sur la modération mr Gautier

    le public est censé et veut des preuve et si vous nous mettez la direction de marseille en direction du nord ont ira pas mr Gautier nous somme pas des moutons !!!

    tout le bien pour mr Gautier

  135. bertelot

    cher Gautier vous trouver cela pertinents et excellents en plaine éveille MAIS C EST PAS UNE PREUVE !!!

    ça sert a rien de débattre en disant je trouve je crois je vois je pense !!!

    votre alimentation n est pas varié ,elle manque de blanc !!!

    DES PREUVE BERTELOT VOUS EN DONNE GRATUIT EXEMPLE ; vous arreter le lactose a cause d une intolérance et prenez a la place du soja ou lait d amande ,alors sachez que vous développerai peu etre une intolérance au soja faute de variété

    Ont nous le dit depuis la maternelle manger varier !!!

    deplus que jérémy a était d accord avec bertelot sur la modération mr Gautier

    le public est censé et veut des preuve et si vous nous mettez la direction de marseille en direction du nord ont ira pas mr Gautier nous somme pas des moutons !!!

    tout le bien pour mr Gautier !!!

  136. Adam

    Bonjour,

    Je n’ai aucune critique à adresser sur le contenu, simplement sur la forme pour signaler qu’il serait bon de faire relire l’article (surtout le début) pour corriger les erreurs (grammaire notamment) parce que ça fait un peu mal aux yeux (pour ne pas dire que « ça enflent »)… Disons que ça aiderait à rendre le propos crédible et convaincant.

    Salutations !

  137. Aude du 01

    Bonjour,
    Je lis votre blog depuis quelques mois et même si je trouve que vous vous la péter pas mal Jérémy, beaucoup d’articles sont très intéressants et bravo encore !! (vos chevilles risquent de gonfler encore… encore …)… J’aime beaucoup les animaux depuis toujours et depuis peu (j’ai enfin sauté le pas !!) je suis végétarienne !! Plus de viande (j’avais déjà réduit ma consommation aux seuls poulets « Label Rouge »), un peu de poisson et des œufs bio (peu) , et … J’ADORE LE LAIT FROID … Je sais je sais … Le lait c’est un kiffe total pour moi !! J’ai tenté le Soja et le lait de Soja et je déteste, quelle horreur !! Je suis vraiment désolée … Aude.

  138. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

    @Aude du 01:

    Je me la pète pas mal ?!

    Peux-tu préciser ta pensée ? Genre, mes articles te donnes l’impression que Jérémy sait tout, qu’il est mieux et plus intelligent que tous les autres, que tous les médecins et vétérinaires réunis ?

    Franchement, j’ai du mal à croire que je laisse croire cela à la lecture de mes articles où j’essaie d’être le plus humble possible, de ne prendre de haut personne (et de quel droit le pourrais-je ?)

    Je trouve donc ta remarque un peu facile, et pas vraiment justifiée, mais peut-être attendais-tu que je réagisses de cette manière.

    J’en prend pour avocat tous les autres lecteurs de mon blog: est-ce que je me la « pète » ?

    Pour le reste, et ta consommation de lait de vache, rien ne sert de t’excuser auprès de nous mais tu devrais plutôt le faire auprès des nombreuses vaches laitières maltraitées, et des milliers de jeunes veaux désabusés et découpés pour maintenir une production permanente de lait. Mais ça c’est une autre histoire hein !

    Ceci étant dit, et même si mes chevilles n’enflent pas d’un centimètre, je dois te féliciter pour ton régime végétarien nouvellement acquis, qui ne pourra que te faire du bien j’en suis sûr, pour les animaux d’élevage également et pour la planète !

    Au plaisir de te lire.

  139. Laetitia

    @Aude as-tu déjà essayé le lait d’amande ? Ou de riz.
    Le lait de soja dans les préparation ça passe mais c’est vrai qu’au verre .. Bof bof.
    Mais j’ai cru voir de nouvelles références de lait de soja en magasin bio « goût moins fort ».
    A tester.

    @Jeremy
    Au risque de passer pour une lèche … (Oups), je ne trouve pas que tu te la « pète « ,
    J’adore votre ton légèrement sarcastique ou satirique.
    C’est frais, direct et Sans chichi : ça fait du bien ;)

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Merci Laetitia ! ; ) Au plaisir

  140. gautier

    Assez compulsif f ,de consommer un liquide blanc de substitution au lait de vache le matin ,.pourquoi ne pas remplacer le lait par RIEN?.Le processus de digestion étant assez complexe ,les fruits sont bien digérés si ils sont consommés en premier.
    Raison pour laquelle je prend des fruits au petit déjeuné en premier .
    .Pomme ,kiwi ,orange ,ou jus pressé.. Les fruits??
    Jamais a la fin d’un repas, car ils fermentent sur le bol alimentaire!!!!

  141. Pingback: Que penser des produits laitiers ? | RoxaNDCo

  142. bertelagot

    attention au regime vegetarien , le fer est important

    le regime vegetalien est pire saute d humeur est deprime a long terme

    bonne chance les averties !!! bertelot revient

  143. NANOU le SAVOYARD

    Bien sur,sans les produits laitiers c’est sur que,l’on peut vivre et bien vivre. Mieux encore on peut vivre heureux ,sans maladies, sans restriction,en faisant de bons repas copieux. Pas de blablabla mais la réalité,ma réalité… depuis 46 ans nous ne mangeons JAMAIS mais alors JAMAIS de produits laitiers, JAMAIS mais alors JAMAIS de poissons,de viandes,d’oeufs,de cigarettes,d’alcool,de café,de thé….JAMAIS de sel non qui est un véritable poison pour l’organisme.Ando ma fille de 11 ans et mon fils Vinod 6 ans n’ont JAMAIS bu de lait de vaches ou autres animaux,mangé des yaourts,du fromage,des glaces,des oeufs,du poisson,de la viande comme leurs Parents et venez les voir sur notre blog ci dessus. Grâce a ce mode vie sain JAMAIS de rhumes,de grippes ou toutes autres maladies qu’ont en général les enfants de leur age.Donc quand je lis les âneries que certains envoient je me dis qu’il y a beaucoup de personnes simples d’esprits ou moutons qui suivent bêtement les messages des publicitaires débiles. De passage à Madagascar vous pouvez venir manger un repas végétalien copieux dans notre Ferme bio pour moins de 8 euros.Nanou le Savoyard de Madagascar. A bon entendeur salut.

  144. Arnauld

    Curieux argumentaire !
    Ne fallait-il pas plutôt commencer par expliquer que le propre des mammifères est d’allaiter ses petits, y compris l’humain, et depuis la nuit des temps NOUS sommes nourris durant nos premiers mois au lait maternel.

    Il aurait été plus honnête de préciser que depuis l’antiquité jusqu’à l’époque industriel (qui ralentit ce système), les nourrices allaitaient de leur propre sein jusqu’à 3/4 ans les enfants. On pourrait en déduire que ce qui poserait problème (conditionnel) n’est pas le lait mais, mais son origine bovine. Pour preuve, le lait de chèvre résout beaucoup de problème d’intolérance et d’allergie.

    Les populations du Nord de l’Europe sont d’un grand format par adaptation physiologique au froid … C’est même vérifier avec les animaux …ensuite les gabarits se réduisent à cause des ressources alimentaires plus restreintes dans le cercle polaire, toundra mongole ou Afrique.
    Mais même en Afrique, les plus grands sont les Massaïs qui eux même ont une grande culture laitière.

    Il aurait été honnête de souligner l’origine britannique des australiens et d ‘être réellement discriminant en étudiant l’impact du lait chez les arborigènes par exemple.

    D’ailleurs, depuis l’antiquité, même sans frigo, l’homme a su conserver les lait sous forme de ferment, comme le Kefir. Les Massaïs ont une recette mêlée de sang et de lait de bovin.

    Là encore, il aurait été bon de rappeler que chez les adultes dont on a entretenu la consommation de produits laitiers, les lactases persistent à être aussi efficaces mais s’affaiblissent chez les populations asiatiques et africaines pour lesquelles ce n’est pas culturel.

    Selon moi, il y a trop de compilations de phénomènes décriant le lait sans être véritablement analytiques.

  145. Mimi

    Bonjour Jérémy,

    J’ai découvert ton blog depuis lundi mais j’ai déjà passer plusieurs heures à lire tes articles !

    A la base ce qui m’a amené ici ce sont les meffet des produits laitiers, car j’essaye de m’en passer, mais au final j’essaye de tout lire !

    Bon j’ai juste une mauvaise nouvelle, j’ai sorti ces 10 arguments à une collègues, j’y ai ajouté un lien vers tes 2 articles (les dangers des produits laitiers) et voilà sa réponse : OK ba dans ce cas ne bouff plus rien !

    Et d’ajouter : « Voilà, dans ce cas on est dans le doute ni l’un ni l’autre ne peut démontrer les méfaits du lait !

    Donc si tu aime le lait continu a en consommer si tu veux ! C CA LA MORALE  »

    Que pourrais tu répondre face à ces solides arguments ?

    Paske moi perso je ne mange pas bio ( pour le moment), je consomme encore du sucre raffiné et des « sucre lent » comme le riz blanc ou les pates industriels.

    Pour l’nstant ce qui m’interresse c juste d’exclure un maximum de produits laitiers pour me sentir mieux ( comme toi je fait des sinusites chronique dont on ne connais pas l’origine et pour laquelle on ne peus que me donner des antibiotiques quand viennent les crises)

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Salut Mimi,

      Honnêtement je ne vois pas « d’arguments solides » venant de ta collègues. Au contraire, elle réagit comme si le simple fait de retirer les produits laitiers étaient synonyme de fin du monde, et de ne plus rien pouvoir manger. C’est exagérer au possible, et franchement, c’est un peu de la mauvaise foi.

      De plus, elle a tort en disant que l’on ne peut pas démontrer les méfaits du lait de vache industriel. Les nombreux ouvrages scientifiques, les publications dans des journaux à comité de lecture et les livre de vulgarisation apportent tous des preuves solides des dangers d’une consommation excessive de produits laitiers industriels. C’est un fait aujourd’hui. Dans mes nombreux articles sur les produits laitiers, ta collègue pourra trouver des dizaines de références si elle souhaite affûter ces armes contre moi. C’est avec plaisir que je débattrai avec elle, car je pense que ces arguments ne tiennent pas la route^^

      L’alimentation, c’est quelque chose d’intime et je comprends bien que l’on puisse réagir de cette manière. J’ai d’ailleurs écrit un article spécialement pour ce genre de personne, qui réagisse à l’extrême quand on parle d’interdiction alimentaire. Va voir mon article « Plus de pain, plus de lait, plus pâte, il me reste quoi ? De la terre ? » Il devrait apporter de l’eau à vos moulins !

      Au plaisir de te lire!

      1. Mimi

        Bonjour Jeremy,

        Merci pour ta réponse !

        En fait l’exemple de la réaction de ma collègue c’est exactement pour en revenir au fait que la plupart des gens dès qu’on parle des effets néfaste de leur alimentation actuel on le réflexe de se boucher les oreilles, de devenir imperméable et de rétorquer mécaniquement : « ouai ba dans ce cas ne bouff plus rien ! Renseigne toi tout ce que tu bouff est mauvais alors c bon faut bien mourir de quelque chose ! »

        Lol ça me fait rire passe justement aujourd’hui cette même collègue parlait de quelque chose de néfaste puis elle s’est tournée vers moi et ma dit : ba tu devrais le savoir toi, avec tes article là que tu lis !
        Pourtant c une très bonne collègue à moi, voir même une amie

  146. Arnauld

    Bonjour Jérémy,
    je suis un peu en reste. Les arguments que j’ai soulevés, pourtant probants n’ont pas eu l’air de t’intéresser.
    En revanche, je suis toujours en attente de savoir :
    QUEL lait est néfaste ?
    quel COMPOSANT

  147. Arnauld

    Quel COMPOSANT du lait est néfaste ?

    a partir de quelle quantité de produits laitiers consommés cela devient néfaste ?

    Tous les produits laitiers sont-ils néfastes, ou seulement le lait , ce qui nous ramène aux premières questions ?

    Voilà une démarche analytrique !

  148. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

    @ Arnauld:

    Je suis navré de t’apprendre que je ne suis pas esclave de mon blog, et encore moins des questions et remarques de certains internautes, et quand bien même les questions soulevées seraient intéressantes, je n’ai pas tout le temps que je désire pour y répondre.

    Bref, maintenant que je vois toutes tes questions je vais prendre le temps de te répondre et d’argumenter un peu, en reprenant par ordre anti-chronologique tes commentaires.

    Donc quel est le composant préjudiciable dans le lait ?

    On pourrait apporter plusieurs éléments de réponse. Tout d’abord les caséines, qui en excès pourraient présenter un caractère peu agréable, oserais-je dire. l’excès d’IGF1 également. Facteur de croissance qui pourrait malmener nos cellules, et qui est de plus en plus mis en cause dans le risque de diabète de type 2, chez les prédisposés génétiquement.

    Du lactose, et tu as certes raison pour l’entretien de la fonction de lactase quand on boit régulièrement du lait, mais qui est quand même relativement indigeste pour une bonne partie de la population mondiale (70%).

    Le calcium en lui-même, c’est à dire en excès pourrait être une cause impliquée dans l’épidémie d’ostéoporose, avec selon certaine théorie, un épuisement des ostéoblaste/clastes, ce qui empêche le renouvellement osseux.

    Tu devrais l’avoir compris dans ce commentaire, c’est bien l’excès qui serait le plus préjudiciable. Aussi, je n’ose parler des laits industriels qui contiennent une multitude de cochonneries, et une pauvreté en vitamine, enzyme déconcertante, au point de tout rajouter avec des produits de synthèses.

    Je ne suis vraiment pas d’accord avec ta réflexion sur les scandinaves qui seraient grand par adaptation au froid. Certes, la règle de bergmann montrerait un volume plus important dans les régions froides, mais il a été démontré que la taille des scandinaves (et même la notre) est directement correlé avec la consommation de produits laitiers. Les scandinaves sont les plus gros consommateur, et depuis le début, de produits laitiers et ce sont les plsu grands également. Ils ont aussi le record de taux de fracture du col du fémur. Sympa.

    A partir de quelle quantité le lait serait néfaste ? Mais comment te répondre ! Qu’en sais-je ! Ce que je sais c’est que les recommandations actuelles, avec 3 à 4 produits laitiers par jour, ne sont pas bonnes, excessives, et de toute manière nous observons une augmentation dramatique d’ostéoporose, de fracture alors que la consommation de produits laitiers augmente. Bizarre.

    Et je ne parle pas de « moultes sites web » mais bien de centaines de références scientifiques, d’experts internationaux et de livre qui font référence dans cette polémique.

    Y’a tellement à dire.

    1. Arnauld

      Et les sources ????
      les pays scandinaves, où sont les sources qui nous indiquent les consommations de lait /hbt/ an …comme il en existe en France.
      De même pour les stats sur les fractures, comment vérifier la randomisation de la population étudiée.
      Les plus grands d’Europe sont les Hollandais, consomment-ils plus de lait que les scandinaves, j’attends tes sources. Même question pour les Massaïs.

      Il conviendrait alors de rapprocher les populations avec le smêmes consommations, voir s’il y a les mêmes effets.

      Cette analyse est à dissocier de l’amélioration de la taille et du gabarit due à l’amélioration des conditions de vie, alimentaires, mais aussi médicale, travail vs loisirs etc …

      Pour ce qui est de l’IGF1 exogène, son absorption intestinale est circonscrite au nourrisson (c’est un polypeptide). Pour étayer tes affirmations, il faudrait que tu nous montres des dosages d’IGF1 dans les laits de consommations puis les dosages sanguins chez les consommateurs.
      je te rappelle que l’Europe interdit l’usage de GH chez les vaches laitières.

      Dans l’attente de contrôle des sources ;-)

      1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

        Ahhhh je l’attendais cette réponse !!

        Je suis désolé mais ce n’est pas à moi de fournir des sources dans des commentaires pour te convaincre. Lis mes articles sur le sujet et lis donc les ouvrages de références dans le domaine. Lait mensonge et propagande, qui a peur du grand méchant lait, etc. Après et seulement après on en rediscutera ! ;)

        1. Arnauld

          Allons Jérémy,
          tu aurais mes profs en soutenance, tu aurais pris un coup de pied au fesses avec une telle posture.
          Affirmer n’est pas prouver et un livre n’a pas de valeur scientifique
          Ce qu’il faut :
          Règles d’échantillonnage, mesure, méthodes, conclusion et éventuellement discussion.

          Le web permet à n’importe qui d’écrire n’importe quoi, j’ai parcouru ton blog et rien trouvé concernant une robustesse scientifique.

          Ne serait-ce qiue l’AGRESTE difffuse les productions agricoles, tu aurais pu au moins tenter de trouver les mêmes valeurs pour les pays scandinaves pour étayer ta théorie.

          Au fait, les blancs Sud Africains ont la même origine génétique que les saxons (dc les australiens) et les hollandais (les boers). Quid de leur taux de fracture, de leur consommation respective de lait etc ..???
          Dans l’attente d’un peu de rigueur dans l’argumentation

          1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

            Justement, Arnauld, si tu te renseignais un peu et que tu LISAIS des ouvrages qui intègres des centaines de références scientifiques tu aurais toutes les réponses à tes questions et tu pourrais t’amuser à décortiquer les méthodes d’échantillonnage (comme je le fais d’ailleurs ici).

            Pour ton dernier point, c’est justement un argument centrale dans cette problématique et reconnu par l’OMS comme « le paradoxe du calcium ». Les populations africaines font partie de celle qui consomme le moins de calcium (500mg/jour) et qui accusent d’un taux de fracture le plus faible au monde. Maintenant tu peux toujours sur le net !

            1. Arnauld

              en fait, tu compiles des ouvrages (les lis tu vraiment) mais il apparait désormais certains que tu ne décortiques pas les références citées ….pour peu qu’il y en ait.

              Tu peines à élaborer une argumentation alors que ‘l’nfo est disponible commetn veux tu que je lise alors un de tes livres

              je t’ai mis des liens du gouvernement qui font état d’une baisse de consommation de lait depuis ans par les français => les fractures baissent-elles ?

              Crois tu sincèrement que l’OMS va enregistrer les fractures du col du fémur des femmes de plus de 55 ans en Afrique …mais en Europe oui ! …d’où l’écart statistique.
              Compare donc les européens entre eux, plus significatifs

            2. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

              Tes critiques sur ma manière de récupérer des informations et de comprendre l’information scientifique ne regarde que toi, mon cher Arnauld.

              Sache que c’est un travail long et délicat de décortiquer une étude scientifique. Mais je m’y suis déjà essayé:

              ici: http://www.dur-a-avaler.com/5-verres-yaourts-produits-laitiers-cerin-jour-mince/

              ici: http://www.dur-a-avaler.com/yaourt-produits-laitiers-calcium-maigrir-passeportsante/

              Pour cet article, lis donc mes échanges avec « Lionel » qui m’a présenté des études scientifiques que j’ai du décortiquer rapidement pour lui !

              Autrement, et pas forcément sur le lait: http://www.dur-a-avaler.com/regime-vegetarienne-vegetaliens-pesco-ovo-lacto-carnivores-omnivores/

              Ici aussi une critique sur les articles publiés sur les produits laitiers: http://www.dur-a-avaler.com/syndrome-metabolique-diabete-obesite-quotidien-medecin-big-pharma-laits-yaourts-fromages/#QUATRE

              Maintenant tu as un peu de quoi faire ! :)

  149. gautier

    Les pays riches européens ont favorisé l’élevage de vaches laitière
    et la consommation de produits laitiers ,Pays Scandinaves et Pays bas.
    .
    Pas besoins de chiffres ,sources sur le net …ça date de bien avant. c’est une évidence ..
    C’est un filon qui rapporte tellement..

    Déjà dans les années 1950 on s’interrogeait sur la nocivité de la consommation du lait …si je retrouve mes sources je vous informe.

    1. Arnauld

      Gautier,
      Plus que de la littératue, voilà des chiffres parlant pour la France :
      http://www.agreste.agriculture.gouv.fr/enquetes/industries-agroalimentaires-529/enquete-annuelle-laitiere/

      Trouve moi les mêmes pour les pays scandinaves histoire de relier leurs gabarits, leurs consommation et leurs maux

      1. gautier

        Les chiffres qui sont avancés ne prouvent rien ,je te conseille de lire le rapport Campbell.. entre autre .La consommation de produits laitier a connue une augmentation fulgurante depuis les années 1950.Les chiffres sont disponibles ..Ce qui est regrétable c’est d’utiliser le calcium laitier comme un « médicament » contre l’osthéoporose , induire les gens dans le flou ,vanter les produits laitiers comme sains ,indispensables, bons pour la santé ..pour forcer les ventes …sous couvert d’arguments santé mensongers…

        1. Arnauld

          Ben oui, il y a augmentation de la production, phénomène bien connu de l’agriculture mondial.
          Mais en même temps augmentation de la pollution, consommation de tabac, pétro chimie …
          Alors Gautier, comment tu peux accuser précisément le lait vs le reste.

  150. Arnauld

    Ahhh ces pauv’ scandinaves,
    Pourtant, La France est 2e producteur européen avec l’Allemagne, 8e prod mondial.
    MAIS !!!! le 2e exportateur mondial

    =< tout ce qui est produit n'est pas consommé
    Halte au Syllogisme !!!!!!!

    http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Presentation_lipides_produits_laitiers_ATLA.pdf

    La même information pour les pays scandinaves serait super !!!
    Mais ça nécessite un peu de recherche.

  151. Arnauld

    TON site, TON site, TON site,
    toi, toi, toi !!!

    Ce sont des références objectives que je souhaite lire, ceux des grandes institutions, des chercheurs en médecine en biologie etc …

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Aucune référence n’est objective. Si tu savais un peu lire, si tu avais une once de curiosité, tu aurais pu voir que par exemple, dans le dernier article je critique les publications de la plus prestigieuse équipe de recherche sur la nutrition au monde, l’école publique de médecine de Harvard. Mais c’est peine perdue avec toi !

    2. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      PS: je suis un chercheur en biologie ! :p

      1. Arnauld

        un chercheur obéit à certaines régles, dont l’humilité.
        Quand il argumente dans ses publications, communications ou conférences, il ne dit pas à son auditoire : allez lire le livres (signature d’un manque cruel d’argumentation) mais renvoie à d’autres études.
        Il respecte scrupuleusement un protocole.
        L’échantillonnage est extrêmement important. en effet, déduire des conclusions sur les seuls Australiens, sans mentionner leur consommation annuelle, sans la comparer aux autres populations est signe d’amateurisme.

        Que la France soit un des plus gros producteurs européens à moins d’importance que la consommation/hbt/ an. En effet, la France est aussi le 1er exportateur mondial de produits laitiers …tout ce qui est produit n’est pas forcément consommé par les habitants ;-).

        D’où l’impérieuse nécessité de comparer prévalence des maladies, consommations de lait et de faire des tests de Chi² pour vérifier d’autres interactions.

        concernant l’IGF1, l’intestin du très jeune enfant n’y est déjà plus perméable.
        SEULES les vaches laitières traitées hormonalement peuvent présenter des taux significatifs d’IGF1 ds leur lait.
        Or si le taux d’IGF1 a été parfois corrélé à des cancers, aucune étude à ce jour n’arrive à préciser s’il s’agit d’IGF1 endogène, ou exogène. Et s’ile st exogène, provient-il du lait consommé. Surtout que l’on peut différencier IGF1 d’origine humaine et celui d’origine bovine.

        De plus, après un traitement UHT (97% des ventes de lait consommable) L’IGF1 N EST PLUS DETECTABLES !!!!!
        La fermentation lactique DETRUIT 80% DE L4IGF1

        1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

          @ Arnauld:

          Un chercheur obéit a certaines règles, dont l’humilité.. ??!

          Mais dis-moi es-tu un chercheur ? As-tu été au moins 1 mois dans ce milieu ? J’en ai franchement pas l’impression. Un chercheur n’obéit théoriquement qu’a une seule règle: « publish or perish » ou en français « publies ou péris »

          Après, l’éthique, l’humilité, c’est accessoire, c’est du bonus, c’est optionnel. Si tu n’es pas au courant de cela, soit tu es naïf, soit tu es juste très mal informer.

          Pour avoir décortiqué des centaines d’études en biomédicales, dans tous les domaines, je peux te dire que l’humilité est la dernière des qualités que l’on remarque ! Même si certains chercheurs ont font preuve, c’est loin d’être monnaie courante dans le terrible monde de la publication.

          Pour les conférences et les communications, pour en faire et en avoir vu pas mal, malheureusement tu as tout faux. Un scientifique n’est absolument pas obligé de faire référence à d’autres études, justement c’est tout l’inverse ! Lors de ces évènements il est convié à présenter ces résultats à lui et pas ceux des autres !

          Et puis de là à comparer nos débats par commentaire sur un blog à des conférences scientifiques, franchement, tu devrais mieux choisir hein !

          Pour l’IGF 1, j’aimerais réagir, mais je vais faire exactement comme toi, tu parles, tu parles mais où sont les références ? L’échantillonnage ? Si important n’est-ce pas ?

          Alors sors moi des références ! Que je puisse y jeter un coup d’oeil, l’ami ! ; )

          1. Arnauld

            tu le dis très justement, un chercheur publie DES RÉSULTATS, d’où l’intérêt pour que ce soit discutable de préciser, échantillonnage, mesures, matériel, méthode, protocole etc …
            j’ai choisi telle méthode parce qu’un tel ayant utilisé telle autre s’est retrouvé confronté à telle limite …

            Or toi, par ce blog, que fais-tu ?
            une compilation livresque. un rapport de stage pour étudiant …qui ne tiendrait pas 5 mn devra la contradiction d’un jury.
            tu t’appuies sur les communication ou des livres qui t’intéressent.

            A l’opposé de toi, je t’ai cité des liens vers certaines sources …sans faire le prétentieux : allez donc lire MES livres, braves gens !

            Publish Publish …mais qu’as tu donc publié comme résultat ? car ton argumentation est bien fastidieuse au niveau « loisir » pour qu’au niveau professionnel nous soyons estomaqué !

  152. Pingback: Nourriture/Santé | Pearltrees

  153. Arnauld

    j’ai beau googliser ton nom, qu’en ressort-il
    => des blogs perso de parti pris
    => des articles pour journaux de salle d’attente et de coiffure
    Et un PROJET de thèse sur le Grillon il y a 2 ans…..on est loin du lait, très loin !

    Manifestement, pas encore au stade des RESULTATS et encore moins du PUBLISH.

    rien avec un CHU, fac de médecine, DEA de nut, pas une école véto ou d’agro ….

    Bref, tu es thésard …comme il en existe en muscicologie, histoire de l’art …tout à fait respectable mais pas de quoi soutenir qu’un livre est un pavé dans la mare

  154. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

    @ Arnauld:

    En fait, tes commentaires me fatigues dans le sens où tu ne sais même pas ce que je fais, l’origine de ce blog, le but de ce blog et ce que je dis à travers d’autres articles. Tu n’as rien lu mise à part cet article et les résultats de mon nom sur google ?

    Mais à aucun moment je n’ai dit que j’étais un chercheur en biomédicale et que je publiais des résultats sur l’impact de l’alimentation sur notre santé. C’est toi qui te bourre le chou à tenter de me faire sortir des résultats que je ne sortirais jamais, puisque mon domaine est complètement opposé ! Je suis en écologie, acoustique, bref, rien à voir et nous n’avons pas besoin d’en parler.

    Il est clairement spécifié dans ma page à propos que je ne suis pas un professionnel de la santé ou quoi que ce soit d’autres, alors ne vient pas mettre ton nez là où il n’y a pas lieu.

    Alors maintenant je vais être clair, car l’ensemble de tes derniers commentaires sont limites désobligeants, soit tu lis mes articles, tu te fais ton avis, tu lis les références scientifiques, tu lis des ouvrages scientifiques et tu sors ta tête de ton énorme trou de sable, soit tu te barres de là ! Je suis un peu direct mais je me rends compte que tu ne fais strictement rien avancer avec tes commentaires, si ce n’est tenter de me faire passer pour ce que je ne suis pas alors que tu ignores absolument tout du monde scientifique (et ton commentaire sur l’humilité en est une terrible démonstration).

    Donc je vais te répondre ce que je fais à travers ce blog:

    Oui une compilation livresque, un rapport de stage étudiant, des termes que tu aimes beaucoup. J’écris des articles, je bouquine, je lis d’autres articles, j’écoute les conférences du CERIN (de l’industrie laitière) pour entendre de tout et il suffit de regarder des pubs à la télé pour voir le niveau de nutrition de l’agroalimentaire !

    Je fais du journalisme scientifique de toute les façon. Tu as esquivés nombre de mes commentaires qui te montraient pourtant bien que je citais des dizaines et des dizaines de références scientifiques sur cette problématique des produits laitiers. Des études qui proviennent de l’industrie, majoritairement biaisées et non avenue, avec des études indépendantes comme celle d’école de santé publique de Harvard.

    Alors maintenant je suis fatigué de lire tes commentaires agressifs qui montrent que tu ne lis rien, que tu as un avis préconçu et que tu souhaites le délivrer ici et faire changer tout le monde. Ce n’est pas comme ça que ça fonctionne.

    Tes commentaires sont désormais soumis à modération, triste coup de sort, mais je pense que ma vie n’en sera que plus tranquille ! ; )

    Toutefois, tu peux toujours balancer des références, il est possible que j’approuve ! A+

  155. Stéphanie

    Bonjour,

    Je veux simplement témoigner qu’à 44 ans, avec des douleurs articulaires (dos, épaules, nuque) devenues intenables, j’ai arrêté « pour voir » le lait. Au bout de quinze jours d’arrêt, j’ai constaté que je n’avais pas eu de douleurs depuis plusieurs jours (ce qui ne m’arrive jamais).
    Au bout de cinq-six semaines aujourd’hui, je n’ai plus de douleurs du tout ! C’est incroyable. Et je me sens beaucoup plus alerte intellectuellement.

    J’ai remplacé par lait de riz, eau minérales riches en calcium, et un régime bien équilibré (riche en fruits et légumes)+ oléagineux.

    Voilà, essayez si vous avez des douleurs et vous verrez ! Quel soulagement (je me sentais vieille avant l’heure ; ).

    Stéphanie

    1. Jean-Christophe

      Qu’est-ce que j’ai bien fait de passer sur ce blog ! Merci pour tes précieuses informations Stéphanie.

  156. Beorn

    Bonjour, j’ai une question qui me trotte dans la tête depuis un bon moment, a savoir, qu’en est il du lit fermenté ? (lait ribot ou autres). Sa fermentation le rend il inoffensif ou non ?
    Car il est consommé dans de nombreux pays sous différentes appellations et à ce que l’on dit riche en vertus.
    Alors infos ou intox ?

  157. bentebbal

    bonsoir Jerémy

    Je regarde très rarement la TV (et toutes leurs conneries!!!) mais bizarrement, j’ai entendu parler de vous sur la 2 ce soir, et j’ai entendu aussi les inepties du médecin témoignant qu’il n’y a aucune preuve scientifique concernant les méfaits du lait
    aussi je me suis dit qu’il fallait que je vous écrive

    j’aurai 60 ans en juillet et depuis ma plus tendre jeunesse j’ai toujours souffert de petits désagréments digestifs : ballonnements, nausées, douleurs articulaires, problème de digestion et j’en passe.Si je retrace les différentes visite chez mon généraliste tout mes petits maux tournaient toujours autour de divers problèmes gastrique
    Au fil des années mon état de santé ne s’est pas amélioré, sans grande gravité certes, mais de plus en plus de symptômes, jusqu’ à des urticaires géants, des malaises vagaux, rhinites à répétition,violente migraine ect la liste serait bien trop longue et le pire, une perte de poids puisque je ne digérais plus rien, en clair, une sorte d’empoisonnement à petit feu

    J’ai consulté il y a quelques années une gastro qui m’ avait conseillé à l’époque la suppression totale du lait et de ces dérivés > yaourt, beurre, fromage., et je devais le remplacer par du lait de brebis ou de soja.Je l’ai prise pour une illuminée et je n’ai pas suivi ces précieux conseils.Puis n’en pouvant plus , un jour j’ai ressorti le régime alimentaire qu’elle m’avait prescrit. Je n’ai rien remarqué de spécial les premiers mais je me souviens parfaitement d’un réveil un matin où je me suis sentie légère , légère et une sensation de bien être inouïe, sans mal être.

    j’ai donc bannie de mon alimentation depuis environ 5 ans tout les produits laitiers sans exception ( j’adore pourtant le fromage, les yaourts les fromage blanc ect ) et voilà 2 ans que je l’ai ai complètement retiré aussi des préparations culinaires, je n’utilise désormais que des laits végétaux.
    Il m’arrive de faire des écarts, une glace au restaurant ou une crème caramel chez des amis ou tout simplement de la gourmandise, croyez moi je suis malade dans les 24 a 48 heures.

    je tiens à vous préciser que je suis toujours en activité , je cours 3 fois par semaine, randonne tout les dimanche entre 20 et 30 km, pratique la gymnastique, et que je mes dernières analyses ne révèlent aucun manque de calcium et de vitD, ni ostéoporose en vue !!!!
    le lundi matin je reprend le boulot dans une forme olympienne

    pourquoi donc les témoignages d’un tas de gens comme moi ne sont pas pris en compte ??
    je lis beaucoup d’articles à ce sujet ( le dernier en date lait mensonge et propagande de Thierry Souccar) et je sais qu’il est très difficile de changer les mentalités dans ce domaine, alors je souhaitais simplement vous apporter mon soutien dans votre démarche et vous témoigner ma gratitude pour oser parler de ce sujet si sensible
    n ‘hésitez pas à me joindre si vous souhaitez d’autres précisions

    bien cordialement
    zahia

    1. Jean-Christophe

      Merci Zahia. Les avis « scientifiques » sont tellement confus, partiels (voire partiaux) et même contradictoire en ce domaine qu’un témoignage comme le tien est des plus utiles. De mon côté, en tous cas, j’en enregistre les détails pour diffuser auprès des amis qui pourraient être concernés.

  158. Jean-Christophe

    Bonjour Jérémy et bravo pour ton site.
    Je viens de te voir au journal de 20h et c’est si peu fréquent pour moi de regarder la télé que ça valait le coup d’approfondir en farfouillant sur la toile. Sans a priori concernant ce produit, j’écris aussi pour ajouter ma petite pierre au cairn de la question du lait et de ses dérivés.
    Je ne bois pas de lait depuis la petite enfance : même ma mère ne sait plus à quel moment et comment j’ai refusé le lait. Je me souviens d’avoir toujours eu droit à un verre de jus d’orange au petit-déjeûner. Je ne mange que très peu de fromage, en fait uniquement de la mozzarela ou de l’emmental fondu sur une pizza ou un croque-monsieur ; l’odeur du fromage m’incommode, parfois fortement, mais ceci est peut-être uniquement « culturel » car ma mère n’aime pas ça non plus. Je mange parfois des crèmes glacées (miam !) ou des crèmes parfumées et sucrées.
    En revanche je mangeAIS des yaourts, presque exclusivement sucrés, car le goût du yaourt nature m’écoeure. J’en prenais 3 à 4 par jour afin de « compenser » le fait que je ne buvais pas de lait. J’ai arrêté il y a une dizaine d’années à l’âge de 33 ans, car j’étais toujours -même en été- sujet à des écoulements naseaux comme lors d’un rhume et j’ai supposé sur la base d’autres témoignages que ça pouvait être lié à une intolérance aux produits laitiers. Résultat après un mois d’arrêt total pour la première fois de ma vie : plus d’écoulement du tout, succès total de l’expérience !
    Depuis ce temps -dix ans maintenant- je ne prends plus que très occasionnellement des produits laitiers, ceux intégrés dans la chocolaterie exceptés. J’ai fait faire à de nombreuses reprises des analyses de sang en vue de détecter des carences, mais rien n’est apparu, et surtout pas du côté du calcium ; j’ai une santé qu’on pourrait qualifier de tout à fait satisfaisante, pourvu que ça dure…
    En espérant que ce témoignage, que j’ai essayé de rendre aussi concis que possible, soit instructif et utile aux lecteurs de ce blog, je souhaite à toutes et à tous les plus belles joies gastronomiques.

    1. Jean-Christophe

      Petite omission : je mange régulièrement, presque quotidiennement, du beurre.

  159. Edmond Marc du Rogoff

    C’est dommage que parmi des arguments valides on incorpore quelques uns qui le sont moins, voire beaucoup moins.
    Exemple 1.: les humains primitifs ne buvaient pas de lait, et n’avaient tout de meme pas de probleme des os. OR: les humains primitifs vivaient rarement plus que 30 ans. Si on accepte que les problemes de os aparaissent surtout chez les adultes agés, il est normal que les primitifs, toujours plus jeunes, n’en souffraint guère.
    Exemple 2. Vous dites: L’homme est la seule espèce sur Terre qui consomme le lait d’une autre espèce à l’âge adulte.
    L’homme es la seule espèce qui, ayant un pouce pouvant s’opposer aux autres doigts, est en mésure de traire une bête laitiere, vache, chevre, mouton, lama, etc. ainsi qu’a avoir appris a les controler. Mais offrez un bol de lait a un chat, un singe, même un chien adulte et vous verrez si nous sommmes les seuls.

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Salut Edmond,

      Malheureusement les arguments que tu me sors font partie des pires en la matière. Explication.

      Les hommes préhistoriques avaient certes une espérance de vie faible, à cause de la très forte mortalité des jeunes, mais il est admis scientifiquement que les adultes pouvaient atteindre les 70 ans. Or, on ne retrouve nulle trace d’ostéoporose sur ces os de vieillards. L’étude des tribus de chasseurs cueilleurs contemporaine nous permet de confirmer ces données. Il y a donc clairement un impact de notre mode de vie et de notre alimentation à n’en point douter.

      Pour le 2ème arguments. Il est absolument sans fondement. Est-ce que le fait qu’un animal mange d’un aliment cela voudrait-il forcément dire que cet aliment est bon pour lui ? surtout à notre époque où tout est transformé ? Bien sûr qu’un chat affamé de gouttière et domestiqué boira son verre de lait. Prenez le même individu adulte mais sauvage, à l’état naturel, et regardez donc la différence. Aujourd’hui on est capable de faire manger des céréales à des carnivores, alors faire boire du lait à des adultes sevrés… moi ça ne me choque pas !

  160. Pingback: Jérémy Anso | Pearltrees

  161. popo

    Bonjour,

    Je témoigne également.
    J’ai particulièrement beaucoup consommé de lait, c’était devenue (presque) un repas complet pour moi: chaque matin et soir mes kellogs, un verre de lait, etc.
    Je ne faisais pas trop attention à l’impact de la qualité de mon alimentation. L’alimentation est notre premier médicament si on la choisit bien, mais à cette époque, je n’y accordais aucune importance.
    Cela à bien changé depuis car j’avais eu des (petits mais nombreux) problèmes de santé: excès de fatigue, torticolis amplifié – car c’était carrément mon muscle déchiré, migraines ou mal de tête, insomnies, acné, etc..
    C’était une époque ou je vivais en appartement, entouré d’au moins 10 connexions WIFI de mes voisins (et tout cela traversait mon corps).. bref, un tout mélangé à des mauvaises habitudes alimentaires.
    Pour ce qui est du laitage, voici ce que j’ai constaté depuis que je n’en consomme plus: plus d’acné (le lait/fromages.. c’est gras et cela provoque des boutons), une meilleure digestion (on se sent beaucoup plus léger et beaucoup mieux dans sa peau) et surtout beaucoup moins de fatigue.

    Mais il n’y a pas que l’alimentation (d’ailleurs votre site est très intéressant) mais il y a aussi les autres produits de consommation: shampoings, crèmes, produits de nettoyage, etc.. Difficile de s’en passer, non? Hélas, pas du tout. Les produits naturels (aloe vera, huiles essentielles, des huiles végétales, etc) sont beaucoup plus efficaces et apaisants (et tout de suite acceptés par notre corps), de qualité incomparable face aux cosmétiques chimiques. Et les produits de ménage: du bicarbonate de soude, du savon de marseille, de la cire d’abeille, de l’eau bouillante, et bien d’autres solutions écologiques et économiques. Bref, il suffit de s’y intéresser…

  162. Pingback: 10 minutos para convencerle de los riesgos de los productos lácteos | Periódico Ético Global de Crecimiento Personal

    1. benoit

      Je regrette que même en Espagne sévisse la dictature du diplôme ; Une blouse blanche sur le dos et hop nous voici avec une parole d´Évangile. J´ai pourtant rencontré des auto autodidactes bien plus savants que des diplômés bornés. L´élément positif et c´est ce qui importe : que le message soit diffusé.

  163. Christelle

    Normande 100 % de Normandie …
    Elevée sous la vache au bon lait chaud sorti du pis de la vache , j ‘allais tous les jours chercher en vélo avec la timbale le lait et le beurre à la ferme …
    Très peu malade .
    Adulte à 40 ans j ai commencé à ralentir ma conso car ballonnements (mais le lait je vais maintenant le chercher avec mon sac plastique en voiture au supermarché) !!
    Je suis passée au délactosé pr me faire encore plaisir de tps en tps mais comme dit mon père : « demi écrémé, puis délactosé …c ‘est plus du lait  » (je suis aussi passé par le écrémé sur conseil des médecins pr un léger cholestérol).
    Je suis de la bonne génération .

    Mon fils n a pas cette chance.
    Allaité jusqu’à 20 mois çà commençait pourtant bien … Mais 6 mois après il est devenu DID :/
    Souvent malade depuis son entrée à l école (la facilité met celà sur le compte de la première socialisation) je vais tenter de diminuer sa consommation de produits laitiers dt nous sommes friands pr voir s il est moins malade.
    Et étant à la réunion nous irons peut etre piquer qqs recettes à nos voisins savoyards de Mada ;)

    1. Nanou le Savoyard de Madagascar

      de NANOU Le SAVOYARD De MADAGASCAR :
      Christelle, ce sera avec plaisir que nous pourrons te recevoir dans notre Ferme et Distillerie à Madagascar en visite et nous faisons même des repas Végétaliens sur commande pour les personnes désirant sortir des sentiers battus.
      Mes deux enfants,ma fille Ando 11 ans et mon fils Vinod 6 ans sont 100% végétalien de naissance pour Vinod et depuis 8 ans pour Ando et une pêche d’enfer….. Les produits laitiers sont totalement inutiles et plus encore sont très très néfastes pour la Santé au quotidien.
      Il y a tant de lait végétaux que cela ne les privent de rien en ne leur en donnant JAMAIS.
      Avec les laits végétaux on peut faire des crèmes,des fromages,des flans,des glaces,du beurre..
      En fait on peut tout faire.
      Faites une petite visite depuis chez vous de notre Petit Paradis Malgache sur notre blog :
      nanou.le.savoyard.de.madagascar.over-blog.com
      Démarrez la visite au 1 avril 2013 jusqu’à ce jour et vous aller rêver et passer un agréable moment. De plus ne pas oublier de supprimer les œufs surtout pour les enfants,c’est un véritable poison pour l’organisme . Nanou le Savoyard

  164. Cbz

    La conclusion de ton article semble n’avoir aucun sens.

  165. Sam

    Bonjour à tous

    Merci pour cet article que je partage :)

  166. Marie

    Bonjour Jérémy,

    Toute nouvelle sur ton blog que j’ai découvert grâce à une recherche sur le régime paléo (et que je trouve très intéressant), j’ai quelques questions !
    Forcément, qui dit paléo, dit plus de lait. Etant une grande adepte des laitages depuis que je suis petite et maintenant convaincue par les bienfaits de la paléo, je me suis dit « Mais comment je vais faire sans lait????!!! ». Et donc, je me retrouve sur cet article sur les dangers des produits laitiers, et j’avoue, tu m’as faite tiquer dès le 4e point…
    Je vais essayer de réduire dans un premier temps ma conso de lait. Mais… ma question arrive, que conseillerais-tu de manger au petit déjeuner? J’étais habituée à boire pas mal de lait, manger des céréales… Est ce qu’une banane, une compote et un jus peuvent suffire ou est ce que cela fait trop de fruits d’un coup ? Sinon quelle alternative?

    Merci d’avance si tu prends le temps de me répondre.
    Bonne continuation ! :)
    Marie

  167. Pingours

    argument 2: quelle était l’espérance de vie il y a 10 000 ans? Peut-on juger à la même échelle?

    argument 4: Encore une fois entre les pays scandinaves et l’Afrique, si on parle de vieillissement et d’ostéoporose, l’espérance de vie étant très différente, on ne peut pas comparer. De plus les produits laitiers ne sont pas la seule différence dans l’alimentation, et pour finir, le taux d’obésité en Europe est probablement lié aux fractures…. Comment comparer deux zones que tout sépare?

    argument 5: les enfants scandinaves n’ont pas mois d’apport de vitamine D car ils sont supplémentés dès la naissance, comme les bébés français soit dit en passant, la dose étant calculée en fonction de l’ensoleillement.

    argument 6: mon neveu a été intolérant au lactose dès ses premières semaines, il a grandi au lait de soja. Il se casse un os au moindre choc (en tombant de son lit, en se coinçant le doigt dans un tiroir…) A tel point qu’il dépasse sa dose de radiation annuelle en général en mars/avril et le reste de l’année il est plâtré sans radiographie. Il faut donc ensuite re-casser pour remettre les os droits, ou le laisser « tordu ». Activités sportives interdites bien entendu, et aucun maladie génétique ou autre après examen. Quand il sera en âge il sera sûrement ravi de vous lire.

    Allez donc voir le site du pharmachien, on dirait dans son article qu’il vous répond directement!
    http://lepharmachien.com/lait-poison/

  168. Cladie

    Très délicat comme sujet, rien ne sert de supprimer tous les produits laitiers … il faut identifier les bons des mauvais …

  169. Pingback: Vertus #Sante présumés des #ProduitsLaitiers | #ConflitsDInterets ou #Benefices avérés ? | RoxaNDCo

  170. Pingback: La e-boutique du week-end : Ebel, distributeur de lait de chamelle en France

  171. Sylvie

    Bonjour !

    Sujet très intéressant, et plus complexe qu’on pourrait le penser à 1ère vue…

    Bonjour !

    Sujet très intéressant, et plus complexe qu’on pourrait le penser à 1ère vue…

    Née dans les années 60, j’ai été élevée dans une ferme traditionnelle, j’ai bu du lait et mangé du fromage blanc maison enrichi de délicieuse crème maison….)

    Puis, étant toujours prête à essayer de nouvelles choses, moi aussi j’ai eu ma période anti-lait et dérivés, après avoir lu « le lait, une sacrée vacherie » etc…
    J’étais sujette à des rhumes, rhinites et autres désagréments ORL, avec au moins un arrêt de travail par an dû à ces pb ; depuis une 8aine d’années (arrêt des laitages) j’ai pratiquement cessé d’avoir besoin des médecin (je ne sais même pas combien coûte une consultation médicale ! LOL)
    Cependant, depuis, je suis revenue à plus de modération dans mon anti-lactophagie : j’ai fini par être convaincue que la manière d’élever les animaux et de traiter le lait est déterminante.
    Je ne bois pas de lait, mais me contente, par plaisir (et non pour suivre les recommandations stupides du PNNS), au maximum une fois par jour, d’un morceau de fromage ou d’un yaourt ou fromage faisselle, de chèvre ou brebis (facteurs de croissance beaucoup moindres que chez la vache, tout simplement dû à la taille de l’animal : comme il a été dit très justement, le lait de vache est approprié à la croissance des os et muscles du veau à raison d’environ un kg/jour… cf Pr Joyeux, cancérologue)
    Je précise qu’il s’agit d’animaux ayant pâturé (achat au marché direct du producteur, jamais dans le commerce)
    Je mange aussi beaucoup de beurre (de lait de vache ayant pâturé de l’herbe –> riche en oméga3, alors que les bêtes nourries aux céréales et soja ont des sous-produits trop chargés en oméga6), et je cuisine beaucoup au beurre clarifié, un excellent aliment, débarrassé du lactose et de la caséïne : que du bon gras !
    (Il est vrai que j’use encore quelques kleenex, mais rien à voir avec mes pb d’antan !… ce n’est pas très handicapant… si j’ai un rhume plus gros que les autres, un petit jeûne de 24h, et 3 jours dans gluten et sans aucun laitage, et hop ! ça va)

    J’ai lu il y a quelques mois sur le site AGORAVOX ce message en réponse à qlqn qui disait que le lait de vache était mauvais pour l’Homme, et je l’avais conservé… je me permets de le reproduire ici.
    Il évoque la question des hormones de croissance, et l’impact déterminant du mode de stérilisation du lait… je n’ai pas eu le temps de lire tous les commentaires de ce blog à ce sujet, je ne sais donc pas si cela a été évoqué, mais je pense que c’est intéressant :

    « Je bois 1/2 litre de lait frais tous les jours et ce, depuis des années.
    J’ai passé les 55 ans et les examens ont montré un squelette plus que solide ! Une chute de deux mètres cinquante depuis un mur ancien que nous étions en train de démonter n’a eu aucun effet sur celui-ci !!!
    Maintenant, il y a peut-être une donnée que vous ne prenez pas en compte : le lait de vache n’est effectivement pas adapté à notre organisme car il contient 7 hormones de croissance spécifiques qui servent essentiellement à la croissance du veau. Celui-ci prend énormément de poids en un an. Le lait maternel humain n’en contient que trois qui servent essentiellement à la croissance du cerveau… L’enfant ayant un encéphale qui grandi très vite dans la première année de sa vie.
    Maintenant, le fait de faire bouillir le lait de vache à 100° pendant une ou deux minutes, c’est à dire le temps que le lait « monte », détruit les fameuses hormones. C’est ce qui fait que le lait est consommable.
    J’ai voyagé en Inde, sac à dos et chez l’habitant. Les Hindouistes sont végétariens mais consomment beaucoup de lait particulièrement dans leur fameux tchaï (un thé dans lequel on ajoute du lait et du sucre). Ils en consomment toute la journée… Par contre ce lait est bouilli longtemps avec le thé. Ils n’ont pas de problème de santé particulier à cause du lait.
    Chez les Peuls et les Masaïs, deux peuplades d’Afrique noire, la consommation de lait est le seul apport de protéines. Celui-ci est donc bu en grande quantité sous diverses formes. Il est bouilli longtemps pour être conservé pour quelques jours dans ces contrées chaudes et souvent sans réfrigérateur. Les individus formant ces peuples sont magnifiques et en pleine forme !!!!!
    Que se passe-t-il donc en France avec le lait ? C’est que nos entreprises ont voulu, encore une fois, faire des économies au moment de la préparation du lait en vu de la conservation. Il ont inventé le lait UHT. Ce lait est chauffé pendant 30 secondes à 130° et refroidi rapidement pour être mis en bouteille. Ce procédé détruit toutes les bactéries ainsi que certains nutriments mais aucune des hormones.
    La deuxième chose est qu’une bonne partie des graisses est enlevée pour faire la crème… Même dans les laits dits entiers. Ces graisses contiennent des nutriments essentiels !!!
    Pour ce qui est du lait que je bois tous les jours, je vais le chercher à la ferme au moment de la traite. Il est donc entier et contient tous ses nutriments. Je le fais bouillir dans une grande casserole et le laisse bien monter (comme en Inde) puis, je le laisse tranquillement refroidir. Et tout va bien… !!
    Par contre, si j’ai le malheur de boire du lait industriel je suis certaine d’avoir des ballonnements ainsi que des problèmes de digestion et d’acidité !
    Il semblerait qu’une fois de plus, notre industrie alimentaire a perverti une denrée naturelle qui fini par nous rendre malade plutôt que de nous nourrir !! »

    J’ai entendu récemment le Pr Joyeux donner la même information.
    Si ce qu’ils disent est vrai, tant mieux pour moi, j’ai bu toute mon enfance, comme je disais plus haut, du lait naturel entier, bouilli exactement de cette façon :-)

  172. Sylvie

    Bonjour !

    Sujet très intéressant, et plus complexe qu’on pourrait le penser à 1ère vue…

    Née dans les années 60, j’ai été élevée dans une ferme traditionnelle, j’ai bu du lait et mangé du fromage blanc maison enrichi de délicieuse crème maison….)

    Puis, étant toujours prête à essayer de nouvelles choses, moi aussi j’ai eu ma période anti-lait et dérivés, après avoir lu « le lait, une sacrée vacherie » etc…
    J’étais sujette à des rhumes, rhinites et autres désagréments ORL, avec au moins un arrêt de travail par an dû à ces pb ; depuis une 8aine d’années (arrêt des laitages) j’ai pratiquement cessé d’avoir besoin des médecin (je ne sais même pas combien coûte une consultation médicale ! LOL)
    Cependant, depuis, je suis revenue à plus de modération dans mon anti-lactophagie : j’ai fini par être convaincue que la manière d’élever les animaux et de traiter le lait est déterminante.
    Je ne bois pas de lait, mais me contente, par plaisir (et non pour suivre les recommandations stupides du PNNS), au maximum une fois par jour, d’un morceau de fromage ou d’un yaourt ou fromage faisselle, de chèvre ou brebis (facteurs de croissance beaucoup moindres que chez la vache, tout simplement dû à la taille de l’animal : comme il a été dit très justement, le lait de vache est approprié à la croissance des os et muscles du veau à raison d’environ un kg/jour… cf Pr Joyeux, cancérologue)
    Je précise qu’il s’agit d’animaux ayant pâturé (achat au marché direct du producteur, jamais dans le commerce)
    Je mange aussi beaucoup de beurre (de lait de vache ayant pâturé de l’herbe –> riche en oméga3, alors que les bêtes nourries aux céréales et soja ont des sous-produits trop chargés en oméga6), et je cuisine beaucoup au beurre clarifié, un excellent aliment, débarrassé du lactose et de la caséïne : que du bon gras !
    (Il est vrai que j’use encore quelques kleenex, mais rien à voir avec mes pb d’antan !… ce n’est pas très handicapant… si j’ai un rhume plus gros que les autres, un petit jeûne de 24h, et 3 jours dans gluten et sans aucun laitage, et hop ! ça va)

    J’ai lu il y a quelques mois sur le site AGORAVOX ce message en réponse à qlqn qui disait que le lait de vache était mauvais pour l’Homme, et je l’avais conservé… je me permets de le reproduire ici.
    Il évoque la question des hormones de croissance, et l’impact déterminant du mode de stérilisation du lait… je n’ai pas eu le temps de lire tous les commentaires de ce blog à ce sujet, je ne sais donc pas si cela a été évoqué, mais je pense que c’est intéressant.

    « Je bois 1/2 litre de lait frais tous les jours et ce, depuis des années.
    J’ai passé les 55 ans et les examens ont montré un squelette plus que solide ! Une chute de deux mètres cinquante depuis un mur ancien que nous étions en train de démonter n’a eu aucun effet sur celui-ci !!!
    Maintenant, il y a peut-être une donnée que vous ne prenez pas en compte : le lait de vache n’est effectivement pas adapté à notre organisme car il contient 7 hormones de croissance spécifiques qui servent essentiellement à la croissance du veau. Celui-ci prend énormément de poids en un an. Le lait maternel humain n’en contient que trois qui servent essentiellement à la croissance du cerveau… L’enfant ayant un encéphale qui grandi très vite dans la première année de sa vie.
    Maintenant, le fait de faire bouillir le lait de vache à 100° pendant une ou deux minutes, c’est à dire le temps que le lait « monte », détruit les fameuses hormones. C’est ce qui fait que le lait est consommable.
    J’ai voyagé en Inde, sac à dos et chez l’habitant. Les Hindouistes sont végétariens mais consomment beaucoup de lait particulièrement dans leur fameux tchaï (un thé dans lequel on ajoute du lait et du sucre). Ils en consomment toute la journée… Par contre ce lait est bouilli longtemps avec le thé. Ils n’ont pas de problème de santé particulier à cause du lait.
    Chez les Peuls et les Masaïs, deux peuplades d’Afrique noire, la consommation de lait est le seul apport de protéines. Celui-ci est donc bu en grande quantité sous diverses formes. Il est bouilli longtemps pour être conservé pour quelques jours dans ces contrées chaudes et souvent sans réfrigérateur. Les individus formant ces peuples sont magnifiques et en pleine forme !!!!!
    Que se passe-t-il donc en France avec le lait ? C’est que nos entreprises ont voulu, encore une fois, faire des économies au moment de la préparation du lait en vu de la conservation. Il ont inventé le lait UHT. Ce lait est chauffé pendant 30 secondes à 130° et refroidi rapidement pour être mis en bouteille. Ce procédé détruit toutes les bactéries ainsi que certains nutriments mais aucune des hormones.
    La deuxième chose est qu’une bonne partie des graisses est enlevée pour faire la crème… Même dans les laits dits entiers. Ces graisses contiennent des nutriments essentiels !!!
    Pour ce qui est du lait que je bois tous les jours, je vais le chercher à la ferme au moment de la traite. Il est donc entier et contient tous ses nutriments. Je le fais bouillir dans une grande casserole et le laisse bien monter (comme en Inde) puis, je le laisse tranquillement refroidir. Et tout va bien… !!
    Par contre, si j’ai le malheur de boire du lait industriel je suis certaine d’avoir des ballonnements ainsi que des problèmes de digestion et d’acidité !
    Il semblerait qu’une fois de plus, notre industrie alimentaire a perverti une denrée naturelle qui fini par nous rendre malade plutôt que de nous nourrir !! »

    Cette histoire d’ébullition du lait, je l’ai entendue confirmer par le Pr Joyeux.
    Si ce qu’ils disent est vrai, tant mieux pour moi, j’ai bu toute mon enfance, comme je disais plus haut, du lait naturel entier, bouilli exactement de cette façon.

  173. Morgane

    Bonjour à tous,
    j’ai pris un temps infini à lire tous les messages et chacun pense détenir la vérité…et des croyances, il faut juste faire des essais et des constats…!!
    Aucune personne ne ressemble à une autre…il y a ceux qui vont rouler en 2CV pendant toute leur vie (en faisant attention..en étant souvent malade) et les produits laitiers en tout genre ne viendront rien arranger !! et ceux qui roulent en Ferrari ceux là pourront absorber n’importe quoi ils ne seront jamais malade et pourront parvenir à une santé de fer même en mangeant des produits laitiers ..!!
    voilà cela est dit (tout dépend de la génétique, du parcours de ce que l’on a mangé enfant et de la façon dont on vit aujourd’hui)
    Pour ma part, voulant aider les autres je suis depuis 3 ans végétalienne !
    enfant j’ai mangé de tout (sauf produits industriels, plats préparés, je n’ai jamais aimé le lait , et la viande, mais par contre du fromage et beaucoup !
    tout allait bien..au niveau santé ! à 40 ans j’ai commencé à avoir des soucis de dos..!et des affections répétitives ORL..! j’ai épuisé tous les médecins qui ne trouvaient aucune solution à mes problemes de santés …!! souffrances terribles au dos (coccyx, sacrum) etc;..lombaire j’en passe et des meilleurs..on a voulu me donner de la morphine…de l’opium en cachet …passons ce triste constat ..et puis un jour ..j’ai rencontré une nathuropathe..
    j’ai retiré de mon alimentation (tous produits laitiers ..viande fromage lait etc..etc…)
    tous les produits a base de gluten..pains (sabo..seige avoine ..blé ..orge)les pates le riz..
    je ne mange donc…que des végétaux FRUITS ET LEGUMES BIO !! oui le bio c’est encore un autre sujet ..mais il y a bio et bio..! conclusion fini les problèmes de dos…et ce rapidement en 15 jours …!! et fini bien sur les pizzas etc..etc…et très très peu de poissons …la parenthèse quand je suis invitée c’est tout..! à ce jour aucune carence..!! et une santé de fer…et tout va bien…je suis équipée centrifugeuse…extracteur de jus…vitamix etc…
    et je crée et je compose mes repas et tout va bien…
    ma mère de 80 ans a eu un cancer du sein avant de savoir qu’elle avait ce cancer…4 mois avant je l’ai mise à cette alimentation pourquoi?? (sans doute une intuition qui planait je ne sais l’expliquer)…elle a été opérée de sa tumeur;..et les ganglions n’ont pas été touché..je reste persuadée que le peut qu’elle a mangé avant a été bénéfique…elle a retiré tous les produits que j’ai cité plus haut… nous mangeons fruits et légumes ma mère légumes cuits ..moi crus …c’est plus difficile pour elle..! mais nous mangeons aussi des légumes lacto fermentés .buvons beaucoup de jus de légumes…frais ou lacto fermentés…!!des compléments alimentaires bio aloé véra en jus…de la spiruline en paillettes …et aussi du cholorure de magnésium nigari etc…et ca c’est le remède miracle contre le cancer !! et ma mère a été épargnée par les métastases..un scanner a été fait sur elle pour voir …Nikel rien …de la tete au pied…ma mère pète la forme…
    un conseil regardez ce que vous mettez dans votre bouche et ce que contient votre assiette aujourd’hui tout va bien ???? super mais demain????…!!!! alors mettez les chances de votre coté, je n’ai plus jamais mangé de viande de ma vie le jour ou j’ai quitté le nid familial .c’est à dire 18 ans… Les animaux sont mes amis je ne mange pas mes amis…oui un conseil lisez le RAPPORT CAMPBELLE, et au bout des dix premières pages plus jamais vous ne consommerez de produits laitiers et viandes…
    vive la vie
    bonne journée à tous.
    Morgane

  174. Laetitia

    @ Morgane,

    A partir du moment ou tu dois prendre des compléments alimentaires, c’est justement que tu es en carence.
    C’est très dur pour qui adore les animaux et qui ne supporte pas les conditions d’élevage, mais, je pense quand même qu’il nous faut de la viande..
    Ne serais-ce qu’un ou deux fois par semaine.
    Nous restons des carnivores.
    Pour les produits laitiers et dérivés tu as parfaitement raison.

  175. Mylou

    Bonjour,
    Je suis une curieuse née, j’adore me poser des questions, et trouver des réponses à celles que je n’avais encore imaginées.
    Je n’ai jamais aimé le lait, les yaourts et le beurre. Ma pauvre maman est persuadé qu’elle a raté quelque chose et que c’est la raison pour laquelle je suis toute petite… (d’après moi, rien de dramatique).
    Mon seul péché mignon est le fromage, et comme c’est gras et chère, je me limite.
    Constat: pas encore de fractures à dénombrer!

    En est-t-il de même avec le lait d’autres animaux?

    Je mange assez peu de viande (2 à 3 fois par semaines), faire des repas végétariens est tout aussi naturel. Et je fais attention à ce que j’achète, ma journée de boulot dans une ferme de poules en batterie ne peut sortir de ma tête. C’est pauvres bêtes sans force, sans instinct…

    Du coup, après cet article, je vais faire des expériences pour remplacer le lait de ma cuisine en lait de soja (pas exemple).
    Mais renoncer au fromage… ce serai la plus triste perte culinaire que l’on puisse me faire.

  176. Océane

    Alors comme ça boire du lait au quotidien peut donner le cancer ! On aura tout entendu là…

  177. aude

    Bonjour,
    en voila un ramassis de co——ries!!!!!!!!!!!! C’est en tombant par hasard,que j’ai lu l’article (je n’ai pas lu tous les commentaires).
    Sérieusement, vous avancez des théories farfelues sans donner vos sources. Un article scientifique un minimum sérieux est pourvu d’une bibliographie et de références…
    N°1: la santé est une histoire de fric…. ok il y a pas mal de magouilles
    N°2: »Il n’y avait aucune maladie osseuse connue aujourd’hui. » vous avez des preuves, un dessin dans une grotte préhistorique?!!!! non parce que l’écriture est apparue à Sumer 5000 ans avant notre ère….De plus, l’australopithèque ou l’homme de Neandertal avait une espérance de vie de quoi 15, 20 ans avec un allaitement de 3,4,5 ans. l’ostéoporose apparait vers 60-70 ans….
    N°3: ce qui rend intolérant à la digestion du lait est la perte de la lactase enzyme digestive digérant le lactose. cette enzyme disparait quand on ne consomme plus de lait…. et non parce que l’australopithèque n’en buvait pas.
    N°4: « A l’inverse, les populations d’Afrique et certaines d’Asie qui consomment le moins de produits laitiers affichent une santé osseuse parfaite, avec des taux de fracture les plus bas qui soit. »
    ben oui au fond de la brousse africaine et de la pampa asiatique c’est leur diagnostic numéro un…. devant la famine, le VIH, le choléra etc ils ont que ça a s’occuper les cols du fémur. Et comment voulez vous qu’ils répertorient les fractures et ostéoporose sans radio ou TDM!!!!!
    N°5: la synthèse de vitamine D par la peau est minoritaire. la majorité est absorbé. cependant la vit D est liposoluble donc quand on écrème le produit (0% de matières grasses; lait écrémés…), le gras est éliminé et la vitamine avec.
    N°6: le lait de soja nous y voila…. un lait plein d’hormones dérivées des oestrogènes!!!!!!!!! c’est pas de sa faute il est comme ça!! Et c’est bien pour ça que le soja est contre-indiqué chez les femmes ayant des antécédents personnels et familiaux de cancers du sein ou des ovaires. les isoflavones de soja sont même des compléments alimentaires pour la ménopause. Et les américaines donnent ça a leurs fils ……. en extrapolant :a peu près le même effet que la pilule contraceptive.
    N°7: le lait contient surement des hormones de croissance et autres antibiotiques…. mais a moins que l’éleveur ne donne la pilule a ses vaches( ce qui bloquerait la production de lait et donc serait bien idiot) il ne peut pas y avoir des hormones sexuelles dans le lait.
    N°8: c’est peut être vrai; c’est peut être faux. comme je ne sais pas je m’abstiens de commenter.
    N°9: alors la c’est du grand n’importe quoi!!! Déjà l’insuline animale qui se rapproche de l’homme est l’insuline porcine!!!! ensuite l’insuline qu’elle soit humaine bovine porcine ou du mammouth est une protéine. et comme n’importe quelle protéine avalé par l’organisme elle est digérée (ben oui sinon pourquoi les diabétiques se font des piqures d’insuline, fabriquons donc des comprimés c quand même plus pratiques) par des enzymes pour être absorbé sous forme de peptides. elle ne peut donc pas faire produire des anti-corps…
    N°10: confère réponse 5 pour la vitamine D
    N°11: tout cet argumentaire pour montrer que si vous aimez le lait, fromage, yaourt n’écoutez pas les belles paroles sans fondements d’une personne croyant être le seul au courant du grand complot et mangez en.
    je finirai en citant Paracelse:Rien n’est poison, tout est poison : seule la dose fait le poison.

    1. sany

      D’accord avec ton argumentation mais mangeons pour le plaisir pas pour respecter la PuB donc soyons responsable de notre corps.
      Mangeons avec plaisir et si ont déborde un jour ont se reprend !!!

  178. Pingback: La consommation de lait | Pearltrees

  179. Vincent

    Je travaille dans le domaine de la santé, à l’Urgence, et dans une bonne année, je vais avoir un peut-être deux patients avec une fracture du col du Fémur. Il faut faire attention ici. Le mode de vie des occidentaux et diamétralement opposé à celui des africains et des orientaux.

  180. Maelys

    Bonjour, je suis totalement convaincu par votre arcticle, moi personellement c’est ma mère qui m’oblige a manger des laitages sous prétexte que j’aurais des carence et de l’ostéoporose plus tard, donc j’aurai quelques questions : est-ce possible? Et au maximum convient faudrait-il manger de laitages par jour?
    Merci :)

  181. Yentl

    Coucou et meuh à tous.
    Moi j’aime le lait depuis mon enfance.
    J’en bois régulièrement.
    Tous les avis sont respectables… Mais j’ai lu que x milliards d’humains sont allergiques au lactose…
    Les autres sont sans doute pas humains.
    Tè vé je vais aller boire mon 200ml de lait frais de 5h.
    Le bonjour d’ET..
    Et dans mon entourage tous ceux qui ne boivent pas de lait picolent de l’alcool et fument,
    Moi pas.
    Chacun ses valeurs

  182. Brigitte

    Bonjour, Jérémy. Je ne vous savais pas si loin. Intriguée par vos articles (qui me plaisent beaucoup, car vous avez au moins l’honnêteté de dire ce que vous pensez), je me suis mise à vous lire et à vous suivre régulièrement.
    Pour votre article sur le lait, voyez-vous, j’en ai bu des litres par jour, durant des années et par goût. On a essayé de me sevrer à 4 ans avec beaucoup de mal. Pas de problèmes osseux à mon âge, au contraire, malgré de nombreux accidents.
    Mais, il y a un mais. Suite à de nombreux examens par des médecins incompétents, je me suis rendu comptes, après bien des désagréments de santé, que je commençais une intolérance aux produits laitiers. Et tout ça, quand j’ai tout simplement commencé à boire du lait industriel.
    (J’ai arrêté mon petit élevage de lait de Jersiaise et de chèvre élevé sans aucuns produits chimiques ou autres, je le précise).
    Voilà, plus de problèmes d’intestins et de gros boutons sur la figure ! Mais tel une ivrogne, je dois tout de même me contrôler devant un bon lait de vache ou de chèvre encore tiède !
    Bonne journée, je retourne lire vos articles sur les croquettes. Brigitte

  183. Elizaveta

    J’habite au Canada et chez-nous le lait est très surveillé et contiens des vitamine D en plus. Mais même avec cela, vache bien nourris, en excelente santée dans être dupé et l’ajout de vitamine D, devrais-je arrêter le lait?

  184. Pingback: Hashtag #dairyfree : le lait, ami ou ennemi? | LOW CARBS FRANCE

  185. Pingback: Alimentation | Pearltrees

  186. Monteil Annick

    Bonjour, que donner à un enfant de 17 mois pour les yaourts et le lait des biberons, à cet âge, un enfant a encore besoin de lait, surtout quand il est accro à ses biberons. J’ai regardé hier les ingrédients du lait de croissance, il contient de l’huile de palme et du soja…
    Cordialement
    Mme.Monteil

  187. gautier

    Lu dans le dernier Femme Actuelle n 1590 en page 58 une page diet conseil ou l’on peut lire un article rédigé par le Dr Jean-Michel Lecerf . »Les enquêtes montrent que les personnes qui ne consomment pas de produits laitiers manquent de calcium « .J’aimerai bien qu’il nous les montrent ses enquêtes !!C’est du n’importe quoi..

  188. Leber
  189. Legros

    Cet article est une critique sur le lait de vache, mais il n’apporte aucun argument scientifique mais seulement des affirmations ! Mon père a 90 ans, il boit 1 litre de lait par jour, plus fromage sec et yaourts et il est en excellente santé. Il faut arrêter la propagation de fausses idées dont le seul but est la vente de livres, l’organisation de conférences et de stages très lucratifs sur la nutrition. Arrêtons d’asséner en affirment pour convaincre, apportons des preuves validées par la majorité de la communauté scientifique.
    La lecture de cet article et les commentaires ressemble a des incantations sectaires manipulées par des gourous.

  190. Lou

    Bonjour Jérémy

    Ton argumentaire est très intéressant et bien construit. Merci.
    Nous avons découvert « grâce » à une très forte intolérance au latose de nos enfants (la petite a fini sous perfusion en pédiatrie à l’hôpital) que nous aussi parents ne supportions pas bien les produits laitiers … Depuis que j’ai tout arrêté nous nous portons vraiment mieux ! J’allaite encore mon bébé qui a un an et dois faire attention de ne pas consommer de produits laitiers pour la protéger. Bien sûr on s’éloigne du sujet de ton dossier mais c’est quand même lié. Il y a de plus en plus de gens intolérants au lactose et j’ai trouvé pas mal d’infos sur le site « sanslactose » mais les aides dans ce domaine sont encore assez peu nombreuses et les gens assez peu crédules.

    Merci pour ce poil à gratter que tu mets en ligne régulièrement !!

    Lou

  191. perrin

    Je découvre depuis peu les dangers des excès des produits laitiers et animals.On peut combler l’apport de calcium par une eau riche en calcium (hepar, talians etc etc…..) 1litre de cette eau suffit à apporter la quantité nécessaire par jour…..si toutefois on est d’accord avec les « vraies « quantités!! 600mg pour 1personne 1200mg pour une autre!!! Chacun a sa version!Certains pays ont volontairement augmenté la soit disant quantité pour nous culpabiliser d’avantage!! Et par la même vendre plus de lait bisûr! Encore merci pour tous ces renseignements! Pour ma part, j’ai 51ans, j’ai quasiment stoppé les laitages et le gluten depuis 10 jours , ce qui est peu mais les effets ne se sont pas fait attendre! Plus de douleurs articulaires, meilleur transit etc etc…….

  192. Juliette SOUQUET

    J’ai la chance de pouvoir consommer du lait du vrai !!!! les animaux sont au pâturage et ne sont pas dopés ou nourris artificiellement avec des farines car c est du travail de les sortir tous les jours. Je mange du fromage (surtout du chèvre),et des yaourts que je fais moi meme avec ce bon lait.
    Ce que l industrie nous propose ne devrait pas s’appeler lait mais boisson à base de lait.
    Je n’ai pas de cholesterol, pas de diabete. Faire ses courses aujourd’hui devient un vrai boulot car il faut sélectionner chaque produit. Mais c est un choix. Je ne mets jamais les pieds dans des supermarchés.
    Je pense qu’il ne faut pas condamner des produits, le lait, le blé…. toutes ces intolérances sont plutôt dues à tous les traitements que subissent ces produits….et à la façon dont sont nourries les bêtes.
    Le lait produit des anticorps et vous sauve si vous avalez un produit toxique, ne le condamnez pas et consommer avec modération de tout.

  193. Anne

    Bonjour,

    Je trouve votre article très intéressant.Cependant le lait de soja est tout aussi dangereux que le lait car il contient des molécules semblables aux hormones féminines, il est déconseillé pour de nombreuses personnes.

  194. Nanou le Savoyard

    Monsieur Grondin : étant végétalien depuis 48 ans maintenant et ayant des enfants de 7 et 12 ans Végétalien ainsi que toute ma famille du côté de mon épouse nous avons remplacés les produits laitiers par des laits végétaux. Tel que les laits d’amandes, de noisettes, de riz, d’avoine, d’orge, de soja modérément, de châtaignes, de noix de cajou, de pistaches, de tournesol. . . Avec ces laits on peut tout faire comme avec le lait de vache. . Fromages, yaourts, crèmes, glaces, beurre, . . . . . . Le matin vous pouvez manger des fruits secs comme les raisins secs, les dattes, les figues. . . . .

  195. caroline

    Bonjour, merci pour ce très bon article! Voilà je suis étudiante et j’ai décidé de changer mon alimentation. Cela a commencé pour moi par la diminution des féculents qui faisaient quasiment la totalité de mes repas. Maintenant je mange des fruits et des légumes que je commande par panier bio proposé par ma fac ( je ne choisis pas ce qu’il y a dedans). Je les cuits à la vapeur.

    Une amie végan m’a parlé des produits laitiers et de leur inutilité. Cela m’ennuie car je pensais manger équilibrer avec mes fruits, mes légumes, mes féculents (bio), mes céréales (bio), ma viande (du boucher uniquement, plus de lidl) ET mes produits laitiers… en plus j’aime ça…
    n’étant pas fana des laits au coco, au soja etc, Je me demandais si je pouvais de temps en temps acheter du lait directement à l’agriculteur? est ce que ce lait (donc pas issus de nestlé ou lactel etc…) me permettrait d’en consommer sans souci ?

    j’ai fait déjà énormément d’effort sur mon alimentation, je ne pense pas pouvoir pour le moment me passer de mon bol de lait céréales :-(.

    Merci beaucoup si vous pouvez m’aider ;-)!

  196. jc castro

    Bonjour,
    A propos du lait fermenté, serait il meilleur ou pire que le lait normal ?
    merci

  197. Deborah Donnier

    Super votre article, je partage mon expérience en interview ici http://www.prevention-sante.eu/medecine/soyons-moins-lait

  198. GhostWolf

    si les pays les plus consommateur de lait sont ceux ou il ya le plus de maladie des os, c’est aussi car ces eux ont le vie le plus vieux(même avec une bonne alimentation avec l’age les os finise bien par avoir des problèmes)

    C’est aussi les pays ou les gens sont les plus gras , et ou les gens font porter le poids de leur lour masse graissante à leur squelette.

    C’est aussi des payais moins ensoleiller, ou les gens porte plus de vêtement pour ce protéger, réduisant leur apport en vitamine D (vitale pour les os)

    Si ce sont les nations ou il ya le plus de facture du col de l’uterus, c’est car dans ces mêmes payais qu’il née des bébés toujours plus gros et gras, cela complique pas mal les acccouchements, et cause beaucoup de fracture.

    Je dit pas que le lait est un remède pur et qu’il na pas une part de responsabilité, mais il y a d’autre facteur important à prendre en conte.

    1. Sylvie

      @ GhostWolf
      L’argument de la vitamine D est intéressant, et, je pense, pertinent.

      Pour le reste……dommage de lire ensuite une énormité telle que :
      « Si ce sont les nations ou il ya le plus de f[r]acture du col de l’uterus, c’est car dans ces mêmes payais qu’il née des bébés toujours plus gros et gras, cela complique pas mal les acccouchements, et cause beaucoup de fracture. »
      Hum je crois qu’il y a une légère confusion entre le col de l’utérus et le col du…. fémur, non ???… 8-o
      Révisez votre anatomie, si vous croyez que l’utérus est un os…!!!
      (bon, j’en déduis que vous n’appartenez pas à la gent féminine… ;-)

  199. Pingback: Marysenaturopathie | Pearltrees

  200. Mathis

    J’ai arrêter tous les produits à base de lait de vache sur conseil de ma pédiatre car mon fils avait des coliques à l’âge de 2 mois.(allaitement exclusif) Resultat : plus de coliques! Aujourdhui mon fils à 6 mois et je l’allaite toujours , et j’ai biensur arrêter tout produits laitiers à base de vache . Quelques yaourts de brebis , et du fromage de chèvre de temps en temps. Ça nous va très bien! Aujourdhui j’ai tapé sur le fameux moteur de recherche ‘ produit laitier à base de vache’ et je suis tombée sur ce ‘blog’ . Et donc je voulais juste faire connaître mon expérience ‘plus jamais lait de vache’ , très satisfaite du résultat, c’est tout !

  201. Vincent Deschambault

    Heureusement pour moi, les produits laitiers (Incluant lactose) sont extrêmement toxiques pour ma santé comme l’est aussi les substituts et les poissons et fruits de mers. Je n’ai donc rien à craindre. (^-^)

  202. sakuems

    Oula
    le 7, 8 et 9 m’ont foutus les jetons.
    MAIS. à ma décharge, je suis plutôt fromage et yaourts.
    En fait ma mère m’a dit que je n’ai jamais aimé ou voulu du lait de vache petite, j’en ai eu très peu, je suis passer au yaourt assez rapidement (après allaitement naturel bien sur)
    même en grandissant, ado, je mettais toujours très peu de lait dans mes céréales, je n’arrivais pas à le finir, j’ai en fait toujours eu horreur du goût du lait de vache (demi écrémé)
    il me dérange pas cuisiné, genre gratin, sauces, crèpes (1 à 2 fois par mois)
    et pour mes céréales, pour tout dire, je dois user 1L de lait de vache par mois. Donc bon, j’ose dire que ça va de ce côté là.
    Alors par contre, je suis une fromagovore. tous les jours.
    alors ma question, c’est quoi les « meilleurs » fromage quitte à manger souvent ?
    je mange aussi des yaourt au lait de vache, je dirais 2 à 3 fois par semaine.
    Pour le coup je suis pas grosse consommatrice de produits laitiers mais je ne peux pas supprimer le fromage car vous avez oublier de dire dans cet article, que putain c’est bon le fromage ! alors on fait quoi du coup ? des conseils sur ce point ?
    je préfère les fromages doux, frais et pour les autres max 6 mois d’affinage.
    Est-ce que le fromage de brebis est mieux ? où c’est un peu tout pareil ?
    et les fromages « vegan » ou végétal ? parfois j’ai l’impression que le « vegan » c’est aussi un argument marketing et j’ai un peu peur de ce qu’il y a dedans

  203. Jean-Pierre

    Effectivement des arguments « chocs » qui illustrent à l’envie ce que peuvent être les biais cognitifs, particulièrement le biais de confirmation ainsi que la confusion entre corrélation et causalité.
    C’est la dose qui fait le poison.
    Pour des infos plus objectives, voir le lien suivant:
    http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1735#nb1

  204. menez

    Il ne suffit pas de mettre des mots en gras et d’affirmer que les choses sont « reconnues publiquement comme facteurs cancérigènes » pour faire un exposé scientifique. Et je passe sur les arguments ridicules de comparaison des fractures osseuses des africains et des australiens, et ceux encore plus ridicules des hommes préhistoriques qui n’avaient pas de problème osseux (1.comment l’auteur de cet article le sait-il ? 2.l’espèrance de vie ne leur permettait de toute façon pas d’attendre des âges auxquels les problèmes osseux dont il est question commencent à se manifester). Ridicule.

  205. Gregou

    Un article plutôt intéressant, qui laisse à réfléchir, en effet !
    Cependant, il semblerait que les fautes d’orthographe présentes dans ce dernier déservent totalement le propos en décrédibilisant son auteur… à méditer aussi, pour le coup ;)

  206. Bebair

    Bonjour,

    en plein questionnement sur le lait, je suis tombé sur ton article.
    Intéressant, néanmoins il me semble que certains arguments sont très fragile pour l’âme sceptique que je suis

    1. pourquoi pas

    2. »Il n’y avait aucune maladie osseuse connue. »
    « Les produits laitiers sont apparus il n’y a que 10.000 ans dans notre histoire. »

    J’ai du mal à savoir comment tu peux affirmer qu’il n’y avait pas de problèmes osseux il y a plus de 10000ans…

    3. »L’homme est la seule espèce sur Terre qui consomme le lait d’une autre espèce à l’âge adulte. »

    L’homme n’est-il pas la seule espèce pour beaucoup de chose?
    N’y a t-il pas pleins d’animaux qui ont des exceptions alimentaires sans pour autant que ce soit nocif?
    Doit on se questionner sur toutes nos exceptions?

    4. La taille, le mode de vie, l’espérance de vie ne sont il pas des facteurs à prendre en compte.
    En Europe on fait plein de sports loisir (vtt, ski, roller, ) qui ne sont pas ou peu pratiqué en Asie ou Afrique… ça peut justifier des fractures. Me concernant, j’ai du me fracturer 5 fois, mais c’était franchement cherché! en plus en mesurant 1.90m…

    5. Et si ça confirmait ce que je dis dans le sens ou le mode de vie Australien et assez similaire au mode de vie Scandinave. Sans parler de la grande taille des Australien comme des Scandinaves.

    6.En résumé, tu dis que les études scientifiques prouvent que la consommation de lait n’évite pas les problèmes… mais a priori elle n’en crée pas pour autant alors pourquoi arrêter de consommer du lait.

    7.Je te rejoins sur la nécessité de boire du lait de qualité.

    8.Pourquoi pas concernant la caséine, je n’ai pas vérifier.
    « Finalement, tous les pesticides et engrais chimique utilisés dans le fourragements des vaches se retrouvent dans le lait que vous buvez. »
    Cet argument est valable pour la plupart des aliments non bio.

    9.Pourquoi pas, a vérifier me concernant.

    10.Pourquoi pas, a vérifier me concernant.

    En conclusion, je ne suis pas réceptif à tous tes arguments.
    Si depuis la publication tu les as affuté, je serais preneur.

    a+

  207. danielle dubus

    bonjour bebair,
    en réponse à tes questionnements, j’ajoute qu’effectivement, avant, le lait n’était pas nocif. Il l’est devenu. Pourquoi ? parce que le lait UHT s’il tue toutes les bactéries n’élimine pas les hormones de croissance destinée au veau qui doit faire rapidement plus de 100 kg !
    nos grands-mère, sans en connaître la raison scientifique, faisait bouillir le lait et jetaient la pellicule qui se formait au-dessus du lait en refroidissant. La mienne me disait : « ne mange pas c’est poison ! » En effet, dans cette pellicule crémeuse se trouvaient tout ce qui était mauvais, entre autre les « traceurs », ces hormones de croissances néfastes à notre organisme.
    c’est le mode de production et de traitement du lait qui aujourd’hui nous empoisonne sur le long terme ! l’élevage intensif des vaches laitières, leur traitement médical, sont ce qu’il y a de pire ! Le lait bio n’échappe pas à la règle : les hormones ne sont pas éliminées.
    cela fait partie des nombreux problèmes du lait actuellement.
    chez les peuples qui ne consomment pas de lait de vache les femmes ne présentent pas d’ostéoporose. l’homme est le seul animal sur terre qui consomme le lait d’une autre espèce après le sevrage.

    J’en sais quelque chose car j’ai bu beaucoup de lait durant de nombreuses années. La raison se trouve sur ce lien. :
    http://www.maveritesur.com/danielle-dubus/grace-a-la-naturopathie-j-ai-evite-l-amputation/903
    cordialement
    Danielle

  208. danielle dubus

    Sans aller jusqu’aux extrêmes, il nous revient, à nous les adultes, les parents, d’éduquer nos enfants en matière d’alimentation. C’est pas toujours facile mais c’est faisable. tout est fait pour les tenter : les pubs à la télé, l’exemple des copains qui bouffent des goûters industriels tout prêts, qui boivent des sodas, du coca, etc. n’est-ce pas nous parents qui leur avons un jour offert un verre de coca et qu’ils ont aimé, et qu’ils en redemandent… Ne nous culpabilisons pas mais réfléchissons sur nos actes… Tout est fait aussi pour nous empêcher de bien manger : vie trépidante, le temps compté entre le travail et les tâches ménagères… Comment trouver du temps pour aller s’approvisionner chez des petits producteurs au marché plutôt qu’en grande distribution ? difficile mais faisable. Pour certains d’entre nous, volons à la télévision des heures qui lui sont consacrées. Envisageons comme un loisir une sortie hebdomadaire au marché le samedi ou le dimanche…, Profitons de ce moment pour en faire un moment d’éducation et de pédagogie avec nos petits loupiots…
    Expliquons leur avec des mots simple le principe de l’alimentation, pourquoi, comment, ce qui semble bon et qui ne l’est pas…
    permettons-leur de temps à autre de consommer un truc comme les copains, issu de l’agro-alimentaire… consommons le plus possible local et de saison, et sans lait ce qui ne veut pas dire « Jamais de lait », celui-ci devant rester une occasion, un plaisir (crêpes, gâteaux, etc)… cuisinons c’est un vrai plaisir, ce peut être un loisir, un passe-temps, une offrande d’amour à ceux qu’on aime et surtout à nos enfants… etc… etc… faisons un pied de nez à la grande distribution ! mais cela suppose un sacré travail sur nous mêmes, un sacré revirement… Je ne veux donner aucune leçon de morale, aucune injonction… juste faire réfléchir à notre façon de vivre… bon courage et cordialement Danielle

  209. Joseph

    oui mais comme tu le signale très légèrement à la fin de l’article tout cela est de plus vrai pour le lait industrialisé.
    De fait l’homme na pas encore 7 millions d’existence .

  210. Pierre Moretti

    Il est toujours assez facile de développer un argumentaire sur un sujet non complètement maitrisé, et sans contradicteur.Je vais donc me mettre dans la peau de ce dernier en apportant une objection et pas des moindres au sujet de l’action réelle dans le corps humain de l’ IGF-1 ,développer dans le chapitre 7.N’étant pas moi même un scientifique, d’autres études scandinaves et Hollandaises (entre autres!) ont prouvé récement le contraire sur la question, je vous laisse aller sur cette adresse :
    http://www.nutriting.com/coin-experts/pour-une-approche-raisonnee-des-produits-laitiers-1ere-partie-lait-igf-1/
    (ca prend pas plus de 10mn non plus!) afin de raisoner (euphémisme), ne serait-ce que l’argumentaire du chapitre 7 de ce site.
    Dois-je préciser que ni moi, ni les auteurs hautements renseignés (ils citent 33 sources en bas de page) du cite « nutriting » ne faisons parti, ou avons un interêt dans un groupe alimentaire.Il n’est pas question pour moi de défendre l’industrie du lait bec et ongles, loint de là, mais d’en avoir une consommation des plus raisonées.mais voici ici même, un extrait de ce que vous pourrez lire sur la page que je vous ai indiqué :
    Nutriting.com : » Plus intéressant encore, des chercheurs finlandais ont eu l’idée d’administrer à des volontaires une préparation contenant 74 µg d’IGF-1 radiomarqué tous les jours pendant 2 semaines13. Le radiomarquage consiste à utiliser un élément radioactif que l’on fixe sur la molécule d’IGF-1 pour suivre son devenir dans l’organisme. Or, ce que montre cette étude, c’est que 96% de l’IGF-1 ingéré a atteint la circulation sous forme de fractions peptidiques de faible poids moléculaire. Autrement dit : l’IGF-1 a été « découpé » en petits morceaux par le tube digestif des participants. »
    Au total, ces travaux suggèrent la chose suivante : chez les humains, on ne dispose pas d’argument pour affirmer de manière convaincante que l’IGF-1 est susceptible de rejoindre la circulation sanguine, après absorption par les voies digestives. »

  211. Anne Hébrard

    A-t-on déjà vu des femmes allaiter des petits veaux ??
    dixit Pr Henri Joyeux il y a bien des années a un congrès sur le cancer !
    En plus de tout ce dont vous parlez, qui est exact,
    le procédé UHT n’inhibe plus l’hormone de croissance du lait de vache qui est prévu pour faire un petit veau de 900 kg au bout d’un an !!!
    Regardez dans la rue à quoi ressemblent les enfants et les jeunes filles !
    40% sont en surpoids ! Merci le lait de vache qui pompe le calcium de nos os !!!
    Merci les médecins trop crédules qui croient encore à un enseignement universitaire périmé ! c’est ce que l’on disait il y a 50 ans, à l’époque ou l’on enlevait toutes les amygdales et appendices des enfants ! La vérité met en danger l’industrie laitière et l’industrie de la maladie qui font du business sur notre santé !!

    De plus cette hormone de croissance booste les tumeurs cancéreuses !!! tjs Henri Joyeux !
    L’ O.M.S. reconnait son action cancérigène sur les cancers reins, colon, vessie !!!

    Par contre les canabinoides¨les font diminuer de moitié en 2 mois ! interdit en France !!!
    Se procurer ces médicaments sur ordonnance médicale en pharmacie en Hollande.!!
    contacter seba.ufcmed@gmail.com et site correspondant !

    Sans parler de la Maladie de Lyme, genre Paludisme – Sida, non décelée en France par les tests officiels, donc non controlée en France pour les dons de sang, puisque cette maladie c’est arretée à la frontière !!!! Elle serait également sexuellement transmissible ?!!
    1 300 000 cas en Allemagne
    Voir www//lymesansfrontiere ? et www//apsamed.org

    La France se targue d’avoir le meilleur système de santé et c’est pourtant là que nous avons le plus de maladies etc..
    Cherchez l’erreur !? A qui proffitte le crime ??
    mais où est donc passé le Ministère de la Santé.

    Désolée d’être rabat joie ! Allez voir le film « DEMAIN » nous avons des solutions.
    Bonne journée à tous. Anne

  212. melissa

    Bonjour

    merci pour cet article! je suis une personne très accro au lait écrémé! déjà tous les matins : bol de lait avec chocolat en poudre. et parfois dans l’après midi un ou deux verres de lait… j’essai d’arrêter mais c est très dur d’autant plus que je suis difficile et que j’ai détesté le lait de soja, lait d’amande ou encore lait de coco ! du coup je doit remplacer par un jus de fruit.. J’ai pourtant beaucoup de soucis digestifs : nausées, ballonnements ..etc je sais que ça vient surement du lait car une fois j’ai tenu une petite semaine et ça allait déjà mieux! je compte arrêter vraiment et j’espère y arriver. en tout cas en lisant ce type d’article ça me motive! merci :)

  213. No

    Près de 4 ans après, votre bel article est toujours lu et apprécié. Cependant…
    pour ma part, je ne suis ni convaincue, ni pas convaincue; mais intéressée et c’est déjà ça, non? Malgré votre argumentation sans faille, il y a des résistants!

    Je pense qu’il faut manger pour vivre et si on a la chance d’avoir découvert des produits tels que le fromage ou le yaourt, autant en profiter. On ne va pas faire les fines bouches non plus? Certains n’ont même pas le luxe de choisir ce qu’ils mettront dans leurs assiettes, ils se battent pour vivre et s’ils vivent près de vaches, je trouve normal qu’ils consomment son produit… En Occident, la majorité vit dans l’opulence alimentaire…on a accès à des graines de chia, à des grenades et autres super aliments qui viennent du bout du monde…Opulence alimentaire, mais jusqu’à quand?

    Mon grand-père a vécu jusqu’à 104 ans. Paysan, il est né en 1885 et a consommé du lait matin et soir durant toute sa vie (+ des quantités de fromage inimaginables). Il n’a jamais pris un seul médicament (véridique) et n’a pas semblé souffrir d’une quelconque maladie. Donc bon, les dangers des produits laitiers…j’en prends connaissance mais ça me fait gentiment sourire.

    S’il y avait vraiment danger, on serait déjà tous morts (qui n’a jamais croqué dans un bout de Gruyère sans trou?). Et si on voulait vraiment vivre plus longtemps et en bonne santé, la consommation ou non de ce genre de produit ne changerait pas grand chose… Tout ça, c’est une histoire de GÈNES. Mangeons modestement et tout se passera bien (ou plutôt, rien ne changera l’issue finale…et fatale).

    A force de tout décortiquer, on devient certes plus intelligents, mais pas forcément plus vieux.
    Et c’est un peu le but non? d’essayer de repousser les limites de la vie?! En tout cas, à croire les défenseurs de régimes-sans, on pourrait le croire.

    Je finirais en disant que notre société est malade, malade d’informations, de désinformations… On veut pré-voir l’avenir, se pré-munir contre les dangers potentiels (ou avérés?) de certains aliments, pro-grammer chaque parcelle de notre vie…et on en oublie de vivre. Si c’est pas malheureux.
    Je ne suis pas totalement ignorante (et l’ignorance est un fléau), mais je ne prévois pas de me pro-téger contre le futur…

    J’en fais pas tout un fromage… l’expression de bon ton en ce jour!

    Bon appétit,

    Noëlle

  214. georges

    Vrai ,mais le lait des vaches de votre grand père ne mangeaient que de l’herbe.. La chimie n’était pas présente dans les aliments .

    1. No

      Vrai, d’où l’importance de soutenir les paysans bio et leurs produits.

  215. Arii

    Bonjour et merci pour votre article qui m’a conforté dans ma prise de position. Cela fait plus d’un mois que j’ai arrêté la consommation des produits laitiers, celle du sel et du sucre et la viande bovine. La transition a été facile du fait de m’être bien préparé mentalement avant de changer mon alimentation. Je suis sportif de nature et malgré tout j’ai beaucoup plus d’énergie qu’avant, je me sens au mieux. Je ne tire que du positif de mon expérience et j’ai donc définitivement adopté ce nouveau régime alimentaire.

  216. guillaume

    Bonjour, j’ai lu, pas tous mais certaines des réponses. Ou est le bio dans le fait de manger du lait de soja ou de coco bio venant de l’autre bout du monde. Si les consommateurs venaient à consommer en proximité, sans pour autant manger bio, les agriculteurs auraient les moyens financiers de produire de manière moins industrielle.

    L’etat à pousser l’agriculture à l’industrialisation, pour nourrir des consommateurs toujours plus radins. Aujourd’hui c’est l’ampleur du probème. Comment faire vivre des agriculteurs en mangeant de bons produits, quand le consommateur dépense de moins en moins dans la nourriture et de plus en plus dans des produits futiles

    bonne journée

  217. camille

    Bonjour et merci pour cet article!
    Je me permets juste de rebondir sur le point 5, car en Australie il y a aussi une déficience énorme en vitamine D. En effet ils ont un taux d’ensoleillement élevé (quoique ça dépend où vous vivez), mais la couche d’ozone étant perforée par chez eux, ils ne s’exposent que très peu au soleil sous peine d’être brûlé et/ou d’avoir un cancer à long terme… Donc cet argument ne me paraît pas fondé avec cette démonstration. Dommage. Pour moi qui suis pas franchement pour les produits laitiers du coup je me dis que les autres arguments sont peut-être aussi remettable en question.
    Merci c’est intéressant je partage.

  218. karima

    Que peut on dire du lait de chevre et de ses produits dérivés(fromage, yaourt…)
    Peut-on en consommer de temps en temps?

  219. Wanmegni

    j’aime ce que vous faites!

  220. BLACHON NATHALIE

    regardons les autres mammifères , dès qu’ils sont sevrés ils ne boivent plus de lait mais des végétaux pour les ruminants et de la viande pour les carnivores, nous les hommes sommes omnivores (viandes et légumes) … un mix entre les ruminants et les carnivores….. mais pas de produits laitiers pour es 2 catégories !!!!!! notre système ne digère pas la caséine contenue dans le lait , alors pourquoi s’obstiner ainsi !!!!

  221. Marianna

    Bonjour,

    Pour moi tout l’article prend sens uniquement si on parle de surconsommation des produits laitiers. C’est pour cela qu’il est recommandé d’en consommer 3 par jour, à chaque repas (pas en dehors), ni plus ni moins et en quantité limitée (1 verre de lait de 200ml, une portion de fromage de 30g ou 1 yaourt).
    J’aurais bien pris le temps de répondre à chaque argument, mais ça serait trop long…

    1. Gautier

      Non Marina, déjà 3 parts de produits laitiers par jour c’est trop,sans compter les laitages cachés.

  222. goat

    Mon chat adore le lait de vache ! Mais ce n’est pas un boeuf ;-)

  223. Pingback: EG - CSC / Vivre sans viande | Pearltrees

  224. léonore R

    Un bon résumé, c’est vrai qu’on a pas toujours les arguments a chaud dans la discussion.
    Les gens entendent des infos ici et là et peuvent dire « il parait que les produits laitiers c’est pas top pour la santé » mais bon ils font quoi? rien, ils continuent a s’empoisonner.
    Pour moi et pour ma fille que j’allaite plus de lait de vache depuis 9 mois et ce fut la fin des souffrances.
    Quand nous avons réellement démarré sa diversification, vers 8 mois son transit a changé radicalement, elle était passée a une selle par semaine avec pleurs et hurlements, pourtant elle ne mangeait quasiment que des fruits et des légumes, coté produits laitiers je ne lui ai jamais donné de laitage ou fromage sauf exeptionellement mais du beurre et de la créme souvent pour assaisonner ses plats.
    De mon coté je consommais uniquement du fromage rapé et du chocolat chaud souvent (avec des carrés de chocolat fondus, mmm!), c’est important car les proteines de lait de vache passent directement dans le lait maternel sous leur forme allergisante.
    Brefs 6 mois de douleurs a chaque selle, pruneaux a gogo et toutes les méthodes naturelles, homéopathie qui aide a arriver avoir un selle tous les 2 jours mais pourtant dure comme de la pierre, un soir fissure anale et là je dit STOP! pas un jour de souffrance de plus!
    Pas mal de choses m’ont mis la puce a l’oreille, j’ai deux cas d’enfants autour de moi ayant une allergie non ige médiée au lait de vache dont un dont les seuls symptome sont douleurs ventrales et constipation, je tombe sur un article de la leche league ou est étudié un cas ou je reconnais ma fille a 100%.
    http://www.lllfrance.org/1394-da-66-constipation-et-intolerance-aux-proteines-du-lait-de-vache

    Donc stop, plus aucune proteines animale et miracle a peine deux jours après une selle quasi normale et depuis 2 selles par jour. Et là je réalise que moi même je dois être allergique au lait de vache et avoir l’intestin totalement poreux ce qui fait que les proteines passaient encore mieux dans mon lait maternel.
    Après 38 ans de déni ou de mal-information? sevrée du sein a un mois je vomissais la lait de vache et ma mère m’a nourrie suivie par une nathuropathe qui suivait les conseils de raymond dextreit sans aucune préparation industrielle pour nourisson (courage ou inconscience? en tous cas je ne m’en porte pas plus mal, tu fais ça maintenant tu es jugé maltraitant par négligeance, tes enfants sont placés en famille), toute ma vie d’adulte je me suis vantée de n’avoir pas été constipée une seule fois alors qu’en fait mon intesté complétement irrité produisait des selles changeantes mais souvent liquides, je finissais par soupçonner le gluten. Donc après l’arrêt du lait de vache a 38 ans quelques améliorations sur mon transit mais pas super concluant et au bout de 8 mois je me rends compte que a chaque fois que je mange de la féta, j’ai une chasse intestinale très sévére le lendemain, il faut écouter son corps donc adieu brebis et chèvre par la même occasion,et actuellement ça va mieux, mais je n’exclue pas d’avoir une autre intolérance alimentaire et j’observe.
    l’allergie non ige médiée et ses symptomes sournois est méconnue du grand public et de la plupart des médecin et il est récent par exemple que la médecine considère une simple constipation comme son symptome, il n’y a pas de test de dépistage fiable a 100% surtout pour les jeunes enfants. Je me dis que son incidence au sein de la population doit être très sous-estimée, et que pleins d’enfants sont en souffrance comme m’a fille l’a été.

  225. amina

    ça parait convaincant jusqu’au moment ou vous parlez d’insuline et d’IGF-1: ce sont des protéines qui seront détruites par l’acidité gastrique au cours de la digestion! donc rien ne passe

  226. troll

    C’est pas une vie de se priver de toutes ces bonnes choses…
    Mourir moins vite mais malheureux…
    Moi le lait dans toute ces formes je peux en manger sans avoir la chiasse ni la gerbe ni quoi que ce soit. Je suis un humain du futur, mon ADN a évolué LOL.

L'ajoût de commentaire est désormais suspendu.